SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Livre des cinq anneaux > Aides de jeu > Personnages (PJ/PNJ) > Membres du Kolat
Contribuer

Livre des cinq anneaux

Concours de PNJ (Episode 7)

Membres du Kolat

lundi 25 mai 2009, par DarkLoïc

Avec les mots clefs-suivants :
- Marché noir
- Corruption de Magistrat
- ville de Tokikogachu

Ide Meyo

par DarkLoïc

La fête battait son plein, dans les rues bondées de Tokikogachu. Le magistrat se fraya difficilement un chemin à travers la foule. Il avait troqué ses somptueux kimono de cour contre de simples frusques de ronin. Il ne voulait pas être reconnu, surtout là où il allait. Il quitta la rue principale pour prendre une contre-allée bien sombre. Il jeta un rapide coup d’œil par dessus son épaule pour vérifier que personne ne le suivait. Son pouls s’accéléra.
Il risquait gros, ce soir. Si on le prenait, son sort serait pire que la mort. Un frisson d’angoisse parcourut son corps. Il le réprima et chassa ces pensées de son esprit, reprenant son chemin, d’un pas plus décidé.

Son esprit vagabonda de nouveau et les souvenirs envahirent sa mémoire. L’académie ! Les cours d’étiquette et de politique, les professeurs si ennuyeux, les épreuves, les concours de poésie, les parties de go, les pièges rhétoriques... Meyo détestait tout cela ! Il aurait voulu s’enfuir et vivre une vie simple, paisible, sans devoir ni contraintes.
Puis vint son gempukku, sans doute le moment le plus pénible de sa vie. Malgré tout, il n’eut pas le courage de décevoir ceux qui plaçaient tant d’espoirs en lui, ses parents, ses senseï, ses camarades... A contre-cœur, il fit face aux épreuves, et réussit de justesse son examen de passage. Il pensait avoir enfin la paix, mais le destin en décida autrement.
Il fut envoyé, comme tous ces camarades, auprès de l’un des ambassadeurs de son clan, dans l’une des nombreuses cours de Rokugan, afin de parfaire son apprentissage. Une fois encore, il se résigna et fit ce que l’on attendait de lui, gravissant inéluctablement les échelons de diplomate.

C’est à cette période qu’il découvrit pour la première fois les îles des épices et de la soie, les terres du fabuleux Clan de la Mante. Ce fut un électrochoc ! Jamais auparavant Meyo n’avait contemplé autant de richesses, de luxe et de magnificence. Pour la première fois, il apprit à apprécier le rôle que le destin lui avait confié. Durant ses affectations successives dans l’archipel, il noua de nombreux contacts et se fit pas mal de relations : des gens influents, riches et puissants, bien que pas toujours recommandables
Meyo ne fut jamais brillant, jamais éloquent, jamais il ne se distingua au service de son clan et, pourtant, sa carrière fut fulgurante, jusqu’à culminer par une invitation au palais du Champion d’Emeraude où lui fut offert une charge de magistrat ! En son fort intérieur, Meyo sait qu’il doit ces promotions à ses "amis" influents et que sa présente affectation à Tokikogachu est le signe qu’il doit, à présent, rembourser sa dette.

Un nouveau frisson le parcourut. Il resserra les pans de son kimono. Mais cela n’y changea rien. Le froid n’avait rien à voir là-dedans. Sur les îles du clan de la Mante, l’hiver est bien moins rigoureux que sur le continent, et la nuit une douce brise du large souffle sur les terres. Les bruits de la fête du nouvel an n’étaient, à présent, plus qu’un murmure lointain.
Meyo approchait du lieu du rendez-vous, un rade uniquement fréquenté par la population la moins recommandable du village, voire par les pirates et contrebandiers de passage. Un lieu de non-droit qui aurait dû être rasé depuis longtemps. Mais les "amis" du magistrat semblaient avoir d’autres projets...

Meyo pénétra dans l’établissement, laissant ses armes à l’entrée. Une forte odeur d’opium, mêlée d’alcool, de sueur et de sang, flottait dans l’air. Réprimant une grimace de dégoût, Meyo se dirigea vers le fond de la salle et l’une des alcôves privées, plongées dans la pénombre. Un homme au regard d’acier s’y tenait déjà, sirotant un shochu.
"Je vous attendais, magistrat-sama" susurra-t-il.
Jetant un regard affolé aux alentours, Meyo répondit : "Comment savez-vous qui je suis ?"
L’homme se contenta de sortir une pièce de cuivre percée, montée en pendentif, de dessous son kimono, en esquissant un sourire. Meyo se détendit. L’autre lui fit signe de s’asseoir, poussa la coupe vers lui et y versa une rasade d’alcool. Meyo avala le breuvage d’un trait, manquant s’étouffer, alors que le liquide lui brûlait la gorge. L’homme éclata de rire, ce qui attira les regards intrigués des autres clients, au grand désarroi de Meyo.
"Que voulez-vous, à la fin ?" lâcha le magistrat, passablement mal à l’aise.
"Rassurez-vous, magistrat-sama, rien qui ne puisse vous nuire... Nous voulons simplement acheminer certaines... marchandises, sans contre-temps... inutiles, voyez-vous." répondit l’homme, soudainement mielleux.

De nombreux pirates sévissaient dans les eaux séparant les îles des épices et de la soie du continent. Plusieurs fois, les clans du Crabe, de la Grue et du Phénix avaient émis des protestations officielles contre l’apparente bienveillance du clan de la Mante vis à vis de ces nuisances. Ce dernier niait toujours fermement toute collusion.
Les Daidoji se livraient aussi à la contrebande dans ces eaux, menant une guerre secrète aux Yasuki. Même, l’opium illégal trouvait également son chemin, depuis Ryoko Owari, jusqu’à l’archipel. Sans parler des échanges commerciaux illégaux du Clan de la Mante avec une mystérieuse nation gaijin. Bref, presque toute l’activité économique de la région dépendait du marché noir. C’est pour cela que des établissements comme celui abritant cette rencontre prospéraient en dépit des lois impériales. Détruire ces endroits n’apporterait rien de bon au clan de la Mante, ni à l’empire... En tout cas, c’est ainsi que Meyo apaisait sa conscience.

Après lui avoir exposé les informations dont le magistrat aurait besoin pour tenir ses hommes à l’écart, son contact lui remit une bourse. Meyo défit fébrilement le cordon et jeta un œil à l’intérieur. Des pièces d’or ! Meyo aimait l’or... plus que tout. "Tout le monde est gagnant." se dit-il, avant de quitter précipitamment les lieux pour rentrer chez lui.

Air : 2
- Intuition 3
Terre : 2
Feu : 3
Eau : 2
- Perception 3
Vide : 3
ECOLE /RANG : Emissaire Ide 2
HONNEUR : 1.5
STATUT : 4.5
GLOIRE : 2.3
COMPETENCES : Art du Conteur 3, Cérémonie du Thé 3, Commerce 3, Connaissance : Clan de la Mante 3, Connaissance : Droit 3, Courtisan (Manipulation) 3, Enquête (Sens de l’Observation) 3, Equitation 3, Etiquette (Bureaucratie, Conversation) 3, Monde du Crime 3.
AVANTAGES : Chanceux (3 PP), Relations : Kolat (4/1 PP), Riche (8 PP), Statut Social (Magistrat d’Emeraude).
DESAVANTAGES : Couard (3 PP), Cupide, Indifférent.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.