SDEN - Site de jeu de role
Accueil > In nomine Satanis / Magna veritas > Aides de jeu > Le Bien > Notre-Dame de Paris > L’organisation des Forces du Bien à Notre-Dame
Contribuer

In nomine Satanis / Magna veritas

Pour Magna Veritas

L’organisation des Forces du Bien à Notre-Dame

Par Meister

samedi 29 août 2009, par karkared

Les Zones Communes

L’Accueil

La plus connue des zones communes de Notre-Dame est l’accueil. Imaginez, en arrivant au premier sous-sol, une sorte de hall d’une vingtaine de mètres de long sur une dizaine de large. Et au milieu, disposés en arc de cercle, quatre antiques bureaux. Dessus, des écrans d’ordinateurs datant à peu près de 1985. Se servant de ces écrans, des humains aware, payant ainsi leur place aux Champs Elysées. Généralement, au bout d’une semaine de service à l’accueil, ils sont prêts à échanger la béatitude éternelle contre vingt minutes de silence. Les pauvres doivent en effet faire face aux questions d’Anges pas toujours agréables et visiblement peu au courant de la difficulté de leur boulot. Mais l’ennemi principal de ces pauvres humains reste Notre-Dame elle-même. Essayez une seconde de vous mettre à la place de quelqu’un devant guider une personne qui ne l’écoute pas dans un lieu qui change en permanence… ah, là, on fait moins le malin n’est-ce pas ?

C’est ici que doivent s’adresser les Anges arrivant dans les sous-sols. Les humains de l’accueil ont à leur disposition des exemplaires de chaque formulaire existant, qu’ils s’empressent de distribuer par liasse de dix aux gens qui leur parlent.

Juste derrière l’accueil, dans une pièce mal insonorisée, se trouve le standard téléphonique de Notre-Dame. Quand un Ange appelle sans trop savoir à qui il faut s’adresser, c’est ici que son appel atterrit. Quand le même Ange rappelle une heure après, en sachant parfaitement à qui il veut parler, c’est encore ici que son appel arrive. Il y a une dizaine d’humains qui travaillent ici, sous la surveillance d’un Ami des Postiers. À eux la lourde tache de dispatcher les appels correctement. Tous les appels arrivent à ce standard, à l’exception notable des demandes de Soldats de Dieu, qui aboutissent directement dans les services de Laurent. Les demandes d’équipes BrainWash bénéficient également de leur propre numéro de téléphone.

La Cafétéria

LE lieu de vie de Notre-Dame ! A la base, une grande pièce vide. Puis, un jour, un Daniel s’est dit que ça ferait un bon endroit pour picoler en douce. De fil en aiguille, et grâce à la proximité des services d’Alain, une cafétéria s’est développée. Un long bar, une vingtaine de tables, trois entrées, des flippers, un billard, une télé, une carte des boissons longue comme le bras : voici le lieu de travail des Daniel. À tel point que dix tables ont été réquisitionnées et servent de QG aux Dany Boys.

Les Salles d’entraînement

Dans le quart supérieur des sous-sols se trouvent deux étages entièrement dédiés à l’entraînement. Imaginez… imaginez des dizaines d’Anges et de Soldats se foutant sur la gueule avec entrain et dans la joie. Imaginez une panoplie d’armes à votre disposition. Imaginez que tout cela soit réel. Eh bien, ça l’est !

Les salles d’entraînement sont ouvertes 24/24h, 7/7j, et on y trouve en permanence (ou presque) des gens à taper. Il y a une trentaine de sections, suivant le type d’armes ou de pouvoirs à utiliser. Un téléphone à l’entrée de chaque salle permet de contacter l’infirmerie en urgence.

La Bibliothèque

La bibliothèque est un lieu toujours ouvert, mais toujours vide. En effet, à part des Anges des Sources ou de la Foudre en quête de savoir, et quelques Anges des Enfants jouant à cache-cache, très peu d’Anges viennent ici. Ils ne savent pas ce qu’ils perdent…

Mr Repentir

Jean-Luc n’a réussi à obtenir que des bureaux exigus pour son Grand Œuvre. Mr Repentir officie au même étage que l’accueil. Mr Patate Repentir se balade d’ailleurs de temps en temps dans la file d’attente de l’accueil, espérant un peu de travail…

Délations Anonymes

A l’opposé de Mr Repentir, on trouve les Délations Anonymes. La porte du local est toujours ouverte (et en général défoncée). À l’intérieur, une sorte de boîte à idées trône sur un bureau. À côté d’elle, des formulaires de délation, comportant près de trente champs à remplir. La boîte est apparemment impossible à détruire ou à ouvrir sans la clé, mais des gens essayent encore…

Un Ange de la Justice passe de temps en temps, et prend les délations en direct.

La Chapelle

A l’origine, il y avait une église dédiée à Saint Etienne, aux alentours du 6ème siècle. Puis ladite église a été détruite, pour céder la place à la cathédrale Notre-Dame. Ça, c’est pour les humains. Les gens aware savent quant à eux que Daniel, alors simple Maître des Armées de Dieu, a fait démonter l’église et entreposer les pierres dans un coin, histoire de ne pas gâcher cette belle construction. Plus tard, lorsque les sous-sols ont commencé à prendre forme, Daniel a usé de ses tous nouveaux pouvoirs d’Archange pour faire reconstruire l’église, en utilisant les mêmes pierres, à l’identique. Le lieu est destiné aux fanatiques qui dénoteraient à prier pendant six d’heures d’affilée dans la partie visitable de la cathédrale, mais aussi à ceux dont la simple apparence suffit à faire fuir les fidèles. C’est devenu, au fil du temps, un lieu de réunion pour les Anges intégristes, et le fait que la messe soit dite (toutes les heures) par un Ange de Dominique ou de Walther n’arrange rien.

Beaucoup d’Anges de Daniel viennent ici pour se ressourcer (comprendre, récupérer des PP).

Le Placard

Les Anges sont tenus de faire un rapport mensuel à la hiérarchie, histoire de dire qu’ils sont toujours là. Sauf que des fois, ils ne sont plus là. Pour vérifier qu’ils ne sont pas renégats ou morts, des Anges (de n’importe quel service) sont affectés au Service de Recoupement des Données, affectueusement appelé Placard par ceux qui y sont passés.

Un Ange passe au moins une fois dans ce service, ce que beaucoup considèrent comme une punition (et ce n’est pas faux dans certains cas).

Le Placard possède des locaux délabrés de 50m² dans les sous-sols. Une ampoule 40W, une armoire en acier, cinq bureaux en bois constituent le décor. Un bureau se trouve dans la pièce voisine. Il s’agit du bureau du directeur du service, actuellement Gaspard, Ami des Jardiniers, depuis le départ de l’ancien directeur.

Les Amphithéâtres

Il y a cinq Amphis dans les sous-sols, ainsi nommés par ordre croissant de taille :

- Maurice de Sully (ne sert que rarement)

- Eudes de Sully (pour les conseils de sécurité )

- Louis VII (sert de salle de briefing aux Anges de Marc)

- Fréteval (lieu des colloques dont les Anges des Sources sont si friands)

- Ignace de Loyola (pour les briefings de masse).

Ils servent en général assez peu, l’administration préférant les salles de briefing.

Les Salles de Briefing

Une trentaine de bureaux ouverts par l’administration attendent les briefings. c’est ici que se passent la majorité des pré-missions.

Entrées de Notre-Dame

Les Confessionaux

L’entrée la plus connue et la plus utilisée est bien entendu le confessional-ascenseur. Les quelques confessionaux de Notre-Dame sont en fait des ascenseurs menant à l’accueil lorsque l’on parle en angélique au prêtre de l’autre côté du grillage. Cette entrée à l’avantage d’être simple et rapide, mais le gros désavantage de n’être pas très discrète. Il faut en effet attendre que personne ne regarde, sinon, les gens vont se poser des questions en voyant rentrer dix personnes dans un confessional sans que personne n’en sorte.

Les Catacombes

Au bout du parvis se trouve une entrée pour le sous-sol de Paris. Dans un coin du parcours se trouve un spot lumineux, posé de façon à masquer une zone d’ombre. Derrière, un passage étroit qui débouche au bout d’un petit tunnel, sur l’accueil. Il y a toujours un Ange de garde, pour éviter les infiltrations démoniaques, et je vous prie de croire qu’il ne fait pas de quartier en cas de doutes.

L’Hôtel-Dieu

L’hôpital voisin est une entrée de Notre-Dame. La majorité des serviteurs de Guy officient là-bas, et doivent donc pouvoir se rendre en vitesse et discrètement au QG. C’est pourquoi s’ouvre, dans les sous-sols de l’hôpital, au dernier sous-sol, un passage. Derrière une porte de service dont seuls les gens aware ont la clé, un couloir mène directement dans les sous-sols de Notre-Dame. La plupart des gens à passer par ici sont des Anges des Guérisseurs, mais il arrive que quelques humains aware utilisent aussi cette entrée. Bien entendu, la sécurité est serrée.

Le Palais de Justice

Les Anges de la Justice, de l’Inquisition et de l’Epée utilisent les longs couloirs souterrains du Palais de Justice pour déambuler au nez et à la barbe des éventuels Démons les surveillant. Comme de juste, les tunnels d’accès s’ouvrent au dernier sous-sol du Palais.

L’immeuble A11

Les Forces du Bien ont établi un plan quadrillé de Paris, avec des lettres et des chiffres, pour faire joli et aussi se repérer plus facilement. Ainsi, l’un des immeubles voisins, A11 de son petit nom de code, sert d’entrée pour les sous-sols. L’immeuble en lui-même appartient totalement à Notre-Dame (comme la majorité de l’Ile de la Cité ), et est habité par des Anges et Serviteurs. Le garage, quant à lui, donne sur les hangars (bah oui, vous pensiez sérieusement que les camions des Soldats de Dieu passaient par le confessionnal ascenseur ?).

Les toilettes

Bah oui, en cas d’affluence au confessional, faut bien trouver une autre entrée… Les toilettes sur le parvis (ou plutôt sous le parvis) font partie de ces entrées que personne n’aime utiliser.

Détails

Horaires

La cathédrale (en tant que QG des forces du Bien) est ouverte théoriquement 24/24h, 7/7j (la lutte contre le Malin ne connaît pas de répit). Cependant, les portes de la cathédrale (en tant que monument) ne sont ouvertes que de 7h45 à 18h45. Forcément, ça devient tout de suite plus dur d’entrer si c’est fermé. C’est pourquoi la nuit, seules les entrées des catacombes du parvis et celles des toilettes sont ouvertes. Il est toujours possible d’entrer par la grande porte, mais il faut une bonne raison.

Le service de nuit (de 23h à 7h) des sous-sols est en général une punition pour ceux qui y sont affectés. Les effectifs sont réduits au 1/5, les ¾ des services sont vides (sauf ceux de : Alain, Blandine, Didier, Dominique, Guy, Laurent et Marc, qui sont ouverts en permanence), et il est impossible de joindre quelqu’un au téléphone.

Avantage de Notre-Dame la nuit, on peut se balader en armes dans la nef (beaucoup d’Anges "visibles" ne connaissent de Notre-Dame que la version nocturne).

Téléphone

Les Anges n’ont qu’à appeler pour avoir du renfort, des infos… Ça, c’est ce qu’on dit. Mais faut déjà connaître les numéros de téléphone. Les Anges reçoivent, lors de leur briefing sur la vie sur Terre, le numéro du répondeur automatique de Radio Notre-Dame. Arrivés à ce répondeur, plusieurs possibilités. Il suffit de composer un numéro pour accéder au service désiré.

Le plus simple (et de bon goût) est le 111, qui met en liaison avec le standard. De là, une standardiste met en liaison avec le service demandé. Bien sur, les Démons ne peuvent accéder au standard : il faut parler en Angélique pour que la ligne se mette en place. Ceux qui ne peuvent parler Angélique (Serviteurs et Soldats) ont un code d’accès – qui change chaque semaine – à réciter au répondeur automatique.

Les demandes de renforts bénéficient de leur propre numéro, le 1.100 (ou 1% pour les petits malins), de même que les équipes BrainWash (le 777).

Sécurité

Des patrouilles de Soldats de Dieu menés par un Ange de l’Epée se baladent de temps à autre dans la cathédrale (de plus en plus, depuis 1995). Quand ils ne sont pas en promenade, ils sont dans leur poste de garde, à coté de l’accueil. Ils ont le droit d’inspecter n’importe quelle personne dans les sous-sols sur simple présomption.

Bureaux

Même avec les nombreux services, départements et autres locaux administratifs, il reste environ 50% des locaux vides dans la cathédrale. La plupart des bureaux inutilisés sont situés assez loin dans les sous-sols, et peuvent être occupés par un Ange ayant besoin de poser ses affaires cinq minutes. Bien entendu, une telle occupation de bureau ne donne aucun droit sur le dit bureau.

Escaliers et Ascenseurs

Il y a 4 cages d’escaliers (une par coin, à peu près), qui mènent du plus haut niveau au plus profond sous-sol. Dix ascenseurs font le même trajet. Une vingtaine d’escaliers plus petits (cinq à dix niveaux maximum) sont disponibles.

Autres

Il y a des toilettes à chaque niveau, entretenues par des serviteurs humains qui bossent la nuit. Se moquer d’un des hommes d’entretien peut valoir des problèmes (blâmes, réaffectation à l’entretien…).

Les couloirs sont éclairés (mal), et passent mode "veille" s’il n’y a pas de mouvement dans le couloir pendant 5 minutes.

Des haut-parleurs, disposés tous les vingt mètres, rendent l’atmosphère de Notre-Dame semblable à celle d’une gare, section Grandes Lignes (l’Ange Imossel est appelé à l’examen d’âme…).

Les Services des Archanges

Alain, Archange des Cultures

Juste à côté de la cafétéria (dont ils fournissent la totalité de la nourriture), se trouvent les services d’Alain. L’endroit ressemble à un étrange mélange entre un centre de commandement et un hangar. Je m’explique. La moitié des 6 bureaux attribués à Alain et ses serviteurs (surtout ces derniers d’ailleurs) sert de QG aux différents Anges des Cultures incarnés et nécessitant une aide EXCLUSIVEMENT humanitaire (sacs de riz, mais pas de Soldats), autant dire très peu d’Anges (et aucun dans un groupe de PJ je pense). Le reste des bureaux sert de stock pour la cafétéria (la porte de derrière sert d’ailleurs à passer les sacs d’une pièce à l’autre), mais aussi pour les éventuels "invités" des services de Blandine, ou de Joseph si on les nourrit.

Les locaux et leurs dix occupants sont sous la responsabilité de Marcel, Maître des Affamés. Marcel est un Ange qui vit bien (120 kg), assez accueillant, et qui est prêt à "oublier" certains formulaires si l’aide est vraiment urgente ET humanitaire (on ne le répétera jamais assez).

À noter, Alain étant sur Terre, il vient parfois superviser les opérations depuis son propre bureau réservé (qui est fermé à clé, la clé étant gardée par Marcel).

Ange, Archange des Convertis

Les services d’Ange sont composés de quelques bureaux situés dans le premier sous-sol, juste en-dessous de l’accueil. Ils sont dirigés par Dahili, Maîtresse des Convertis. Les quatre Anges qui y travaillent doivent faire avec la présence quasi-continuelle d’Anges de Dominique passant "par hasard" dans le coin. Les lieux sont assez exigus et encombrés et il est difficile d’y travailler dans de bonnes conditions. Ange demande depuis quelques années une ligne de budget pour deux pièces de plus, mais la demande est toujours rejetée, avec pour motif "non nécessaire". Les dossiers concernant les Démons Convertis sont gardés dans une pièce sous haute surveillance (il y a toujours au moins un Ange dans le bureau), et les dossiers en cours de Conversion ne sont accessibles qu’après de longues démarches administratives (qui sont souvent rejetées). C’est ici qu’il faut s’adresser si l’on cherche des infos sur les Démons ou que l’on a repéré un Démon susceptible de changer de camp.

On peut, en demandant TRES gentiment, obtenir des infos sur le Vaudou, mais les motivations des demandeurs sont examinées de près (Lecture des Pensées...).

Blandine, Archange des Rêves

Marilyne, Maître du Sommeil, a sous sa responsabilité près d’une trentaine d’Anges. Sept d’entre eux se trouvent dans les bureaux accessibles au commun des Anges, première porte derrière l’accueil. Ils servent à recevoir les appels d’Anges ayant manqué de Discrétion, et voulant "effacer" les témoins. Les lieux ont leur propre standard téléphonique, à la demande des standardistes qui étaient saturées d’appels. Le reste des Anges des Rêves se trouve dans le Dortoir, quelque part loin sous terre. Ce lieu n’est pas accessible au public sans autorisation des services de Blandine.

Si on doit contacter une escouade BrainWash, c’est ici qu’il faut appeler.

Christophe, Archange des Enfants

Bienvenue dans le Paradis des Enfants ! les bureaux alloués à Christophe sont divisés en deux parties. La plus grande consiste en une sorte de crèche pour les enfants d’Anges en mission ou les gamins récoltés dans des circonstances bizarres. C’est également ici que l’on teste les enfants d’Anges pour vérifier s’ils sont aptes à rejoindre l’Armée du Seigneur. Il y a également possibilité d’embaucher un grade 0 pour servir de nounou à domicile au cas où...

L’autre partie des lieux (deux bureaux) est consacrée à la lutte contre les pédophiles. Les données sont remises à jour toutes les 12h, et les dossiers de pervers fichés sont en libre consultation (Christophe tient à ce qu’ils soient surveillés). Il y a même une liste des Démons trempant dans ce genre de saletés à éliminer d’urgence. James, Maître de l’Education (qui se fait appeler Nounours par les jeunes occupants des lieux), tient ses subordonnés assez fermement, surtout ceux sur la traque de pédophiles. James met d’ailleurs à disposition de tout Ange tombant sur un réseau des Soldats de Dieu spécialisés pour ce genre d’affaire (ceux qui sont intervenus dans NWO).

Daniel, Archange de la Pierre

Le protecteur de Notre-Dame a reçu de l’administration deux uniques bureaux, loin de tout. Cela ne gène pas outre mesure Dany, qui a quasiment délocalisé son état-major à la cafèt’, la plupart de ses Anges y traînant en permanence, quand ils ne jouent pas à la belote avec les Soldats de Dieu. L’un des deux bureaux est toujours fermé, faute de personnel. Il en résulte une légère désorganisation, aggravée depuis que Dany en personne est sur Terre. Une des entrées de ND se trouve dans les bureaux des Dany Boys, en liaison avec les catacombes de Paris. Inutile de préciser que les lieux sont ultra protégés...

Le gérant actuel de la cafèt’ est également le Maître des Continents devant gérer le bordel des Anges de la Pierre. Il répond au doux nom de Bob, diminutif de Robert, et ne connaît que deux boissons : la bière et le whisky. À part ça, il est très sympa.

Didier, Archange des Communications

Didier a hérité, en plus de l’accueil, de pas moins de vingt bureaux occupés chacun par deux Anges, qui doivent gérer toutes les communications interservices, la bonne transmission des ordres de missions, les rapports, les blâmes, les débriefings, le courrier de la semaine dernière, les attributions de corps, les demandes de renforts, les notes de services, le standard... l’horreur. Les pauvres Anges qui y travaillent sont aidés par des Anges de Dominique, dont les locaux se situent fort opportunément en face, mais la tache reste très ardue. Les Anges des Communications affectés ici bénéficient d’ailleurs d’un soutien psychologique de la part des Anges de Guy qui font des visites régulières.

Il y a pas moins de deux Maîtres des Messages Officiels assistés en permanence de cinq Amis des Postiers qui sont chargés de gérer ce chaos ambiant, mais en raison de la difficulté de la tache, le taux de roulement est élevé et empêche de définir de façon précise qui fait quoi chez Didier.

Les locaux ressemblent à une version cauchemardesque de Wall Street. Des dizaines de gens qui courent dans tous les sens, des téléphones qui sonnent en permanence, des feuilles qui jonchent les allées, des notes de services par milliers sur les murs... Ce service a le coût en matériel de bureau le plus élevé de la cathédrale, juste avant les services de Dom’...

On trouve aussi une antenne du Service de Recrutement des Corps dans un bureau.

Dominique, Archange de la Justice

Un simple couloir sépare les services de Didier de ceux de Dominique, et pourtant la différence est incroyable. Ici, tout est calme et ordonné, pas un papier ne traîne par terre... Les murs de séparation des 13 bureaux constituant les lieux ont été abattus sur ordre express de Dominique, afin de permettre une meilleure "ambiance de travail". Certains murmurent que c’est pour mieux espionner ses camarades, mais chut. Il y a une trentaine d’Anges ici, travaillant sur les ordres de mission, le règlement intérieur, les délations anonymes... tous supervisés par Marie-Joseph Maillapartir, Maîtresse de la Justice et actuel Gouverneur de Notre-Dame, dont le bureau se trouve au fond de la pièce, légèrement surélevé.

C’est ici qu’aboutit le numéro de délations anonymes mis en place par Dominique, et qu’il faut venir pour tout ce qui touche à la Justice, qu’elle soit Angélique ou humaine.

À noter, une partie des services de la Justice se trouvent dans le Palais de Justice.

Francis, Archange de la Diplomatie

Francis est un ancien Serviteur de Didier, et ça se sent. Il a gardé de son ancien boss l’habitude des locaux au bord de la crise, ou en tout cas on est en droit de le penser en voyant ses services. Bien entendu, la tache de Francis, même si elle est colossale (la paix entre les humains, ça tient du rêve éveillé), ne peut rivaliser avec celle de Didier (gérer l’administration angélique). Il n’en reste pas moins que les Anges de la Diplomatie doivent être en permanence à l’écoute du monde, de ses moindres soubresauts, guettant toutes les nouvelles guerres, de l’accrochage frontalier à l’échange d’ogives nucléaires. Ceci explique que les locaux de Francis ressemblent plus à une salle de presse qu’à une salle de réunion. Les dix bureaux alloués à Francis contiennent pour moitié des Anges en liaison, via CNN, NBC, Al Jahzira, la radio et la presse écrite, avec le reste du monde. Un autre quart des locaux renferme une copie de chaque traité de paix depuis que Francis est passé Archange, plus quelques traités plus anciens auxquels Francis a pris part ou que l’on a retrouvés (et ça fait pas mal de paperasse). Le dernier quart sert de centre névralgique aux Anges de la Diplomatie. Le tout est chapeauté par Edmond, Maître des Alliances.

Guy, Archange des Guérisseurs

Les Anges, et les Soldats de Dieu, ayant généralement une vie assez mouvementée, et avec l’apparition de nouvelles armes sympa (mine claymore), la petite infirmerie installée à la création du QG, au premier sous-sol, s’est très vite retrouvée totalement surchargée. Aussi Guy a-t-il demandé, et obtenu, qu’un tunnel soit percé et relie le sous-sol de Notre-Dame à celui de l’hôpital le plus proche, à savoir l’Hôtel-Dieu. Comme de toute façon les ¾ de ses serviteurs y officiaient déjà, ce fut plus une mise au point qu’une modification en profondeur.

La petite infirmerie des origines (à peine 10 lits) existe bien entendu encore, mais ne sert que dans les cas où les soins ne sont pas trop graves. À vrai dire, cela ressemble un peu à une infirmerie d’école primaire... d’autant plus que Stéphanie, la Maîtresse des Chirurgiens qui est à la tête des Anges des Guérisseurs, ressemble à l’infirmière du Petit Spirou, vous savez, la bonne sœur là...

La partie la plus importante des services de Guy se trouve désormais à l’Hôtel-Dieu, y compris les locaux administratifs. Un tunnel relie le dernier sous-sol de l’hôpital à un couloir débouchant sur l’accueil, ce qui fait de l’Hôtel-Dieu un des points d’accès de Notre-Dame.

Janus, Archange des Vents

Les Anges des Vents sont connus pour leur amour des belles choses... surtout quand elles appartiennent aux autres. On pourrait donc craindre pour le contenu de ses poches lorsque l’on entre dans l’un des trois bureaux attribués à Janus. Cependant, les occupants des lieux s’astreignent à un minimum de sérieux au travail, et ne dérobent que des objets appartenants à des Anges jugés trop "stricts".

Les bureaux sont bien entretenus, assez classe, et pour tout dire, un peu trop... trop. Le Maître de l’Emprunt sensé diriger les cinq Anges des Vents travaillant ici s’appelle Arsène. Certains murmurent qu’il s’agit de Janus en personne, mais l’intéressé n’a jamais voulu répondre, et comme Arsène est rarement à son bureau...

Jean, Archange de la Foudre

S’il y a bien une chose à savoir sur Jean, c’est que personne ne veut être son voisin. À cause des explosions, prétendent ceux qui ont essayé. Résultat, les locaux de Jean, qui couvrent deux étages complets, se trouvent isolés, loin de la surface. Les niveaux les plus proches sont totalement vides, et pour des raisons de sécurité, fermés hermétiquement.

La plus grande partie des services de l’Archange de la Foudre consiste en des hangars et des salles de test. Les murs sont en béton renforcé par des plaques d’acier plus quelques gadgets mis au point par la section Galilée, le tout à l’épreuve d’une mini charge nucléaire (à ce sujet, évitez d’ailleurs le labo B52 si vous ne souhaitez pas vous transformer en ver luisant). Les mesures de sécurité sont draconiennes, et des trousses de secours, extincteurs et tenues NBC sont disposés tous les 50m dans les salles de test, à côté de téléphones donnant à l’infirmerie. Ces dispositions ont été prises lorsque Jean-Luc et Guy ont exposé les risques encourus par la cathédrale.

C’est dans ces labos que se passent les tests d’évaluation, pendant lesquels on vérifie la nature, la puissance et les pouvoirs des Anges.

Les six bureaux restants servent pour moitié de centre de recherches. Deux servent pour les demandes d’informations pointues ou de matériel. Le dernier est fermé au public, sur ordre de Volta, le Maître de la Technologie responsable.

La plus grande partie des labos de test est bien sûr fermée au public, sauf autorisation spéciale...

Jean-Luc, Archange des Protecteurs

Le pauvre Jean-Luc n’a pas de locaux bien définis. L’ambiguïté de son rôle, à mi-chemin entre celui de Guy et celui de Laurent, l’empêche d’avoir des locaux adaptés à sa tache. Résultat, les cinq bureaux qui lui sont attribués hésitent entre centre de commandement, supermarché de gilets pare-balles et infirmerie. Même Maxence, le Maître des Défenseurs à la tête des Anges des Protecteurs, ne sait pas trop ce qu’il est sensé faire. Les Anges qui officient ici servent donc principalement à former les rares Soldats et Anges souhaitant apprendre des techniques de combat non mortelles et recevoir d’éventuelles demandes de protection de la part d’Anges ou d’humains.

Jordi, Archange des Animaux

L’Archange des Animaux se désintéresse totalement de ce qui ressemble de près ou de loin à la politique ou à de l’organisation. À tel point que Damien, Maître de la Puissance Animale, qui est également responsable de la surveillance de la faune autour de Notre-Dame, a une totale liberté en ce qui concerne les services sous ses ordres.

Les lieux sont relativement agréables (ce qui est trop rare à Notre-Dame pour qu’on ne le signale pas), avec des posters d’îles paradisiaques et des chants d’oiseaux en boucle. Ceci a d’ailleurs entraîné des plaintes de la part d’Anges de l’Epée jugeant qu’ils étaient déconcentrés dans leurs entraînements.

Les dix Anges des Animaux travaillant ici ont pour fonction principale de surveiller la Seine et ses habitants (Jordi redoute une attaque toxique ou une contamination massive des eaux). Autant dire que les services de Jordi ne sont pas trop débordés, surtout depuis qu’une nouvelle équipe a repris les choses en main.

Joseph, Archange de l’Inquisition

L’archange de l’Inquisition a reçu deux services, l’un situé dans un coin un peu oublié, l’autre dans un coin encore plus oublié. Les services d’Inquisition, dirigés par Thècle, Maître de la Vérité, sont assez mal vus par la population de la cathédrale (comme les Anges de l’Inquisition d’ailleurs). Ils effectuent leur tache ingrate dans un mépris complet, et le fait d’avoir dans leurs attributions les geôles de Notre-Dame n’aide pas pour les concours de popularité.

L’autre service est celui des Chasseurs de Sorciers. Les Anges qui y sont affectés n’y sont pratiquement jamais, toujours en mission, ou en pleine séance "d’interrogatoire" dans une des petites pièces insonorisées au bout du couloir... Les Chasseurs sont dirigés par un Ange se faisant appeler Hector.

Il est à noter que Joseph et ses Maîtres ne rendent de comptes sur les agissements de leur subordonnés qu’à Dominique, ce qui explique la relative impunité des Anges de l’Inquisition, et les vaines protestations de Guy ou Jean-Luc.

Laurent, Archange de l’Epée

Les Anges sont l’Armée de Dieu, et Laurent est Son Lieutenant sur terre. Il est logique qu’il ait transformé les douze bureaux qui lui sont attribués en véritable Quartier Général. Cinq des bureaux ont été transformés et ne forment plus qu’une seule grande salle. Des écrans couvrent les murs et retransmettent en direct, via les Divi-Sat de Didier, l’évolution des conflits actuels. Des ordinateurs reliés au Reticulum permettent de tenir les troupes au courant en temps réel, et des balises GPS permettent de repérer en quelques secondes la position des Soldats de Dieu en mission. Actuellement, la moitié des données provient d’Irak ou d’Afghanistan.

Bien que cette pièce ne soit pas à proprement parler interdite, il est assez difficile d’y entrer, en raison de la présence de gardes à l’entrée. Une dizaine d’Amis des Troupes du Seigneur travaillent ici en permanence, aidés par des Amis des Postiers.

Sur les sept bureaux restants, quatre servent à la logistique nécessaire à une telle armée. L’intégralité des Soldats de Dieu et les Anges de l’Epée sont dépendants de ce service. C’est ici qu’arrivent les rapports de feu des Soldats de Dieu, les demandes de soutien matériel et humain, les commandes d’armement, le planning des tours de garde, les demandes d’allocations de salles d’entraînement...

Un bureau est destiné aux dossiers des Anges de l’Epée. C’est un lieu sous haute surveillance.

Un bureau accueille les réclamations des Soldats de Dieu. Un seul Ange, Patrick, Ami des Troupes du Seigneur, officie ici, et au vu du peu de travail à fournir, on est en droit de se demander à quoi il sert. Cependant, qu’une plainte vienne à être déposée par un Soldat, et Patrick obtient les accréditations nécessaires à son enquête.

Le dernier bureau sert de lieu de réunion aux trois Maîtres de Armées de Dieu responsables : Augustin, Charles et Séraphine. Le premier est chargé de la partie Anges de l’Epée des troupes. Séraphine, qui a accédé au Grade 3 il y a cinq ans, est en charge des Soldats de Dieu (ce qu’elle considère un peu comme une punition, et elle ne se prive pas de le faire savoir). Augustin supervise le travail des deux autres, sans jamais sortir de son bureau.

Tous trois sont des Anges 1%, l’Elite des Anges.

Marc, Archange des Echanges

Marc est l’un des rares Archanges (avec Walther) dont une partie des locaux se trouve hors des sous-sols. En effet, au niveau des cryptes accessibles au public se trouvent des sous-sols tout ce qu’il y a de plus normal. Seuls les moines sont autorisés à y entrer, et pour cause, c’est dans ces lieux qu’arrive le denier du Culte. Ça, n’importe qui peut le savoir en se culturant un peu. Par contre, peu de gens savent que lesdits moines sont des Serviteurs humains de Marc. Les locaux de Marc se trouvent d’ailleurs une dizaine de mètres plus bas, accessibles grâce à un escalier astucieusement dissimulé dans un coin. La plupart des Anges de Marc passent d’ailleurs par ici, évitant la foule à l’accueil.

Lionel, Maître des Finances, gère un véritable petit empire économique. L’administration angélique, bien consciente de l’importance du nerf de la guerre, a alloué à Marc et ses disciples dix bureaux, que ceux-ci se sont empressés de transformer en place boursière. Le lieu est l’équivalent financier du centre de commande de Laurent, c’est dire. C’est de ce lieu que Marc surveille l’économie française (le reste du monde dépendant du Vatican où se trouve une - grosse - partie des Anges des Echanges) et essaye de contrecarrer Mammon.

Visuellement, l’ensemble est un peu chargé. Les Anges de Marc aiment le tape à l’oeil et leurs locaux sont décorés dans un style que ne renierait pas un Ange de Janus : oeufs de Fabergé dans les bureaux des Maîtres, ordinateurs dernier cri, portables dernier cri, stylos dernier cri... Bref, que le top du top du cher... Ceci a d’ailleurs valu à Marc et ses services une série d’inspections surprises de la part d’Anges de la Justice persuadés que les Anges des Echanges étaient devenus des Démons de Mammon (voire de Morax, en voyant les bureaux).

C’est ici que s’adressent les Anges désireux de recevoir une aide financière, une ligne de budget pour des recherches ou des crédits pour la commande d’une nouvelle porte pour les services de délation anonyme de Dominique (l’ancienne ayant encore été défoncée par des individus risquant un blâme sévère).

Michel, Archange de la Guerre

Laurent gère les troupes régulières, Michel les free-lance. Ceci, associé à son statut assez bizarre (il a déjà été victime d’un procès de Dominique), l’a contraint à se contenter de trois pauvres bureaux, assez excentrés par rapport aux lieux de vie de la cathédrale. Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, Sven, Maître de Guerre, a transformé les lieux en une sorte de bar à mercenaires. Des trucs liés à la guerre (armes, magazines, trophées) traînent un peu partout, et une douce ambiance détendue règne ici. Tout le contraire de chez Laurent quoi... Cependant, Sven gère ses troupes d’une main de fer, et gare à ceux qui se croiraient à la fête, on leur rappellera vite fait bien fait que le Paradis a une guerre à gagner.

Novalis, Archange des Fleurs

Circulez, il n’y a rien à voir ! les Anges des Fleurs sont aussi extrémistes que leur boss en ce qui concerne l’organisation : ils ne veulent pas en entendre parler ! résultat, les deux bureaux que Novalis possède (on se demande pourquoi autant d’ailleurs) ont depuis longtemps été transformés en zone détente. Les Daniel ont la cafèt’, les Novalis ont leurs locaux. Des plants de substances illicites poussent ici, et aucun Ange de la Justice n’a pu contraindre Novalis a prendre des mesures. Marie-Joseph ferme dorénavant les yeux, car tant que les Novalis sont au 12ème sous-sols, ils ne sont pas dans ses pattes. Les rares Anges venant dans le coin se demandent s’ils n’ont pas raté une Marche, s’ils sont toujours à Notre-Dame.

Flore, Maîtresse du Calme Eternel, est probablement la seule à travailler. C’est elle qui doit gérer la protection de la cathédrale face aux agressions... du lichen. Lourde tache que celle-là. Par contre, elle doit assurer la pérennité du Projet Top Secret Que–Si-T’En-Parles-Tu-Trembles de Novalis.

Novalis a récupéré, sans trop demander d’ailleurs, un étage entier, qu’il a transformé en une sorte de serre. La zone est interdite au public, non parce qu’il se trame des choses non-euclidiennes, mais parce que Novalis ne veut pas qu’on lui salope ses belles plantes rares - voire disparues - par inadvertance. Seuls sont autorisés les Anges des Fleurs et leurs invités, et sans toucher s’il vous plaît ! Les plantes de la serre sont toutes des espèces rarissimes ou disparues, mais peu encombrantes (pas de baobab du Paléolithique). Les plantes trop grosses pour entrer dans les sous-sols se trouvent dans d’autres centres de Novalis, un peu n’importe où dans le monde, suivant l’humeur du boss.

Walther, Archange des Exorcistes

Une partie des locaux de Wally se trouve en surface, avec une partie de ses serviteurs. En effet, l’intérieur de la cathédrale est sous la jurisprudence de Walther, et les prêtres qu’on y croise de temps en temps sont ses serviteurs. Ses locaux souterrains, eux, sont situés au même niveau que ceux de Joseph (ce sont d’ailleurs les seuls occupants de l’étage), même s’ils sont diamétralement opposés.

La folie de Walther et de la plupart de ses serviteurs a déteint sur leur lieu de travail. La majeure partie des trois bureaux a l’air d’une chapelle, avec crucifix et bibles partout, mais la pièce du fond, où sont "interrogés" les "invités" donne l’impression d’avoir été décorée par un Joseph.

Le Père Eudes, Maître des Ames, semble diriger l’endroit, même si le peu de serviteurs annule le besoin d’une véritable hiérarchie (Wally est en effet l’Archange ayant le moins de serviteurs).

Yves, Archange des Sources

Yves n’a demandé que deux pièces, à la création du QG. Le Conseil a bien été obligé de les lui céder : vu qu’il ne parle presque jamais, on l’écoute quand il le fait. Par contre, ils auraient dû faire attention à la taille des pièces demandées. Résultat, Yves possède un petit bureau dans un coin calme des sous-sols, loin de la cafèt’. On y trouve toujours quelques Anges des Sources, en pleine exégèse de la Bible ou dissertant sur le système de castes chez les Assyro-Babyloniens. C’est vers ce bureau qu’il faut se diriger si on cherche des infos sur quelque chose.

L’autre pièce est en partie interdite au public. Il s’agit de la bibliothèque de Notre-Dame. La première salle, qui est déjà immense (deux étages complets), est la plus petite des deux. On y trouve des livres sur tout, et quand je dis tout, je veux dire TOUT. La deuxième salle, elle, est fermée par une grosse porte en bois bardée de fer. Nul ne sait ce qu’elle contient vraiment, et nul n’y est jamais entré...

La bibliothèque est gérée par quelques Maître du Savoir Divin aimant l’odeur des vieux livres. Il n’y a pas à proprement parler de responsable, les Anges des Sources étant assez grands pour se débrouiller seuls.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.