SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Kult > Scénarios > Les yeux dans le sang
Contribuer

Kult

Les yeux dans le sang

1998, par Pether K.Pan

Un horrible carnage et une mystérieuse boite en bois datant du 16ème siècle venue des Indes. D’anciens propriétaires ayant subits des fortunes diverses, voilà de quoi se montrer prudent.

(Note pour le Mj : Ils serait préférable que les joueurs appartiennent à une organisation officielle genre : police, FBI, CIA ...)

MARDI, 02H20, HIVER, 1999, NEW YORK

« Le jeune agent Kevin Bacon rentra dans la grande maison. Le centrale lui avait dit qu’un homme avait parlé d’un grand nettoyage et leur avait donné l’adresse. Bacon avait pensé que c’était encore une blague, quand il a vu que la porte était entrouverte, il avait douté. La demeure était silencieuse, mais une odeur malsaine y régnait. Bacon rentra dans le séjour, tout était sombre, il se maudit d’avoir oublié sa torche au poste. Le sol était bizarre, collant. L’agent fit trois pas et glissa sur le sol. Affolé, il chercha son Zippo, il lui glissa des mains et tomba à terre lui aussi. Le jeune homme chercha à tâtons le briquet, le retrouva, l’alluma et... hurla. Il était assit dans un mélange de chair, de boyaux et sang. Tout le salon était rouge du sol au plafond. »

Les joueurs sont réveillés par leur biper qui sonne. On leur demande de se rendre 7, rue Roy Comte, chez Mr et Mm Vorfahr. Il leur est conseillé de manger quelque chose avant de venir.

LA SCENE

Ils se retrouvent devant une grande bâtisse bourgeoise, début du siècle, sous la neige elle semble assez sévère. Pas mal de voiture sont déjà là, ambulances, police, médecin légiste. Les Pjs sont mené jusqu’à la maison avec une certaine précipitation. Les joueurs sont entraînés dans la salle de séjour. Du sol au plafond tout est rouge sang, de la chair et des boyaux sont répandus un peu partout, les Pjs doivent faire un jet de CON, pour ne pas vomir.

Les médecins légistes sont déjà au travail. George McJule, le légiste chef, leur présente les cadavres : quatre corps adultes vidés de leurs organes internes (deux hommes, deux femmes), et un enfant (6, 7 ans) avec le crâne éclaté.

Il semble que les adultes étaient habillés en tenue de soirée, on retrouve même dans le carnage des coupes de champagne et des petits fours. L’enfant lui était en pyjama.

Les voisins n’ont rien vu, rien entendu. Pour eux le couple Vorfahr était discret, ils parlaient peu et ne participaient pas à la vie de quartier.

ENQUETE

Les recherches sur les Vorfahr ne révèlent rien de fabuleux : Ils ont émigrés de l’Allemagne de l’Est en 1991, Mr Philippe Vorfahr était professeur de mathématique dans un lycée (poste qu’il occupait déjà avant d’émigrer), Mme Suzanne Vorfahr était professeur d’allemand dans le même lycée, leurs collègues ne les connaissaient pas vraiment. Le petit Kevin Vorfahr était un élève sans problèmes, mais il était assez solitaire. Le couple fréquentait beaucoup les musées et les expositions. Une inspection de la maison montre qu’ils avaient un intérêt pour l’occulte et la magie, on y trouve des objets vaudou, des peintures ayant pour thème les mythologies européennes, et des objets d’occultisme du début du siècle... Le cas le plus intéressant est une boite en bois avec des peintures étranges, cette boite n’était pas exposée comme les autres objets, elle était renversée sous la table du salon.

Une recherche sur les cadavres révèle qu’à chaque fois un organe différent a disparu des corps. Il manque : un cœur, un rein, un cervelet, et un œil. Rien ne manque chez l’enfant.

LA BOITE

En recherchant dans les catalogues et les archives des objets d’art occulte, on peut retrouver la trace de cette boite : Elle est apparue au XVIème siècle en Inde. On retrouve sa trace en 1926, elle fut trouvée par de militaires Chinois dans un temple abandonné de Mongolie. Elle fut vendue à un collectionneur Russe. En 1937 elle est vendue à un musée Français. On perd sa trace pendant la guerre. En 1960, on la retrouve chez un particulier Allemand qui s’est fait massacrer, puis elle disparaît de nouveau. En 1993, un certain Mr Ewans, vieux misanthrope, a des problèmes avec la douane Américaine pour faire entrer la boite sur le territoire. En 1999, sa réapparition se fait chez les Vorfahr.

MR ADAM EWANS, MANHATTAN, NEW YORK

Les joueurs voudront sûrement aller voir Mr Ewans. Ils peuvent trouver assez facilement sont adresse, il est connu pour avoir fait fortune dans le pétrole. Chez lui, une assez grande demeure, au centre de Manhattan, ils sont accueillis par un homme d’une quarantaine d’année. Il leur annonce que Adam Ewans, son père est mort il y a deux mois.

La boite - « Vous parlez sûrement d’un des objets hétéroclites de mon père. Je les ai tous vendus à un brocanteur. »

Comment A.Ewans est mort - « le vieux est tombé de son balcon, une nuit. Il est mort sur le coup »

Le brocanteur - « Jake’s City, dans le Queens. »

JAKE’S CITY

Le magasin est fermé, une grande planche en bois remplace la vitrine. Si les Pj se renseignent chez le voisinage, Jake est passé, mardi matin vers 4h00, à travers sa vitrine. Jake est maintenant dans un état grave à l’hôpital St Malcolm dans le Queens. Dans le livre de comptes du magasin, on voit qu’il a fait une vente aux Vorfahr il y a trois jours, pour $123.

HÔPITAL ST MALCOLM, QUEENS, NEW YORK

Jake est un vieux noir, il a des pansements un peu partout, une bande sur la tête, son état est assez critique. Quant les joueurs l’interroge, il délire un peu, il dit avoir vu un démon avec un seul œil, le démon lui a prit la main et l’a jeté à travers la vitrine. Les joueurs s’aperçoivent à ce moment là que sa main gauche n’est plus qu’un moignon, elle a été arrachée. A part ça on ne peut rien en tirer de plus. Jake mourra Jeudi soir des suites de ses blessures.

L’ÊTRE

Cette partie dépend d’un point : Où est la boite. Il est vraisemblable qu’elle soit dans une réserve, mais un joueur a pu se débrouiller pour la ramener chez lui. Donc voici plusieurs cas de figure :

- Dans une réserve : Jeudi matin, les joueurs sont prévenus qu’il y a eu un meurtre dans la réserve, le gardien s’est fait sauvagement massacrer, ce qui n’est pas sans rappeler l’affaire Vorfahr. Il manque un pied au gardien.

- Chez le joueur, s’il n’est pas chez lui dans la nuit de mercredi. Son appartement, a été saccagé, mais il ne manque rien (s’il avait un animal celui-ci est mort). Une moins bonne nouvelle, ses voisins les plus proches on été massacrés et il manque des organes, ou la (les) personne(s) qui se trouvai(en)t dans l’appartement a(ont) été massacré(s) (sa femme, ses enfants, peut être sa mère).

- Chez le joueur, s’il est chez lui dans la nuit de mercredi. Bruit dans l’appartement, la porte vient d’être ouverte assez violemment. Le joueur est confronté à l’Etre (voir pnj et aides). L’Etre va tout faire pour lui arracher le pied droit (BG), s’il est trop blessé il fuit.

LA FIN

Les joueurs doivent comprendre qu’il faut tendre un piège à l’Etre et que la boite sera l’appât.

Si vos joueurs ne l’ont pas compris faites un meurtre toutes les nuits à proximité de la boite, si les joueurs ont détruit la boite (quel erreur !), l’Etre tuera en premier ceux qui ont touché la boite, puis la famille de ceux qui ont touché la boite, puis la famille plus éloigné... etc.

L’Etre viendra donc chercher sa victime à proximité de la boite, un puissant assaut devrait le détruire, sinon il faudra lui courir après, ou tout recommencer le lendemain. Une fois détruit, il ne restera de l’Etre qu’une petite pierre noire (voir pnj et aides).


PNJ ET AIDES

L’Etre

PERSONNALITE : Il obéit à la boite. il est attiré vers elle. Il trouve ses victimes grâce à la boite.

APPARENCE : Il ressemble à une grande ombre noire, dès qu’il possède un organe celui-ci vient s’incruster dans l’ombre, par exemple au début du scénario toute sa tête est une ombre excepté un œil unique et un cervelet qui semblent flotter dans l’air. Il porte un long manteau et une cagoule.

AGL 15 FOR 17 CON 21 APP 05
EGO 11 CHA 08 PER 13 EDU NA

RESISTANCE AUX BLESSURES* :

6BS = 1BL
5BL = 1BG
3BG = 1BM**

* : Seuls les membres et organes non-ombre peuvent être touchés.
** : Une fois mort l’ombre disparait avec les membres et organes, et une petite pierre noire tombe là où devrait être le cadavre.

END : 104

TALENT : Athétisme 15, Chercher la Boite 18, Orientation 16.

COMPETENCES : Corps à Corps 16, Grimper 15.

EQUIPEMENT : Un manteau et une cagoule piqués à un clochard.

QUI EST L’ÊTRE ?

L’Etre est un démon. Il a été lié à une pierre noire par un mage Hindou en 1503, cette pierre était prévue pour être un cadeau empoisonné pour un prince Hindou. Une fois que l’être est libéré, il tue pour retrouver tous ses organes et membres, puis disparaît.

La pierre noire d’origine a été fragmentée en plusieurs morceaux en 1546, puis chaque fragment a été caché. C’est un des fragments qui était dans la boite.

LA PIERRE NOIRE

Une personne qui tient la pierre assez longtemps dans sa main (15 minutes), sentira la pierre le brûler puis il s’évanouira. Pour ceux qui assistent à la scène, ils verront l’ombre, de celui qui tient la pierre, s’animer puis absorber la pierre. Puis l’ombre commencera ses meurtres. Le seule moyen d’être tranquille est de ranger la pierre en lieux sûrs comme une boite, où personne à priori n’est sensé la toucher.

PS : comme vous l’aurez compris, la pierre est indestructible



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.