SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Labyrinth > Inspirations > Nouvelles > La Mémoire Perdue
Contribuer

Labyrinth

La Mémoire Perdue

Nouvelle écrite par Tony "Togo" Godin

mardi 30 mars 2010

" Virgin avait recouvré la mémoire, elle s’était rappeler sa vie, ses amis, sa maison, et alors le chagrin l’avait envahie. Le plus dur dans sa situation était d’éprouver un profond sentiment de regret sans savoir pourquoi. Elle n’arrêtait pas de se poser cette question, pourquoi avait-elle été envoyée dans ce lieu ? Qu’avait-elle donc bien put commettre comme crime pour mériter cette punition ?
Envahie par le chagrin, elle prit la décision de chercher ce qu’elle avait fait, elle voulait savoir, à tout prix. Elle pris des rations de champignons, enfila son manteau de fourrure de Magmoths et partie au Jugement, dans l’espoir de comprendre enfin. Elle put poser librement ses questions à la monumentale pierre du Jugement, mais cette dernière resta muette, amplifiant encore plus son sentiment d’égarement. Que pouvait elle bien faire, elle se mit à errer telle un corps sans âme dans le dédale de couloirs, sans but, elle s’éloigna de la civilisation du Labyrinth, certaines que la réponse était inaccessible. Son errance dura très longtemps, elle appris à survivre dans les recoins les plus abandonnés du Labyrinth, elle fit des rencontres surprenantes et parfois même terrifiantes, mais malheureusement, jamais aucune de ses rencontre ne put l’éclairer. Puis, à l’aube de son 20ème Cycle d’errance, elle aperçut au loin, au travers un sombre couloir, une lumière bleue inquiétante et lugubre, elle avança avec précaution car son expérience lui avait apprise la prudence. Plus elle progressait dans ce boyau rocheux, plus la lumière se faisait vive et pénétrante. Quand elle arriva au plus près de la source de lumière, elle se stoppa devant une ouverture gigantesque et sculptée avec finesse. La pièce qu’elle découvrit semblait infinie. Ses murs paraissaient palpiter et étaient entièrement recouverts d’inscriptions, chacune d’entre elles diffusait cette formidable lumière bleue, multipliant les nuances et les styles d’écriture.
Prenant son courage à deux mains, et ayant la certitude d’avoir achevée sa quête, elle pénétra dans la salle baignée d’azur. Seul son ombre rompit la limpidité de ce lieu, Virgin s’approcha d’un des murs et y parcoura le passage principal :
" Moi, Arist le Cruel, j’ai appliqué la sentence de mort sur 1500 prisonniers de guerre, une guerre sanguinaire que ni les Fondateurs ni nous, n’avions prévu, dans se contexte, ma vraie nature s’est révéler et je pense que peut de gens peuvent se vanter de tuer avec autant de plaisir que j’en éprouve. Ces 1500 morts représentent mon œuvre et j’ai été envoyé ici après mon propre Jugement grâce à eux. J’en aie décapité, égorgé, fusillé, leurs souffrances ont été infinies et j’en suis heureux, mais mon... " c’est à ce moment que Virgin détourna son regard, une vision s’imposa à son esprit, elle se voyait, penchée sur une machine gigantesque, en train de régler un compte à rebours.
Puis la vision se dissipa, elle entreprit de lire un autre passage, dans l’espoir qu’il puisse, comme le précédent, lui rappeler son crime. Le second passage commença avec ses mots :
" Qui suis je pour donner la mort ?, suis je un dieu ?, Oui, je suis un dieu, le plus puissant des dieux, mon rôle est de donner la mort, la bonne mort, à ces milliers d’insectes rampant qui ne reconnaîtront jamais ma supériorité. Le dernier que j’ai tué n’est plus reconnaissable, je l’ai déchiqueté à mains nues après l’avoir battu à mort… Mon premier cadavre … "
Etaient-ils tous des monstres, Virgin commença à douter de trouver son crime dans ses récits, elle ne pouvait pas avoir commis de crimes comparables à ceux qu’elle avait lut.
Puis, la vérité éclata, elle chancela, s’appuya sur le mur et se laissa glisser sur le sol humide de cette déstabilisante pièce. Elle se revit, penchée sur un clavier, en train de programmer un compte à rebours. Mise en route à 15 minutes. Le gigantesque mécanisme se mit en route, un énorme piston martela le sol à intervalle régulier. Elle se voit replier son clavier ergonomique et s’éloigner. 13 minutes. La machine poursuit son martèlement, les intervalles se rapprochent, quant à elle, elle progresse difficilement dans un boyau rocheux. 9 minutes. Le sol se brisa sous les impulsions du gigantesque piston, des détonations se firent entendre et la caverne dans laquelle se trouvait Virgin s’écroula juste après qu’elle eut regagner la surface. 5 Minute. Le piston s’ouvrit et laissa tomber dans l’ouverture béante un objet parfaitement rond, Virgin entre dans un véhicule spatial qui démarra et s’éloigna avec une rapidité fulgurante du sol. 0 minute. La bombe lâchée dans le noyau de la planète explosa, entraînant un réchauffement phénoménal du noyau.
Virgin eut une dernière vision, elle était dans l’espace, observant une planète magnifique, verdoyante, puis la planète sembla rougir, des explosions la défigurèrent. Puis elle explosa.
A la lumière de cette vision, Virgin se mit à pleurer et regretta d’avoir atteint le but ultime de sa quête, elle aurait préféré vivre sans savoir plutôt que de continuer à vivre avec la certitude qu’elle est responsable de la mort de millions de personnes.
Pourquoi continuer à vivre ?
Pourquoi ? "



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.