SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Jeuderôlogie > Trucs de MJ > Recycler vos vieilles cartes Magic
Contribuer

 Jeuderôlogie

Recycler vos vieilles cartes Magic

mercredi 15 décembre 2004, par d27, Heyrick

ou comment créer des combats titanesques où les joueurs flippent un max. Système basé sur Dragoria, jeu de rôle où le seul but est de vivre ses rêves, et autres vagabondages imaginaires (suite à un film ou lectures diverses...)

Mode de fonctionnement : le pourcentage

Un perso a 30% pour réussir à cuire un oeuf : s’il fait entre 01 et 30 sur un dé de 100, son oeuf est bien cuit, au-dessus de 30, il l’a cramé, avec une gestion des bonus-malus, et d’augmentation des caractéristiques en fonction des jets (ça remplace les points d’expérience).

Etape 1, la conception des armées

... ou le regroupement des tas de cartes par thèmes.

C’est soit brutal (un tas gob, dragon, démon et un autre anges, faeries et elfes), soit vachement cogité, en préparant des sous-tas, en cherchant les cartes se rapprochant le plus des persos et divers PNJs.

Voici une petite table d’équivalence entre pourcentage/magic :

32% - 1
44% - 2
54% - 3
63% - 4
70% - 5
77% - 6
83% - 7
90% - 8
95% - 9
100% - 10

On peut également former des tas d’attaque (attaque frontale, aérienne, etc). On peut se baser sur Guardians, en limitant les sous-tas à un nombre (exemple 50, en ajoutant endurance + attaque de chaque carte du tas, mais ça c’est pour les pinailleurs).

Etape 2, Braveheart, comme si vous y étiez

Les cartes représentant les persos et PNJs sont mélangées dans le camp qu’ils ont choisi. C’est là que c’est drôle, car le tirage des combattants se fait à la Guardian :
Chaque armée place ses troupes (alors là c’est en fonction du scénar). Puis chaque camp prend une de ses compagnies, choisit une carte, et la retourne en même temps.

Et là, on crise !

Si ce sont 2 créatures non persos, il suffit de faire comme magic en comparant attaque/endurance. les morts sont déchirés à petits bouts, les vivants restent sur la table.
Si un perso est posé, il ne faut pas juste regarder les caractéristiques (ou alors, faites du Portal), il faut jouer le combat (c’est terrible face à un Shivan). Le MJ décide, combat jusqu’à la mort, ou juste un round (l’improvisation du MJ sera bien spur un élément clé, c’est tellement mieux en fonction des réactions des joueurs).

Et qu’est ce qui se passe quand un tas est entièrement posé et qu’il reste encore des cartes dans l’armée adverse ??
Comme à Guardian, on fait une seconde vague sur les survivants, voire une troisième (prenez-vous 5 gobelins en même temps, c’est très pénible).
On continue en prenant les survivants et ainsi de suite...


Encadrement arrondi
Les commentaires sur cet article

2010-04-05 14:07:33 - FX

@gap : merci.
L’idée est bonne, mais l’explication est un peu confuse, je trouve. Ne connaissant pas Guardian, et mes souvenirs de Magic remontant à loin, j’ai eu du mal à suivre. L’article eut été plus intéressant s’il permettait d’utiliser n’importe quel jeu de cartes à collectionner.

2010-04-04 16:32:38 - Gap

Corrigé. J’ai pas compris tout de suite où était le problème, le code avait l’air propre, mais les plus petites erreurs causent les plus gros ennuis, visiblement.

2010-04-04 11:09:10 - FX

y’a un problème de mise en page dans cet article ! Dommage, j’aurais bien aimé le lire :)

Encadrement arrondi
Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.