SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Méta-barons > Aides de jeu > Univers > Etape I : L’Enfer du Quotidien
Contribuer

Méta-barons

Etape I : L’Enfer du Quotidien

lundi 21 décembre 2009, par Professor X

Les endocités

Une grande partie de la population humaine vit dans ce que l’on appelle des endocités, on en compte plusieurs milliers à travers l’univers. Une endocité est une gigantesque ville construite en profondeur, s’enfonçant de plusieurs kilomètres dans le sol d’une planète.

Les quelques centaines de niveaux qui composent l’endocité sont regroupés en anneaux (regroupant entre 10 et 100 niveaux suivant la densité de population) autour du puits central qui s’étend de la surface de la planète jusqu’au lac d’acide résultant de l’accumulation de tous les déchets des endocitoyens (et des endocitoyens eux-même comme nous le verrons un peu plus loin).

A chaque anneau correspond une fonction : les logements des aristo pour l’anneau d’or, le siège de toutes les instances administratives pour l’anneau blanc, les habitations du petit peuple pour l’anneau vert, les jeux et le vice pour l’anneau rouge, etc. Plus on s’enfonce dans les profondeurs de l’endocités plus on court de risques. Dans les niveaux les plus élevés on retrouve les aristo, caste dirigeante de l’endocité, perpétuellement engagés dans des délires orgiaques et méprisant souverainement tous ceux qui vivent dans les niveaux inférieurs (soit 99% de la population).

Les niveaux les plus profonds regroupent tous ce que l’endocité compte de mutants, coupe-jarrets, terroristes et autres marginaux qui seraient abattu à vue dans les autres niveaux et qui détestent tous ceux qui vivent dans les niveaux supérieurs (soit 99% de la population).

Coupe d’une endocité

Le quotidien de l’endocitoyen lambda n’est pas rose, en tout cas de notre point de vue. Car de son point de vue à lui, son sort lui convient très bien et il s’amuse comme un petit fou.

Les drogues aux effets extrêmes sont librement accessibles pour tous et l’hyper-télé déverse chaque jour son flot de violence et de pornographie hardcore pour le plus grand amusement des masses de TV-Ads qui s’agglutinent chaque jours devant leurs écrans une fois le travail terminé. Dans cet univers clos où la majorité de la population ne verra jamais la lumière du jour, ces exutoires sont les seuls moyen pour échapper à la triste réalité d’une vie sans aucun sens, vouée à se terminer de façon violente et précoce.

Et dans ce monde où la perversité morale est la norme, les aristos sont rois. En effet, si la majorité de la population à des besoins pour le moins tordus, les aristos ont les moyens d’assouvir ces besoins et ils ne s’en privent pas, même (et surtout) si c’est au détriment du reste de la population. Le tout se fait, bien entendu, avec la bénédiction du Prez qui est la plus haute autorité de l’endocité. Et si d’aventure les choses tournaient mal pour une bande d’aristos en virée, le Prez n’hésiterait pas un instant avant de faire intervenir sa garde personnelle : les Bossus. Ce sont d’anciens réfractaires au régime du Prez, convertis psychologiquement et cyber-boostés physiquement...

Ici, les abus de drogue, de sexe et de violence sont poussés à un point tel que l’ambiance qui règne dans l’endocité n’est pas aussi sombre que l’on pourrait le penser. En fait, tout prend des proportions absurdes qui confinent au ridicule et au comique (pour peu que l’on ait un humour assez noir). Ainsi, prenons Suicide Allée. Suicide Allée est une parfaite invention sociale car elle offre aux endocitoyens un moyen ludique d’en finir une bonne fois pour toute avec cette vie d’excès. En effet, quelle plus grande joie que de pouvoir se jeter dans le vide sous les vivats de la foule tout en évitant les tirs des opportuns qui tentent de vous tuer en plein vol afin de vous priver de la joie de vous noyer dans le lac d’acide ? Et si vous avez de la chance, l’émulation ainsi créée engendrera peut-être une vague de suicides collectifs chez les spectateurs qui, ne se sentant plus de joie, décideront certainement de vous accompagner dans le Grand Saut Final. Mais attention ! Vous n’avez pas intérêt à commettre votre suicide en dehors des heures autorisées sinon vous risquez une lourde amende qui sera transmise à vos héritiers dans le cas très probable où vous ne survivez pas à vos blessures !

Et bien plus encore : les Robfliks, les mutants, les rebelles de l’Amok, les homéo-putes, les Anarco-Psychotiques, ...

Vers l’étape 2.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2018 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.