SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Jeuderôlogie > Les génériques > Aides de jeu > PNJ-Express : Les P’tits Gars du Coin
Contribuer

 Jeuderôlogie

PNJ-Express : Les P’tits Gars du Coin

mardi 15 juin 2004, par Ubblak

Fraîchement arrivés dans un village ou un bled paumé et d’eux inconnu, les joueurs vont se confronter à des protagonistes inédits : les p’tits gars du coin...

Ecologie du P’tit Gars du Coin

Le P’tit Gars du Coin habite dans le coin. Le coin en question, ça peut être une petite ville, une commune rurale, une oasis dans le désert... bref une communauté humaine réduite, qui fait que tout le monde se connaît -et que tout le monde connaît les P’tits Gars du coin.

Les P’tits Gars du Coin sont du cru depuis des générations immémoriales. Le médecin/shaman/rebouteux du coin a accouché leur mère, l’unique prostituée/prêtresse de la terre/shamane du coin les a dépucelés, le shérif/garde champêtre/maître d’armes du coin les connaît pour les avoir régulièrement en pension depuis qu’ils ont été initiés/ont eu leur permis de conduire par le prêtre/moniteur de conduite du coin.

Leur premier job a été fourni par le notable du coin, qui a d’ailleurs procédé à leur premier licenciement. Il se sont alors inscrits à l’ANPE ou à l’équivalent du coin.

Depuis, célibataires ou pas (mariés à une fille du coin, donc), ils zonent plus ou moins dans le coin, végètent, vivotent, certains depuis près de trente ans.

Bref, les P’tits Gars du Coin... sont du coin !

Les P’tits Gars du Coin s’ennuient

Désœuvrés, donc, nos P’tits Gars du Coin (appelons les PGC, d’accord ? j’en ai marre de taper la même chose sur mon clavier sans arrêt [1]), s’ennuient profondément et cherchent à se distraire. Mais hélas pour eux leurs distractions sont fondamentalement intellectuelles : beuverie à la taverne/bar/pub/boîte de nuit du coin, drague au lance-roquettes de tout ce qui porte une robe et est vaguement jeune, conduite en état d’ébriété, violation de propriété privée, vols, braconnage, vandalisme, souvent cruauté envers les animaux, rixe avec les P’tits Gars d’A Côté, et parfois même : viol, meurtre… qui finalement ne sont que des dérives de leurs loisirs « normaux ».

Comme disait l’institutrice/shamane du coin : ce n’est pas un hasard s’ils n’ont jamais été au delà de l’ECC [2] dans leurs études…

Ils énervent un peu le représentant de l’autorité, mais comme leurs éventuels crimes n’ont jamais été vraiment prouvés ni suivis de plaintes, et que ces bons à rien encombrent la prison du coin, l’autorité leur passe leurs frasques. De plus et comme ils sont du coin, l’autorité prend ostensiblement parti pour eux, quitte à détruire des preuves ou à mentir, pour les couvrir face à des étrangers. Après tout, les P’tits gars du coin on les connaît, on les aime bien, et les étrangers ne sont jamais que de sales étrangers pas du coin, surtout ceux qui ne sont pas de la bonne ethnie ou qui se mêlent de ce qui ne les regarde pas.

Bref, les P’tits Gars du coin c’est que du bonheur !

A quoi servent les P’tits Gars du Coin ?

Mais, me direz vous, c’est splendide ce cours d’ethnologie du coin, et ça nous fait une belle jambe les ploucs bas du front racistes vivant dans les coins. [3]Mais quel est le rapport avec le JdR [4] ?
Eh bien, vous répondrai-je, les PGC servent à (excuser le terme) emmerder les PJ, à leur mettre des bâtons dans les roues, à transformer la mission la plus bateau en cauchemar.

Examinons un peu la réaction standard des PGC face aux PJ.

Lorsque les PJ arrivent dans le coin, ils déchaînent la curiosité des PGC (les étrangers sont si rares dans le coin). Ils vont commencer par s’intéresser au moyen de locomotion des PJ (cheval, chevrolet sport, etc.), au PJ féminin ou aux copines de PJ. Ils vont dans un premier temps « pour rigoler » emprunter l’un et tenter une approche sur l’autre [5]. Ils devraient se faire éconduire sans trop de vagues.
Ensuite les PGC vont s’intéresser à ce que les PJ viennent faire dans leur coin. Et là, deux réactions sont possibles :

- Les PGC décident que les PJ n’ont rien à faire dans le coin, surtout s’ils boivent la bière du coin ou draguent les filles du coin, ou pire, s’ils viennent s’installer dans le coin. Leur hostilité va monter par degré. D’abord ils vont accabler les PJ de quolibets (surtout s’ils sont plus nombreux qu’eux ou s’ils n’ont pas l’air balèzes), et accabler les PJ féminins de grossièretés [6]. Selon le degré d’énervement du reste de la population du coin, les PJ auront plus ou moins droit à l’hostilité générale [7].
Ensuite, si les PJ ne partent pas (ce qui est probable), les PGC vont commencer à faire campagne contre eux : faire pression sur les commerçants du coin pour qu’on ne serve plus les PJ, terroriser la population du coin pour que personne n’aide les PJ, crever leurs pneus ou leur mettre du sucre dans le réservoir, saccager leurs fontes, etc. N’oubliez pas que, sauf ENORME bêtise de leur part, ils sont couverts par les autorités du coin, qui sont du genre xénophobe.

Pour finir et si les PJ leur chient vraiment dans les bottes, ils essaient d’attenter à la leurs vies. N’oubliez pas qu’ils sont armés, car braconniers ou membre de la milice du coin, et que pour peu que l’attentat ressemble à un accident ils ne risquent rien.
Dans les cas les plus extrêmes, ils peuvent monter la population contre les PJ, quitte à neutraliser le garde champêtre /shérif/représentant local de l’autorité s’il s’y oppose, et organiser le lynchage en règle des PJ.

- Les PGC éprouvent de la sympathie pour les PJ. C’est presque pire que la précédente alternative. Ils vont les aider à glaner des renseignements de prime abord, puis se mêleront de l’enquête, leur rendront des petits services (qui ne sont pas vraiment gratuits, car ils comptent bien que les PJ en retour leur rendent la pareille [8]). Ensuite, si ça marche bien (si ça ne marche pas référez vous à la première alternative), les PGC vont maintenant perpétrer tous leurs méfaits habituels au nom de leur collaboration avec les PJ : ils prendront prétexte d’une enquête pour draguer les nénettes accortes, boiront pour « soutirer des informations à l’aubergiste » (aux frais des PJ !), voleront, saccageront, vandaliseront sous les prétextes les plus divers qui soient. Pour finir, et pour peu qu’ils tombent sur l’objet de la quête des PJ dans le coin, ils se serviront les premiers, en organisant selon le cas un lynchage/un viol /un pillage en règle. Ou alors ils se feront tous buter, parce que, surtout à l’appel de Chtulhu, il ne fait pas toujours bon se mêler des affaires des PJ [9] ! Et là, les PJ vont commencer à avoir de réels problèmes avec les autorités…

Bref, les P’tits Gars du Coin, sont des PNJ attachants que vous ne viendrez plus voir par hasard !

Scénarios-express !

COPS : Les PGC ne constituent pas vraiment l’ordinaire des ploucs citadins à LA, même si par certains côtés les gangers sont leur cousins. Cependant, on peut toujours imaginer une bande semblable de gosses de riche… Mais enfin, des PGC avec une éducation, ce ne sont plus vraiment des PGC… Une enquête à COPS comprenant des PGC ressemblerait plutôt une mission ponctuelle hors ville, dans une petite ville des Rocheuses.

Deadlands : [10] Les PJ font halte dans un paisible bled dans le Vermont (ou ailleurs, si vous voulez, moi je m’en fous)… Ils font halte au Saloon et quand ils reprennent la route, ils constatent qu’on leur a volé leurs canassons !

Appel de Cthulhu : Achetez donc le supplément Retour à Dunwich [11], vous y trouverez la description d’une belle brochette de PGC, tous plus tarés les uns que les autres…

Notes

[1Voici un acronyme fascinant qui va rejoindre les JDR, PNJ et autres PJ qui émaillent les articles de MJ...

[2Ecole Communale du Coin

[3PBFRVC

[4Jeu de Rôle

[5Citations typiques : C’est à vous ce beau châssis ? ou C’est à vous tout ça ?

[6Citation typique : Tu suces, la cochonne ?

[7Citation typique : Etranger, on aime pas les vagues dans le coin laissez ces p’tits gars tranquilles ou Ne faites pas attention, monsieur, ce ne sont que des p’tits gars du coin, ils aiment rigoler, ils ne sont pas méchants, même s’ils sont un peu c** comme on dit dans le coin. Ah on dit aussi comme ça chez vous ?

[8Citation typique : OK, je veux bien vous aider, mais vous me laisserez monter votre cheval/votre copine, hein ?

[9Certains PJ envisageront toutefois cette solution avec une certaine satisfaction, allez savoir pourquoi…

[10Comment ça, les PGC seraient-ils un phénomène américain typique ? Peut-être…

[11Oui, oui, ça se confirme !



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.