SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Méta-créatures > Scénarios > Les dessous de la ville
Contribuer

Méta-créatures

Les dessous de la ville

Un scénario pour Méta-Créatures

jeudi 1er avril 2004, par ElvenHunter

Suite au meurtre de trois prostituées, les PJs vont entrer en scène pour doubler la police bien trop incapable. Mais le mystérieux tueur semble être insaisissable. De quel genre peut-il bien être ? Et surtout où se cache-t-il ? Un scénario pour Méta-créatures

Un scénario ? Oui, mais pour qui ?

Ce scénario peut correspondre aux trois types d’équipe. Le Groupe de l’Elu suivra ce dernier qui pourra très bien être allé voir des prostituées... ou alors dire bonjour à un ami dans un bar du coin. Pour les Gars Décidés ils auront tout bonnement lu la presse et arriveront sur place pour remplacer une police bien trop incapable. Enfin, le Groupe qui Bosse en Secret aura été envoyé là par leurs supérieurs qui trouvent que la façon dont les meurtres sont commis est bien louche.
Les personnages utiles sont le leader, l’intello qui la ramène (dans le cas d’un groupe de l’Elu uniquement), la pouffe idiote, le petit ami pégué et enfin la sale môme collante.
Le type de série peut être III et IV (à la rigueur II, mais en aucun cas I)

Les dessous de l’histoire

C’est la deuxième vague de meurtres que connaît la ville. La première avait débuté voilà 6 mois et avait conduit au décès de 6 personnes en l’espace de 12 jours. Quand les personnages entreront en scène, trois crimes auront déjà été commis (en 6 jours). Ces derniers ont plusieurs points communs : ils concernent des femmes de petite vertu, ont été commis durant la nuit alors que la victime était seule, sont tous centrés dans la même zone. Les personnages auront 6 jours pour trouver l’extraterrestre (car il s’agit bien de ça) qui se cache dans les égouts et vide ses victimes de leur sang. Tous les deux jours, une nouvelle personne disparaîtra (un ouvrier, un policier et enfin une nouvelle prostituée).

Introduction

Un homme s’éloigne dans une ruelle sombre en jetant des petits coups d’œil derrière lui. Un lampadaire clignote légèrement en grésillant. La caméra le laisse s’éloigner vers une rue où la circulation est dense malgré l’heure avancée de la nuit. Puis un petit râle retenti et on entend bientôt un bruit de chute, les ordures craquant sous le poids d’un corps tombant. La caméra zoome alors sur le visage sans vie d’une femme dont la blancheur trop marquée de la peau fait encore plus ressortir le côté criard du maquillage dont elle s’était badigeonné la figure. Le générique de la série se lance.

Entrée en scène des artistes

Le groupe de l’Elu... et si c’était lui l’homme qui s’éloignait. Il lui faudra donc enquêter pour prouver son innocence. Il pouvait aussi traîner dans le coin et être celui qui trouvé le corps en sortant d’un bar voisin. Le groupe de l’Elu n’aura pas de connaissance particulière sur les causes du décès ou autre.
Les Gars Décidés apprendront le décès le lendemain matin dans un entrefilet d’un journal quelconque. Ils pourront donc connaître l’identité des 2 précédentes victimes et, pendant la partie, l’un d’eux s’apercevra qu’une série similaire de meurtres avait déjà eu lieu un peu plus tôt en ville. Ils ne sauront par contre pas tout de suite que les victimes ont été vidées de leur sang.
Le Groupe qui Bosse en Secret a été envoyé là par leur chef. Ils connaissent l’identité des deux autres victimes et savent que toutes les filles assassinées ont été vidées de leur sang. Ils pourraient donc penser avoir affaire à un vampire.

Dans tous les cas, l’enquête doit débuter. Commencer votre description en parlant de travaux dans la rue, sans trop insister sur ce point. Cela peut vous servir pour donner l’impression d’un quartier en semi-abandon avec de constants travaux qui n’aboutissent jamais. Un premier interrogatoire des prostituées de l’endroit révélera que Natacha (la dernière prostituée assassinée)était partie avec un client et qu’elle devait être là sur le chemin du retour. La police (si les PJ ont accès à cette information) a trouvé un peu d’argent sur elle (ou alors l’Elu si c’est lui qui a découvert le corps et qu’il l’a fouillé). Une rapide description du client pourra être donnée. Une des prostituées le connaît un peu. Si un de vos joueurs est un sale môme collant, il s’agira tout simplement de son père. Ben quoi, faut bien intéresser la ménagère de moins de 50 ans, non ? Si vous n’avez pas sale môme (quel dommage), l’homme sera un bon père de famille qui niera tout en bloc naturellement. Attention à ce qu’il ne porte pas plainte pour harcèlement. Il ne sait rien de toute façon et voulait changer un peu ses plaisirs pour une fois.
Si ce n’est pas l’Elu qui a trouvé la victime, il s’agira d’une prostituée, quelque peu livide. Elle dira simplement qu’elle a vu des pieds dépasser des ordures et que Natacha avait le teint bien plus pâle que d’ordinaire quand elle l’a trouvé. Elle sait que la pauvre femme ne mangeait pas à sa faim, mais cette "blancheur, ç’n’avait r’en de b’en naturel". Les prostituées pourront aussi dire que c’est le troisième meurtre depuis une semaine et qu’elles vont commencer à s’organiser pour se protéger vu que leurs macs ne sont pas capables de faire respecter la "loi du milieu".
Concernant les 3 meurtres, tous ont une chose en commun : on a vu à chaque fois la porte arrière du bar le "Peel Pub" s’ouvrir et se fermer, comme si quelqu’un y entrait ou en sortait de manière dérobée. Fausse piste que ceci, mais ça doit permettre aux producteurs de montrer un bar de strip et de faire monter l’audimat en flèche par la même occasion. Naturellement, les personnages un peu belliqueux pourront se frotter au gros dur du coin (voir au mac qui attend bien au chaud avant de relever les compteurs).
Faites en sorte que les personnages apprennent le maximum d’informations après plusieurs allers et retours dans le quartier. Ne leur lâchez pas tout d’un coup. Au fait, Natacha avait une gamine de 2 ans, si avec ça la ménagère de moins de 50 ans n’est pas émue.

Petit interlude au passage, montrant une ombre sur un mur sale d’une forme quelque peu humaine qui semble avancer avec difficulté. On n’entend pas de respiration, juste un bruit de légère succion.

Un policier, un militaire, un cow boy, un indien, un motard et... un ouvrier

La deuxième disparition aura lieu 2 jours après la découverte de Natacha. Il s’agit du pauvre Ralph, égoutier de son état qui sera retrouvé là encore vidé de son sang en bas de l’échelle permettant de descendre dans les égouts. Pour augmenter un peu le côté tragique, faites en sorte qu’un bout de son bassin ait été mangé par un alligator de passage (surtout si vous jouez à New York). Ca plaira au spectateur "ado qui aime le sang parce que c’est cool". Grâce à cela, les personnages pourront apprendre que les travaux ont été déclenchés suite à de nombreuses plaintes d’odeurs venant des égouts. Leurs employés n’ont rien découvert de particulier si ce n’est une "drôle de mousse étrange, sûrement dû à une pollution encore non connue". Des échantillons ont été portés à un laboratoire spécialisé pour analyse. Peut-être les personnages voudront jeter un petit coup d’œil là bas. Je vous laisse gérer la situation.
Ralph était père de deux enfants. Il est mort à 10h alors qu’il descendait dans les égouts pour finir d’ôter cette mousse.
Pour l’ambiance générale, décrivez le quartier comme étant en proie à un mini vent de révolte. Les prostituées ont décidé de s’organiser et certaines parmi les plus costauds patrouillent deux par deux. Ceci n’est pas du tout du goût des macs qui pourront venir poser quelques questions à ces "fouineurs même pas membres de la police" que sont les personnages.
Pour en revenir à Ralph, les autres ouvriers n’ont rien entendu. Il était en avance ce matin et avait décidé de faire quelques repérages semble-t-il. La faute à pas de bol qu’il ait glissé et se soit brisé le cou comme ça (c’est du moins ce qui sera écrit dans les journaux). Hein ? Il n’a pas du tout saigné et semblait très pâle ? Non, vous avez dû mal voir avec la faible lumière qui règne en bas.

Interlude (si les personnages commencent à se douter de quelque chose) : Le fils de Ralph, les larmes aux yeux, est en train de jouer avec de la gelée verte qu’il engloutit alors.

Il se peut que les personnages décident de mener une enquête plus avant dans les égouts. Cette dernière ne se soldera que par la découverte de la faune locale et, quand même, par la vision d’une salle où la mousse trouvée par les égoutiers est bien plus présente. Mais de la créature à l’origine de cette mousse, aucune trace.

Mais que fait la police ?

Le cinquième meurtre aura lieu pendant la nuit. Il concernera un policier. En effet, les forces de l’ordre ont augmenté les patrouilles dans la zone afin qu’un chaos difficile à maîtriser ne s’installe pas (oui, je sais, c’est l’objet du chaos d’être ardu à maîtriser).
La zone sera remplie de policiers, le lendemain. On ne tue pas un flic comme ça impunément. Plusieurs informations intéressantes pourront venir aux oreilles personnages. Tout d’abord, la caméra de la voiture du policier a tout filmé. Si les personnages parviennent à se procurer la vidéo, ils verront quelque chose de translucide (assez difficile à identifier, il faut vraiment être très perspicace pour s’apercevoir de cela et ne pas croire à une simple chute du représentant de la loi) tirer la jambe de l’officier de police. Cette bande vidéo devra être TRES dure à obtenir pour les personnages.
Si ces derniers commencent à se douter de quelque chose, ils pourront inspecter les plaques d’égout de la zone. Ils verront un peu de mousse qui s’est déposée sur l’une de celles situées à quelques mètres du lieu où le corps du policier a été retrouvé.
Les prostituées seront particulièrement remontées contre les forces de l’ordre qui n’ont pas fait d’excès de zèle quand trois des leurs ont cessé de vivre.
Il se peut que les personnages soient aussi considérés comme suspects par un policier un peu énervé de ne rien trouver et conduits au poste pour un interrogatoire. En effet, on les voit un peu trop dans les alentours des lieux des crimes et ils posent un peu trop de questions.
Si les PJ décident de descendre dans les égouts à la recherche du mystérieux assassin, ils feront face à un gros cube gélatineux recouvert d’une mousse verte par endroits. Pour les combattre, il prendra une forme humanoïde. La mousse est due à l’héroïne ingérée avec le sang de la deuxième prostituée. L’extraterrestre fait une réaction allergique (quand on vous dit que c’est pas bien la drogue... Booouh, pas beau)

Dernière chance

La dernière victime sera une prostituée. On trouvera sur elle de la mousse bizarre. La tension sera à son comble dans le quartier et les policiers seront pris à partie par la population (en restant poli quand même, nous sommes dans une série américaine diffusée à une heure de grande écoute). Dernière chance pour les personnages de descendre dans les égouts et de combattre le Pauv’ Alien Solitaire

Je vous laisse créer un Grand Méchant sur mesure pour vos personnages. Peut être qu’il dispose de Cardiologie, de Ch’tite Pause et de Persuasion ainsi que de Phobie à l’héroïne. Si les PJ passent à côté du scénario où ne parviennent pas à vaincre, vous pouvez garder ce Grand Méchant sous le coude. Il recommencera à tuer dans 6 mois dans un nouveau coin de la ville. Si on tire un trait entre les trois zones touchées, on obtiendra un triangle équilatéral dont le centre sera un bâtiment prestigieux de la ville. C’est ce dernier bâtiment que les ET attaqueront le soir du 18e et dernier meurtre (si les PJ ne parviennent toujours pas à arrêter l’envoyé Slirpun sur Terre). Que l’on ait 3 fois 6 meurtres à 3 fois 6 mois d’écart est simplement dû au peu d’imagination du scénariste de la série qui a d’ailleurs été viré.

P.-S.

Méta-Créatures est un JdRA disponible au http://www.metacreatures.fr.st



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.