SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Jeuderôlogie > Les génériques > Aides de jeu > Le Guide du Bon petit Maléfiste
Contribuer

 Jeuderôlogie

Le Guide du Bon petit Maléfiste

dimanche 14 juillet 2002, par l’Archiviste

Trop de jeunes gens se lancent dans l’Arcane des Maléfices sans réellement connaître les bases de cet art joyeux et folklorique !
Pour pallier à ce manque et pour informer au mieux les jeunes aventuriers intéressés par les Arts Sombres, la Guilde Putride des Monstrueux Maléfistes Sombres et Terrifiants (que nous appellerons GPMMST pour plus de facilitée) a édité le guide suivant pour tout sorcier maléfique débutant !

Leçon n°1 : l’âge minimum pour commencer

Pour ce qui est de l’âge, beaucoup de gens ont des à priori terribles ! Pourquoi attendre d’avoir 140 ans pour commencer la pratique de l’Arcane des Maléfices ? Commencez donc jeunes, il n’y a aucune contre-indication ! De plus, la jeunesse vous dotera de la vigueur nécessaire à la pratique de certains rituels fatigants, pour ne pas dire drainants… Cela vous évitera d’investir dans de coûteuses potions de vigueur ou dans d’onéreux et égoïstes esclaves qui ne penseront pas que se débattre vous complique considérablement la tâche…
Bon, il est certain que les nécrons et autres démons se sont habitués à voir de vieux employeurs et que, par soucis de crédibilité, il est préférable de paraître vieux… là encore, pourquoi se ruiner dans des onguents de métamorphose ? Une simple fausse barbe et un postiche de lunette suffira amplement.

Leçon n°2 : mieux vaut prévenir que guérir

Combien de jeunes Maléfistes se sont lancés dans leur première invocation de nécron ou de démon sans rien prévoir ? N’oublions jamais le précieux proverbe qui dit : « mieux vaut prévenir que guérir, surtout que la guérison est en général réservée aux prêtres ou aux paladins ».
Donc, avant d’invoquer quoi que ce soit, préparez-vous une « porte de sortie ». Bien sûr, si vous avez assez d’expérience pour créer un portail de fuite, c’est toujours bien. Pour les Maléfistes moins doués, une simple porte en chêne massif doublée de métal et barrée par une lourde barre de fer suffit en général à calmer les ardeurs d’une meute de démons mineurs invoqués par erreur. Ensuite, il vous suffit d’attendre que la période d’invocation se termine pour reprendre possession de la salle. La GPMMST ne saurait que trop vous conseiller de ne jamais invoquer quoi que ce soit avec un rituel permanent, à moins que vous ne possédiez quelque chose de sûr pour la révocation.

Leçon n°3 : Attention, répression !

Là encore, beaucoup de jeunes Maléfistes s’imaginent pouvoir pratiquer leur hobby librement. Mais attention, la répression rôde ! Autant nous autres à la GPMMST, nous comprenons que des groupes aussi répugnants que les psychopathes, les collecteurs d’impôts ou les rôlistes soient interdis, autant nous continuons à nous battre pour la reconnaissance de notre passion comme activité associative. Mais bon, entre-temps, il reste encore du chemin à parcourir.

C’est pourquoi nous ne saurions que trop vous conseiller de rester à l’écart quand vous pratiquez les Arcanes Maléfiques. Les gens ont si vite fait de considérer vos simples ablutions rituelles dans un bain de sang humain frais comme un meurtre alors que vous avez honnêtement acheté ce sang à la Guilde des Assassins d’à côté. Et les gens ont aussi vite fait d’appeler un paladin ou autre personne plus ou moins tolérante, comme un clerc ou un inquisiteur, voir même une troupe de PJ…

Leçon n°4 : Y’en a des mieux que d’autres

Si maintenant, vous pouvez invoquer vos démons et autres créatures putrides tranquillement, reste encore à savoir ce que vous allez bien pouvoir invoquer.
S’il est vrai que les démons de combat et autres créatures guerrières sont autant amusants que plaisants au regard, ils restent néanmoins assez mal vus du reste de la population, moins ouverte d’esprit. Préférez alors les succubes, incubes et autres démons du sexe et de la luxure. Sans compter le fait que vous pourrez vous-même profiter du fruit de vos efforts pour l’avoir invoquée, une succube pourra hanter les couches des hommes influents du villages et les réduire à de pauvres esclaves de votre volonté. Cela pourra vous permettre de pratiquer plus librement votre passion, d’éviter la venue de répurgateurs peu désirés, et pourquoi pas quelques actes plus répréhensibles comme voler une pomme à l’épicier du coin (devenu votre esclave) ou violer puis massacrer sa femme et ses filles. En bref, une bonne partie de rigolade en perspective !

Leçon n°5 : Face à un groupe de PJ

Cette question a souvent été posée à la grande réunion de la GPMMST : « Mais que faire si une troupe de PJ armée jusqu’aux dents vient nous déranger ? ». S’il est certain que les anciennes méthodes consistaient à ériger grâce à l’aide démoniaque (moins discrète et plus détectable avec un simple Sentir le Mal) une sombre tour entourée de marais putrides, y entreposer toutes ses richesses puis attendre que les PJ tombent un à un dans les pièges simplets de la forteresse ; mais les mentalités ainsi que les moyens mis à disposition ont changé.

Aujourd’hui, nous ne saurons que trop placer une petite dizaine de doppleganger apprivoisés dans le village, histoire de ralentir la progression des PJ… de même, faite construire une tour sombre et inquiétante par les terrassiers du patelin et offrez-là en cadeau à l’Eglise du Bien la plus proche. Les prêtres bénéfiques étant bons et stupides, ils ne pourront qu’accepter le cadeau et essayeront de rendre l’intérieur un peu plus guilleret. Sauf que quand les PJ arriveront dans le village, ils verront immédiatement la tour noire et en concluront immédiatement que le nécromant local se trouve ici. Les prêtres bons seront vite considérés comme des illusions vicieuse et maléfiques tellement puissantes qu’elles parviennent même à copier l’aura du Bien et éliminés sans hésitation. De même pour le grand prêtre que les PJ, mécréants comme à l’accoutumée, massacreront pour avoir prononcé de sombre paroles maléfiques alors qu’il tentait simplement de les accueillir dans le langage des Dieux…

Bien sûr, ces méthodes ne fonctionnent bien qu’avec des groupes composés d’êtres bons et loyaux. Si toutefois vous repérez un chaotique mauvais, rencontrez-le, faites-vous connaître et proposez-lui une part conséquente de l’équipement de ses (futurs) feu compagnons… Le marché ne pourra que lui être profitable. S’il venait à refuser (cela arrive chez certains qui possèdent, le Mal les protègent, des scrupules), c’est là qu’interviendront très efficacement les doppleganger.

Voilà, vous avez théoriquement toutes les informations nécessaires pour vous lancer dans cet art passionnant et méconnu qu’est l’Arcane des Maléfices.
Amusez-vous bien, et n’oubliez pas votre cotisation annuelle à la GPMMST ainsi que la tombola géante organisée par le Comité de Guilde tous les ans à la douzième lune de l’année.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter :
Siméon Grud’bharr
Guilde Putride des Monstrueux Maléfistes Sombres et Terrifiants
287 allée des êtres qui reviennent sans qu’on leur ai rien demandé
47134 Marais Noirs et puants



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.