SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Méthode du Dr Chestel > Scénarios > Le monde selon Kathy > Le monde selon Kathy
Contribuer

Méthode du Dr Chestel

Le monde selon Kathy

Histoire du patient Alain Boudart

lundi 24 août 2009

Votre nouvelle série télévisée

HISTOIRE DU PATIENT : Alain Boudart

Introduction

Dans une salle spéciale, calme et isolée du monde extérieur, le patient est endormi et allongé sur un table d’opération. Des électrodes sont posées sur son crâne et reliées à une machine. Un écran permet éventuellement d’avoir l’électro-encéphalogramme.

Les soigneurs sont installés dans des fauteuils autour du patient. Des infirmières leurs placent des électrodes sur le tête pendant qu’ils s’imprègnent du personnage qu’ils vont incarner. Enfin, on leur apporte une pilule dorée contenant la gunatraja (chaque pilule est dosée pour une personne donnée). Alors que la drogue fait effet, les murs de la salle s’estompent ...


DÉCOUVERTE DES LIEUX

Arrivée des soigneurs

Les joueurs se réveillent en aillant l’impression d’avoir été réveillé par une musique joyeuse et complètement synthétique.

Ils sont installés dans un canapé au milieu d’un salon, devant une télé qui diffuse un programme indéterminé : entre l’écran de pub, le clip du tube du moment et l’émission de mode... Cette télé est d’ailleurs très bizarre. Il est impossible de l’éteindre. La détruire ne donne pas grand chose car dès que les personnages sortiront de la pièce, ils découvriront, à leur retour, l’objet intact et... allumé.

La télécommande est également étrange. Les boutons en sont très... appétissants. Ils ont des formes de petites fraises sucrées ou de croquette en chocolat. La texture de certains est gélatineuse, shamalesque (lat., qui ressemble à du shamalow.). Évidemment, si un des joueurs veut goûter, il entendra les rires du public et devrait recevoir une séquelle du style "mange n’importe quoi, surtout si c’est en plastique".

Après avoir échangé quelques mots, ils s’aperçoivent que certaines de leur répliques sont ponctuées par des "Ah", des "Oh !" et des rires pré-enregistrés.

Tout à coup, deux jeunes filles entrent dans le salon en discutant :

"Elle est vraiment magnifique ta robe.

- Oui et cette fois ci, si Kevin ne tombe pas sous mon charme dévastateur, je lui raye toute la peinture de sa Jaguar. (Rires du public)

- Oui mais tu sais , Pamela, peut être qu’il est timide au fond. (Re-rires)

- Lui timide ? Ma pauvre Kathy, ce n’est pas ce que m’a dit Félicia. (Ah ? quelques peu lubriques)

- Tu verras bien, où avez-vous rendez-vous ?

- Au Banana’s bien sûr. Et d’ailleurs j’y vais dès maintenant, mes vingt minutes de retard habituels sont bientôt consommés. (Rires tonitruants). Et tu devrait dire à tes corres que la télé, à force, ça rend complètement naze. (re-rires)."

Et la nommée Pamela sort du salon pendant que sa camarade s’installe dans un fauteuil et ouvre un magazine "Mignonnes et insouciantes".

L’Intracos

Les joueurs devraient l’avoir compris, ils sont dans un sitcom. Ils sont sensés y incarner des personnages secondaires : "les corres" (correspondants de Kathy venant d’on ne sait quel pays, toujours squattant devant la télé et ne décrochant jamais un mot). Cela devrait laisser aux soigneurs une certaine marge de manœuvre, même si certains pourront être étonnés de les voir bouger et parler.

On l’a déjà évoqué, les réactions pré-enregistrées d’un faux publics viennent ponctuer certaines répliques des PNJ mais aussi des joueurs. Si les premiers n’y prêtent aucune attention, les derniers ne devraient pas tarder à avoir des tics nerveux.

Autre phénomène sonore, chaque passage d’une pièce à une autre est ponctuée par un jingle débile.

Tous les endroits que les joueurs exploreront seront en intérieur. L’extérieur ne semble pas accessible. Si on évoque le "dehors" avec un PNJ celui-ci comprendra : il pourra par exemple parler de la route de la maison de Kathy jusqu’au Banana’s. Mais lorsque les joueurs voudront faire ce chemin, en sortant du salon, ils se retrouveront directement dans le bar ; sans jamais mettre le nez dehors.

L’explication de ce phénomène est que tous les endroits de l’intracos du patient sont faux. Les murs ne sont que des décors de studio. Les fenêtres sont fausses. La plupart des portes ne donnent sur rien. Les frigos sont vides et d’ailleurs mêmes pas branchés, comme tous les appareils ménagers.

La lumière vient nombreux spots et projecteurs situés au dessus des pièces.

Le salon chez Kathy

C’est le point central du sitcom. Tout le monde y entre comme dans un moulin et c’est là que se jouent les scènes clés des épisodes.

La pièce est sensée être l’appartement d’une étudiante. Malgré cela, elle fourmille de petits meubles et de bibelots qui doivent coûter très cher. Le style général est très coloré pastel, moderne, ultra propre... niais à hurler d’effroi.

Il y a deux portes au fond de la pièce. L’une donne sur les toilettes et l’autre sur la chambre de Kathy, mais comme elle est la seule à y pénétrer, pour le reste du monde les deux portes donnent sur des murs peints.

La porte d’entrée de l’appartement est la seule utilisable, mais ne permet qu’une destination, le Banana’s bar.

Le Banana’s bar

C’est le lieu de rendez-vous des personnage de la série lorsqu’ils veulent "s’éclater". Bien évidement le Banana’s est un bar non-fumeur, qui ne sert pas d’alcool, dont le juke-box ne diffuse que de la musak (à faible niveau), et dont la propreté est irréprochable.

La lumière est aussi crue que partout ailleurs. Sur les murs on trouve des posters représentant en vrac : les inévitables clones de Maryline Monroe et James Dean, Alf, un coucher de soleil orange et mauve etc
Sur le mur gauche (quand on entre) on trouve la porte des toilettes.

En réussissant un 10 en PER, les joueurs peuvent se rendre compte que Alain Boudart est assis a une table. Il est seul et très discret (il a +2 en ADA le bougre), à la limite de l’invisible. C’est ainsi que se manifeste son manque de personnalité. Dans le sitcom, il se situe entre le figurant de troisième plan et la punaise qui tient une affiche sur un mur.

Derrière la porte des toilettes

La porte des toilettes donne sur deux endroits différents selon le sexe de celui qui la franchit.

Les garçons (ne parlons pas d’hommes) se retrouvent dans un vestiaire sportifs. On ne sait pas de quel sport il s’agit mais quelle que soit sa tenue en entrant, chacun se retrouve en short et maillot de corps avec une serviette autour du cou.

Évidemment personne ne transpire certains sont parfois essoufflés.

Les filles, elles, entrent réellement dans des toilettes pour dames. Petit détail intéressant, les seuls accessoires de toilettes que l’on y trouve sont des lavabos surmontés de grands miroirs servant à se repoudrer le nez.

De toute façon, il n’y a pas besoin de cuvettes : personnes ne fait ses besoins dans ce monde.

Au delà des murs

Si les joueurs ont l’idée d’aller voir ce qu’il y a derrière les murs ils vont découvrir une régie vidéo. C’est une petite pièce sans porte avec des écrans de TV et une console de réalisation. Ils trouveront également un synthétiseur qui pilote les réactions du faux publics.

Pour atteindre cet endroit, il y a au moins deux moyens : soit passer par dessus les murs puisqu’il n’y a pas de plafond ; soit carrément défoncer le mur qui n’est pas très solide puisque c’est du Faux.


MAIS QUI SONT CES GENS ?

Les PNJ ont tous les mêmes caractéristiques : tout est à zéro, sauf FOI : -2 (rien dans la tronche) et SMP : +2 (vraiment très, très, très sympas, on dirais des G.O.).

Attention : Les joueurs s’aperçoivent vite qu’ils sont dans un sitcom. Mais les PNJ, eux, NE SONT PAS des acteurs. Il est impossible de les en convaincre puisque ce n’est pas le cas. N’oublions pas que nous sommes dans l’intracos du patient, et pour lui, tout cela est bien réel. C’est même vers cette vie aseptisée qu’il cherche à aller.

Kathy

C’est l’héroïne du feuilleton. La meilleure amie de tout le monde. Elle a la sagesse des démagos et toujours la solution appropriée aux problèmes "insurmontables" et hyper graves de ses amis.

Elle est brune, assez grande, a peu de formes. Son visage est, la plupart du temps, souriant ; sauf en cas de catastrophe "nucléaire" (Pamela a le rimmel qui coule ou Joao n’aime pas sa nouvelle mini-jupe par exemple).

Kathy est soit-disant étudiante mais on ne la voit jamais partir à la fac, ni réviser ses cours. De plus son appartement n’a rien d’une chambre de bonne.

Elle a un petit ami : Joao, mais leur liaison est complètement chaste bien évidemment.

Pamela

C’est la plus "pétasse" de la bande. Elle ne pense qu’à séduire les garçons, surtout Kevin, mais on se demande bien pourquoi faire.
Grande, blonde, toujours savamment maquillée, elle a des formes généreuses qui ne servent sans doute à rien (et surtout à personne).

Emma

C’est celle qui a le plus de "mordant". Elle est capable des pires sarcasmes ("C’est celui qui dit qui y est" ou bien "Même pas vrai j’te f’rais dire" mais jamais plus agressif).

Par rapport aux deux autres elle semblerait presque austère. Elle sort peu, ne fréquente pas les garçons. Secrètement, elle est amoureuse de Bob mais ce dernier ne semble même pas la remarquer.

Elle est plus petite que ses deux consœurs. Ses cheveux châtains sont courts et elle se maquille très peu.

Bob

C’est le clown de la série. Celui qui, avec Pamela, provoque le plus de rires de la part du public. Il ne comprend rien à la vie et est d’une naïveté exaspérante. À chaque épisode, quelqu’un en arrive toujours à lui demander : "Tu veux qu’on en parle Bob ?".

Comme tous les bons clown il ne lui arrive que des mauvais coups dont il se sort désastreusement. Sa vie sentimentale est quasi nulle : il s’y prend toujours très mal et prend râteau sur râteau.

C’est le plus petit des trois garçons, le moins bronzé. Son visage est enfantin.

Kevin

C’est le tombeur de la bande. À chaque nouvel épisode, il a une nouvelle petite amie insipide au possible. La seule qu’il n’ait jamais réussi à séduire c’est Pamela. À chaque fois un nouveau quiproquo les empêche de tomber dans les bras l’un de l’autre.

Kévin est grand, blond, beau, bronzé, musclé etc...

Joao

Le petit ami de Kathy n’est qu’un faire-valoir. Il ne fait rien, parle peu et prend un air intelligent alors qu’il ne comprend jamais ce qui se passe. C’est aussi le meilleur ami de Kevin.

Il est grand, brun, beau, bronzé, musclé etc...

L’épisode d’aujourd’hui

Pamela a mis une robe sexy pour séduire Kévin mais lorsqu’elle arrive au rendez-vous qu’elle lui a fixé, ce dernier est avec Emma qui porte d’ailleurs la même robe.

Pamela est furieuse et croit que c’est un coup monté de Bob. Celui-ci n’y est pour rien. Il pense être sur le point de "conclure" avec une certaine Félicia qui n’apparaît qu’au téléphone etc etc


COMMENT CONCLURE ?

Le patient est "prisonnier" de la série. La routine des épisodes l’a plus ou moins lobotomisé. Se rendant compte que sa vie n’avait rien à voir avec celle, exemplaire, des séries il s’est retiré du monde réel pour se réfugier dans celui des sitcoms. Il attend maintenant d’avoir un rôle à y jouer (d’entrer dans la vraie vie). Ce qui n’est pas près d’arriver, sauf si les joueurs agissent dans ce sens.

Un des moyens de guérir le patient est donc de le faire entrer dans la série. Mais ensuite, il faudra lui montrer que cette vie là n’est pas meilleure que la vrai. C’est un milieu clos. Tout y est superficiel et sans profondeur. Par exemple, il est impossible de s’y faire un cassoulet. Non seulement les appareils ménagers ne fonctionnent pas, mais en plus, il est hors de question de manger un plat qui provoque des gaz. Ne parlons même pas de sexualité.

On peut aussi essayer de démontrer que le sitcom n’est pas réaliste. Où est la saleté ? Où sont les gens moches ? D’où vient l’argent ? etc...

Il y a aussi la possibilité de briser la routine : arrêter les rires pré-enregistrés, multiplier les actes politiquement incorrects, amener les PNJ à réfléchir (bon courage).



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.