SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Magazine > Reportages > Entretiens > La CJDRA en 5 questions (et demi)
Contribuer

 Magazine

La CJDRA en 5 questions (et demi)

lundi 1er décembre 2003, par l’Archiviste

La CJDRA est une convention de JdRA rassemblant chaque année de plus en plus de participants. Et l’une des grande particularité, c’est que c’est... libre et gratuit ! Ayant moi-même participé a la CJDRA3 et prévoyant déjà le succès fulgurant de la prochaine édition, je me suis dit que c’était peut-être une bonne idée de présenter cet OVNI aux rolistes ignorants... Mais pas de blabla, pas de langue de bois : on choppe Bouclier92 dans un coin, 5 questions, 5 réponses (et une connerie mais j’ai pas pu m’en empêcher...) !

La CJDRA, quoi ?

Pour faire rapidement une présentation et combler les honteuses lacunes de ceux qui ne sauraient pas : la CJDRA, c’est quoi et c’est grâce à qui ?

Rapidement ? C’est la Convention du Jeu de Rôle Amateur, on en prépare la quatrième édition et c’est une présentation des jeux de rôles amateurs par leurs auteurs (entre vingt et trente tout de même) sans enjeux, sans tournoi, et sans la concurrence des jeux pro.

Le besoin de main d’œuvre croissant, "la plus indispensable des petites conv’ ", comme j’aime à l’appeler est gérée maintenant par une petite équipe de 5-6 amoureux du jdr associés avec moi depuis peu dans l’AOCJDRA. Soit dit en passant, AOCJDRA veut seulement dire "Association de l’Organisation de la CJDRA" mais le jeu de mot avec le label AOC appliqué au JDRA me faisait marrer.

La CJDRA, pourquoi ?

Franchement, je ne vois pas ce que tu es allé chercher plus loin que le Monde du Jeu… Pourquoi une convention des jeux de rôles amateurs ?

Il existe plein de jeux de rôles amateurs, de qualité diverse certes, mais ce qui compte c’est que certains atteignent vraiment des sommets. L’expansion d’Internet offre à leurs auteurs la possibilité de se faire connaître/publier on-line, et la CJDRA leur permet en plus de défendre leur jeu en personne face à un public curieux. Pour les joueurs, l’intérêt c’est de pouvoir essayer jusqu’à 5 nouveaux jeux sans n’avoir rien à faire.

Dans une moindre mesure, la convention provoque également des échanges entre les auteurs qui comparent leurs optiques/ mécaniques de jeux / projets, qui sont tout à fait intéressants. On trouve des JdRA pour tous les goûts, les auteurs se montrent très accessibles, sans doute parce qu’ils n’ont pas à gérer des questions de marketing. Bien que nous soyons très attachés à ce que tout cela se passe gratuitement, on regrette beaucoup de ne pas pouvoir indemniser les auteurs venant de province ou de Suisse ou de Belgique, alors on essaye de compenser comme on peu par l’accueil.
Cette gratuité, ce rapport entre les gens, cette reconnaissance égale de tous les jeux présentés, et cette diversité des jeux : c’est tout ça que je ne trouvais pas à mon goût dans le monde du jeu (pour reprendre ta comparaison).

La CJDRA, comment ?

Comment ça se passe une convention comme ça ? Comment on peut gérer de plus en plus de participants tout en restant gratuit ? Dis-moi monsieur Bouclier, dis-moi : c’est comment qu’tu fais ?

Il faut beaucoup de chance et autant de copains. La chance de croiser des gens qui connaissent d’autres gens qui trouvent l’idée d’une convention du JdRA sympathique et qui sont prêts à rafler une salle à leur mairie pour nous l’offrir gratuitement (merci Nico ! merci la FFJDR ! merci mon bon vieux club des Enfants Sages…). Une fois que le problème de la salle est réglé, tout le reste n’est plus que du travail. Il faut poursuivre les auteurs amateurs, inonder les forums, mailer les magazines (merci la FFJDR encore) organiser le week-end, et se trouver des partenaires de poids on-line pour la promo. En la matière avoir le Grog et le Sden comme partenaires c’est un peu comme faire une course en moto quand les autres courent à pied.

Cette année, on va expérimenter l’effet "article en or dans la presse", la CJdRA3 nous a valu un papier dans Casus comme on en rêvait et même si c’est un an après, je suis sûr que ça va avoir son effet.

Pour le déroulement même de la conv’, c’est un travail de kamikazes : on les enferme plusieurs mois auparavant dans des donjons humides à suivre un conditionnement mental et au mois de Mai quand on les sort, ils animent
comme des dingues pendant 36h puis s’effondrent comme des larves ;-). Pour l’heure on n’a pas encore atteint une fréquentation qui rende la situation ingérable, faire l’accueil, passer avec le café, organiser les présentations de jeux, ce n’est pas à la portée du premier venu mais on est super-qualifiés !

Pour ce qui est des jeux, on a choisi une formule de "périodes" et de jeux pré-inscrits : l’idée est qu’un auteur qui s’est pré-inscrit (= une simple prise de contact) est assuré d’avoir une table pour présenter son jeu pendant 6h soit le samedi de 14h à 20h, soit de 21h à la nuit, soit le dimanche de 12h à 18h, ainsi qu’un affichage A3 pour le présenter dans le hall. Les auteurs se présentant à l’improviste sont les très bienvenus (il y en a) ; ils ont pour eux les périodes "libres" qui sont un peu plus courtes : le samedi matin de 10h-14h, le nocturne du samedi et le dimanche matin jusqu’à midi. Mais ne vous y trompez pas, ce ne sont pas des heures creuses. Le jeu en nocturne donne des parties "qui marquent " et beaucoup de tables de jeux débutent dès le samedi matin. A la CJDRA tous les jeux débutent et se finissent (au plus tard) en même temps, c’est ce qui permet aux joueurs de tester un maximum de jeux, et cela nous donne l’occasion de passer une heure tous ensemble le samedi soir, le temps de manger un morceau. La "bourse aux scénars" qui a lieu au début de chaque période où les auteurs proposent de vive voix leur jeu avant d’entraîner les volontaires à leur table est le moment que je préfère.

La CJDRA, qui ?

J’ai entendu dire que y’avait tout plein de gens à la CJDRA, mais j’en connais pas un seul… On trouve qui en général à cette convention ? Y’a des profils de rôlistes plus courants que d’autres ? des profils d’auteurs ?

Il y a peu d’auteurs de JdRA dont la renommée du travail les précède, et on a déjà eu droit à la visite des plus connus d’entre eux, nous faisant l’honneur parfois de venir de très loin. En regardant dans les derniers numéros de la presse spécialisée, vous retrouveriez à peu près les mêmes noms. Mais ceux qui ont fait l’événement l’an dernier sont des jeux dont je n’avais pas autant entendu parler, alors au final ma réponse sera : Ne venez pas voir des célébrités à la CJDRA, venez plutôt faire partie de ceux qui les découvrent.

Bon ok on a quelques photos (on-line d’ailleurs sur le site de la CJDRA) qui valent de l’or à mes yeux comme celle d’Usher en train de masteriser Renaud Maroy (respectivement auteurs émérites de Te Deum et de Pavillon Noir), ou les très impressionnantes photos de Bioman Rpg, mais là c’est le fan qui parle ;-).

Et pour la question du profil, non il n’y en a clairement pas, tous ceux qui viennent sont là pour la même chose : jouer, essayer d’autres jeux.

La CJDRA, où ?

Faire une convention à Paris, je t’avouerais qu’il y a plus original… Pourquoi Fontenay sous Bois ? T’as un oncle dans le Conseil Régional ?

Non mon oncle n’y habite pas, par contre Nicolas y vit et il y anime le club local en contact avec la mairie et il se met en quatre pour nous proposer ses locaux sur un plateau. Il s’était présenté à la FFJDR comme motivé pour accueillir ce type d’évènement justement au moment où moi-même je me tournais vers la fédé pour trouver une salle et bien sûr la fédé nous a mis
en contact. Relier les gens, les énergies et les évènements, répondre aux media ou au public, pour tout ça je suis content qu’on ait une fédération.

Cette année, on essaye de faire ça dans des locaux plus grands pour éviter la saturation de place, mais on n’a pas encore fini d’épuiser toutes les possibilités.

La CJDRA, gnîîîîîîîîîîîî ?

C’est bon, t’as gagné, j’abandonne… tu peux la faire ta pub !

On en est encore aux préparatifs mais si tout se passe comme prévu la CJDRA4 se passera le week-end de la mi-Mai 2004, on contacte plus de cent cinquante auteurs, on va accroître un peu la pub par rapport aux années
passées, mais on garde les mêmes objectifs : que tout le monde en ressorte content et que les JDRA y gagnent en pratiquants.

P.-S.

Merci a Bou pour sa collaboration et a bientot pour la CJDRA4 ;-)



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.