SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Livre des cinq anneaux > Inspirations > Romans > La hache, le koto et le chrysanthème, de Seishi Yokomizo (1976)
Contribuer

Livre des cinq anneaux

La hache, le koto et le chrysanthème, de Seishi Yokomizo (1976)

vendredi 2 mars 2007, par goethe

Les enquêtes de Kindaichi Kosuke
Titre original : Inugamike No Ichizoku
Traduit du japonais par Vincent Gavaggio
Genre : Roman policier

Editions françaises :

Denoël (1985) & Gallimard (2007-collection l’Imaginaire)
363 pages
ISBN : 9782070783045

Biographie de l’auteur :

Seishi Yokomizo est né en 1902.
Après des études de pharmacie, il publie dans des revues des récits policiers qui sont rapidement remarqués et couronnés de prix.
Après la Seconde Guerre mondiale, il modernise son style, et ses livres, constamment réédités depuis les années soixante-dix, connaissent un triomphe retentissant.

Yokomizo, véritable Simenon japonais, est, avec ses quarante titres vendus à une dizaine de millions d’exemplaires, l’écrivain " noir " le plus lu dans son pays. La hache, le koto et le chrysanthème a été adapté au cinéma en 1976 sous le titre La famille Inugami par Kon Ichikawa, réalisateur, entre autres, de Je suis un chat de Natsume Sôseki, et du Pavillon d’Or de Yukio Mishima.

Seishi Yokomizo s’est éteint en 1981.

Contexte de l’intrigue :

Epoque : 1949-1950
Lieu : Ville de Nasu dans la Province de Shinshu
Personnage principal : Kindaichi Kosuke

Résumé :

Une lettre révèle au célèbre détective Kindaichi Kosuke qu’une tragédie sanglante va se dérouler dans la petite ville de Nasu. C’est là, dans le Japon blessé d’après-guerre, que vient de s’éteindre le vieux Sahee, le patriarche du trust Inugami.
Il laisse trois filles, qui convoitent chacune l’héritage pour leur fils unique.
Il laisse également un blason, dont la hache, le koto (genre de cithare) et le chrysanthème sont les trois symboles, avant de devenir les clés d’un rébus meurtrier.

Et les crimes s’enchaînent, aussi passionnels que raffinés. Crimes de sang, mais d’esthètes, régis selon les mêmes lois que le théâtre de kabuki ou l’art musical du koto, dans la plus pure tradition japonaise.

Du même auteur (oeuvres traduites en français) :

Le Village aux huit tombes
La Ritournelle du Démon

Inspirations possibles :

Ce roman propose avant tout une intrigue policière qui peut tout à fait être jouée, à condition bien entendu d’effectuer les modifications et ajustements nécessaires au préalable.

Au delà de cette trame, le personnage de Kindaichi Kosuke peut servir de modèle pour un enquêteur Kitsuki haut en couleur (PJ ou PNJ), et le palais lacustre de la famille Inugami peut constituer un décor particulièrement riche et original pour L5R.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.