SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Jeuderôlogie > NVJ - JdRA > Présentations et critiques > Lycéennes RPG
Contribuer

 Jeuderôlogie

Lycéennes RPG

Un jeu de rôle romantique

mardi 1er octobre 2002, par Ubblak

Saviez vous qu’un nouveau style vient d’apparaître dans la galaxie du jeu de rôle ? Il s’agit du Jeu de Rôle Romantique... Non non, je ne plaisante pas ! C’est très sérieux ! C’est une forme de jeu de rôle axée surtout sur le rôleplay, où pour une fois l’art de massacrer les opposants aux PJ à coups d’instruments contondants, tranchants, et trouillotants n’occupe pas les trois quarts du livret de règles. Le jeu de rôle romantique, c’est deux grammes de finesse dans un monde de brutes. Lycéennes RPG, avec quelques autres, s’inscrit dans ce registre.

image 250 x 478

Le Jeu de Rôle Romantique

Qu’est ce que c’est ? C’est nouveau... non, en fait, c’est pas si nouveau que ça : Lycéennes RPG est sorti dans sa première version en 1996. Le jeu de rôle romantique met en exergue cet aspect trop délaissé du jeu de rôle : le rôle, précisément.
Historiquement, le JdR dérive du wargame. Les premiers personnages de jeu de rôles laissent très peu de place au rôle proprement dit : ce sont des pions de monopoly améliorés, avec des buts et une psychologie calquée sur le joueur, quand ils en ont une. Mais au fur et à mesure que le Jeu de Rôle évolue, le rôle est devenu de plus en plus important, jusqu’à aujourd’hui où les personnages ont carrément des états d’âme (comme à vampire). Cependant jusqu’à l’invention du jeu de rôle romantique, les états d’âme d’un personnage étaient en quelque sorte un luxe de rôliste, une amusante fantaisie. Jamais un jeu n’a été uniquement axé sur ça ! et pourtant...
Et pourtant dans jeu de rôle, il y a ’rôle’. Et l’interprétation d’un rôle est aussi amusante, voire plus satisfaisante encore, que le jeu en lui même avec ses règles et ses dés. Désormais ce handicap moral du JdR est pallié : votre personnage a des sentiments, des états d’âmes, des phobies, en bref une psychologie ! Le personnage n’est plus une extension mentale du joueur : c’est le joueur qui doit jouer le plus fidèlement possible un personnage ! Place au Jeu de Rôle Romantique !

Présentation générale

Lycéennes est un jeu de rôle romantique (puisque je vous le dis), dont la vocation est de vous faire entrer dans la peau d’une lycéenne sentimentale, avec ses amours, ses copines, ses défauts, ses petits soucis, ses exam’s, ses crêpage de chignon... Le cadre du jeu est un lycée de jeunes filles plutôt chic, à l’époque moderne ou durant le Grand Siècle, aux choix du maître de jeu. Le ton peut être humoristique (ça s’y prête très bien), ou plus sérieux. Si vous avez aimé ’Candy’, ’Jeanne et Serge’, ’Lamu’ et tant d’autres mangas ayant pour cadre le monde lycéen, c’est tout à fait cette ambiance ! Le but final du jeu est de réussir ses examens de fin d’année... mais non, bande d’ânes ! Puisque je vous dis que c’est un JdR Romantique !

Survol

Le site est très beau, avec un petit côté ’cahier d’écolière’ qui ne manque pas de charme. Il est abondamment illustré de dessins de belle qualité extraits de mangas. Il est bien ordonné et facile à la navigation ; on trouve très vite ce qu’on veut. Il est pas trop lourd à charger et c’est bien agréable (entendez : tous les sites n’ont pas le même respect du pov’ surfeur). Il est agréable à lire, malgré d’occasionnelles fautes de frappe. Le webmestre devrait se relire...
Le site se divise en plusieurs rubriques, qui comprennent la Page d’accueil, qui présente rapidement le jeu et vous met dans le bain, Les règles du jeu, claires et présentées de manière compréhensible, On parle de Lycéenne ! ou sont cités des articles de magazines tels que Backstab ou Casus Belli traitant de ce jeu de rôle, les Aides de jeu, élément indispensable de tout jeu qui se respecte et qui vous permettront de saisir la psychologie et ce qui fait la vie de ces adolescentes, les Scénarios au nombre de huit, la Galeries d’images ou l’on trouve des photos d’authentiques lycéennes aussi bien que des dessins mangas, Les potins d’Aurélia, qui vous mettent bien dans l’ambiance du jeu en présentant le journal secret (et fictif)d’une lycéenne, et enfin les Inspirations /Liens.

Les règles du jeu

Les règles en sont à la version 2.0 . Elles utilisent le dé à vingt faces, et un système de compétences, qui sont appelées ’talents’. La création de personnage est ici plus que jamais une étape importante du jeu. Il s’agit de camper votre lycéenne !
Pour celà, vous disposez de 6 caractéristiques, et autant de talents que le personnage dispose de points d’intelligence. Ensuite vient l’Alignement de votre lycéenne, qui détermine en gros si c’est une petite fille modèle ou une peau de vache (il y a pas mal de choix entre les deux extrêmes). De cet alignement va dépendre le ou les profil(s) psychologique(s) de votre lycéenne, qui sera la base de son rôleplay.
Tous les talents et caractéristiques sont notés sur 10, et pour réussir une action il vous faut faire moins que deux fois le score du talent impliqué, ou que l’addition du score de deux talents approchants.
Cependant les lycéennes ne seront pas amenées qu’a tester leurs talents au cours de la partie : il intervient des tests de SENSIBILITE. Ces tests déterminent la façon dont les évènements du scénario influent sur le moral de votre personnage. Pour citer les règles :
"Ces tests ont lieu lorsqu’un événement influe sur la sensibilité d’un personnage, que ce soit en bien ou en mal, que se soit une situation dramatique, un heureux événement, une déclaration d’amour, des calomnies, etc...
L’opportunité de ces tests ainsi que leurs conséquences réelles sont laissées [...] à l’appréciation du MJ.
Selon que le test est réussi ou raté, le moral va monter ou descendre plus ou moins, avec des résultats différents suivant la situation : pleurs, réactions violentes, profond abattement, mélancolie, ou au contraire joie ou bonheur intense.
Plus un personnage possède de sensibilité, plus il est susceptible de ressentir des émotions profondes et aura de la difficulté à cacher ce qu’il ressent".
Des règles très classiques et très peu encombrantes en somme, qui mettent en valeur le rôleplaying, qui est le pivot et l’intérêt du jeu.
Exemple : la petite Sabine a 8 en sensibilité. Elle est donc très émotive. C’est une jeune fille plutôt rebelle mais elle a bon cœur (alignement Réfractaire-Bon). Le joueur choisit alors les profils psychologiques de son personnage (et il va falloir qu’il s’y tienne) ! Il choisit Chance, Eloquence, Travailleuse et Loyale comme profils positifs, et Impulsive et Paranoïaque en profils négatifs. Le joueur a choisi parmi ses talents combat et engueulade. Elle est sûrement très gentille, mais faut pas chercher la p’tite Sabine. D’un autre côté, son émotivité doit souvent l’amener à se poser en défenseuse de ses amies moins sportives ou moins grande gueule, et à se fourrer dans le ennuis plus souvent qu’à son tour... et a en inventer quand elle n’en a pas !

Le matériel

Les aides de jeu sont nombreuses et dans l’ensemble intéressantes. La plupart d’entre elles servent à mieux interpréter et comprendre la psychologie d’un personnage de Lycéenne et leur lecture au moins par le MJ est indispensable au bon déroulement du jeu. D’autres aides de jeu, comme les uniformes par exemple, me paraissent moins utiles. Ah, et oui, il existe une aide de jeu sur la manière d’interpréter une lesbienne. Elle est intéressante et évite de sombrer dans les poncifs et autres politiquement correct, mais évitez que votre môman ou votre compagne regarde l’écran de votre ordinateur au moment où vous la lisez... Par ce que cette aide de jeu, comme toute les autres, est illustrée !

Jouer à Lycéennes

Il est conseillé de débuter une campagne (terme peu approprié pour un jeu romantique) par un scénario mettant en scène la rentrée des classes, ce qui permet de planter efficacement le décor et les personnages. Pour jouer à Lycéennes, il faut mettre en avant le côté affectif de votre personnage, jouer ses interactions avec les autres lycéennes, interpréter ses réactions et retrouver cette ambiance si particulière qui règne dans les pensionnats de jeunes filles. Plus que de mener à terme une intrigue, remplir une mission, ou de démêler une sombre affaire (quoique cela puisse rajouter du sel), c’est mettre en scène votre personnage le vrai plaisir du jeu.

La cour des grandes

Un jeu spécial

Ce jeu est manifestement adressé à un public adulte... non, je ne fais pas là allusion aux adultes qui écument le net en quête de mangas érotiques mettant en scène des lycéennes en uniforme et aux gambettes dénudées (le site et le jeu pourraient prêter à confusion). Non, c’est juste que le jeu est d’un abord difficile car il est loin de tous les stéréotypes du JdR et cela peut paraître déroutant. Pour prendre toute la dimension du jeu il faut de la part des joueurs une implication émotive et une identification à son personnage et son rôle, qui nécessite d’autant plus de recul après la partie qu’elle est nécessaire au jeu. Tout le monde ne peut pas jouer à lycéennes, car c’est un jeu très particulier et très difficile à apprivoiser. Jouer correctement nécessite un peu de maturité de la part des joueurs et du MJ, sinon la partie a, à mon avis, vite fait de sombrer dans le mauvais goût et la gauloiserie facile. Ce qui n’est pas le but. Typiquement, je conseille fortement d’avoir déjà dépassé sa crise d’adolescence pour y jouer...

Un jeu très spécial

Ce jeu... euh... prête un peu à confusion, et un internaute non-averti surfant par hasard sur le site pourrait vraiment penser qu’il est tendancieux, car il met effectivement en scène (voir plus haut) des lycéennes en uniforme et aux gambettes dénudées. Raison de plus pour réserver ce jeu à un public averti. J’imagine l’ambiance que pourrait mettre une partie de Lycéennes dans un club de JdR dans un authentique lycée, et la réaction des observateurs... Les joueurs auraient vite fait de passer pour des pervers !

image 300 x 400
Vers une autre conception du JdR ?

Comme on peut le constater, Lycéennes ainsi que les autres jeux de rôles ’romantiques’ s’éloignent autant de AD&D que l’homme moderne peut être éloigné du protozoaire primitif. Cette conception du jeu de rôle se rapproche bien plus d’un jeu théâtral d’improvisation que du jeu de dés. Il échappe à tous les clichés du jeu de rôle. Ce n’est plus vraiment un jeu de rôle classique, ou plutôt si, mais quasiment dans le sens le plus littéral du terme. Je ne suis pas vraiment d’accord avec les critiques de Backstab qui déclaraient virilement que Lycéennes est un jeu pour filles (encore que pour initier des -grandes- filles au JdR, je ne pense pas qu’on puisse faire mieux). C’est un jeu pour tous les sexes, et c’est un vrai défi, pour une fois, d’interpréter un rôle féminin !
Bref, ce jeu s’adresse à des joueurs et des meneurs de jeu confirmés, malgré son apparence innoffensive.
Pour les joueurs qui en ont assez de jouer à des jeux pour grands gosses et qui veulent jouer dans la cour des grandes... euh pardon, des grands !

P.-S.

Lycéennes RPG est une création de Anne et Alain Severac. Le webmestre est Rémi Severac. Les règles ont été conçues par Thomas Maniquaire. Tous sont joignables à cet e-mail : remi.severac@wanadoo.fr



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.