SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Jeuderôlogie > Les génériques > Scénarios > Les traîtres, quelle plaie !
Contribuer

 Jeuderôlogie

Les traîtres, quelle plaie !

lundi 15 juillet 2002, par Loriel

Scénario générique pour médiéval fantastique pour PJ de niveau moyen et MJ un peu expérimenté.

Les PJ, grands aventuriers et voyageurs s’il en est, se trouvent dans une contrée en ébullition. Le petit royaume de Sharis est attaqué par les Araks, un peuple fier et délicat, exilé de sa patrie il y a bien longtemps. Les Araks ne rêvent que de reconquérir un empire ; le royaume de Sharis n’est donc qu’une étape.

Hedion le roi de Sharis est un homme bon mais son royaume n’est pas assez fort pour lutter contre cet ennemi. Il décide alors de se rendre chez son puissant voisin le royaume d’Isilldo. Emerick le roi d’Isilldo refuse de lui prêter main forte arguant que les Araks n’attaqueront jamais son royaume, et refuse de donner assistance à un nobliau comme Hedion, qu’il se débrouille !

Hedion déçu retourne donc vers son royaume sans aide, néanmoins il a ratissé tous ce qu’il pouvait de mercenaires et aventuriers de tout poil en échange de bon or ( en fait il a vidé ses coffres et risque de ne pas pouvoir payer longtemps).

La petite troupe retourne alors vers Sharis, et en cours de route une embuscade leur est tendue. Les Araks surgissent de partout tirant flèches sur flèches et fauchant ceux qui résistent. Bientôt tous sont faits prisonniers.

Les Araks :

C’est un peuple très civilisé, mais imbu de lui-même ; les Araks se croient supérieurs aux autres peuples et réduisent en esclavage tous leurs prisonniers en leur promettant la liberté et un bout de terre après 20 ans de service sans révolte. Et oui les Araks rêvent de reconquérir le monde, un monde qu’ils ont dominé il y a bien bien longtemps.

Mais ils sont peu nombreux et ont besoin de tous leurs hommes pour leur armée et donc ont besoin d’esclaves. Les Araks sont d’excellents soldats très disciplinés et d’une grande valeur et leurs généraux et ingénieurs sont plus que compétents, leur seule faiblesse étant leur petit nombre. En bataille rangée très peu d’adversaires leur résiste et leur réputation est terrible.

L’embuscade :

Les PJ doivent être dans le convoi du roi Hedion, recrutés par exemple comme mercenaires ou être envoyés par Emerick comme observateurs ou encore avoir un grief contre les Araks. Durant le voyage ils pourront glaner quelques informations auprès des soldats de l’escorte et peut-être même du roi, si certains des PJ sont nobles ou même mages : ils découvriront ainsi que l’armée de Sharis est démoralisée et sur le point de céder. Les Araks sont redoutables et ne se contentent pas d’éliminer leurs adversaires ils les réduisent en esclavage.

Soudain c’est l’embuscade : plusieurs soldat s’effondrent blessés à mort, puis des chevalier charge sur les flans écrasant la défense a peine mis en place , les PJ peuvent se battre ou tenté de fuir , il verront rapidement que la situation est désespéré. Mais l’ennemi est bien organisé et devrait les capturer. Si vous avez des joueurs fanatiques, ou tout simplement qui préférerait mourir plutôt que d’être capturés ( ce qui est assez courant ) les Araks utilisent des flèches assommantes ( à bout rond ) qui leur permettent de capturer de nombreux adversaires.

Flash Back :

Le roi Hedion n’a pas d’héritier et cela se sait, et Adipus est son successeur logique. Mais celui-ci est influencé par las Araks et il est prêt à vendre le royaume contre une promesse d’or. Hedion n’est pas dupe mais a commis l’erreur de faire comprendre à Adipus qu’il ne serait pas le prochain roi de Sharis. Celui-ci, vil félon qu’il est, a donc prévenu Les Araks de son ambassade chez Isilldo, afin que ceux ci tendent une embuscade au roi et qu’il puisse prendre le trône.

Retour au présent

Une fois l’ambassade et son escorte capturées, les prisonniers seront emmenés dans un camp où on leur expliquera en long et en large l’intérêt pour eux de ne pas se révolter ou s’échapper. Les Araks sont des maîtres durs mais justes, etc...

Le hasard fait bien les choses : nos héros se retrouvent emprisonnés avec le roi et quelques uns de ses fidèles, Malheureusement le roi se meurt, il n’a pas supporté à son âge le choc de l’attaque.

Hedion : " Ah ! Je me meurs, et Adipus va prendre le trône..."

Un fidèle : " Mais non, Mais non, calmez-vous, tout va s’arranger "

Hedion : " Ah Ah, arrête de mentir... Adipus vil cloporte j’en suis sûr, tu m’as vendu" !

Un fidèle : "Altesse, en étiez vous sûr ?"

Hedion : " Oh oui maudit soit ’il, mais je vais déjouer ses plans ! Je suis encore roi, AH AH !!

TOI dit ’il en se tournant vers un jeune chevalier, tu seras roi... Et vous tous serez mes témoins, en ce jour je me meurs et j’abdique en faveur de sire Faendel nouveau roi de Sharis, soyez ses fidèles serviteurs et retournez renverser Adipus qui j’en suis sur est déjà sur le trône."

Puis Hedion s’éteint noblement le visage calme et rasséréné. Faendel se tourne alors vers les autres personnes du cachot, une dizaine à peine. " à vous tous si vous m’aidez à m’échapper et reprendre le trône au félon je promets terre et titre ".

Les PJ ne manqueront pas d’adhérer à cette idée d’autant que l’autre alternative est peut réjouissante. Evidemment le but est qu’ils s’échappent, la difficulté viendra de leurs compagnons d’esclavage. Et oui car certains d’entre eux sont esclaves depuis si longtemps qu’ils y trouvent leur compte... Dans quelques années ils auront gagné des terres. De plus les Araks les impressionnent tellement qu’ils font tout pour les satisfaire. Il faudra donc aux PJ un peu d’imagination afin d’éviter les fuites et la délation.

L’évasion

Ensuite, course poursuite et chasse à l’homme animeront leur évasion.

S’ils prennent leur temps et ne se précipitent pas ils peuvent mettre au point un plan intéressant. En effet les Araks emploient des esclaves dans presque toutes les activités : cuisine, menuiserie etc.... , avec donc un peu d’habileté et de roleplay, il va sans dire, ils pourront changer d’équipe d’esclave et donc se repartir des tâches :

Celui affecté aux cuisines devra dérober des vivres, celui affecté à la menuiserie des hachettes ( très difficile et puni de mort ) etc....

Les équipes d’esclaves sont de 10, toujours dirigées par un chef esclave dévoué aux araks. Il surveillera les nouveaux arrivants avec zèle et usera du fouet. Une fois la surveillance déjouée et leur évasion entamé à vous de voir si leurs plans leur permettent de s’enfuir sans poursuivant. Sinon les araks utiliseront des chiens et ne lâcheront pas prise ; la fuite d’esclave est pour eux un événement grave.

Une fois échappés, les PJ se retrouveront dans le royaume de Sharis dont le nouveau roi est Adipus, devenu l’homme de paille des Araks, qui se moquent d’être les maîtres de Sharis. Ils veulent juste un passage pour atteindre Isilldo et pour cela ils n’ont besoin que d’une base proche et calme. Pour cela Sharis est l’idéal.

Sharis

Faendel hésite un peu à entrer dans la capitale et à se faire connaître. Adipus a peut-être été averti de la fuite du groupe et voudra les vendre aux Araks. Il cherchera des appuis parmi les opposants et tâtera le terrain avant de se dévoiler. Pour cela il emploiera les PJ pour qu’ils se rendent dans les auberges, sentent "l’humeur de la populace" et recrutent des hommes.

Une fois en ville, les PJ apprendront diverse nouvelle :

Adipus sera couronné le lendemain. Sire Sevrain qui était opposé à un couronnement si rapide a disparu mystérieusement. Les gens n’aiment pas Adipus c’est évident mais ils en ont peur. Celui-ci s’est entouré d’une bande de mercenaires rassemblant assez à des araks mais sans leur prestance ( il s’agit de bâtards d’araks qui espèrent être reconnus par les leurs en les servant ). Adipus aurait fait disparaître Sevrain mais personne ne peu le prouver et personne n’ose plus s’opposer à Adipus. Après tout c’est lui l’héritier du trône. Donc les PJ auront bien du mal à trouver des volontaires en revanche ils obtiendront armes et bagages.

Le retour de Faendel

Le groupe arrivera au palais lors des derniers instants de la cérémonie, lorsque Faendel surgit et conteste le droit d’Adipus à la royauté tous les invités sont médusés, Adipus essaye de reprendre contrôle de la situation en usant de belles paroles mais les pairs du royaume ne s’en laissent pas compter. Ils reconnaissent Faendel et certains autres noble de sa suite. Alors Adipus sentant le vent tourner lance ses sbires à l’attaque. Ils sont une dizaine autant que le groupe des PJ, personne n’interviendra dans les premiers temps trop hésitants ou stupéfaits mais il suffit de tenir un peu et les nobles de Sharis choisiront leur camp, abattant Adipus et les siens.

Faendel sera ensuite sacré roi et remerciera les PJ.

Le retour des Araks

Néanmoins les Araks ne renoncent pas, apprenant la nouvelle de la mort d’Adipus ils marchent sur le palais avec leur armée, et Faendel a toujours besoin d’aide. Il demandera aux PJ de rejoindre Emerick et de le presser d’intervenir. Chose que les PJ devraient faire sans hésiter car leurs terres et titres promis sont toujours en danger. La fin de l’aventure sera donc de traverser le pays en guerre où les Araks patrouillent et établissent le siège du château du roi. Enfin s’ils arrivent jusqu’à Isilldo il faudra encore convaincre Emerick.

récompense :

Si les PJ se sont acquittés de toutes ces tâches et ont réussi à ramener Emerick et son armée, Faendel sera généreux et les nommera chevaliers ou conseillers, terres leur seront offertes, terres ravagées certes et titres sans rentes mais terres et titres quand même.


Encadrement arrondi
Les commentaires sur cet article

2007-07-03 11:36:11 - Renault de Lusigny

Et mais c’est toute une campagne !! Il reste encore une bonne quantité de boulot pour le MJ.

et quelques "fotes" d’orthographes.

Encadrement arrondi
Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.