Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4-

Toutes vos sources d'inspirations rolistiques.

Modérateurs : Nevenka, Modérateurs

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Kakita Inigin » Dim 15 Nov 2015, 23:22

wizard a écrit :
Kakita Inigin a écrit :Spectre est un régal. Vivement le prochain.

Tu me fais un peu peur avec cette remarque. Ca se termine pas sur un cliffhanger quand même ?

Non (ou presque pas), mais Daniel Craig a resigné pour un film, donc...
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.


Barde biclassé Secrétaire Voix de Rokugan
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
Trésorier AEN
 
Message(s) : 7393
Inscription : Mer 12 Mars 2008, 12:18

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par wizard » Mer 18 Nov 2015, 19:08

J'ai profité d'une des rares soirées sans ma fille pour aller voir Spectre hier soir avec mon épouse. Je n'aurais pas dû. J'ai trouvé ça très mauvais.

J'ai malheureusement le même rapport à James Bond que ces lecteurs d'Astérix qui considèrent qu'il n'y a plus de bons albums dans cette série depuis la mort de Goscinny mais qui continuent d'acheter les nouveaux albums pour disposer de la collection complète. Je suis pareil, je considère que la saga James Bond compte plus de mauvais films que de bons mais je les vois tous. Je pousse l'inconscience à y aller à chaque fois en me disant que celui là sera bien (et en fait, non). Le marketing bondien opère sur moi avec une facilité déconcertante alors que je me considère plutôt comme bien armé pour lutter contre la propagande publicitaire.

Les principaux reproches que j'ai à adresser au film étant d'ordre scénaristique, cette critique sera constellée de spoilers. Ne la lisez pas si vous souhaitez voir le film ensuite.

Le pré-générique est très bon. Le Dia de los Muertos de Mexico est bien filmé, les scènes d'actions spectaculaires, Daniel Craig y campe un James Bond à la fois classe et inquiétant en tueur froid mais il se prend aussi des coups et on retrouve le James Bond dangereux mais potentiellement faillible de Casino Royale. Ca marche bien, ça fait espérer beaucoup. Plus dure est la chute.

Car, par la suite, les fautes de goût scénaristiques sont légions.
Comme pour Mission Impossible 5 (vu également, pas aimé non plus), les personnages passent d'un lieu à un autre par le biais de découvertes d'informations providentielles et peu crédibles (et parfois à peine compréhensibles mais qu'on nous demande d'accepter comme "logiques"). Dans Spectre, le pire de ces passages de découverte d'informations est sans doute celui où Q découvre un organigramme complet de Spectre en scannant une bague (pourquoi ? comment ? mystère ! il a juste un super ordinateur qui doit lui permettre de faire ça, on ne sait comment).

L'organisation de Spectre, parlons en. Lors de la réunion interne à laquelle on assiste, on voit une organisation structurée et policée ressemblant à un Conseil d'administration (image classique des réunions de Spectre dans la saga) mais où il semble admis qu'une montagne de muscle semi-débile peut s'élever rapidement dans la hiérarchie s'il tue devant tout le monde à mains nues le type dont il ambitionne la place. On se demande comment la quinquagénaire allemande de 40 kilos qui intervient quand Christoph Waltz entre dans la salle a pu rester au conseil aussi longtemps et pourquoi d'autres gros bras n'ont pas encore cherché à faire un peu d'ascension sociale.

Le plan de Spectre vise à contrôler l'information des principales agences de renseignement. OK, c'est un objectif qui lui correspond. Mais pétunia, le reste du plan n'est jamais crédible car les actions des gouvernements visés ne le sont pas. En effet, on a un projet de rassemblement volontaire des bases de données de renseignement des grands pays (hein ? Déjà que les agences gouvernementales d’un même pays ne communiquent pas entre elles) centralisé par les Britanniques (pardon ?) sous contrôle d'un haut fonctionnaire britannique nommé par le gouvernement de Londres (quoi ?) qui opèrera depuis un bâtiment et via une technologie offerts par un donateur privé anonyme (What the fuck ?!!). Là, ma suspension d’incrédulité s’est fracassé gravement et pourtant pour du Bond, je suis bon public, j’avais même à peu près accepté le laser géant nord-coréen dans Die Another Day.

Ce n’est pas le seul moment WTF du film. Ainsi, James Bond est torturé par une machine qui est sensée progressivement lui détruire les zones du cerveau et le rendre aveugle puis l’empêcher de reconnaître les visages mais qui (sans explication) ne lui fera rien d’autre que mal sur le coup sans provoquer aucune des séquelles annoncées. L’acupuncture douloureuse comme méthode de torture n’est pas très convaincante.

Mais je crois que le plus raté de tous les éléments scénaristiques s’incarne en Blofeld qui cumule les tares :
Pour une raison inconnue, les scénaristes semblent penser que les spectateurs sont des idiots qui ne connaissent rien à la saga James Bond et vivent coupés du monde.
C’est la seule explication qui justifie :
- Le fait qu’on fasse apparaître Christoph Waltz de dos ou dans l’ombre pendant la première heure du film (alors qu’une partie de la promo s’est basée sur le fait que c’est lui qui jouerait le méchant et que sa tête est connue) ;
- Le fait qu’on présente comme une grande révélation au 2/3 du film qu’il se fait appeler Ernst Stavro Blofeld (pétunia ! sans blague ?! Le type « mystérieux » qui dirige Spectre, en vrai, son nom c’est Blofeld ? Quel incroyable et saisissant twist !)
Ce Blofeld campé par Waltz va se voir attribuer certains éléments typiques du Blofeld des précédents films mais à l’état de traces complètement anecdotiques : images passagères d’un chat angora qui a 3 secondes de présence à l’écran, Blofeld récupère une cicatrice comme Donald Pleasance dans On ne vit que deux fois et autres conneries. Mais ces éléments ne sont là que pour le clin d’œil peu subtil et peu intéressant aux précédents films. Ils ne servent à rien.
Par contre, Blofeld connait une évolution majeure par rapport à ses précédentes incarnations : il nous est servi à la sauce du plus éculée des tics scénaristiques actuels : le double maléfique (qui semble être devenu le méchant indépassable des blockbusters récents).
Pourquoi Blofeld est méchant ? Parce qu’il est jaloux que James Bond, enfant, lui ait volé l’affection de son papa quand il était ado.
Alors, dans Skyfall, même si je trouvais ça super mal amené et mal foutu, j’étais prêt à admettre le principe du coup de l’ancien agent abandonné par M, en qui il voyait une mère de substitution, voulant tout faire pour la détruire (je l’ai dit, je suis prêt à aller assez loin dans la suspension d’incrédulité). Comme Bond est au service de M, il y a confrontation alors que certains points de leurs parcours se ressemblent. Admettons.
Mais, essayer de nous refaire le coup de l’Œdipe mal géré le film suivant, en nous expliquant que tous les films avec Craig reposent en fait là-dessus et que Spectre n’existe que parce qu’un ado n’a pas aimé que son père soit proche d’un autre enfant lors de vacances au ski, Non ! Non ! Et Non ! C’est incohérent. On n’y croit pas une seconde et- en plus ! - ça ajoute une couche d’incohérence à tous les précédents films qui n’en avait pas besoin vu les problèmes intrinsèques qu’ils avaient déjà.

Surtout que cette révélation est remarquablement mal amenée, Blofeld étant affublé jusqu’à la fameuse révélation du nom « Blofeld » d’un nom autrichien qu’on ne connait pas et dont on se contrefout. Ou qu’on ne comprend pas, ce fut mon cas : j’ai passé la moitié du film à me demander d’où sortait ce nom et pourquoi je n’en avais pas entendu parler avant, passant un certain temps à essayer de me souvenir dans quel film on avait bien pu le croiser alors qu’il s’agit d’un élément que le spectateur ne peut pas comprendre avant la longue et verbeuse (et chiante !) révélation sur la relation ancienne entre Bond et Blofeld.

Je m’arrête là sur le scénario mais j’aurais des tas d’autres choses à en dire.
Ce n’est pas le premier James Bond à avoir un scénario bancal mais normalement, cela est compensé par un rythme soutenu et des scènes d’actions spectaculaires qui font qu’on ne se pose pas trop la question au visionnage. Sauf que, comme Skyfall, Spectre est (beaucoup !) trop long et on n’a bien le temps de cogiter pendant le film.

Spectre a même une bien moins belle photo (un des atouts de Skyfall) et des scènes d’action moins intéressantes que son prédécesseur (qui n’avait pourtant pas mis la barre très haut).
Bref, on n’est pas loin du ratage intégral. C’est dommage pour Daniel Craig qui interprète un Bond intéressant mais qui n’a joué que dans un seul bon Bond, son premier.
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6212
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Kakita Inigin » Mer 18 Nov 2015, 23:16

Dans Spectre, le pire de ces passages de découverte d'informations est sans doute celui où Q découvre un organigramme complet de Spectre en scannant une bague (pourquoi ? comment ? mystère ! il a juste un super ordinateur qui doit lui permettre de faire ça, on ne sait comment).
Scanner d'empreintes digitales. ca ne m'a pas du tout choqué.

Lors de la réunion interne à laquelle on assiste, on voit une organisation structurée et policée ressemblant à un Conseil d'administration (image classique des réunions de Spectre dans la saga) mais où il semble admis qu'une montagne de muscle semi-débile peut s'élever rapidement dans la hiérarchie s'il tue devant tout le monde à mains nues le type dont il ambitionne la place. On se demande comment la quinquagénaire allemande de 40 kilos qui intervient quand Christoph Waltz entre dans la salle a pu rester au conseil aussi longtemps et pourquoi d'autres gros bras n'ont pas encore cherché à faire un peu d'ascension sociale
J'ai trouvé cette scène totalement crédible. Il y a les organisateurs (les cerveaux) et les exécutants. Qu'un exécutant prouve sa compétence en tuant le type qu'il veut évincer est presque logique. Et ça ne dépareille pas d'un historique dans lequel la moindre contestation était punie d'une chute de fauteuil...

t le rendre aveugle puis l’empêcher de reconnaître les visages mais qui (sans explication) ne lui fera rien d’autre que mal sur le coup sans provoquer aucune des séquelles annoncées.

À droite, une perte du sens de l'équilibre. je n'ai pas d'explication au fait que Bond se déplace quand même.
À gauche, la perte de la reconnaissance. À ce moment, la montre vibre et (manifestement) fausse la mire.

images passagères d’un chat angora qui a 3 secondes de présence à l’écran
J'ai beaucoup aimé le clin d'oeil, totalement inattendu, d'autant que c'est avant la révélation.

essayer de nous refaire le coup de l’Œdipe mal géré le film suivant, en nous expliquant que tous les films avec Craig reposent en fait là-dessus
Je pense que les scénaristes essaient, par cette série (tétralogie à tendance pentalogique), de nous présenter les "jeunes" années de Bond, et dévoilent donc les ressorts de sa psychologie. Donc font de la psychanalyse à bon prix.
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.


Barde biclassé Secrétaire Voix de Rokugan
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
Trésorier AEN
 
Message(s) : 7393
Inscription : Mer 12 Mars 2008, 12:18

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par wizard » Jeu 19 Nov 2015, 11:32

Kakita Inigin a écrit :
Dans Spectre, le pire de ces passages de découverte d'informations est sans doute celui où Q découvre un organigramme complet de Spectre en scannant une bague (pourquoi ? comment ? mystère ! il a juste un super ordinateur qui doit lui permettre de faire ça, on ne sait comment).
Scanner d'empreintes digitales. ca ne m'a pas du tout choqué.

C'est pas beaucoup mieux.
C'est une bague qui est manipulée par tout le monde depuis des jours mais les résultats donnent les visages des méchants des précédents films (dont le Chiffre, mort depuis plusieurs années) + Blofeld mais personne d'autre, avec les visages qui s'incrustent dans un organigramme aux couleurs de Spectre en respectant la hiérarchie et en plaçant Blofeld tout en haut sur l'écran de Q.
Balèze le programme.

Ceci dit, comme je le précisais, la saga Bond n'est pas avare en incohérence et la plupart ne me gêne pas. C'est juste que, faute d'un rythme soutenu (et parce qu'il y en a quand même beaucoup et qu'elles sont mal amenées), elles m'ont sauté à la gueule pendant le film et pas après en y repensant.

Si je ne m'étais pas globalement emmerdé pendant Spectre, le problème se serait beaucoup moins posé. A bien y réfléchir, la réaction de la foule à Mexico quand débarque l'hélicoptère et qu'il fait des mouvements manifestement dangereux au dessus d'elle est incohérente aussi mais la scène est fun, jolie et bien rythmée alors je m'en fous. Idem pour la course-poursuite en voiture dans Rome.
Mais après, j'ai décroché et les incohérences ont commencé à m'ennuyer et à devenir visibles au point que je ne parvenais plus à faire abstraction.
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6212
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Lame » Mar 24 Nov 2015, 17:34

Kakita Inigin a écrit :Spectre est un régal. Vivement le prochain.


J'attendais cet épisode avec impatience en raison de la présence de Christopher Waltz. Je suis déçu.

Je trouve que Blofeld n'est pas crédible. Il est complètement complexé et trop peu redoutable pour être le leader d'une supermafia qui aurait constamment pourri la vie de Bond à son insu. Il fait plus penser à un voyou qui a besoin d'être envoyé au "Camp du coup de pied au cul".

En fait, comme le fait remarquer Bond lui-même, l'aspect le plus redoutable du personnage, c'est son verbillage incessant. C'est d'autant plus flagrant quand on le compare à Tiago "Silva" Rodrigez dans Skyfall
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par léonard » Mar 24 Nov 2015, 22:14

Je n'ai pas encore vu Spectre, mais je sens que je vais avoir du mal avec Christopher Waltz en grand méchant.
Je ne vais pas réussir à l'oublier en Hemoglobinsky dans "The Green Hornet".
:smile:
Avatar de l’utilisateur
léonard
 
Message(s) : 1670
Inscription : Mar 26 Juil 2005, 12:00
Localisation : Aix-en-Provence

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Lame » Mer 25 Nov 2015, 13:59

léonard a écrit :Je ne vais pas réussir à l'oublier en Hemoglobinsky dans "The Green Hornet".
:smile:


Dans la catégorie "Grand Méchant", il était excellent dans le rôle du Colonel Landa dans Inglourious Basterds ou dans celui du Cardinal de Richelieu dans Les Trois Mousquetaires de 2011.

Dans les autre catégories, j'ai aussi adoré sa prestation dans Zero Theorem de Terry Gilliam ou dans Django Unchained.

C'est un acteur qui peut être crédible dans tout, il suffit de le caser dans un scénario valable, avec un rôle valable.

Il est certain que dans le rôle de Blofeld, il n'aurait pas paru aussi inquiétant que Gary Oldman par exemple mais ce n'était pas forcément redhibitoire. Bien employé, il aurait pu jouer un Blofeld différent, façon Keyzer Söze.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Lame » Mer 25 Nov 2015, 14:13

wizard a écrit :C'est pas beaucoup mieux.
C'est une bague qui est manipulée par tout le monde depuis des jours mais les résultats donnent les visages des méchants des précédents films (dont le Chiffre, mort depuis plusieurs années) + Blofeld mais personne d'autre, avec les visages qui s'incrustent dans un organigramme aux couleurs de Spectre en respectant la hiérarchie et en plaçant Blofeld tout en haut sur l'écran de Q.
Balèze le programme.


Ah moins que ce ne soit le programme de la bague qui fournit l'organigramme. Ce qui me fait penser que Blofeld est très limité et que la bague est apparemment un artefact informatique assez sophistiqué.

Je me souviens que dans le Flash Gordon de la Queen's Era, le vrai grand méchant n'est pas l'Empereur Ming mais sa bague qui contient une déesse. Et puis, Spectre est contemporain des saisons 3 et 4 de Person of Interest...

Je vais peut-être remporter le "prix Hodgin" du théoricien du complot mais si le vrai patron du Spectre était... Non, oubliez ce que j'allais dire...
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Tybalt » Mer 25 Nov 2015, 21:09

Ça dépend : Blofeld prétend-il que la bague était un cadeau d'anniversaire ? :P
Fantasia, aux frontières de l'Absurde
http://www.premiumorange.com/fantasia.frontiereschaos/
Avatar de l’utilisateur
Tybalt
 
Message(s) : 295
Inscription : Dim 06 Mai 2001, 02:00

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Lame » Lun 30 Nov 2015, 12:30

Je craind que ce soit Blofeld qui était un cadeau pour la bague: pauvre bague... :oops:
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Agasha Takeshi » Mar 29 Déc 2015, 11:33

Quelqu'un a été voir le dernier Pixar ?
Agasha Takeshi,
Shugenja du Dragon.
Avatar de l’utilisateur
Agasha Takeshi
 
Message(s) : 751
Inscription : Mer 06 Juin 2001, 02:00
Localisation : Ici

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Rom » Mar 29 Déc 2015, 23:19

Agasha Takeshi a écrit :Quelqu'un a été voir le dernier Pixar ?

Le Voyage d'Arlo ?
Oui, j'ai beaucoup aimé mais il faut reconnaître que c'est un Pixar très mineur (surtout l'année de sortie de Vice-Versa), plus enfantin - mais donc idéal pour une sortie de Noël avec les gosses. Ma fille de trois ans a beaucoup aimé en tout cas. Techniquement, il faut reconnaître qu'il est bluffant (à certains moments, j'ai cru que les décors étaient vrais tant les textures sont sublimes).
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3187
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Rom » Lun 15 Fév 2016, 12:14

C'est vraiment super, Zootopie !

Techniquement, c'est carrément vertigineux - les décors, les expressions, le jeu sur les échelles, l'inventivité graphique (parfois sur de simples détails d'arrière plan), l'anthropomorphisme de tout ce bestiaire, etc. Ça pète de partout niveau couleur, c'est fluide, ça en met plein la vue mais sans ostentation inutile (à part pour l'arrivée de Judy à Zootopie, c'est logique).  
On est clairement dans le top de l'animation.

Pour le scénario, il joue habilement sur les codes du buddy movie le plus classique (la lapine un peu naïve mais décidée et le renard malin et cynique) en y intégrant les éléments de l'univers développé (la diversité zoologique, les préjugés entre animaux, la dualité proie / prédateur - tout cela permettant une allégorie du racisme bien trouvée et qui sert l'histoire). C'est donc une vraie enquête policière, avec tous les passages obligés revisités  par le prisme de la faune zootopienne. Je regrette juste une résolution un peu aisée, à la limite du deus ex machina mais c'est du détail.
L'humour est habilement dosé et là encore, prend appui sur ce monde que l'on découvre en même temps que l'héroïne. Il doit beaucoup à la gouaille du renard et à son duo avec la lapine mais aussi à une foultitude de détails parsemés ici et là. Les gags ne sont pas omniprésents mais tombent toujours au bon moment, jouant sur certaines attentes et en prenant d'autres à contre-pied. Dans l'ensemble, on sourit tout le long, on rit souvent et même parfois aux larmes.

C'est donc du très bon, sublime et drôle, traversé par un message certes classique mais ici bien intégré à l'univers, et porté par un duo de héros vraiment attachants.
Attention cependant, l'histoire est sans doute un poil complexe pour des enfants trop jeunes (le film est recommandé aux plus de 6ans - je précise car la salle était blindée de nourrissons qui n'ont pas dû capter grand-chose à l'intrigue, d'autant qu'il y a une paire de moments effrayants).
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3187
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par yvan » Sam 20 Fév 2016, 03:35

Dis as tu trouvé une explication au fait que le jaguar soit au courant pour les "hurleurs nocturnes"?^^
Yvan, le gars qui pose des questions dans le quizz série sur des series (quand meme) que personne ne connait :( .


Commodore(64)de la vieille garde.
yvan
 
Message(s) : 2605
Inscription : Mar 03 Mai 2005, 19:17

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Rom » Dim 21 Fév 2016, 15:18

yvan a écrit :Dis as tu trouvé une explication au fait que le jaguar soit au courant pour les "hurleurs nocturnes"?^^

La loutre, tu veux dire ?
J'imagine qu'en tant que fleuriste réputé (au point de bosser pour M. Big), il a tout de suite compris quand il s'est fait tirer dessus et criait "les hurleurs nocturnes !" pour prévenir le jaguar de ce qui allait lui arriver - avant de régresser.
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3187
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par yvan » Sam 27 Fév 2016, 11:38

Non non je parle bien du jaguar, c'est lui qui leur parle en premier des "hurleurs nocturnes" (la panthere noire en fait, je sais pas pourquoi ils l’appellent jaguar en fait^^)
Yvan, le gars qui pose des questions dans le quizz série sur des series (quand meme) que personne ne connait :( .


Commodore(64)de la vieille garde.
yvan
 
Message(s) : 2605
Inscription : Mar 03 Mai 2005, 19:17

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Rom » Dim 28 Fév 2016, 10:34

yvan a écrit :Non non je parle bien du jaguar, c'est lui qui leur parle en premier des "hurleurs nocturnes" (la panthere noire en fait, je sais pas pourquoi ils l’appellent jaguar en fait^^)

Ben il en parle parce que la loutre hurlait "les hurleurs nocturnes" avant de péter un câble dans sa voiture.
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3187
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par yvan » Jeu 03 Mars 2016, 20:49

Ok je n'ai pas été assez attentif ^^
Yvan, le gars qui pose des questions dans le quizz série sur des series (quand meme) que personne ne connait :( .


Commodore(64)de la vieille garde.
yvan
 
Message(s) : 2605
Inscription : Mar 03 Mai 2005, 19:17

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Lame » Mar 08 Mars 2016, 22:00

Rom a écrit :C'est vraiment super, Zootopie !


Entièrement d'accord avec Rom. Zootopie est génial du point de vue graphique, du point de vue dessin animé et pour l'ambiance "Rues de San Francisco". J'ai une petite nostalgie pour les films et séries policières antérieures aux "Experts": Inspecteur Harry, les Rues de San Francisco, Starky et Hutch, Chips, Manix, etc...
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Kakita Inigin » Jeu 17 Mars 2016, 20:57

Je suis allé voir 10, Cloverfield Lane hier (jour de sa sortie). J'avais été intrigué par le trailer, je trouvais ce huis-clos avec un acteur obèse et peut-être humain, ce trio improbable de personnages, intriguant.

Je n'aurais pas dû.

La musique trop forte, les chocs de retournement de situation, la violence soudaine, le glauque... quand j'ai compris que c'était en fait pas du tout un triller mais un film d'horreur, j'ai failli sortir, que ne l'ai-je pas fait !

Il y a de bonnes choses (le drame du héros qui passe pour un type bizarre toute sa vie, qui fait tous les mauvais choix possibles, et qui se retrouve à avoir raison à la fin mais qui se retrouve coincé avec ses erreurs exposées à des inconnus, et qui meurt dans des souffrances affreuses, donnerait presque pitié du personnage), une ambiance cosy avec une musique qui déchire, des scènes d'action spectaculaires, un final d'espoir à la toute fin... mais ça ne vaut pas le prix de la place.
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.


Barde biclassé Secrétaire Voix de Rokugan
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
Trésorier AEN
 
Message(s) : 7393
Inscription : Mer 12 Mars 2008, 12:18

PrécédentSuivant

Retour vers Cinéma - Romans - BDs...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.