SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Jeuderôlogie > Les génériques > Scénarios > Scénarios inclassables > Les bons, les trolls et les truands
Contribuer

 Jeuderôlogie

Les bons, les trolls et les truands

mercredi 4 novembre 2009, par ElvenHunter

Scénario d’introduction se déroulant dans l’univers de Troy, c’est-à-dire dans l’univers des BD Lanfeust, Troll et consorts. Le scénario sert d’introduction au jeu et est donc assez simple, très bien pour MJ débutants voulant tester les règles et se familiariser avec elles. Avoir un sage dans l’équipe n’est pas obligatoire.

Synopsis

L’histoire est assez simple. Un marchand, des fils, des trolls et des brigands. Les personnages seront embauchés par un marchand pour retrouver ses deux fils, partis à la recherche d’une relique au milieu d’une forêt, qu’il craint être tombés entre les mains velues des trolls de la région. A eux d’être discrets pour fouiller le village troll. Naturellement, ils n’y trouveront rien car la réalité n’a rien à voir avec un enlèvement : le plus jeune des fils s’est arrangé avec des bandits de grand chemin pour faire assassiner son frère et pouvoir ainsi prendre la succession du paternel. Faire accuser les trolls n’est qu’une manière fort simple d’arriver à ses fins.

En route vers chez les trolls

Les PJs vont être embauchés, dans la ville d’Eckmül ou dans une autre ville importante par le marchand Ciguc, propriétaire des magasins Chère Utti. Leur travail sera simple : retrouver Jean-Paul et Gauthier, les deux fils de Ciguc partis en quête d’une chimère en plein milieu des forêts de la région d’Eckmül Quelques jours de ballade, donc pour les PJs avant d’arriver au village qui les intéresse. Cela devrait leur permettre de faire connaissance si besoin, de taquiner la coquine dans les tavernes de passage, de se renseigner sur les dernières rumeurs ou autre.

Arrivés dans le village, ils apprendront qu’un demi-troll, nommé Ögy doit leur servir de guide. Cela leur sera confirmé par Ciguc en personne qui apparaîtra dans un Tapis Wälkie pendu au mur dans l’auberge du village (il s’agit d’un tapis aux mailles assez bizarres qui projettent l’image et le son venant d’un autre tapis à la trame similaire. Les effets fonctionnant toujours si les deux tapis se trouvent à plusieurs milliers de kilomètre l’un de l’autre). Aux personnages donc, de se mettre en route vers le village supposé des trolls. Naturellement, tout le monde leur conseillera de se faire le plus discret possible s’ils ne veulent pas être dévorés. L’escapade devrait durer une demi-journée. Je vous laisse imaginez toutes les péripéties que peuvent rencontrer les personnages au milieu de ces forêts hostiles aux animaux exotiques et à la végétation affamée. En fin d’après-midi, Ögy fera stopper les personnages et leur montrera une clairière d’où surviennent de nombreux cris et rires. Les trolls sont en train de jouer au Rögbi (un sport vraiment pensé par ses malades : il faut porter une tête d’humain vers une zone de but en fonçant dans le tas et sans avoir le droit de faire tomber au sol ce qui sert de ballon...). Les trolls semblant captivés par leur jeu, les personnages pourront faire le tour du village troll pour constater que même dans les marmites, il n’y a aucune trace des fils de Ciguc. Mais il faut aussi noté que le retour se fera certainement précipité... en effet, des enfants trolls ont repéré les visiteurs et ont commencé à leur donner la chasse (mordant les fesses des plus malheureux et des moins rapides). Si aucun PJ n’est un sage d’Eckmül, considérez qu’ils ne pourront pas se servir de leur talent...

Un fils de retrouvé, un de perdu

De retour au village après une course plus ou moins homérique, les personnages vont devoir faire leur rapport à Ciguc... sauf qu’ils se retrouvent nez à nez avec Gauthier, son plus jeune fils dont le front est orné d’une très belle bosse. Tout le village est réuni dans l’auberge pour écouter son témoignage et les périples qui l’ont conduit à fuir les trolls qui l’avaient attaqué. Naturellement Ciguc entend tout ce que son fils raconte. A voir comment les PJs feront leur rapport après cela. S’ils ne font que narrer ce qu’ils ont vu, ils se verront bientôt démentis par Ögy qui affirmera que les personnages l’ont forcé à ne pas partir à la recherche des enfants du commerçant, jugeant ce travail trop dangereux pour eux. Stupeurs et tremblements dans la salle, hurlements et vociférations de Ciguc qui leur conseil de ne jamais remettre les pieds à Eckmül sans quoi il les fera accusé du meurtre de son fils aîné (en effet, si on s’en tient au témoignage de Gauthier, Jean Paul était encore en vie quand il est parvenu à fuir...). Beaucoup de charisme, de tact et de patience pourront permettre aux personnages de faire comprendre à Ciguc qu’il y a bien un problème (si Gauthier avait été assommé par des trolls, ils n’auraient pas une si petite bosse ; montrer la marque de morsure fait par les enfants trolls sur les fesses d’un personnage ; ou autres arguments imparables...)

Mais normalement, les personnages n’auront qu’à quitter le village, la tête basse et sans le sou. Sauf qu’ils remarqueront quand même, avant de partir, qu’Ögy et Gauthier discutent longuement et que ce dernier remet un petit paquet au demi troll. A eux de suivre Ögy (qui du fait de sa nature n’est pas accepté dans le village et vit à l’écart) qui pourra les conduire aux brigands alliés de Gauthier. En effet, Ögy appartient à ce groupe de bandits de grand chemin et doit leur remettre une somme convenue avec Gauthier. Ögy ne rencontrera pas toute la bande, simplement deux représentants. Les PJ peuvent donc empêcher le paiement d’avoir lieu, entraînant par la même la fureur des brigands qui se rattraperont en attaquant dès le lendemain le village ou le carrosse ramenant Gauthier chez lui.

Si les personnages veulent interroger Gauthier avant son départ, ils devront pénétrer par effraction dans sa chambre et faire en sorte qu’il n’hurle pas comme un cochon qu’on égorge (ce qui aurait pour résultat d’attirer l’attention d’une bonne partie des deux ou trois soiffards de l’auberge qui croiront à une attaque des trolls...). Son interrogatoire ne mènera à rien si ce n’est à le conduire, dès son retour à Eckmül, à tenter de faire disparaître les personnages d’une manière ou d’une autre.

La fin du scénario est donc assez ouverte et dépend grandement des actions des personnages. Ils peuvent ne rien faire et dans ce cas tout se finit pour eux sur une mauvaise note (quoique... lors de leur retour vers Eckmül ils pourraient bien tomber sur le carrosse de Gauthier qui se fait attaquer réellement par des trolls...), soit ils ont suivi Ögy et ont courroucé les brigands. Dans ce cas ils pourront participer à la défense du village (si vous voulez tester le lancement des sorts, cela peut être une bonne idée... un sage se trouve dans le village et chaque habitant a son petit talent personnel), à la défense du carrosse de Gauthier (ou à son attaque après le raid des brigands... au choix) ou autre.

P.-S.

Site amateur proposant des règles pour jouer dans l’univers de Troy : http://bishlouk.free.fr/



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.