SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Légendes des contrées oubliées > Aides de jeu > De Nouvelles Règles de Simulation > Création de Personnage
Contribuer

Légendes des contrées oubliées

Création de Personnage

mercredi 10 novembre 2004, par JyP, Merin

Création de Personnage

Choix de la race

(ou création en accord avec le MJ)
Il y a d’autres races déjà disponibles, regarder dans les aides de jeu.

Détermination des caractéristiques

En fonction de la race (si une création est effectuée, le MJ prendra soin de donner des caractéristiques de base correspondant à la race créée).

Race : Akeï Humain Lïn Morbelin Nain Mage Glanür
Force : 50 50 40 40 40 40 40
Vitalité : 50 50 40 30 50 40 40
Agilité : 50 40 50 40 40 40 40
Perception : 50 40 40 40 40 40 40
Intelligence : 5 50 40 30 40 50 40
Intuition : 50 30 50 40 50 40 40

Par la suite, on assigne 10% supplémentaires que chaque joueur peut répartir comme il le désire dans ses 6 caractéristiques. Il peut aussi déplacer jusqu’à 10% entre ses différentes caractéristiques.
Par rapport aux anciennes règles, 0 correspond à 40%, ensuite, c’est +10% par +1, ou -10% par -1.

Choix d’une carrière et/ou des compétences

Les joueurs choisissent ensuite une carrière et éventuellement des compétences (Se reporter au livre de règles pour avoir la liste des compétences).
Pour cela, ils possèdent des points de générations, 100 au total, pour acheter leur carrière et leurs compétences. A eux de choisir...

- Pour une carrière ou une compétence générale : 2 points pour 1%
- Pour une compétence secondaire : 1 point pour 1% (maximum 70 points dans une compétence secondaire).

Bonus aux compétences

Chaque compétence dépend d’une caractéristique. Quand un personnage à une caractéristique particulièrement élevée, il obtient un bonus, à savoir 1% par % au-delà de 60 dans la caractéristique correspondante.
De même, un personnage faible aura des malus : 1% par % en dessous de 40% (Ben oui, un crétin sera désavantagé, et un perso avec beaucoup d’agilité aura plus de facilité dans certains domaines... de deux personnes, il y en a toujours une des deux qui sera plus douée que l’autre au début...)

Calcul des points de vie et choix des points de destinée

Points de vie = 50 + (Force + Vitalité - 100)

Points de destinée = de 1 à 5

Cela représente le degré d’implication du personnage dans le plan des puissances : plus il en a, plus il a de chance d’être manipulé, mais moins il a de chance de mourir bêtement. En thermes de jeu, un personnage avec une forte destinée en prendra plein la gueule - vive les MJ sadiques... - mais s’en sortira plus facilement, en général.

1 point de destinée transforme un 100 en un échec critique, ou un échec critique en une maladresse, ou encore une réussite en une réussite spéciale. On peut en utiliser plusieurs pour la même action.

1 point de destinée peut aussi, pour un round, augmenter les chances de réussite de 50% (pour un jet seulement).

Chaque point de destinée utilisé est perdu définitivement, ils ne réapparaissent pas en fin de mission, mais les joueurs peuvent s’en voir attribuer en fonction de leurs actions, ou s’ils font un ’01’ (sans jamais dépasser 5 points de destinée).

Choix de l’équipement

Suivant la carrière et les compétences, et en accord avec le MJ (Voir liste du matériel à viander dans le livre des règles).

Le nom et l’historique du personnage



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.