SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Méthode du Dr Chestel > Scénarios > Marie Lenormand > DOSSIER DU PATIENT : Marie Lenormand
Contribuer
Autres articles

Méthode du Dr Chestel

DOSSIER DU PATIENT : Marie Lenormand

Scénario "Désirable cauchemar"

lundi 24 août 2009

Marie va-t-elle perdre la raison ?

DOSSIER DU PATIENT :

Problème

La jeune femme semble d’une humeur excessivement joyeuse le jour et transmet cette joie de vivre autour d’elle. Cela serait tout à fait convenable si elle ne venait pas de perdre son fils François dans un accident. La nuit, elle sombre dans d’affreux cauchemars dont elle émerge souvent en criant. Elle refuse de prendre des médicaments ou de voir un psychiatre en affirmant qu’elle est très heureuse comme ça. Son mari estime qu’elle n’arrive pas à faire le deuil de leur enfant et cela mine leur relation.

Date d’apparition et événements

Un soir de mai, il y a six mois alors qu’elle rentrait de chez ses parents en compagnie de son mari et de leur jeune fils, un automobiliste ivre a percuté de plein fouet leur véhicule. Elle s’en est sortie indemne alors que son fils décédait sur le coup. Son mari souffre encore des suites de nombreuses fractures. Le chauffard, en tort, a d’abord été condamné à la prison, mais il a fait appel et continue de vivre normalement en attendant un nouveau jugement. C’est Chloé qui conduisait ce soir là.

Adresse

Au troisième étage dans une résidence en région parisienne.

Profession

Danseuse. Elle donne des cours dans un centre culturel pour de jeunes enfants.

Situation familiale

Mariée depuis 5 ans à Jean-Philippe Lenormand, 31 ans, expert-comptable actuellement en arrêt maladie. Son fils avait 4 ans.

Les ami(e)s

De nombreuses copines de travail et quelques couples avec qui elle dîne souvent en compagnie de son mari.

Opinions

- politiques : rien qui me passionne en ce moment.

- sociales : inégalités encore et toujours. Il n’y a pas vraiment de raison pour que cela change.

- religieuses : : catholique pratiquante.

Loisirs
Peinture sur céramique et sur verre, décoration de l’appartement, lecture.

Que pensez-vous ?

- De l’armée : partenaire de la violence.

- De la police et de la justice : c’est l’injustice. Cet homme a tué mon enfant et il est toujours dehors comme si rien ne s’était passé.

- De l’informatique : cela ne m’intéresse pas.

- Des truands, du banditisme : pourquoi laisse-t-on les gens en arriver là ?

- De la violence : cela me touche et aurait tendance à me rendre violente.

- Des jeunes et des personnes âgées : jeunes ou vieux, qui n’a pas de morale n’en aura jamais.

- Des moyens anti-cambriolage : un leurre pour se sécuriser à moindre frais.

- De la science et des scientifiques : ce qu’il faut vraiment soigner c’est le cerveau des gens et là, ils ne sont pas vraiment au mieux de leurs possibilités. Il parait qu’ici c’est ce que vous faites donc on va voir, mais comme je l’ai déjà dit lors des précédents entretiens, je n’ai pas de problème.

- Du surnaturel : le signe de l’existence de Dieu.

- De l’horoscope : je n’y crois pas, Dieu est imprévisible.

- De la nature : lorsque mon enfant la découvrait, j’avais l’espoir de la voir renaître.

A quelle époque situez-vous l’âge d’or ?

L’insouciance et le sourire d’un enfant, des petits bonheurs à jamais perdus. Il n’y a plus d’âge d’or.


SCENARIO



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.