SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Livre des cinq anneaux > Scénarios > Scénarios Individuels > Rébellion à Forge invisible
Contribuer

Livre des cinq anneaux

Scénario L5R 3e

Rébellion à Forge invisible

lundi 9 avril 2007, par Aldera

Ce scénario est prévu pour un groupe relativement débutant, bien qu’il soit adaptables à tous types de PJs. Cette aventure varie entre enquête et combats, baignés dans les fourberies de la maho ainsi que les questions liées à l’Ordre céleste.

Résumé

Le petit village nommé Forge invisible, au sud de Kakita Bogu (CB8 sur la carte de L5R 3e), est plongé dans une agitation surnaturelle. Un heimin nommé Insumi sent depuis quelques mois germer en lui les graines de la révolte. En effet, il a subi la cruauté du fils du Daymio, Hida Lazu, et un kansen, attiré par cette rage palpable, l’a mené à la souillure. Il l’a endoctriné contre l’Ordre céleste en se faisant passer pour l’un de ses ancêtres. Insumi s’est entraîné au maniement des armes depuis quelques mois, et a mis en place avec son mentor un plan visant à renverser le pouvoir minime qui règne sur ce village. Il a ainsi recruté plusieurs autres heimins et se prépare à attaquer.

Des disparitions de heimins et le meurtre du chef de la garde ont poussé le daimyo, Hida Kazume, à faire appel à des magistrats. Son fils, craignant qu’on ne découvre les corrections injustifiées qu’il inflige, s’y est vivement opposé et compte bien faire taire la population. Les PJs devront donc prioritairement rétablir l’ordre dans le village, mais ils pourront aussi découvrir et prouver la cruauté injustifiée de Hida Lazu.

Avant l’arrivée des PJs

Forge invisible est un village qui ne compte qu’une quarantaine d’habitants. Outre le daymio, Hida Kazume, et son fils, Hida Lazu, on y trouve le chef de la garde, Hida Matabei (qui sera tué par le kansen), 3 ashigarus, 31 heimins (26 forgerons, 5 marchands), une geisha nommée Li, ses 6 élèves eta, et enfin 3 tortionnaires eta. Tout comme Kakita Bogu, au nord de ce petit village, Forge invisible produit exclusivement des armes pour son clan. Grâce à sa taille discrète, il a été choisi pour produire des armes peu honorables pour les opérations secrètes du Crabe.

C’est un village sans grande importance, ce qui explique le petit nombre de gardes et de samurai, et surtout l’ennui de ceux-ci. Hida Kazume vit dans son passé, Lazu et Matabei dans la débauche. Les ashigarus, qui craignent le fils du Daymio et profitent souvent de la situation, font de même. De plus, ils se goinfrent tandis que la population obtient à peine le minimum vital de nourriture. La population est tristement affligée de la cruauté des ces hommes. Li, la geisha, possède un semblant d’école tenant plus de la prostitution que des véritables arts des geisha. Ses servantes eta sont livrées à toutes les perversités de leurs maîtres. Enfin, trois tortionnaires eta ont été formés pour entretenir cette crainte et, inconsciemment, diriger une partie de la rage populaire contre eux-même.

Au début de l’automne, Insumi fut victime de l’ébriété de Lazu. Ce dernier lui coupa la main pour un regard de travers alors qu’il trébuchait suite à l’abus d’alcool. Insumi explosa intérieurement. Il se retirait discrètement du village dès qu’il le pouvait, cultivant sa rage et pestant dans les marécages de l’est. Là, un kansen fut attiré par ses émotions bouillantes, et s’empressa d’user de sa haine pour le mener vers Fu Leng. Chaque soir, pendant que la garde se saoûlait, Insumi se rendait dans une grotte où le kansen lui enseigna les bases de la maho. Il choisit de lancer une révolte durant l’hiver, car la neige rendrait la communication et les renforts difficiles. Il parvint à convertir 8 autres heimins à sa cause, chacun ayant subi les coups et l’humiliation de Lazu. Eux aussi commencèrent à s’entraîner à l’usage des armes.

Au début de l’hiver (soit environ une semaine avant l’arrivée des PJs), ils appliquèrent la première phase du plan : les heimins, après avoir tué les 3 tortionnaires, quittèrent définitivement le village pour s’installer dans la grotte des marais afin de préparer leur attaque. Ils prirent avec eux quelques armes (des couteaux), des provisions ainsi que des couvertures durant la nuit. En même temps, le kansen réussit à se glisser discrètement derrière la fenêtre de la chambre de la geisha Li et vola le souffle de Hida Matabei alors qu’il était en sa compagnie. Quand elle comprit que le chef de la garde avait un problème, elle cria à l’aide. La garde, occupée à boire dans l’auberge, accourut après de longues minutes, mais Hida Matabei était déjà mort. On ne comprit pas la raison de sa mort, mais aucune preuve ni témoignage n’allait contre Li.

Le jour suivant, le daymio décida d’appeler de l’aide extérieure. Son fils s’y opposa farouchement, craignant qu’on ne découvre sa débauche. Une dispute éclata entre eux, attirant l’attention des servantes eta. Lazu défendit sa position en affirmant que ce serait remettre son autorité sur la population en cause. Kazume considérant son fils comme incapable d’assumer l’ordre au village, il envoya donc deux ashigarus mander l’aide de magistrats (vos PJs).

Le scénario

Le trajet

Avant même d’arriver, les PJs seront par deux ronin (ou plus). Dans leurs affaires, les joueurs pourront trouver une lettre disant : "Débarassez-moi du groupe de magistrats qui doit passer par la route du nord dans la semaine. En échange, vous recevrez le logis, le repos, la nourriture et les femmes durant cette saison." La lettre porte un mon du clan du Crabe.

L’arrivée

Au village, les PJs sont accueillis par un ashigaru somnolent. Ils peuvent remarquer qu’il pue le saké. Il les mène au daimyo, Hida Kazume, qui les remercie de leur venue, leur offre un petit cadeau impersonnel, puis se présente comme un ancien héros Hida. Ceci le mène rapidement à raconter quelques-unes de ses aventures (défense d’une brèche de la muraille, sauvetage d’un courtisan, etc.) qui vont durer looooongtemps si personne ne trouve de manière polie de l’interrompre. Après sa vague de nostalgie, il proposera aux PJs de découvrir leurs appartements, surtout s’ils semblent blessés ou fatigués (vu son âge et son lunatisme, il n’aura remarqué que les blessures graves). Si les PJs lui parlent du combat contre les ronins et de la lettre cachetée, il demandera à la voir et ne la rendra pas. Il se montrera sincèrement étonné (bien qu’il devine que son fils en est la source) et affirmera qu’il ne sait rien là dessus, mais qu’il se penchera sur cette "attaque de bandits".

Les appartements des PJs ne sont en fait que les meilleures chambres de la modeste auberge du village. Kazume s’en excuse, mais il ne possède pas d’autre logement pour des samurai, sa maison ne payant pas de mine non plus. Durant le déplacement de la maison de Kazume à l’auberge, la population s’incline devant les PJs, quelques cris les prie de les protéger du "démon de la forge". Ils pourront peut-être remarquer que Hida Lazu à l’air très fâché. Le daymio leur laisse la journée pour se reposer et leur annonce qu’il leur expliquera l’affaire après le repas du soir.

Au repas

Hida Kazume finira par révéler ce qu’il sait :

" J’en viens à l’affaire pour laquelle vous vous êtes généreusement déplacés : notre village a été frappé par des évènements étranges la semaine passée. Il y a 6 jours, durant la nuit, 8 heimins ont disparu."
Le vieux Daymio fronce ses rides, se creusant la tête pour tout se remémorer :
"Ils s’appelaient Insumi, Arachi, Tochu, Rei, Imiro, Sotsu, Miro et Akidoma. Parallèlement à cela, Hida Matabei, le chef de mes gardes, est mort d’asphyxie chez la maîtresse de notre maison de geisha. Elle se nomme Li, et prétend que lorsque Matabei a commençé à s’étouffer sans raison, elle a alerté ma garde, qui n’a pas eu le temps de réagir. C’est tout ce que je sais sur cette étrange nuit."
Après une pause et les éventuelles questions, il reprend :
"Je suis toujours près à vous éclairer bien que je vous ai dit tout ce que je connais de cette histoire. Vous pourrez toujours me retrouvrer dans ma chambre. Mon fils, Hida Lazu, vous mènera demain où vous le désirerez pour cette enquête. Il sait où habite chaque famille des disparus, et il pourra vous présenter Li et sa maison de geisha. Je vous remercie encore d’apporter votre expertise au village de Forge invisible."

Il saluera ensuite les PJs avant de se retirer.

Les jours suivants : interrogatoires

Hida Lazu ne se présentera pas aux PJs, c’est eux qui devront aller le chercher dans la maison du Daimyo. Il se montrera peu bavard, froid et réservé. Il demandera où les PJs veulent se rendre. Si ceux-ci abordent le sujet de la lettre et qu’ils ne la possèdent plus, il dira qu’il verra cela avec son père. S’ils ont la lettre, Lazu dira que tout cela a l’air d’être un coup monté.
Faîtes bien ressentir aux PJs que le village semble mort, même pour une journée d’hiver. Pas un bruit, aucun signe d’activité. La population a été terrorisée par Lazu durant la nuit pour qu’elle n’aborde pas le sujet de ses mauvais traitements auprès des PJs.

Hida Lazu : Il leur apprend que des armes (des couteaux, une armure légère et un masakari) ont disparu en même temps que les heimins. Il dira aussi, si les PJs le questionnent correctement, que les 3 étas tortionnaires ont été tués.
Si les PJs parlent de sa dispute avec son père (cf. ci-dessous), Lazu dira avec raison que les affaires privées avec son père ne les concernent pas. S’ils insistent, il leur avouera qu’il se sent remis en question par leur arrivée, mais n’affirmera bien sûr pas qu’il souhaite éviter qu’on s’intéresse trop à ses affaires.

La mère d’Insumi : Elle a le doigt coupé (Lazu voulait s’assurer qu’elle ne dirait pas pourquoi son fils s’est fait couper la main), ce que les PJs pourront remarquer. S’ils la questionnent au sujet de cette blessure, Hida Lazu interviendra pour dire qu’il s’agit d’un accident de travail. Elle affirmera qu’Insumi sortait souvent le soir pour se ballader et qu’elle s’endormait généralement avant son retour. Il semblait être de plus en plus nerveux, avec des réactions parfois étranges ou démesurées.
Si l’interrogatoire est habile, la mère dira peut-être que son fils avait perdu un bras, mais elle mentira au sujet de la raison de sa punition (en regardant légèrement vers Lazu) : selon elle, il a été puni pour avoir tenté de voler un tanto. Elle prie les PJs de lui ramener Insumi.

Le frère d’Arachi : Un jeune homme qui n’a que la peau sur les os. Les PJs pourraient s’apercevoir des bleus et de la douleur qui déchirent son visage. S’ils en parlent, Hida Lazu prend la parole : "cet imbécile d’heimin s’est bagaré avec un marchand il y a une semaine". Si un PJ est médecin et qu’il étudie les marques de coups, il remarquera peut-être qu’ils datent de la veille.
Le frère d’Arachi a remarqué le soir des disparitions qu’il manquait une couverture et des vivres. Tout cela lui semble bien étrange. Il prie les PJs de ramener son frère.

La mère et la petite soeur de Tochu : La mère de Tochu ne semble rien savoir. Elle est assez vieille et n’a pas l’air d’avoir toute sa tête. En plein dans une conversation, la petite soeur annoncera tout haut : "Mon grand frère, il m’a dit en secret qu’il allait tous nous venger des méchants samurais qui font rien que..." Après quoi elle plaquera sa main sur sa bouche, comprenant son erreur. Après cette affirmation, Lazu et la mère se mettront à rire nerveusement après une seconde d’hésitation et la fille, sans comprendre, les imitera.

Les proches de Sotsu, Rei, Imiro, Miro et Akidoma : Les PJs pourraient encore noter combien certains sont dans un mauvais état... Une mère pourrait avoir eu l’impression que son fils quittait la maison la nuit. Un autre proche a noté qu’il y avait souvent des traces de boue dans la neige vers l’est, en direction des marais.
Un autre dira encore qu’après avoir entendu pendant 5 minutes Li appeller à l’aide, des ashigarus sont sortis en trébuchant de l’auberge.
Enfin d’autres ne savent rien d’intéressant, priant sans cesse qu’on débarasse le village du "démon de la forge".

La geisha Li : Elle est encore toute bouleversée et apeurée. Elle expliquera ce qu’elle a vu : "J’étais en compagnie du chef de la garde, Hida Matabei, et celui-ci a commencé à s’étouffer. Il toussait, et puis il a semblé perdre son souffle subitement. Je lui ai proposé un verre d’eau qu’il a jeté à terre. J’ai alors alerté la garde, mais celle-ci est arrivée trop tard. Matabei a quitté notre monde par manque de souffle." Elle se met à pleurer nerveusement. "Je n’y suis pour rien ! J’ai essayé de faire mon possible quand j’ai compris que quelque chose allait mal mais il n’y avait rien à faire. Et quand je me suis retournée, il y avait cette ombre étrange à la fenêtre, qui a disparu aussitôt..."
Les PJs poseront sûrement une question sur celle-ci. " Mon attention était tournée vers Matabei-sama, mais j’ai cru apercevoir à la fenêtre une forme brouillée. C’était le démon de la forge. C’est lui qui a tué Matabei, j’en suis sûre !"

Les autres villageois : Si les PJs ne sont pas accompagnés de Lazu ou d’un autre représentant de l’autorité, certains villageois peuvent en hésitant témoigner de la dispute qui a éclaté 5 jours plus tôt, soit le lendemain des évènements. Ils n’ont bien sûr pas tout entendu mais certaines servantes eta pourraient par exemple avoir compris que Lazu refusait que des magistrats viennent enquêter au village.
Si vous le souhaitez, vous pouvez considérer que des ashigarus ont été témoins de ce qui leur semblait être un témoignage discret. Lazu et ses hommes pourraient débarquer durant la conversation, quand les PJs auront (enfin) eu la puce à l’oreille, ou le témoin pourrait "disparaître" durant la nuit.

Hida Kazume : Le daimyo ne sait quasiment rien de plus que ce qu’il a déjà dit aux PJs. Il souhaite juste éviter les soupçons qui pourraient naître contre son fils, bien qu’il commence lui-même à douter de la probité de Lazu. Si les PJs abordent le sujet de la dispute, Kazume leur dira que son fils était fâché de voir des étrangers supplanter son autorité, même temporairement, surtout pour une simple affaire de heimins en fuite.

Après tous ces interrogatoires et témoignages, les PJs devraient se douter de la débauche d’Hida Lazu, et comprendre que les disparus ne sont pas simplement en fuite, mais qu’ils préparent sans doute quelque chose de pas net dans les marais pour se venger, avec peut-être de la maho dans cette histoire.

Les marais

Si vos PJs ont découvert tout cela, ils choisiront peut-être d’aller fouiller la zone est où ils trouveront dans les marais (après avoir mis leur talent de chasseur à l’épreuve) la grotte dans laquelle s’entraînent les heimins. Ils pourront ainsi les attaquer par surprise ou revenir au village faire part de la nouvelle aux autorités. Si les PJs ne découvrent pas les rebelles à l’est le deuxième ou le troisième jour, lancez l’attaque de ceux-ci.

Ils attaqueront durant la nuit entre le troisième et le quatrième jour. On parle ici de 8 heimins minables armés de couteaux, d’Ynsumi (fort de nature, plus entraîné et surtout capable d’en appeller aux privilèges de la souillure) portant une armure légère et un masakari, et enfin un kansen. Si votre groupe est plus expérimenté que le mien (5 PJs de rang 1) vous pouvez facilement rajouter un deuxième maho débutant, une ou deux créatures des marais, ou même un petit rejeton d’oni invoqué du nom d’Insumi.

La fin du scénario est assez variable, selon la compréhension de la situation par les joueurs. Dans tous les cas, cela devra se terminer dans un premier temps par une confrontation contre les rebelles souillés. Quant à la situation du village, les PJs peuvent tenter de jouer de leurs relations pour faire placer un meilleur responsable à la tête du village, dans le but d’en améliorer l’ambiance et donc la productivité. Les supérieurs des PJs pourraient faire comprendre à Lazu que son déshonneur est inacceptable et le muter sur la muraille. Dans tous les cas, les PJs recevront les remerciements du Clan, qui leur assureront un petit bonus de Gloire et de Statut.

Appendice : les PNJs importants

Hida Kazume : Daimyo du village, Hida Kazume est un ancien guerrier du clan, à qui fut accordé en fin de vie le village de Forge invisible. C’est un bushi Hida de rang 4, qui a participé à plusieurs combats sur la muraille Kaiu.
Aujourd’hui, Kazume est âgé de plus de 50 ans, et le poids de son âge croît chaque année. Il est nostalgique, se remémorant constamment ses faits d’armes de jeunesse dans ses appartements. C’est pourquoi il reste éloigné des affaires du village, laissant à son fils le soin de s’en occuper sans connaître ses méthodes.
Il est tout prêt à aider les PJs mais ne connait que les faits flagrants de l’histoire ( disparitions, assassinat du chef de garde )

Hida Lazu : Fils du daymio, Lazu croit déjà en avoir le poste. Alors que son père s’enferme dans sa chambre en attendant la mort, il s’occupe à satisfaire le moindre de ses désirs. Lazu est véritablement un lourdeau qui abuse de sa force. Il se noie tous les soirs dans l’alcool et il considère le corps de toutes les femmes du village comme sa propriété. Il viole et surtout punit lourdement les villageois sans raison apparente, peut-être de rage de se savoir si déshonoré. La plupart des ashigarus du village suivent son immonde exemple.
Cet bushi Hida de rang 2 ne joue donc pas du tout son rôle dans l’Ordre céleste : plutôt que d’user de sa naissance supérieure pour maintenir l’ordre et offrir le meilleur au clan, il fragilise les capacités de travail de la population (membres sectionnés), ne se soucie guère de sa protection, et pousse même les heimin à la révolte.
Hida Lazu sera froid avec les PJs. S’ils se montrent irrespectueux ou s’ils le remettent en cause, les fils du daymio demandera un duel sans hésitation.

Insumi : Heimin talentueux et intelligent, Insumi n’a plus supporté la tyrannie de Lazu après que celui-ci lui a coupé la main pour l’avoir aperçu, comme tout le monde, trébucher dans son ébriété... En proie à une rage ardente, il s’est facilement laissé endoctriner par un kansen rôdant dans les marécages avoisinants. Il a finalement osé remettre l’Ordre céleste en cause et s’y opposer par la force. Son esprit est chaque jour plus assombri par le pouvoir de Fu Leng.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.