SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Jeuderôlogie > Les génériques > Scénarios > Scénarios inclassables > Amour, Dinars et Beauté
Contribuer

 Jeuderôlogie

Amour, Dinars et Beauté

pa la la pa pa la la pa pa... c’est comme la libertéééé... pa la la pa pa la la pa pa...

vendredi 15 juin 2007, par Léonard

L’action se déroule au VIIème siècle, au Proche-Orient. L’Islam n’est encore qu’une religion naissante , et les PJ sont tous de fidèles combattants du Djihad, appartenant à l’entourage proche du calife Othman.

La ville de Palmyre vient juste d’être conquise par les musulmans, et en paradant dans les rues de la ville, le calife n’a pas tardé à remarquer Djamila, la fille du riche marchand Abu Sufr, qui malgré son visage voilé, ne peut cacher qu’elle est une jeune fille d’une beauté désarmante . Le calife envoie donc les PJ négocier avec Abu Sufr pour qu’il lui donne la main de sa fille.

Abu Sufr est tout à fait ouvert à cette proposition, et, après les négociations d’usage concernant la dot, il propose de fixer la date des noces au vendredi suivant.

Hélas, dès le sur-lendemain, Abu Sufr se présente catastrophé devant le Calife : pendant la nuit, sa fille a disparu ! Le calife charge donc les PJ de la retrouver.

En discutant avec Abu Sufr, on apprend qu’un jeune et bel émir nommé Abd el Krim, poète et séducteur, a fait dernièrement des avances à sa fille. Hier encore, Abu Sufr a dû le chasser alors qu’il venait soupirer sous le balcon de sa fille.

Lorsque les PJ iront rencontrer Abd el Krim (ce qui leur demandera de faire preuve d’un peu d’intimidation, car il n’est pas pressé de les recevoir), ils leur assurera que Djamila n’est pas chez lui. C’est vrai, la veille, il lui a proposé de l’enlever, et lui a même donné rendez-vous au lever du soleil dans un oasis isolé en plein désert, mais le bellâtre ne pensait pas qu’elle l’avait pris au sérieux !

Selon toute vraisemblance, Djamila s’est donc enfuie de chez elle pour se présenter au rendez-vous, mais l’émir lui a posé un lapin .

Les PJ devront donc partir dans le désert pour retrouver Djamila, qui s’est peut-être égarée, ou a été capturée par une tribu hostile. Quoi qu’il en soit, elle n’est pas du tout d’accord pour retourner à Palmyre, et épouser ce vieux calife qu’elle ne connaît même pas.

Il serait simple pour les PJ de la ramener de force si, en la voyant, l’un d’eux (si possible un jeune PJ au coeur tendre) ne sentait s’allumer en son coeur un incendie difficile à maitriser . Comble de malchance, le coup de foudre est réciproque.

Au cours du voyage de retour, un cruel dilemme va se poser pour le PJ : doit-il rester fidèle à son calife, et donc Allah dont il est le représentant, ou doit-il se laisser emporter par sa passion ? Et ses compagnons, que feront-ils lorsqu’il se rendront compte que Djamila et leur ami semblent faits l’un pour l’autre ?

La solution sera peut-être de convaincre le sage calife Othman qu’il ne faut aller contre la loi de l’amour, et qu’il devrait laisser les deux jeunes gens se marier.

P.-S.

Le OuJiDiRéPo se trouve ici !



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.