SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Mage : l'ascension > Suppléments > The fragile path
Contribuer

Mage : l'ascension

The fragile path

mercredi 7 avril 2010, par LT-P

Épuisé depuis longtemps, difficile à se procurer, même d’occasion, The Fragile Path est un ouvrage superbe. Présenté sous la forme d’un livret rouge cartonné, sa mise en page aussi richement illustrée (et avec goût) qu’originale.

Recall you those who went before us
Remember you their sacrifices, and their humanity
Respect you their follies and their wisdom
Receive you their testaments,
Living histories
Of our journey And the Trials of Ascension

- The Fragile Path : Testaments of the First Cabal

Cet ouvrage, n’ayons pas peur des mots, nous raconte l’histoire de la Première Cabale. Conçue pour clore la Grande Convocation de 1457 dans le royaume umbral d’Horizon, son but fut un des plus gigantesques jamais fixé : parcourir la Terre pour y rassembler des soutiens, aussi bien parmi parmi les Dormeurs que les Éveillés, pour soutenir le Conseil des Neufs nouvellement créé. Ses membres ont été choisis parmi toutes les Traditions pour respecter le fragile équilibre politique, et pour qu’elle soit la plus polyvalente possible. Son existence fut aussi courte que lourde de conséquences, et après plus de 500 ans, le poids de la trahison de son leader pèse encore sur les épaules des Mages.

Ce livret se veut une compilation objective des événements de l’époque, en mettant de côté la fierté des hommes pour que ceux-ci ne reproduisent plus les mêmes erreurs et que la vérité soit clairement, et à jamais, dite.

A Brief Introduction : The Point of This Book

Tout au long du livre, Porthos Fitz-Empress, Hermès bani Flambeau, nous présente la situation et met ses souvenirs à la contribution de la compilation des récits. Il commence ici par rappeler les acteurs, tenants et aboutissants de la Guerre d’Ascension.

Background History : Tempus Dicit ; Sapientia Audit

Porthos présente ici le contexte de l’époque. Mages dispersés, apparition de l’Ordre de la Raison, la Grance Convocation, l’acceptation des résolutions et la création de la Première Cabale, la trahison et le châtiment, pur finir par la dissolution des Solificati.

Vient ensuite un résumé de la période 1210-1470 avec les moments clés. Très utile pour s’y repérer par la suite.

Suivent 2 pages qui risquent de changer votre vision des Traditions et de la Technocratie. Présentées sur chacune une page, les déclarations fondatrices de ces 2 sœurs ennemies. Ces textes sont emplis de majesté et de hautes aspirations. Les siècles à venir vont pervertir leur interprétation, avec les conséquences que nous connaissons. S’il n’y a qu’une chose à garder de The Fragile Path, ce sont bien ces 2 pages.

On termine ce chapitre par une bibliographie fournie sur cette période. Si vous possédez un des ouvrages cités, merci de me contacter rapidement ;)

Those Within the Cabal

Un par un nous sont présentés, décrits et racontés les membres de la Première Cabale. Ceux qui sont morts au combat : The Akashic Brother, Fall Breeze ; the Euthanatos, Cygnus Moro ; the Hermetic Mage, Master Louis du Monte, Maître des Forces, Hermès bani House Quaesitor ; the Batini, Daud-Allah Abu-Hisham, Ibn-Muqla al-Baghdadi. Ceux qui ont survécu pour laisser leurs témoignages : the Solificato, Heyel Teomim Thoabath ; the Verbana, Eloine, Chosen and Beloved ; the Chorus Sister, Bernadette ; the Seer of Chronos, Akrites Salonicas ó ; the Dreamspeaker, Walking Hawk.

On y apprend les raisons qui ont fait qu’ils ont été choisis parmi les leurs, leurs motivations propres, les liens qui les unissent avec les autres membres, la philosophie qui les anime, leurs aspirations, doutes et espoirs. Et finalement leurs destins. Tout cela est finement illustré par des dessins au fusain, sur un papier rigide à la texture granuleuse. Que du bonheur.

The Confessions of Heyel Teomim Thoabath, bani Solificato, prononcé Barabbi

Après son jugement et l’annonce de sa condamnation ; Heyel demanda une dernière fois à s’exprimer devant ses pairs. Non pas pour pour défendre son acte qu’il reconnaît et revendique, mais bien pour expliquer le sens profond de ses actes.

Lui, l’être parfait habitant dans la fusion de 2 corps, créateur de la pierre philosophale, leader des Solificati, rejette fermement le titre d’infernaliste qui lui fut imposé. Son discours est presque un pamphlet jeté à la figure du Mystique Conseil des 9 Traditions. Il explique les raisons supérieures qui l’ont amené à mettre ses amis en péril, et pourquoi la faute en revient aux Traditions nouvellement crées. Il termine par une exhortation à ce ce pour quoi il a donné sa vie : l’unité des mages face à leurs adversaires.

The Remembrances of Eloine

Earth my body
Water my blood
Air my breath
Fire my soul

De tous les récits figurant dans cet ouvrage, c’est celui d’Eloine qui nous fournit le plus de renseignements sur le physique et les sentiments des membres de la Première Cabale. Il nous parvient rédigé avec son sang sur sa tunique. De ce qu’il advient d’Eloine à la fin, nul ne le sait.

Emprisonnée dans une cellule, Eloine avait fini par renoncer à la vie quand elle reçut la visite d’une petite souris. Elle y voit un message de Lilith et décide de rédiger l’histoire de sa vie au sein de la Première Cabale, et de sa fin.

Eloine commence par sa narration par sa rencontre avec Bernadette, dans le royaume d’Horizon. Elle dansant nue sous la Lune, et Bernadette joignant son chant au sien. Plus que la communion de deux voix, c’était celle de 2 âmes qui commençaient. La vision d’Heyel les regardant mit fin à l’enchantement. Le lendemain eut lieu la convocation des 9 membres, suivie de la bénédiction de la Première Cabale par chacun des leaders des nouvelles Traditions.

La suite de son récit met en scènes des événements réguliers de la vie au sein de la Première Cabale : disputes entre Daud-Allah et Bernadette sur la religion, entre Fall Breeze et elle-même, les nuits qu’elle partageait avec Heyel et de leur étrange relation...

Puis vient le matin de la disparition d’Heyel, et du rêve de Walking Hawk. Neuf étoiles parcourant le firmament. Brusquement, l’une d’entre elles change de direction, les autres s’abîment derrière l’horizon et se consument. Alors que les sages autoproclamés du groupe s’interrogent sur le sens de cette vision, à condition qu’elle en soit une, le campement subit l’assaut de l’Ordre de la Pensée Pure.

Du combat et de sa suite, Elone parle très peu. Toutes ses pensées sont tournées vers les jumeaux, ses enfants conçus avec Heyel, et la chute de ses compagnons. Elle survole leur jugement pour mieux expliquer sa décision : renoncer à sa Tradition, ses croyances et rejeter la Magye. De Fille et Gardienne de la Terre, elle devient une simple femme dont les yeux sont secs à force d’avoir trop pleuré.

Alors qu’elle s’apitoie sur son sort en attendant d’être immoler, la petite souris devant elle, Eloine prend conscience d’un autre sens de la vie. Elle décide alors de reprendre le combat pour la Vie et lutter contre la naissante Technocratie.

The Song of Bernadette

Depuis les évènements de la chute de la Première Cabale, Bernadette a sombré dans la folie. Souffrant de schizophrénie et sujette à des visions, ses propos furent consciencieusement consignés tout au long du reste de sa vie. Ne s’exprimant plus que par le chant, la forme de son testament est des plus originale : des cantiques à 3 ou 4 voix qu’elle interprète seule, aidée par ses autres personnalités. Ils peuvent être lus dans plusieurs sens, apportant chaque fois une nouvelle ouverture sur les passages de sa vie. Seuls les cantiques ayant directement trait avec la Première Cabale sont rapportés ici.

Dans le premier cantique, Bernadette nous raconte son enfance pauvre parmi les paysans. Amie de Jeanne d’Arc, elle avoue son envie de lui ressembler.

Le deuxième cantique fait part de son errance qui aboutit sur sa rencontre avec les Dominicains. Constament rabaissée, ne sachant ni peindre ni lire (elle sera analphabète durant les 302 années de sa vie), elle trouve sa vocation dans la guérison. Recrutée par l’Inquisition, elle participa à la condamnation de plusieurs Mages, choses dont elle se repentira toute sa vie. Son appartenance à l’Inquisition n’était apparemment pas connue des autres membres de la Première Cabale, sans quoi les relations auraient été plus tendues entre ses membres. Quoi qu’il en soit, une nuit de l’an de grâce 1443, elle s’enfuit de son couvent dominical pour rejoindre une troupe d’homme et de femme prêchant les gens pour les préparer à la venue d’un "nouvel âge de croyance". Ses voyages l’ont certainement conduit à approcher de nombreuses victimes de la peste. Découverte et traquée, elle fuit. Son arrivée devant la porte de Valoran dans le royaume d’Horizon lors de la Grande Convocaton reste encore un mystère. Elle fut recueillie par le Cœur Céleste qui la soigna et lui redonna espoir.

Le troisième cantique de Bernadette nous présente tour à tour les différents membres de la Première Cabale. Un par un, elle nous fait par de ses impressions, sentiments et de ses relations avec eux. Tous différents, mais aussi indispensables à ses yeux. Sans fausses excuses, mais à mots souvent voilés, elle nous fait par de ses jugements sur eux. Les révélations fusent dans tous les sens, pour ceux qui savent les décrypter. Heureusement, de très nombreuses notes en bas de page nous aident à y voir plus clair. Même elle, Bernadette la servante de Dieu, ne peut s’empêcher de tomber amoureuse de certains membres du groupe. Et pourtant, elle ne pêche pas. La fin de ce cantique commence à nous faire apercevoir ses opinions quant aux actions que devraient entreprendre les nouvelles Traditions.

Le quatrième cantique est poignant. Benadette nous raconte sa vision de l’assaut de la Cabale de la Raison Pure. On y ressent pleinement son impuissance face à ses compagnons qui tombent un à un devant ses yeux. Puis viennent le jugement, la séparation et l’emprisonnement. Son attachement pour Cygnius Moro et Akrites se dévoile au grand jour (surtout pour ce dernier). Le désespoir la submerge.

Le quantique numéro douze nous raconte la visite qu’Heyel lui fit dans sa cellule. Il essaya de la convaincre de rejoindre son camp. Ce cantique, relativement optu, est remplie d’allégories bibliques, et pas très important au final.

Les derniers chants sont abordés de façon plus libre. Moins techniques, souvent des solos, ils nous font part des réflexions de Bernadette sur Heyel, la Technocratie, la politique des Traditions et le rôle dont elle se sent investie. Elle finit en prônant la réunification des Sphères, des idées et des aspirations des Mages.

Ce testament s’achève sur des spéculations concernant les passages inconnus de son histoire, notamment sa disparition de 200 ans. A-t’elle rendu visite à Walking Hawk au Nouveau Monde, les a-t’elle passées avec Akrites en Arctique ? Mystère, une fois de plus...

The Revelation of Akrites Salonikas, the Seer of Chronos

Akrites avait eu prémonition de la trahison d’Heylel. Cependant, lui et les siens ont choisi de ne rien dire afin d’assurer la survie des Traditions, et le salut de l’humanité.

Il raconte l’histoire de ses visions, ses réflexions dessus et nous incite à réfléchir sur des problèmes temporels.

Son histoire se termine dans un frisson d’horreur : le monde tel qu’il serait si Heylel avait vécu.

Impossible d’en dire plus sans gâcher la surprise, et influencer le destin.

The Oratory of Walking Hawk

Sept jours après son retour d’Horizon, après avoir assisté à l’exécution d’Heyel, Walking Hawk rassemble les tribus indiennes pour leur faire part de la menace fonçant sur eux.

Assis devant le feu, il raconte son histoire. Comment il a reçu une vision l’invitant à construire un bateau et à traverser la mer, comment il fut accueilli par les Dreamspeakers et emmené en Horizon, comment il fut choisit par le conseil et envoyé de part le monde.

Il enchaîne avec la présentation de ses compagnons, et ses liens avec eux. Puis il mentionne les faits marquants des 4 années passées en Europe, ainsi que les choses qui l’ont touché. La trahison d’Heyel est naturellement abordée, et sa description de la bataille est poignante

Magick was also used that day. Powerfull magick. I saw Louis du Monte standing in the center of the battle, arrow flying all around him. His hand raised to the heavens, he called upon the powers of his Gods. And they answered him, my Brothers. They answered him.
Spirits flew to him from all directions, summoned by his anger. His pain. Thunder, lightning, rain. The wind howled like a wounded animal and the sun turned the color of blood. Louis shook his fist and a hundred trees were laid low. He stomped his feet and the ground moved.
Never before has such magick been called upon. Never has such power been seen. We were fighting for our lives - fighting for the lives of those yet unborn. We dared not lose. Even the Great Spirit must have looked down and trembled at the forces unleashed that morning.

Puis il termine par sa délivrance et le jugement du traître. À la lumière de sa déclaration, il adjoint les tributs à s’unir et à lutter, pour la survie de leurs terres.

Afterward

Portos termine ces récits par un mot d’envoi, incitant les Mages à suivre la voie tracée par ceux qui se sont sacrifiés. Les crédits déroulent en bas de la page, rideau.

Conclusion

Un des meilleurs suppléments qu’il m’ai été donné de voir. Superbement illustré, avec une mise en page sublime. Chaque partie a son propre style et un ornement différent.

Portos adjoint ses commentaires en début ou fin de récit, nous aidant à mieux comprendre la portée des textes, et à les lier entre eux. Que du bon, je vous dit.

L’intérêt peut sembler mineur vu la période. Mais c’est la clé pour comprendre la lutte interne aux Traditions, et leur opposition à la Technocratie. Les Conteurs y trouveront une immense source d’inspiration et de clarté sur la période, et les joueurs devraient aisément le mettre à profit pour monter leurs paradigmes

Un ouvrage à posséder absolument. Sans hésitation.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.