Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4-

Toutes vos sources d'inspirations rolistiques.

Modérateurs : Nevenka, Modérateurs

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Agasha Takeshi » Dim 23 Oct 2016, 11:45

Hier soir je m'ennuyais, alors j’ai fini par aller voir Brice 3.

Je suis pas un grand fan, j'ai fini par voir le premier film à la télé, mais il y avait des critiques assez correctes donc j'ai tenté ma chance.

Et je dois dire mon avis est plutôt mitigé ...

Il y a quelques fulgurances assez drôles vers la fin du film, et le concept d'un Brice confronté à lui-même en pire est assez drôle, mais le début du film est ultra mou, et parfois même gênant. Déjà retrouver ua début du film un Brice aussi con et dans presque la même situation qu'au début du 1, cela renie un peu la fin du 1 et surtout cela passe à côté du fait qu'il a 40 ans.

Le film est raconté comme un flashback, dans une classe de neige, un très vieux Brice raconte ses aventures à des enfants le soir ; et les enfants ne sont pas dupes des bobards que leur raconte Brice, surtout la petite à lunettes au fond. Du coup, ça renforce bien le côté mytho du personnage, mais ça casse quand même beaucoup le rythme de la narration, surtout dans la 1ère partie du film qui est déjà bien molle. On retrouve Clovis Cornillac et Bruno Solomone dans leurs personnages, et ils sont plutôt bons, contrairement à Dujardin qui est très concentré pour faire le pitre mais ne fait pas souvent rire.

Il y a en effet pas mal de moments où il essaie de nous faire rire et ça ne marche pas trop. J'avoue je ne suis pas le plus grand fan du personnage, mais dans une salle plutôt bien remplie t avec un public jeune, il y a eu des silences carrément gênants, notamment quand dans une scène sans parole ni musique, Brice essaie de descendre de son taxi avec sa planche de surf, pas un seul rire dans la salle, je n'avais jamais entendu un tel silence sur une comédie.

Bref au final, ce que j'ai trouvé le plus drôle, ce sont les conneries insérées en loucedé dans les crédits à la fin.

Et sinon dans les mauvaises nouvelles de la semaine, Disney a fait retourner certaines scènes sur Rogue One, ça annonce donc sans doute un film de magnolia ...
Agasha Takeshi,
Shugenja du Dragon.
Avatar de l’utilisateur
Agasha Takeshi
 
Message(s) : 751
Inscription : Mer 06 Juin 2001, 02:00
Localisation : Ici

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Lame » Mer 14 Déc 2016, 21:40

J'ai vu Rogue One, le film qui peut être considéré comme l'allégorie Star Wars de la "Bataille de l'eau lourde", tout comme un Nouvel Espoir est l'allégorie du Blitz.

Pour faire simple: HIP HIP HIP HOURRAX! HIP HIP HIP HOURRAX! HIP HIP HIP HOURRAX!

J'avais mis beaucoup d'espoir dans Rogue One et j'ai pas été déçu.

L'ambiance de Star Wars est respectée. Le film n'est pas un remake d'un épisode antérieur. Les vilains n'ont pas besoin de masque pour éviter de faire rire. Les stormtroopers ne ressemblent pas à des boîtes de conserve. Les quelques incohérences background ne sont pas trop évidentes et facilement justifiables. On a jamais l'impression d'être dans un jeu vidéo ou dans un catalogue Mattel.

Rogue One écorche aussi l'image un peu trop proprette de la Rébellion, un peu à la façon dont Star Trek Deep Space Nine écorche l'image proprette de la Fédération des Planètes Unies. Mon Mothma est une sainte mais en dessous d'elle et des pontes de la Rébellion, il y a des gens de terrains qui font penser à l'armée de péquenauds mise en vedette dans la Série Fallen Skies.

Je suis pas sûr que j'irai voir Star Wars VIII mais j'attend avec impatience Rogue Two.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Agasha Takeshi » Jeu 22 Déc 2016, 00:25

Je l'ai vu ce weekend et je dois avouer qu'alors que je m'attendais à une daube, il est quand même plutôt bon. L'ambiance SW est en effet là, le rythme est bon et les quelques clins d'oeil à la saga (comme les 2 truands de la cantina qu'on aperçoit) font plaisir.

C'est clairement le meilleur film SW depuis longtemps.

J'ai bien aimé :
- le recours aux animatronics, comme pour l'épisode VII, qui évite la surcharge en effets numériques qui avait un peu gâché la 2è trilogie
- la réalisation, plus proche des épisodes originaux que du style JJ Abrams (on retrouve notamment des prises de vue plus classiques pendant les batailles spatiales)
- la grande réussite au niveau du design. Beaucoup d’efforts ont été faits pour garder une esthétique aussi proche que possible de l'épisode IV. Ainsi les designers se sont plongés dans les différents documents canon pour certains vaisseaux, mais l'effort a été poussé jusque dans certains détails. Ainsi si les blaster de Han et Leia dans la 1è trilogie sont un C-96 et un Walter PPK, tous les deux maquillés, celui de Jyn est un Luger à la base.
- là encore un très gros effort sur la cohérence de l'univers et l'intégration du film entre les 2 trilogies : on retrouve Bail Organa et Vador, mais aussi le tour de force numérique de nous mettre une Leia jeune et le fantôme de Tarkin (je reviendrai là dessus). Et là encore plusieurs petits détails pour rattacher le film à l'épisode IV : les 2 crapules de la cantina comme j'ai déjà dit, mais aussi Red 5 qui se fait abattre pendant la bataille finale (libérant l'indicatif pour Luke), ou Red 6 qui est en fort surpoids, et assez ressemblant au Porkins original dans mon souvenir. Comme le veut la tradition, C3P0 et R2-D2 font un caméo mais c'est on ne peut plus court.
- tous les acteurs sont bons, et les personnages de second plan sont tous assez attachants. Seule l'héroïne est un poil en dessous (mais elle n'est pas aidée par son histoire) et le pauvre Mikkelsen est clairement sous exploité.
- comme Lame, j'aime bien cette Rebellion moins uniforme, entre ses différentes factions qui ne sont pas d'accord entre elles sur les moyens et les objectifs, et ses soldats qui sont obligés de faire parfois le sale boulot. On est plus proche d'un mouvement de résistance que d'une bande de gentils paladins.

J'ai pas aimé du tout :
- l’introduction du film est une horreur. Plutôt que nous donner comme d'habitude un texte résumant le contexte, on enchaîne une séquence de scènes très rapides et pas franchement utiles à la narration. Sérieux, en 3 minutes on passe sur 4 planètes différentes ; c'est incompréhensible et ça ne sert à pas grand chose puisque cela sert uniquement à raconter l'histoire de l'héroïne, ce dont on aurait franchement pu se passer.
- l'histoire de l'héroïne, justement, ça ne sert à rien dans le film ... Le côté "Fifille veut retrouver Papa" n'apporte rien à part essayer de nous tirer des larmes et nous montrer que les méchants sont méchants, ce que le film montre déjà à d'autres moments.
- le fantôme de Peter Cushing. Autant la Leia jeune numérique passe très bien, principalement parce qu'on la voit assez peu de temps, il en va différemment avec l'amiral Tarkin. S'il est on ne peut plus ressemblant, il est présent dans de nombreuses scènes, ce qui permet de voir certains défauts : son teint de peau est un peu trop brillant mais surtout il est mal intégré par moments, et on a l'impression au vue des réactions des autres acteurs qu'il est présent mais que personne ne le voit, ce qui est assez paradoxal pour quelqu'un ayant son charisme, et c'est encore pire quand c'est un officier supérieur entouré de subalternes à ses ordres.
- autant j'aime bien une Rebellion moins uniforme, autant j'ai trouvé complètement con la bataille finale : tiens donc on a un petit commando qui essaie de s'infiltrer ? Bon allez, on va les aider en fonçant dans le tas sans rien planifier, c'est quand même pas très militaire. Au passage, la base impériale (assez mineure logiquement) qui est protégée par un champ de force planétaire pourquoi pas ? Mais alors pourquoi y a-t-il l’équivalent d'une division (bcp d'infanterie + des tank et des chasseurs) pour la protéger au sol ?
Agasha Takeshi,
Shugenja du Dragon.
Avatar de l’utilisateur
Agasha Takeshi
 
Message(s) : 751
Inscription : Mer 06 Juin 2001, 02:00
Localisation : Ici

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Didi » Jeu 22 Déc 2016, 11:39

[ATTENTION, PETITS SPOILERS]
Mais rassurez vous, si vous avez vu les bandes annonces et connaissez l'univers et les films, y a pas grand chose à spoiler


Je l'ai vu ce we en 2D et en vf.

J'ai trouvé ça sympa sans plus.

En négatif, je trouve que l'attachement aux personnages est râté, surtout pour Jin, alors qu'au vu du pitch et même des bandes annonces, c'était pas dur. On a donc une jeune femme, plutôt jolie, aux grands yeux clairs expressifs, dont le personnage a perdu sa mère dans son enfance et recherche son père. Très classique certes, mais relativement accrocheur. Et pourtant, je n'ai ressenti de réels attachement avec le personnage avant la fin du film.
Pour Cassian Andor c'était certes plus dur, mais ça marche pas, on ne "comprend" pas vraiment son retournement en milieu de film.
Bohdi Rook, on s'en fiche sauf à la fin.
Le droïde, Chirut et Baze, ça fonctionne correctement, ils sont certes un peu caricaturaux, mais on les saisit vite, et ça a marché pour moi.
Après pour l'instant, je ne sais pas si c'est lié aux acteurs, à leur direction, à l'écriture ou au montage. Surement un peu de tout.
A noter que j'ai vu le film en vf et que le droïde a la voix de Sheldon Cooper de Big Bang Theory en vf, ce qui est un peu perturbant. Aussi si vous regardez Big Bang Theory en vf, essayez d'aller voir le film en vo.

J'ai trouvé les effets de réalisation pour introduire les "guest star" (Tarkin, Bail Organa - dont on se moque en plus -et Leia) un peu lourdauds. Pour Dath Vader, c'est pas trop mal ( Introduction par son ombre, puis la scène finale).

La musique est pas trop marquante pendant le suivi du film, un peu dommage.

Par contre, j'ai vraiment été emballé par le final du film sur Scarif. Là j'étais dans le film, et je me préoccupais un peu de ce qui arrivait aux personnages et j'étais pris dans l'action.

Après en termes de cohérence avec le IV, y a pas mal de trucs à redire, mais ça ne me préoccupait pas trop, j'ai réussi à regarder le film sans trop penser à la suite.
Il est impossible de ne pas passer pour un gros débile. C'est le sens de la vie.
Bayushi F'Ramir
Epicier avec un alzheimer précoce, pétunia, tu cumules. ^^
Nevenka
Avatar de l’utilisateur
Didi
Serial Titreur
 
Message(s) : 4164
Inscription : Jeu 21 Mars 2002, 02:00
Localisation : Barjac (30) mais Limougeaud de coeur

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Lame » Mer 26 Juil 2017, 13:03

Valérian et Laureline, la Cité des Mille planètes

Il y a quelques mois, quand on commentait Star Wars Rogue One, quelqu’un a relevé (à juste titre) que le film manquait un peu de souffle. Je conseillerais à ceux qui n’ont pas encore vu Valérian de d’abord revisionner Avatar, puis Star Wars La Menace Fantôme et enfin le Cinquième élément.

Mon avis sur le film :

a. L’ambiance de l’univers est potable même s’il s’agit d’une déclinaison de l’univers du 5e élément. Et n’est-ce pas un peu limite et ringuard quand, par exemple, on fait la comparaison avec Jupiter Ascending* par exemple ?

(* Jupiter Ascending qui reste néanmoins une daube. Le public visé, les jeunes enfants, ne permettaient pas de rendre la perversité de certains personnages et le rythme de l'intrigue était trop élevé, même leurs parents.)

b. L’ univers est tellement éloigné de celui de Valérian que la référence à la BD est abusive et purement motivée par la stratégie publicitaire de Besson. Adapter Valérian et s’inspirer du scénario d’un album de Valérian, ce sont deux choses différentes.

c. Le film comporte une série d’incohérences d’ambiance bien plus flagrantes que dans les Star Wars. Voyez l’écart technologique entre Valérian et les forces terriennes. Voyez les lampions clignotants à l’intérieur des protèges-nuques des soldats. Les jumelles des fantassins sont un peu encombrantes pour une civilisation qui produits des croiseurs interstellaires avancés.

d. L’intrigue générale par d’une idée plus subtile que celle de la BD « L’Ambassadeur des Ombres » mais mal exploitée. Valérian passe plus de temps à essayer d’obtenir la main de Laureline qu’à faire son boulot. Il y a trop de lourdeurs.

e. Delevigne et De Haan manquent clairement d’expérience pour ce type de rôle, à la différence de Bruce Willis et Mila Jovovitch par exemple. Comparez les corps à corps du film avec ceux du Cinquième Elément ou Star Wars La Menace fantôme par exemple. Laureline est un bloc de glace et Valérian n’est absolument pas crédible en Don Juan. Le Convertisseur mül, cet adorable porcinet nucléaire, est réellement un rival sérieux et on comprend Laureline… La brochette de stars qui apparaissent en coup de vent ne parvienne pas à compenser les faiblesses des acteurs principaux.

Pour conclure, Besson a besoin de manger et il a attendu que la technologie permette de réaliser un film alimentaire sur l'univers de Valérian en restant dans les limites du rentable. Il a quelques bonnes idées personnelles, outre ce qu'il pompe ailleurs, mais il n'a pas vraiment le talent pour les concrétiser. Ceci dit, il y a pire: J. J. Abrams, Night Shamanlyan...
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Agasha Takeshi » Mar 01 Août 2017, 19:34

Je me suis retrouvé un peu forcé à le voir et je suis très déçu aussi.

Incohérences de l'histoire, scénario ultra prévisible dès qu'on arrive sur Alpha, ratage complet sur le caractère des personnages, acteurs clairement pas à la hauteur du rôle, et je ne parle même pas des combats ridicules. Franchement, ça va ultra vite mais on arrive à s'ennuyer.

Graphiquement c'est superbe, les effets spéciaux rendent vraiment bien (vu en VO 3D), et la densité de l'univers créé par Mézières fait qu'on sent qu'il y a quelque chose, mais le 5è élément était un bien meilleur hommage à Valérian que ce film.

Ce n'est pas "Valérian et Laureline" (cette dernière disparaît même du titre, mais vu comment elle est traitée dans le film, ça n'a rien d'étonnant), c'est "Barbie et Ken se promènent dans l'espace".
Agasha Takeshi,
Shugenja du Dragon.
Avatar de l’utilisateur
Agasha Takeshi
 
Message(s) : 751
Inscription : Mer 06 Juin 2001, 02:00
Localisation : Ici

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Lame » Mer 02 Août 2017, 13:16

Agasha Takeshi a écrit :Je me suis retrouvé un peu forcé à le voir et je suis très déçu aussi.


Quelqu'un t'a forcé à le regarder pour te faire parler? :neutre:

Image

Je compatis. :oops:

Agasha Takeshi a écrit :Ce n'est pas "Valérian et Laureline" (cette dernière disparaît même du titre, mais vu comment elle est traitée dans le film, ça n'a rien d'étonnant), c'est "Barbie et Ken se promènent dans l'espace".


+1 quoiqu'on puisse se demander qui est Barbie et qui est Ken?
Tu sais comme quand on met certains personnages de WH40K à côté d'une Soeur de bataille...
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Agasha Takeshi » Mer 02 Août 2017, 18:31

Lame a écrit :
Agasha Takeshi a écrit :Je me suis retrouvé un peu forcé à le voir et je suis très déçu aussi.


Quelqu'un t'a forcé à le regarder pour te faire parler? :neutre:


Ben j'avais prévu d'aller au cinéma, mais un concours de circonstances a fait que je suis resté bloqué plus d'une demi-heure dans le métro, et donc en arrivant sur place, c'était le seul film qu'il restait ...

Oui ça a vraiment été une soirée de magnolia ...
Agasha Takeshi,
Shugenja du Dragon.
Avatar de l’utilisateur
Agasha Takeshi
 
Message(s) : 751
Inscription : Mer 06 Juin 2001, 02:00
Localisation : Ici

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Kakita Inigin » Dim 06 Août 2017, 18:51

Vous êtes d'un pessimisme...
J'ai trouvé au contraire l'intrigue pas mal, l'alternance de focus donné aux deux héros très bien monté, le méta-plot plus sympa que la base de l'Ambassadeur des Ombres (yes le transmuteur est central).

Mon seul regret, c'est l'ambiance "culture baisodrome" des jeunes acteurs, qui dénote quand même pas mal. Valérian est sensé être un type fiable mais blasé. Une playlist ? Que vient faire une playlist de conquêtes féminines là-dedans ??? :pleure:

Voyez l’écart technologique entre Valérian et les forces terriennes.

Valérian est un agent spatio-temporel. Les forces terriennes sont une armée gouvernementale. Ca ne me choque pas, d'autant qu'un des sous-entendus de la BD, c'est que le gouvernement central terrien est... pfff... voila quoi... Enfin l'armée terrienne c'est quand même des crétins finis, hein. Du coup c'est plutôt bien mis en valeur. 8)

Le Convertisseur mül, cet adorable porcinet nucléaire, est réellement un rival sérieux et on comprend Laureline
Best sentence ever. :smile:
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.


Barde biclassé Secrétaire Voix de Rokugan
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
Trésorier AEN
 
Message(s) : 7389
Inscription : Mer 12 Mars 2008, 12:18

Re: On ne va pas créer une discussion sur ce film mais... -4

Message par Lame » Jeu 10 Août 2017, 13:01

Kakita Inigin a écrit :J'ai trouvé au contraire l'intrigue pas mal,


J'ai trouvé que l'idée de base était plus intéressante que celle de l'Ambassadeur des Ombres mais la façon dont elle a été exploitée ne me convainct pas. Dommage mais on peut encore espérer que Valérian sera plus réussie: l'espoir est permi, à la différence d'autres films.

Je ne reviens pas sur le reste même si j'adore le "porcinet nucléaire".

Kakita Inigin a écrit :
Lame a écrit :Voyez l’écart technologique entre Valérian et les forces terriennes.

Valérian est un agent spatio-temporel. Les forces terriennes sont une armée gouvernementale. Ca ne me choque pas, d'autant qu'un des sous-entendus de la BD, c'est que le gouvernement central terrien est... pfff... voila quoi... Enfin l'armée terrienne c'est quand même des crétins finis, hein. Du coup c'est plutôt bien mis en valeur. 8)


Oui, il est vrai que, dans la BD, les autorités terriennes ne brillent pas par leur efficacité. Surtout quand on a lu "Bienvenue sur Alflolol". Les soldats terriens ont pourtant du matériel du même NT que celui de Valérian.

Dans le film, Valérian est un cran au-dessus des forces de base et je pense que la différence est due aux limites budgétaires de Besson qu'à la volonté de présenter Valérian comme un "client" du service "Q" des services secrets terriens. Mais bon, passons.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Précédent

Retour vers Cinéma - Romans - BDs...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.