Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Toutes vos sources d'inspirations rolistiques.

Modérateurs : Nevenka, Modérateurs

Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Rom » Sam 19 Déc 2015, 14:29

CA SPOILE MAIS JE METS PAS DE BALISES PARTOUT DONC LISEZ PAS SI VOUS NE L'AVEZ PAS VU !

Alors ce Star Wars épisode VII - le Réveil de la Force !

De mon côté, je suis conquis sans réserve. J'ai retrouvé le (good) feeling d'un vrai Star Wars et ce dès le début. C'est d'ailleurs l'exploit de toute la première partie : nous renvoyer dans cette galaxie lointaine, il y a très longtemps, sans en faire trop pour l'introduction. Ça démarre in media res comme il se doit : un stormtrooper (Finn) qui dépasse son conditionnement et déserte, un héros de la Résistance (Poe Dameron) qui s'échappe avec lui et zou - des personnages présentés dans l'action (tout comme le sera Rey juste après) avec dynamisme et qui deviennent immédiatement sympathique (là aussi, un sans faute : tous les nouveaux emportent l'adhésion, même BB8).
A partir de là, tout s'enchaîne avec rythme et naturel. Chaque péripétie en amène une autre, d'anciens personnages reviennent, la situation galactique est évoquée lors de dialogues qui ne surlignent pas tout (exactement de la même façon que dans la trilogie originelle), les révélations (comme l'identité de Kylo Ren) arrivent tout simplement - là encore sans chercher à en faire un énorme twist (les personnages connaissent la situation, ce n'est que pour le spectateur que c'est une surprise), etc.
La durée du film est idéale (semblable à celles des opus de la trilogie originelle, d'ailleurs) et il est impossible de s'ennuyer au cours de ces deux heures.

Ce qui est très intéressant dans ce Réveil de la Force, c'est qu'il est un miroir inversé de la trilogie originelle. Certes à première vue, on pourrait y voir un quasi remake en reprenant les grandes lignes - sans beaucoup d'inventivité. Mais en réalité, si on creuse plus, on s'aperçoit que cet épisode est profondément désabusé : il nous raconte l'échec de la génération précédente, celle qui avait pourtant tout pour réussir - et y était parvenu en mettant l'Empire à genou.
Là, une nouvelle République s'est bien formée mais elle semble loin de recouvrir toute la galaxie. Le Premier Ordre a pu se construire sur les restes de l'Empire en marge et une Résistance s'organise dans les systèmes qu'il contrôle. En 30 ans, la paix et la concorde ne sont pas revenus : et pour cause ! Luke a échoué à devenir un maître Jedi et s'est retiré en exil après la décimation de ses apprentis, son propre neveu est passé du Côté obscur, Han Solo a fui ses responsabilités de père en replongeant dans des magouilles, et même Leïa - au lieu de diriger la République comme elle semblait y être destinée - a préféré rejoindre la Résistance, comme pour se plonger à nouveau dans la guerre en guise de punition.
De ce fait, il faut l'émergence d'une nouvelle génération capable de faire mieux que ses aînés : Rey, Finn, Poe, d'autres sans doute... Ce qui explique pourquoi le film les fait passer quasiment par les mêmes épreuves : fuite dans la galaxie, confrontation avec le côté obscur, quête à accomplir, lutte désespérée contre une arme surpuissante, etc. Et chaque étape est un succès pour ces nouveaux héros : la station Starkiller est détruite, Finn cesse de fuir son passé et l'affronte, Rey ne cède pas à la tentation et s'éveille à la Force, Luke est finalement retrouvé... A la fin de cet épisode, ces protagonistes ont donc déjà triomphé de la plupart des épreuves que leurs prédécesseurs ont eu tant de mal à surmonter - reste à présent à aller de l'avant, à voir ce que nous réserve la suite.
Le scénario a donc parfaitement conscience de sa filiation et il s'en sert à deux niveaux : rassurer les fans avides de retrouver un certain esprit (d'autant plus après la prélogie...) en leur offrant en grande partie ce qu'ils attendent mais aussi se détacher du passé en le revisitant habilement afin de régler les vieilles dettes. Le récit affranchit ainsi ses héros de leur héritage en un digest aussi ludique que nécessaire à leur parcours initiatique - leur permettant dès lors de trouver leur propre destin dès le film suivant.
Kylo Ren est assez représentatif de cette approche en miroir inversé. Il se veut le nouveau Darth Vader, il le proclame même. Mais il est son double en négatif : un jeune homme décidé à rejoindre le Côté obscur mais toujours tenté par la lumière et qui a besoin d'une dernière étape pour basculer définitivement. Là où Vader redevenait un Jedi en sauvant son fils, Kylo Ren devient un séide du Côté obscur en tuant son père : difficile de faire plus symbolique ! L'acteur parvient d'ailleurs l'exploit de pulvériser en quelques plans l'interprétation de Hayden Christensen dans le rôle d'Anakin en jeune homme tourmenté et déchiré entre les deux aspects de la Force.

La facture technique du film m'a impressionné à deux niveaux.
Tout d'abord, le Réveil de la Force n'en fait jamais trop et ne cède jamais à la surenchère. La Résistance a peu d'hommes et de vaisseaux, on se doute que le Premier Ordre se repose beaucoup sur les acquis de l'Empire et a mis tous ses moyens dans la station Starkiller - du coup, les batailles spatiales impliquent essentiellement des chasseurs. Pas d'armées de Jedi ou de Sith non plus (même si sont évoqués les Chevaliers de Ren) : un seul adapte de la Force de chaque côté, peu de duels au sabre mais bien menés et possédant une imbrication dramaturgique dans le récit. Cette trilogie a l'intelligence de démarrer doucement, à petite échelle (là aussi, peu de planètes visitées) afin de laisser la suite prendre toute son ampleur et de respecter le crescendo que l'on est en droit d'attendre d'une telle saga.
Ensuite, j'ai souvent trouvé la réalisation très élégante. Sobre mais pleine d'à propos : beaucoup d'éléments passent par les regards (l'échange silencieux entre Poe et Finn avant la dernière bataille) et une véritable complicité entre les personnages (reflet de l'alchimie entre les acteurs). Parvenir à deviner les sentiments d'un stormtrooper à travers son masque souillé de sang, bel exploit ! Il y a d'autres exemples, comme le léger travelling arrière durant les retrouvailles entre Han et Leïa - comme pour inviter le spectateur à rester en retrait durant ce moment d'intimité. Cela s'étend aux scènes d'action : des dogfights aussi clairs que dynamiques (et propices, aux belles actions, merci Poe !), des échanges de tirs brutaux (les blasters, ça fait mal !), des combats au sabre plus proches de l'escrime médiévale que des acrobaties hongkongaise, des idées visuelles fortes et marquantes (les X-Wings en rase-motte au dessus d'un lac)... De la retenue et de l'inventivité, au service du film et de ses personnages.

Bref, je suis pleinement satisfait de ce Star Wars épisode VII - le Réveil de la Force.
Sous ses dehors d'opus faussement trop obséquieux, il opère en réalité un basculement vers l'avenir en évacuant le passé et prépare brillamment le terrain pour la suite - que l'on espère pleine de surprises et de révélations inédites (qui est Snoke ? qui est Rey ? comment Kylo Ren a-t-il basculé ?).
A la fois humble et ambitieux, le film excite l'imagination comme la trilogie originelle le faisait (en dessinant un contexte à demi-mot et en ouvrant des pistes multiples, par exemple) et nous rend très dures les deux années d'attente avant de découvrir la suite !
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3185
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Gap » Sam 19 Déc 2015, 18:31

Voilà. :jap:
- Gap
The user formerly known as Katsugi.
Avatar de l’utilisateur
Gap
Le BHL du Sden
 
Message(s) : 5890
Inscription : Mar 02 Avr 2002, 02:00
Localisation : Suisse

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Lame » Dim 20 Déc 2015, 00:10

Du point de vue du scénario, Star Wars VII rappelle encore plus l'Episode IV Un nouvel espoir que l'Episode I la Menace fantôme.

es premiers films formaient un conte déguisé en film de SF où l'ambiance a toujours primé sur la vraisemblance mais en procédant de telle manière que l'invraisemblance n'apparaissaient qu'après coup et seulement à des adultes se livrant à une analyse poussée . Star Wars VII rajoute une couche d'invraisemblance trop évidente.

Si l'on le considère comme une parodie de Star Wars IV, c'est plutôt réussi. En tout cas, plus que "La folle histoire de l'Espace" de Mel Brooks qui faisait penser à un "Spartatouille" avant l'heure. Kylo Ren est risible sans son casque: on comprend qu'il l'ai mis pour se donner de la contenance. J'ai failli éclater de rire quand j'ai entendu Finn expliquer qu'on peut asphyxier un stormtrooper parce que "le casque filtre la fumée mais pas les toxines"!? Je regrette qu'on ait pas vu Phasma passer au vide-ordure... :frown:

Soit on le considère comme une suite sérieuse de Star Wars et il suscite de nombreuses interrogations:
- Quel est le sens de la dénomination du Premier Ordre? Il y en a d'autre?
- Comment la République en est-elle arrivé à cohabiter avec les Impériaux?
- Pourquoi personne n'a-t-il tenté de stopper la construction du StarKiller?
- Pourquoi une organisation capable de construire une station de cette taille n'a pas prévu des défenses plus conséquente?
- Etc...

Espérons que le film suivant sera plus original et éclaircira notre lanterne.

Tout cela pour dire que des effets spéciaux décent, c'est super, mais qu'il faudrait que le reste de la trilogie ne soit pas dominé par l'hostilité à tout ce qui est antérieur à l'épisode VII: les oeuvres de Georges Lucas et l'univers étendu.

Plus de Space Opera, moins de "règlements de compte".
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Rom » Dim 20 Déc 2015, 21:16

Si si, l'univers étendu à la poubelle. Plutôt deux fois qu'une. Pas envie de Hutt jedi ou de droïdes sensibles à la Force, moi.
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3185
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Lame » Lun 21 Déc 2015, 14:04

Je ne parlais pas spécifiquement de l'univers étendu dont tout n'est pas à jeter: Star Wars Legacy par exemple.

Je voulais dire que Disney est contre tout ce qui est antérieur à Star Wars VII, y compris Georges Lucas et les fans, et que cette opposition a pour le moment pris le pas sur tout. Heureusement qu'on ne vit pas en Corée du Nord sinon on aurait fini en camp de rééducation...

En outre, la fin de l'ancien univers étendu ne signifie pas qu'un nouveau n'est pas en cours de construction: Des BD et sans doute des romans vont traiter de l'Intermède (Bataille d'Endor à 30 après Endor). Je n'ai pas trouvé Les Ruines de l'Empire si fantastique que cela comparé aux BD de l'ancien univers étendu.

Je trouves aussi les Impériaux du Nouvel Ordre un peu plat comparé à des seigneurs de guerre tels que Thrawn et Zsinj: moins inventifs (encore une superarme), moins redoutables et même un peu ridicule comparé à leurs prédécesseurs de l'Ere de Palpatine.

Je ne fais pas uniquement référence aux nouvelles armures des troupes de choc qui les font ressembler à des boîtes de conserve.

Et c'est sans compter Phasma qui a dû être recrutée dans le secteur Disco et qui aurait plus sa place dans Stargate . :diablo:

C'est vrai que l'ancien univers étendu nous a réussi à introduire des chippendales de choc mais toute de même... :smile:

Mais, bon, je pourrai sans doutes me consoler avec les films de la série Rogue One. :razz2:
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Rom » Lun 21 Déc 2015, 21:12

Je voulais Disney est contre tout ce qui est antérieur à Star Wars VII, y compris Georges Lucas et les fans, et que cette opposition a pour le moment pris le pas sur tout. Heureusement qu'on ne vit pas en Corée du Nord sinon on aurait fini en camp de rééducation...


Je ne sais pas d'où tu tiens ça, mais c'est totalement faux.
Le Réveil de la Force, y a Han Solo, Leïa et Luke Sywalker dedans hein. Ça fait référence à Dark Vador. Ça joue à fond la filiation avec la trilogie originelle. Le scénario a été coécrit par le gars qui a pondu le script de l'Empire contre-attaque. Les design sont de Ralph McQuarrie. La BO est de John Williams. Dans Star Wars Rebels, on retrouve les clones ou Ahsoka Tano. Etc.
De là, je vois pas comment on peut dire que Disney renie le passé. C'est de la paranoïa pas du tout exagéré (sérieux, des camps de rééducation...) surtout quand la réalité dément le fantasme : par exemple, tout ce qui a trait à l'univers étendu ancien a toujours le droit d'être publié - sous le label Legends. On trouve toujours les romans de Zhan ou les multiples BD dérivées. Plutôt sympa pour des "révisionnistes", ces vilains cadres de Disney.
Alors bon, un peu de plus de mesure et de renseignement dans tes post : ça ne ferait pas de mal.
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3185
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Lame » Mar 22 Déc 2015, 00:07

Rom a écrit :Le Réveil de la Force, y a Han Solo, Leïa et Luke Sywalker dedans hein.
Ça fait référence à Dark Vador. Ça joue à fond la filiation avec la trilogie originelle.


Oui, il aurait effectivement été difficile de réussir un film postEndor sans jamais faire référence aux épisodes IV à VI.

Rom a écrit :Le scénario a été coécrit par le gars qui a pondu le script de l'Empire contre-attaque.


Et quelle a été la contribution de Georges Lucas?

Rom a écrit :par exemple, tout ce qui a trait à l'univers étendu ancien a toujours le droit d'être publié - sous le label Legends.


Ce qui sort l'univers étendu ancien du label "canon". Il n'en est d'ailleurs tenu aucun compte dans l'épisode VII et rien ne laisse penser qu'il en sera autrement par la suite.

Rom a écrit :On trouve toujours les romans de Zhan ou les multiples BD dérivées. Plutôt sympa pour des "révisionnistes", ces vilains cadres de Disney.


Disney liquide les stocks. On voit mal l'entreprise détruire les produits Star Wars Legends quand elle peut les vendre.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Lame » Mar 22 Déc 2015, 10:56

Pour revenir sur le sujet, je recommande cette critique publiée sur les Echos d'Altaïr qui est me semble la plus honnête parmi celle que j'ai lu jusqu'à présent.

Je suis heureux, j’ai retrouvé de vieux amis que je n’avais pas revus depuis 32 ans. 32 ans… mon Dieu, comme cela fait bien, bien longtemps… Ils ont vieilli… et tout comme eux j’ai vieilli, moi aussi… Mais si le temps a flétri leur peau et blanchi leurs cheveux, il n’a pas effacé leur histoire, au contraire, le temps l’a transformée en légende vivante, en conte de fées que l’on se transmet de génération en génération, en un mythe indestructible.

Et le temps a finalement laissé revenir à moi ces vieux amis, lentement, patiemment, au fil du temps, quoi…

Et c’est les yeux humides que je les ai retrouvés tous : Han, Leia, Luke, et même Chewie, ce bon vieux Wookie grommelant, le seul qui n’a pas vieilli en fait !

Et en grande partie grâce à eux, j’ai enfin retrouvé STAR WARS tel que je l’avais connu il y a longtemps, j’ai retrouvé l’essence de la trilogie classique, en un mot : j’ai retrouvé l’âme d’une saga qui s’était égarée dans les années 2000…

Il est évidemment impossible de refaire en 2015 du STAR WARS de 1977, 1980 ou 1983 malgré toutes les bonnes intentions d’un réalisateur surdoué. Cependant on peut s’en rapprocher de près, de très près, et c’est là le formidable exploit de JJ Abrams.

Même si je n’ai jamais détesté les Épisodes I, II et III de la saga, et que je leur trouve au contraire des qualités, je dois bien avouer que l’aspect artificiel, superficiel ou parfois glacial des personnages principaux incarnés par des acteurs rarement convaincants, pour ne pas dire rarement attachants ou rarement attachés à leur rôle, m’a souvent gêné. Alors retrouver enfin Harrison Ford, Carrie Fisher et Mark Hamill ne pouvait que me ravir, pour ne pas dire me rassurer. Mais comme un bonheur ne vient jamais seul, j’ai pu aussi découvrir que la nouvelle garde composée de Daisy Ridley (Rey), John Boyega (Finn), Oscar Isaac (Poe) et Adam Driver (Kylo) s’avérait particulièrement convaincante, une chose fort rassurante pour le futur de la saga STAR WARS désormais entre de bonnes mains, assurément. Rey, cette fille étonnante dont la vie va basculer du jour au lendemain, entraînée dans une aventure à l’échelle de la galaxie. Finn, ce Stormtrooper déserteur, traumatisé par les atrocités commises par le Premier Ordre. Poe, ce pilote chevronné de la Résistance et dont la mission s’avère cruciale. Kylo, ce chevalier de Ren qui n’est pas un Sith mais un être torturé par deux destins totalement opposés, un personnage qu’il me tarde de voir développé dans les prochains films car le potentiel est grand.

LE RÉVEIL DE LA FORCE m’a apporté un bonheur intense, une sorte de douce torpeur dont je me suis laissé envahir sans aucune résistance et dont je suis à peine encore revenu… Et pourtant, je suis conscient que le film possède des incohérences, un côté moins épique, des décors souvent peu impressionnants, une B.O. discrète et une fin qui peut en frustrer plus d’un. Néanmoins cela ne me dérange pas plus que ça, finalement. Et j’en suis le premier surpris, croyez-moi… Je m’explique. A mes yeux, toutes ces petites scories, même rassemblées en un tas, ne parviennent pas à atteindre la hauteur d’une montagne.

Des incohérences ? Oui, flagrantes, évidentes, mais quel STAR WARS n’en possède pas ? Dans L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE, quand Luke se crashe sur Dagobah avec son X-Wing, il tombe nez à nez avec celui qu’il cherchait : Yoda… STAR WARS, c’est une BD. Il ne faut pas chercher plus loin.

Un côté moins épique ? Des décors souvent peu impressionnants ? Oui, c’est vrai. Mais LE RÉVEIL DE LA FORCE possède tout de même ses morceaux de bravoure avec notamment l’attaque du château de Maz Kanata ou la bataille finale. Et là où George Lucas, que je respecte profondément, nous plongeait dans des villes géantes pour en perdre ses héros, Abrams privilégie d’une manère évidente le côté humain qui manquait tant à STAR WARS depuis la prélogie, parce qu’enfin les personnages reprennent la place qui est la-leur dans cet univers devenu si vaste, si riche, et certains diront aussi « si numérique », donc sans âme… on y revient toujours… La bande originale du film s’ajuste alors à ce côté plus intimiste, et voilà pourquoi John Williams ne nous livre pas une musique tonitruante mais plus émotionnelle, plus douce et cependant toujours superbe. Certains regrettent déjà un thème à la façon de la Marche Impériale de l’Episode V. Mais vous le savez déjà : LE RÉVEIL DE LA FORCE n’a rien d’un EMPIRE CONTRE-ATTAQUE…

Enfin, oui, LE RÉVEIL DE LA FORCE ressemble à bien des niveaux à une sorte de « reboot » de l’Episode IV : UN NOUVEL ESPOIR… Mais c’est une GUERRE DES ETOILES que JJ Abrams adapte à sa façon, en ayant constamment à l’esprit le respect de la mythologie STAR WARS et aussi le respect des fans. Certains pourront lui reprocher qu’il n’a pas pris de risque. Il aurait pu en prendre un peu plus que cela ne m’aurait pas dérangé, à vrai dire. Mais s’il en avait pris davantage, certains ne le lui auraient-ils pas aussitôt reproché ?… Comme c’est compliqué ! Pour plaire à tout le monde il faudrait réaliser un Episode VII pour chacun ! Heureusement, LE RÉVEIL DE LA FORCE n’est pas un remake déguisé. Il assume pleinement son histoire qui n’est qu’un point de départ à une nouvelle trilogie dont les prochains volets devraient aller beaucoup plus loin, avec, en outre, le développement de certains personnages encore mystérieux.

Pour conclure, LE RÉVEIL DE LA FORCE est aussi, à mes yeux, et en un mot, le réveil de la saga STAR WARS. C’est un film plus humain, qui se concentre davantage sur les personnages que sur les effets d’esbroufe, les décors, la musique ou même les effets spéciaux. Là où il en perd côté épique, il en gagne côté émotionnel. C’est un chapitre VII qui se veut annonciateur d’une trilogie nouvelle et prometteuse, un épisode non dénué d’erreurs, certes, mais un épisode respectueux d’un univers créé à l’origine par un George Lucas qui ne connaissait pas encore un certain Jar Jar Binks… JJ Abrams a réussi l’exploit de recentrer la saga sur ce qu’elle a de plus important : ses personnages, avec leurs qualités, leurs défauts et leurs interrogations. Mais il sait que l’Episode VIII ira forcément plus loin, et que l’on peut très bien ne pas oublier l’aspect humain tout en n’oubliant pas non plus l’aspect épique, les décors grandioses et la musique flamboyante d’un John Williams à ses débuts ! Passé cette nécessaire introduction aux nouveaux héros, la nouvelle trilogie peut nous offrir à présent son EMPIRE CONTRE-ATTAQUE !

Vive STAR WARS, et merci Monsieur Abrams ! Que la Force soit avec vous !
- Morbius -


Je dois dire en lisant cette critique que je me pose des questions sur les moyens fournis à Abrams. J'avais l'impression, en sortant de la salle, qu'il avait dû composé avec des moyens limités, comme Lucas au moment de la réalisation de l'épisode IV.

Si l'épisode VII est presque un remake (ce que je pardonne volontiers à Abrams), il en est d'autant mieux réalisé si on le compare à si on le compare à Jupiter Ascending et aux remakes de Star Trek.

Je regrette quand même certains ratés esthétiques.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Rom » Mar 22 Déc 2015, 11:48

Oui, il aurait effectivement été difficile de réussir un film postEndor sans jamais faire référence aux épisodes IV à VI.

Marrant comme tu tronques mes propos, vu que j'évoque tout un tas d'autres détails (BO, design...) qui montrent que non, du passé il n'est pas fait table rase (juste l'univers étendu).

Et quelle a été la contribution de Georges Lucas?

Lucas a vendu Lucasfilm à Disney : c'est son choix, personne ne lui a mis un flingue sur la tempe.
Lucas n'a jamais voulu faire une suite à sa saga, logique donc qu'il n'y participe pas. Après, il a touché 4 milliards de $, je pense qu'il se doutait que pour cette somme, Disney allait un peu exploiter le filon.

Ce qui sort l'univers étendu ancien du label "canon". Il n'en est d'ailleurs tenu aucun compte dans l'épisode VII et rien ne laisse penser qu'il en sera autrement par la suite.

Et alors ? L'univers étendu était tellement blindé qu'il aurait été impossible de faire une suite. Logique de s'en affranchir.
Lucas n'a pas fait autre chose avec sa prélogie : sa Guerre des Clones n'a rien à voir avec ce que Zhan en avait fait.

Disney liquide les stocks. On voit mal l'entreprise détruire les produits Star Wars Legends quand elle peut les vendre.

Disney ne liquide pas les stocks puisque je te parle de rééditions par les éditeurs originels de ces oeuvres (c'est toujours Dark Horse qui publie Legacy par exemple) - avec l'aval des ayants-droits (contre un petit %, bien sûr).
Quand bien même : tu disais que Disney voulait effacer tout ce qui précède le Réveil de la Force. Hors c'est totalement faux comme je viens de te le démontrer. Bref, tu racontes des bêtises et tu ne veux pas le reconnaître en noyant le sujet sous des quotes à répétition. Grand bien te fasse.
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3185
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Lame » Mar 22 Déc 2015, 12:02

Rom a écrit :Marrant comme tu tronques mes propos, vu que j'évoque tout un tas d'autres détails (BO, design...) qui montrent que non, du passé il n'est pas fait table rase (juste l'univers étendu).


Je pourrais en dire autant de toi. Tu veux à tout prix déclenché une flamewar sur base d'un seul paragraphe de mes précédents messages.

Rom a écrit :Quand bien même : tu disais que Disney voulait effacer tout ce qui précède le Réveil de la Force.


Je n'ai pas envie de débattre sans fin de cela aussi je te concède le point: Disney ne veut pas rompre avec tout ce qui précède le Réveil de la Force.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Rom » Mar 22 Déc 2015, 12:42

Corriger une contre-vérité = déclencher une flamewar...
Ok, si tu veux. :neutre:
Avatar de l’utilisateur
Rom
 
Message(s) : 3185
Inscription : Ven 14 Mai 2004, 16:50
Localisation : Reims

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Didi » Mer 23 Déc 2015, 19:54

SPOILER


Alors je vais en revenir au film.

Tout d'abord je vais préciser :
- que je l'ai vu en vf et en 2d (mais je pense que ça ne change pas grand chose)
- que j'aime beaucoup la trilogie originale et que je trouve qu'il n'y a pas grand chose à sauver dans la prélogie (les thèmes musicaux des deux premiers à la limite)
- que j'avais été spoilé de la mort de Han Solo (pour la prochaine fois, je note, ne pas suivre les chat pendant un stream parlant de jeu video

Or donc, pour résumer le film, j'ai bien aimé malgré des défauts marquants.

Mon plus gros souci, c'est que j'ai eu l'impression de voir un "remake" de "un nouvel espoir" pendant tout le film. Certes les personnages principaux sont assez sensiblement différents, par contre la structure et les enjeux, j'avais l'impression de voir un décalque. Et ça m'a pas mal sorti du film, d'autant que tous les clins d'oeil ou hommage durant le film venaient renforcer cette impression du coup. Je précise que c'est de l'ordre du ressenti, donc pas la peine de me lister les éléments indiquant que ce n'est pas un remake, et que la structure est pas la même, ça changera rien
Mon deuxième souci, est que j'ai trouvé la gestion du temps et de la distance bien raté. On a l'impression que les voyages ne prennent pas de temps, et que la galaxie est toute petite. D'ailleurs le fait qu'on voit le tir du Starkiller et la destruction du système républicain (je croyais que c'était Coruscant en regardant le film mais a priori non) depuis le "gite étape" n'aide pas. Les communications immédiates entre la base rebelle et l'attaque du Starkiller n'aide pas non plus. Or pour moi, du Space Opera, ça doit être dans une immensité et les voyages doivent prendre un minimum de temps pour que ça prenne de l'ampleur.
Enfin, John Williams s'est pas trop foulé hein ! Quelle feignasse ! :razz2:

Pour autant on passe un bon moment, les acteurs sont pas trop mal, la réalisation est correcte (sous la réserve plus haut), sans être waouh, le scénar passe assez bien, le design est réussi, donc ça va, mais je n'ai pas été transporté.
Il est impossible de ne pas passer pour un gros débile. C'est le sens de la vie.
Bayushi F'Ramir
Epicier avec un alzheimer précoce, pétunia, tu cumules. ^^
Nevenka
Avatar de l’utilisateur
Didi
Serial Titreur
 
Message(s) : 4164
Inscription : Jeu 21 Mars 2002, 02:00
Localisation : Barjac (30) mais Limougeaud de coeur

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Lame » Mer 23 Déc 2015, 20:21

Rom a écrit :Corriger une contre-vérité = déclencher une flamewar...
Ok, si tu veux. :neutre:


Oh tu es un vrai héros, assurément!

Tu peux difficilement dire que tu n'as pas fait une fixette sur cela:
"Je voulais dire que Disney est contre tout ce qui est antérieur à Star Wars VII, y compris Georges Lucas et les fans, et que cette opposition a pour le moment pris le pas sur tout. Heureusement qu'on ne vit pas en Corée du Nord sinon on aurait fini en camp de rééducation..."

Si tu avais fait l'effort de lire l'ensemble de mes messages, tu aurais constaté que je ne fais pas partie de ceux qui critiquent le plus le film. Pour preuve:

Kaedon a écrit :Un Star Wars nouvelle génération ! Et c'est justement le problème. En vérité dans le film mes seuls frissons on était le passage de "Dans une galaxie lointaine, très lointaine..." Ensuite rien.. Non je ne me suis pas endormie, la 3D et les effets spéciaux spectaculaire me tenait éveillé, mais tout vas trop vite, beaucoup trop vite. Les scènes arrivent les unes après les autres avec beaucoup de faux raccord, il n'y a plus d'intrigue, de suspense, plus de politique.. Un Kylo Ren bac à sable plus en crise d'adolescence extrême que du coté obscur. Et Snoke au surnom Power Ranger de "Supreme Leader" qui ne peut inspirer du respect qu'au enfant de 10 ans seulement.

Les acteurs sont quand même bon avec une Rey pleines de bonnes surprise, et un Finn fort sympathiques. Poe de miel est quand à lui aussi badass, ou presque, que m'on jeu de mot. Il n'en est pas moins sympathique aussi mais si vous pilotez un X-Wing aussi bien que lui dans Star Wars Battlefront je vous offre un chocobo, promis.
Petit coup de gueule tout de même : les Chasseur Tie, nouveau ou pas, on besoin d'un uniforme spéciale pour être piloté. Explication : vue que c'est un vaisseaux à très bas coûts, une combinaison portés par les pilotes coûte moins cher que d'oxygéner l’interieur du cockpit, merci de respect au moins ça ....

Je pense personnellement, que ce film veut toucher un seule type de publique en priorité, la nouvelle génération de fan de Star Wars, donc des enfants qui n'on pas forcement vue les anciens films . Les "puriste" peuvent toujours aller le voir, c'est fortement recommandé, mais ne vous attendez pas a chercher le comment du pourquoi de ce qu'il ce passera à l'écran.


Syd a écrit :Alors je ne vais pas m'étendre plus longtemps là dessus, beaucoup de fans "puristes" ou non sont déçus, c'est mon cas... Je suis désolé, c'est un très bon films de sciences fictions, mais ce n'est pas un star wars.
Je ne donnerai pas les mêmes arguments que les autres internautes qui sont d'accods avec moi, pour ne pas redire les mêmes choses (bande son, trop de reprise de certaines scène ou trop de similarité etc...), mais j'ai aussi été déçu par plein de petits détails qui m'ont agacé tout le long du film:
1) Kylo ren, ce personnage est trop stylé, jusqu'à ce qu'il enlève son masque. Vous êtes sérieux la réalisation? qu'est ce que c'est ce nez? je suis désolé, je ne critique par l'acteur (un peu son physique) mais lui, il est pas fait pour le faire, pas de charisme, pas de "style", s'il vous plaît, ils en font baver depuis plus d'un an avec les bande annonce, et là?! stop! en plus il se fait botter comme une magnolia par Rey... j'ai trouvé touchant cependant la scène où il s'excuse auprès de Snoke d'avoir eu ses quelques faiblesses "lumineuses" dans la force! mais juste le scénario quoi.
2) Rey, hummm... pas mal, l'actrice a un très bon jeu, j'ai bien aimé, mais son personnage? j'ai pas réussi à la placer quelques part. Le film à voulu nous mettre dans l'ambiance "c'est la protagoniste, regardez comme elle a vite amadoué BB8, regardez comme elle se fait respecté par le chasseur qui voulait capturer BB8, elle parle la langue autochtone aussi (je crois que c'est autochtone m'enfin). J'arrive pas à voir comment on situe le contexte qui fait que quand on la voit piloter le Faucon millenium normal, on trouve ça normal!
3) la force de Rey: par pitié, ne cherchez pas à m'expliquez. Elle a compris la force en se faisant trifouiller par Kylo (qui à ce moment je pense à deviner qu'elle était sa cousine ou qqun en lien avec les skywalker), elle a retourné le "sort" contre kylo et avec sa punchline fait comme si elle en avait l'habitude. MAIS pétunia COMMENT CA SE FAIT? j'ai trouvé que Luke avait appris à manier la force trop facilement, mais alors là elle? Si on se souvient bien, c'est le taux de midichloriens qui fait qu'on est voué ou non à devenir jedi (ou sith), et il est particulièrement élevé chez les skywalker, OK, MAIS pétunia ARRETEZ DE FAIRE COMME SI IL AVAIT LE POUVOIR SUPREME INFUS!! magnolia ALORS !! (je rage pardon)
4) rôlala, on a eu droit à un sw4 remanier, non merci, JJA, tu aurai du laisser le fils de Lucas à Lucas.
5) BB8 est attachant, mais on dirait que j'ai entendu "papa" quand on voit R2D2 pour la première fois dans le film ?
6) la scène sur le pont est merdique, désolé, aucune surprise, c'était terne, très terne.
7)Finn, pétunia finn...qu'est ce que tu fous avec le sabrolaser? dans les 6 films on nous expliquer que les chevaliers jedi manipulent la force et peuvent en conséquence manier le sabrolaser. aucun respect de la tradition alors là, on nous pisse dessus pfff
8) positif: moi j'ai bien aimé les petites touches d'humours, ça change en effet (parce que passer de la 2ème trilogie à la première, ya du changement et c'est bien ^^) et le sang aussi, c'etait bien ça rendait bien réaliste.

donc voilà, moi qui ai donné mon coeur à padme, je ne le laisserai qu'avec elle et les 6 premiers films, paske là, c'est as digne !! merci pour cette fausse joie hein !


Aïra a écrit :Déçue. La raison principale ? Le scénario. J'ai beaucoup aimé les clins d'oeil/qu'on retrouve l'ambiance des anciens star wars. Seulement, quand les clins d’œil se mettent à constituer la moitié du film, j'ai la désagréable impression d'assister à une copie des précédents. Des pans entiers du scénario ont été repris des anciens films... De façon pas du tout subtile. (liens de parenté, héroïne dans le désert à bricoler, arme titanesque, et j'en passe...)

J'ai beaucoup aimé Finn, mais Ray est en mon sens trop parfaite. On ne sait comment elle se retrouve experte en mécanique (jusqu'à mieux maîtriser le vaisseau de Han que Han lui-même ?!) et maîtrise la Force 2h après avoir appris son existence...?


Thez a écrit :Je ne me suis pas senti respecté sur mon fauteuil.. L’impression désagréable d’être invité au bal des imbéciles… La critique, disney et le scénariste ont vendu d’une seule et même voix un nouvel opus “envoutant” et “réinventé”.. Au lieu de cela ? Du désert, dark vador, le falcon milenium, le monde des brigands, un duel père fils, une étoile noire, un méchant sous hologramme, un perso mythique qui meurt en milieu de film, un message d’R2D2, un vieux brigands de 1000 ans contre 800 ans… çà ne vous fait penser à rien ? Star wars 7 est à star wars 4 ce que Snatch est à arnaques crimes et botanique : un remake déguisé. Rien d’autre. Un nouvel épisode business politisé dans le respect des quotats. Pire encore, cette fois-ci, c’est un pale remake car le 7 n’égale pas le 4, faute au manque de substance de ces personnages. Oser déguiser un remake pour Star wars, c’est offensant, éprouvant, désespérant. Que la critique appuie le Film ? Exaspérant… Star Wars est la série la plus mythique de l’histoire du cinéma. Une série racheté 4 milliards de dollars. Ils pouvaient se payer les meilleurs scénaristes et proposer une nouvelle explosion d’inventivité, de voyage, de rebondissement… Le résultat est tout autre.. Un nouveau mythe égorgé comme l’ont été Die hard (die hard 5…), Terminator.. Ou quand le business assassine un mythe. En silence. Cette épisode 7 est très bien accueilli actuellement. Je parie q’il vieillira pourtant comme la honte de la série et qu’il permettra au cycle 1, 2, 3 de trouver le respect qu’il mérite. Car à défaut d’égaler l’original, il l’a réinventé. Proposant un univers totalement nouveau, un contexte politique bouleversé; une vraie tentative de création. La faille de la chute connue à l’avance restera son poids lourd, mais ce ne sera qu’une plume légère face au constat accablant de l’immense irrespect ressenti face au triste épisode 7 et certainement au cycle 3. Un remake déguisé au parfum de billet vert reflet de l’irrespect du mythe et de ces fans. M. JJ Abrams, il vous reste 2 tentatives pour sauver le vaisseau avant qu’il n’explose en plein vol. Un conseil ? évitez déjà de faire de Luke le nouveau Yoda et de Rey la nouvelle skywalker -fille de L ? – comme cela en prend le chemin. OPEN YOUR MIND.


Gruduh a écrit :Alors, Star wars VII est l'évenement de cette fin d'année 2015 ! mais vaut il vraiment tout ce merch et cette pub et surtout cette attente ? Oui et non; En soit le film doit être vu car il rajoute une histoire non négligeable à la saga mais le grand défaut de ce film est le fait qu'il soit claqué sur le IV. Du début à la fin, les scènes sont téléphoné et il y a quasiment pas de suspens car on connait déjà le déroulement du 4. Après ce star wars fait échos à tout les premiers épisodes des deux autres trilogies donc ca semble normal. Les acteurs sont très bon ! même si je pense que l'interprète de Rey en fait un peu trop. Et le gros hic de ce film c'est les rencontres des personnages principaux trop au hasard pour être vrai et le fait que Kylo ren devienne une victime à la fin. Sinon je suis assez motivé pour voir le VIII, j'espère qu'il sera au niveau d'un Episode V ! en tout c'est ce que peut promettre le cliffhanger de fin du VII


Wolrage a écrit :beaucoup trop de réutilisation de la trilogie originel, franchement, un mini dark vador, une étoile noire géante, un rayons de la mort plus puissant.... ce filme ne prend pas assez de risque et n'apport pas grand chose de nouveaux...


Freeed a écrit :Film franchement a chier, le casting et constituer de relique, encore un film pompe a frics, qui va attiré tout les pigeons qui ne connaisse rien a la science fiction ....sauf star wars .... triste réalité ! je suis un puriste de la premières trilogie qui restera Chef d'oeuvre, Le reste c'etait juste histoire de soutiré encore plus de fric au fans, et oui ! n'oublions pas qu’après tout, tout ceux qui ons fait ce dernier opus n'en n'on rien a foutre de votre avis ou de la qualité du film ! eux tout se qu'il veulent c'est votre fric ! votre pognons


Source: Hitek


Et ce ne sont pas les critiques les plus étoffées que j'ai trouvés.


Tu vois, je suis pas le pire ennemi des actionnaires de Disney même si je n'ai pas mis un 10/10 à l'épisode VII.


Donc, pardon d'avoir un peu écorné ta propagande pro-épisode VII en ne donnant pas un avis totalement positif.

Pardon de ne pas bondir de joie si l'ancien univers étendu est condamné à disparaître. C'est quand même lui qui a forgé le succès de Star Wars un phénomène de société et pas trois vieux films accusés (à tort ou à raison) d'avoir mal vieilli.

Pardon aussi d'avoir fait une grosse feinte sur Disney et la Corée du Nord. Elle visait Disney et tu réagis étrangement comme si c'était une attaque contre ta personne. Portes-tu une cravatte Mickey?

Il est vrai que me casser du sucre sur le dos évite de parler du film. Ce n'est pas une daube. Comme indiqué plus haut, j'ai vu pire et à certains moment je me suis bien taulé, un peu comme avec les films de Monty Pithon. Mais il n'est pas aussi génial que tu le prétends.

Donc, je croises les doigts pour que les épisodes VII et XI s'élèvent au niveau des épisodes V et VI plutôt que des II et III...
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Nevenka » Mer 23 Déc 2015, 21:39

- CECI EST UN MESSAGE DE LA MODÉRATION -

Bonjour tout le monde ! Juste un petit mot pour vous inviter à rester détendu dans vos échanges. Ça s'adresse évidemment en priorité à Rom et à Lame. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter ou de censurer quoi que ce soit dans vos propos, mais ce serait sympa si vous n'alliez pas plus loin dans la vigueur des échanges. On sent parfois poindre un peu d'agressivité et il serait appréciable que vous dominiez votre attrait pour le côté obscur.
Le but n'est bien sûr pas de mettre un terme au débat, mais de le conserver le plus sain possible.
En vous remerciant par avance.

Nevenka, dans sa cape et sous son masque de modéro
"Gérard de Villiers serait considéré comme un grand auteur si notre époque n'était pas pourrie par la bien-pensance et le politiquement correct !" (Wizard, critique littéraire au Figaro)
Avatar de l’utilisateur
Nevenka
 
Message(s) : 2581
Inscription : Lun 26 Sep 2005, 19:57
Localisation : Oise

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Isawa t'ien kong » Jeu 24 Déc 2015, 00:01

Didi a écrit :[...]on passe un bon moment, les acteurs sont pas trop mal, la réalisation est correcte (sous la réserve plus haut), sans être waouh, le scénar passe assez bien, le design est réussi, donc ça va, mais je n'ai pas été transporté.


Tu résumes assez bien mon sentiment.
J'ajouterai que le commentaire initial de Rom m'a aussi permis de voir le film sous un autre angle et que cela me permet d'avoir encore un petit espoir pour le prochain... mais petit, l'espoir.

Les déplacements trop rapides m'ont également gêné. On a parfois l'impression que les personnages se téléportent. C'est comme si la distance n'était plus une réalité. Je ne suis pas un spectateur qui analyse le film pendant qu'il le regarde, même quand il s'ennuie, mais dans le cas présent, c'est assez flagrant. J'ai aussi du mal à croire que le Faucon Millénium reste un des vaisseaux les plus rapides de la galaxie alors qu'il a plus de 30 ans d'âge. C'est comme si on m'affirmait qu'une 205 de 1985 va plus vite qu'une 308 de 2015...
De même que les lasers qui explosent et les bruits dans l'espace me dérangent... mais ça fait partie du jeu en ce qui concerne Star Wars, alors je peux l'accepter.

Quant au rapport entre Disney et l'univers étendu, voici un article de www.lemonde.fr qui en parle.
Those who would give up Essential Liberty to purchase a little Temporary Safety, deserve neither Liberty nor Safety. Benjamin Franklin
Isawa t'ien kong
 
Message(s) : 1750
Inscription : Sam 27 Avr 2002, 02:00
Localisation : Gascogne

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Lame » Jeu 24 Déc 2015, 16:02

Isawa t'ien kong a écrit :
Didi a écrit :[...]on passe un bon moment, les acteurs sont pas trop mal, la réalisation est correcte (sous la réserve plus haut), sans être waouh, le scénar passe assez bien, le design est réussi, donc ça va, mais je n'ai pas été transporté.


Je n'ai pas été transporté non plus bien que je n'adhère pas à toutes les critiques formulées sur le film sur les différents sites:
- Je n'ai rien contre la prestation de Boyega. Il est vrai que le courage vient de la motivation mais son revirement d'attitude est quand même un peu ... trop articifiel. Ou alors le sabre de Luke a des effets surnaturels sur son porteur (enchantement?). Pour moi, c'est un problème du scénario plus que de l'acteur.
- La mort de Solo n'est pas un drame, vu que sa sortie de scène est plutôt réussie. Plus réussie que la sortie de Chewbacca dans l'ancien univers étendu par exemple.
- Les changements dans les thèmes musicaux ne me dérange pas.
- Je ne suis pas dérangé non plus par le fait que Luke ne soit plus présent dans cet épisode puisque le fil conducteur de l'histoire, c'est quand même de le trouver. Il fait son retour dans l'épisode VIII et c'est très bien comme cela.

Bref, je ne suis pas un avocat du passé.

Je trouve que le VII qui suscite plus d'interrogation (encore sans réponse) que de critiques. Il est également très sobre, bien plus sobre que l'épisode IV. C'est à croire que Disney ne voulait pas trop investir dessus ... sans doute avec l'idée de maximiser les recettes par rapport aux dépenses et de rendre l'épisode VIII plus attractif pour les investisseurs.

Isawa t'ien kong a écrit :J'ajouterai que le commentaire initial de Rom m'a aussi permis de voir le film sous un autre angle et que cela me permet d'avoir encore un petit espoir pour le prochain... mais petit, l'espoir.


Comme je l'avais déjà expliqué plus haut, j'attends l'épisode VIII (qui ne sera pas réalisé par Abrams d'ailleurs) càd le vrai début de la trilogie. J'avais trouvé sur le web une affiche qui laissaient présager qu'ils seraient au moins aussi spectaculaire que l'épisode VIII.

Et il y a aussi les rumeurs, peu vraisemblables mais excitantes, sur l'apparition de Thrawn dans la suite de la Trilogie.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Lame » Jeu 24 Déc 2015, 16:09

L'avis vaticanien sur Star Wars!?

"Star Wars VII" : la critique assassine du Vatican

"L'Osservatore Romano", journal officiel du Saint-Siège, n'a pas apprécié le blockbuster de J. J. Abrams. Pour le quotidien, "le résultat est mauvais".

Salles pleines à craquer, ventes de tickets record, critiques presque unanimes. Star Wars. Le Réveil de la Force est incontestablement le film de l'année. Un raz-de-marée médiatique qui n'a épargné personne. Mais, face à l'engouement général, d'irréductibles Latins résistent.

L'Osservatore Romano , journal quotidien du Vatican, a livré une critique acrimonieuse du blockbuster. « Le seul mérite du film de J. J. Abrams est de démontrer, par contraste, combien la direction des chapitres précédents était élégante, équilibrée, mais aussi appropriée. » Le verdict est sans appel, pour le plus petit pays du monde, la relève n'est pas à la hauteur du réalisateur des précédents films : George Lucas.

Le Saint-Siège ne considère pas ce septième épisode comme une véritable suite. « Le Réveil de la Force ressemble plus un redémarrage qu'à une suite. Pas un redémarrage de classe comme pouvait l'être le Batman de Christopher Nolan, mais une mise à jour qui s'est pliée à la mode du moment, pour un public plus habitué à l'écran d'ordinateur qu'aux salles de cinéma. »

« Le chef suprême Snoke est le plus grave défaut du film »

Selon le journaliste, le problème majeur de ce nouvel épisode réside dans la représentation du mal et la conception des personnages négatifs. « Dark Vador et Palpatine étaient deux des méchants les plus efficaces des films américains, capables de transmettre un véritable sens du mal. Une valeur qui manquait déjà dans la trilogie précédente. Mais, cette fois, le film veut aller plus loin et en faire trop dans l'obscurité. Le résultat est mauvais. » Le quotidien qualifie Kylo Ren, le nouveau méchant, d'« insipide » et le chef suprême Snoke de « plus grave défaut du film ».

L'Osservatore Romano, publié par le service d'information du Vatican, est la voix officielle de l'État pontifical. Si cette critique acerbe est l'avis public du Saint-Siège, elle n'est certainement pas partagée par le pape François. Une source confiait à NBC News : « Il ne regarde pas les films. »


Source: Le Point
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Lame » Jeu 24 Déc 2015, 16:25

En prolongement de l'article du Vatican.

Star Wars 7: six détails qui pourrissent un film réussi

[100% spoilers] Retour sur le dernier opus de Star Wars, source de bonheur pour les fans mais aussi de déception.

Bien sûr, il y a ce petit frisson quand les lettres jaunes de Star Wars apparaissent en début de générique. Bien sûr, il y a ce coup de foudre pour Rey, Finn et Poe. Bien sûr, j'irai voir la suite. Mais même les fans ne peuvent pas dire que du bien du dernier opus de Star Wars. Voilà 7 détails qui me chagrinent.

1. Le contexte politique bâclé

Qui a compris le texte jaune qui défile au début du film ? On quitte un Empire vaincu et des rebelles triomphants. La victoire est célébrée dans toute la galaxie, selon les images ajoutées par George Lucas en 2004. Trente-cinq ans plus tard, on retrouve une République impuissante qui sous-traite sa défense à des rebelles toujours aussi sales et peu nombreux. Une République rapidement pulvérisée par un Premier Ordre qui peut compter par ailleurs sur l'allégeance des stormtroopers et leur matériel (vaisseaux, costumes), sans qu'on sache pourquoi

La prélogie est critiquable à bien des égards, mais elle avait dépeint avec brio la trajectoire d'un régime qui s'enfonce peu à peu dans la dictature. Le compliment ne vaut pas pour cet épisode 7.


2. RIP princesse Leia

Petite accélération cardiaque quand Han Solo apparaît à l'écran. C'est le même, jusqu'à la boucle de ceinturon. Il se glisse dans sa veste en cuir à merveille et on aime voir le poids des années sur son visage. L'apparition de la "générale Organa" n'a pas suscité le même élan de nostalgie. A voir sa difficulté à partager ses sentiments, c'est surtout le poids de la chirurgie esthétique qui a marqué les années. Drame des actrices hollywoodienne, qui s'achètent une seconde jeunesse en renonçant à leur expressivité. Princesse Leia, on t'aurait aimée le visage parcheminé mais mobile.

3. Snoke, méchant pas convaincant

C'est peut-être le plus gros défaut du film, même le Vatican le dit. On peut être séduit par la personnalité torturée de Kylo Ren, héritier de Dark Vador. Mais que dire du leader suprême Snoke, son maître? Représenté en hologramme dans cet épisode, il a le visage d'un Gollum bâclé, incapable de susciter la peur ou l'inquiétude d'un Empereur. Tiens, tiens, n'est-ce pas une des seules parties du film réalisée en images de synthèse?

4. Des robots animaux de compagnie

Oui, BB8 est malin et attachant. Mais quand il penche la tête d'un air "attendri", c'est un peu trop pour moi. Même s'il a certainement dans ses circuits un programme "comportement de Labrador", j'ai du mal à adhérer.

5. L'étoile noire, sérieusement ?

L'Empire construit une arme et se la fait détruire. Il essaie de nouveau, et bim, l'arme est de nouveau détruite ET le régime balayé. Que fait le Premier ordre, héritier du mal, trente-cinq ans après ? UNE ETOILE DE LA MORT BIEN SUR. Mais plus grosse. Et au lieu de détruire une planète comme l'Empereur, cette "Starkiller base" en détruit plusieurs. Heureusement, les rebelles pulvérisent l'arme, avec un plan encore plus pourri que dans les épisodes IV et VI. La répétition confine au ridicule. J.J. Abrams n'avait pas besoin de s'incliner si bas pour acquérir sa légitimité.

6. Un remake du Nouvel Espoir

D'une façon générale, le scénario reproduit trop celui du Nouvel Espoir (épisode 4). L'étoile noire, les liens familiaux, un héros orphelin dans le désert que vient trouver un droïde qui contient des plans, la scène de la mort de Han Solo. Et laisse craindre que Rey ne soit la fille de Luke Skywalker, voire que Harrison Ford ne soit pas vraiment mort, comme Luke dans L'Empire Contre-Attaque. Les déceptions de cet épisode portent-elles en elles les germes de déceptions futures? Je compte fort sur Finn et les autres pour briser cette dynastie et rendre justice aux talents qui ne sont pas issus du clan Skywalker.


Source: Le Vif L'Express

Alors trois choses:

1) J'offre un sugus à celui qui me trouve la signification de "Premier Ordre".

2) Je pardonne, encore une fois, à Abrams d'avoir fait un remake de l'épisode IV. Qui croit vraiment qu'il a eu le choix?

3) Je ne partage pas toutes les critiques formulées ci-dessus mais il faut bien reconnaître que le background du film ne colle pas parfaitement au contexte astropolitique.

En bon fan de l'univers étendu, j'ai essayé d'imaginer des justifications (malhonnêtes) à ces petites incohérences dans le sujet Réactualisation du background post-Endor
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Lame » Jeu 24 Déc 2015, 16:39

Isawa t'ien kong a écrit :Quant au rapport entre Disney et l'univers étendu, voici un article de www.lemonde.fr qui en parle.


Une mise au congélateur de l’ancien Univers Etendu

Au début de 2014, Disney et LucasArts Studios annonçaient en effet la révocation de l’univers étendu : toutes les œuvres déjà existantes et concernant la période couverte par la troisième trilogie, qu’il s’agisse de livres, de jeux de plateau, de bandes dessinées ou encore de jeux vidéo, étaient désormais considérées comme de simples « Légendes » – du nom de la gamme dédiée à leur réédition. Un chantier de pas moins de 20 livres est annoncé, dont la publication française a débuté il y a quelques semaines seulement.

« Le nouvel univers étendu annule, ou plutôt met au congélateur des éléments, et fait disparaître notamment tout ce qui se passait juste après Le retour du Jedi », observe Thibaut Claudel, journaliste pour le site SyFantasy.fr. Ce grand nettoyage annule notamment les trilogies de l’écrivain Thimothy Zahn, dont une racontait comment Han et Leia devaient donner naissance à une nouvelle lignée de Skywalkers. « Cette trilogie, La croisade noire du Jedi fou, est pourtant considérée comme canonique par de nombreux fans », soupire M. Claudel. Les nouveaux romans et comics ne décrivent pas ce qui se passera dans Le réveil de la Force, mais plantent le décor de la nouvelle trilogie dont le premier épisode sort en salles ce mercredi.


Pour moi, Disney a choisi la stratégie commerciale suivante:

1) Eliminer autant que possible l'ancien univers étendu post-endorien du nouveau pour neutraliser autant que possible toute critique de la nouvelle trilogie par les fans. C'est la conséquence du prelogy bashing.
2) Rallier les fans de l'ancien univers étendu avec la trilogie Rogue One.
3) Eliminer progressivement la partie post-endorienne de l'ancien univers étendu au profit du nouveau.

On peut m'accuser d'être parano mais qui croit que Disney a intérêt à maintenir deux univers étendus post-endoriens concurrents?

Bien sûr, les oeuvres de Star Wars Legends ne disparaîtront pas en cinq minutes, rentabilité oblige. Disons qu'elles seront épargnées au moins le temps qu'il faudra pour aux développeurs pour combler le vide fluffique entre la Bataille d'Endor et l'Episode VII. Il y a déjà la BD Les Ruines de l'Empire. En février 2016, il y aura le roman Riposte.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Star Wars 7 - le Réveil de la Force

Message par Isawa t'ien kong » Jeu 24 Déc 2015, 18:46

Lame a écrit :
Star Wars 7: six détails qui pourrissent un film réussi

[100% spoilers] Retour sur le dernier opus de Star Wars, source de bonheur pour les fans mais aussi de déception.

Bien sûr, il y a ce petit frisson quand les lettres jaunes de Star Wars apparaissent en début de générique. Bien sûr, il y a ce coup de foudre pour Rey, Finn et Poe. Bien sûr, j'irai voir la suite. Mais même les fans ne peuvent pas dire que du bien du dernier opus de Star Wars. Voilà 7 détails qui me chagrinent.

1. Le contexte politique bâclé
2. RIP princesse Leia
3. Snoke, méchant pas convaincant
4. Des robots animaux de compagnie
5. L'étoile noire, sérieusement ?
6. Un remake du Nouvel Espoir


Quel est le 7ème détails?

Au passage, j'adore Finn, Poe m'indiffère et Rey m'ennuie un peu. Et puis j'aurais apprécié que le film ne fasse pas dans le social. Pourquoi choisir encore une fois un pauvre perdu sur une planète aride? Pourquoi ne pas avoir pris un riche dans un quartier huppé de Coruscant issu d'une famille progressiste. Pffffffff! :')
En fait, plus j'y repense et plus je trouve de détails qui m'attristent. C'est la même chose dans les trilogies précédentes.
Les auteurs ont à leur disposition un des plus fantastiques univers de fiction et un des plus développés qui existe et, au final, le résultat se contente du minimum syndical. Suis-je trop idéaliste pour espérer que l'on peut créer, même chez Disney, en sortant des schémas marketing? Après tout, Johnny Depp avait réussi à le faire en 2003 avec Jack Sparrow. Et là ce n'était qu'un acteur, pas un auteur, ni un réalisateur.

Bon, c'est pas tout mais il faut que j'aille me remplir la panse.
Noyez Joël et Gros Nénés à tous et à toutes. :yua:
Those who would give up Essential Liberty to purchase a little Temporary Safety, deserve neither Liberty nor Safety. Benjamin Franklin
Isawa t'ien kong
 
Message(s) : 1750
Inscription : Sam 27 Avr 2002, 02:00
Localisation : Gascogne

Suivant

Retour vers Cinéma - Romans - BDs...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.