SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Méthode du Dr Chestel > Scénarios > Mikael Leustrom > L’Homme qui sautait trop loin
Contribuer

Méthode du Dr Chestel

L’Homme qui sautait trop loin

Histoire du patient Mikael Leustrom

lundi 24 août 2009, par Daniel Danjean

HISTOIRE DU PATIENT :Mikael Leustrom.


INTRODUCTION

Le Japon, l’hiver, une station de ski de NAGANO, 18 février 1998, fin des jeux olympiques d’hiver (qui se sont déroulée du 11 au 17 février). Les Soigneurs font du ski lors d’un voyage organisé. Ambiance décontractée, batailles de boules de neige, réveil au jeté du sac de couchage dans le froid, descentes difficiles et contact avec des arbres (jet de DEP), problèmes de ski, chocs avec des débutants en surf, etc...

Un des soigneurs sort des entiers balisés et découvre une jeune femme blonde, aux cheveux courts, les yeux bleus, étendue dans la neige. Elle porte pour seul vêtement une combinaison de ski de l’équipe officielle de saut à ski suédoise pour les jeux olympiques de Nagano. Ce vêtement présente une bosse au niveau du sein gauche, là où est planté le couteau qui lui a transpercé le cœur, ce que l’on ne peut voir qu’en ouvrant la combinaison. Le couteau est un couteau de cuisine grand modèle (professionnel, du type de ceux que l’on trouve dans les hôtels).

La jeune femme ne ressemble pas au patient, sauf la taille et la musculature (le patient envisage de se faire refaire le visage). Elle ne prote pas de bague et n’a pas les oreilles percées.

Si les Soigneurs ne le demandent pas et ne font pas un examen très approfondi, ne leur parlez pas des cicatrices sous les seins (artificiels), sous les racines des cheveux (chirurgie faciale) et dans le nez et la bouche.

Doit-il prévenir la police ? Va-t-il être accusé ? Les seules empreintes sur la neige sont les siennes, le corps est froid mais cela ne veut rien dire.
Le corps semble être tombé d’une faible hauteur mais il n’y a rien qui explique cette chute : pas de traces sur les arbres toujours recouverts de neige, pas de téléski à proximité, pas de tremplin de saut à ski (ils ne sont pas dans la même direction et le corps est à plus haute altitude que le bas du tremplin, mais plus bas que le haut).

Au bout d’un moment (par exemple quand la police aura été prévenue et arrivera sur les lieux, mais juste avant qu’un officiel voit le corps), elle aura disparu mystérieusement ainsi que le couteau et la combinaison.

Gag : si un soigneur rate sa descente ou s’enfuit, il peut se perdre dans une vallée parallèle et arrivera à la nuit à la station fermée.


QUE SE PASSE-T-IL ?

Le Patient est homosexuel mais ne l’a pas déclaré à ses parents ni à ses amis. Il souhaite inconsciemment se faire opérer pour devenir une femme. Ce corps de femme que les Soigneurs vont trouver et retrouver à travers tout le scénario, c’est le sien, qu’il tue pour ne pas le faire remonter à sa conscience. C’est pour cela qu’il a peur "d’aller trop loin", c’est à dire de se déclarer officiellement transsexuel.

Son copain préféré (et hélas pas plus malgré affinité) est Torg Olanfsen, autre compétiteur de l’équipe olympique et grand amateur de femmes. On le voit toujours en galante compagnie.
Un autre copain est Cenwalch Ethilfrit

Ou loger ?

Les soigneurs qui ont des Relations adaptées peuvent avoir eu une invitation à la soirée de clôture de l’équipe masculine olympique de saut à ski suédois. Il est très difficile d’avoir une chambre sur le même lieux que l’équipe olympique mais un journaliste ou un serveur peut fort bien avoir une raison officielle de s’y trouver.

L’hôtel

Ceux qui auront des invitations, d’excellentes raisons, ou seront clients de l’hôtel peuvent y entrer.

Il y a un grand bar avec en décor une vue du Christ sur le pain de sucre dominant la ville et la plage de Rio de Janeiro (Brésil). Attention, le christ, comme dans la réalité, n’est pas crucifié mais a les bras étendus en un geste d’accueil.

A gauche, il y a le sauna. Un bon jet de Perception permettra d’entendre parler suédois dans la partie homme (normal, l’équipe olympique y est, au complet).

La mystérieuse blonde de tout à l’heure vient de rentrer dans la partie femme, elle se déshabillera dans les vestiaires, ne gardant qu’une serviette blanche autour du corps. Elle n’a pas de papier d’identité ni de clé, ni de marques sur ses habits.

Le sauna

Ambiance sensuelle, chaude et brouillard. Les deux sexes ne sont pas
mélangés sauf dans la seconde partie du sauna. Les confusions peuvent être facilitées du fait du manque de lumière.

- Torg et Mikaël partagent un bain à remous. Mikael est légèrement excité par la situation, mais difficile de savoir exactement par qui.

- La femme blonde peut être retrouvée étranglée dans le bain avant de disparaître (marques de doigt autour du cou).

- gag 1 : une soigneuse se fait draguer par Torg (Mikael est assez indifférent vis à vis des femmes et très gêné vis à vis des hommes, quoi que plus réceptif).

- gag 2 : le chemin de la sortie est fléché, mais il est possible de se tromper de sortie et de se retrouver dans le vestiaire de l’autre sexe...

Si les soigneurs profitent de cette absence pour fouiller la chambre du patient, ils trouveront un guide touristique du Brésil et des magazines divers qui, coïncidence bizarre, parlent tous de chirurgie esthétique...

Le bar

Pour la dernière journée à Nagano, l’entraîneur Edgert Orestan leur a préparé une surprise : un strip-tease à la japonaise. Une jeune fille japonaise se déshabille (elle est totalement rasée à la mode japonaise et enlève même sa perruque et ses faux cils, révélant un crâne chauve) allume une bougie rouge et passe de table en table. Chacun verse un peu de bougie chaude sur son corps, à l’endroit de son choix.

- Edgert lui enduit les seins.

- Torg Olanfsen lui enduit le sexe (rasé, comme il se doit au japon).

- Cenwal Ethilfrit pose la bougie sur le sexe de la femme.

- Mikael Leustrom lui dégage le sexe en enlevant la cire à l’aide d’un couteau.

Si les joueurs participent, il est intéressant de noter ce qu’ils font.

Si besoin, le corps de la blonde est retrouvée par un soigneur dans les toilettes, pendue avec du câble électrique : les signes d’opération chirurgicale seront très visibles.

le Brésil

Le Brésil est le lieu de prédilection pour ce genre de transformation. Toutes les agences de voyage ont en vitrine un fabuleux voyage vers le Brésil.


COMMENT CONCLURE ?

Forcer le Patient à accepter ou refuser sa transexualité n’est pas si bon : en effet, le Patient hésite à sacrifier sa carrière ou son besoin. Si une de ces solutions est choisie, l’entraîneur ou le Patient en voudront aux Soigneurs.

La meilleure solution serait d’implanter l’idée qu’il est bien d’arrêter au sommet de sa gloire, par exemple après une victoire aux prochains jeux olympiques et de discuter de son désir auprès de psychiatres entre-temps, pour le préparer lui et son entourage à accepter. Le Patient promet de leur dédier sa victoire aux prochains jeux...

Piège : forcer la chambre du patient de manière visible le rendra paranoïaque...

Le cas du patient serait vraiment arrivé à un champion de saut à ski qui a vu ses performances baisser suite à sa peur de s’écraser dans les spectateurs. Mon explication reste une fiction.


ANNEXES

Le saut à ski est un sport olympique depuis 1924.

du 11 au 17 févr. 1998 - Ski Jumping Stadium, Happo, Hakuba
Note : le nom du vrai champion a été changé

PRÉSENTATION

3 disciplines

- Epreuve individuelle : K 90
- Epreuve individuelle : K 120
- Epreuve par équipes : K 120.

Spécificités

- Surface totale : 12 hectares
- Grand tremplin : hauteur : 138 m
- Petit tremplin : 107 m

Nombre d’athlètes

- 4 par épreuves individuelles

Spécificités

Deux sauts, classement par addition de deux notes, de style et de distance.

Note de style : cinq juges notent sur 20. La meilleure et la plus mauvaise note sont annulées. Les trois notes conservées sont additionnées.

Note de distance : 60 points pour un atterrissage au point K (90 ou 120 mètres du bec du tremplin), pénalisation en-deçà, bonification au-delà.

Par équipes (4 sauteurs) : addition des quatre résultats (style plus distance par sauteur) contre trois en 1993.

CLASSEMENT FINAL

K 90 Individuel

- 1. Jani Soininen (Fin)
- 2. Kazuyoshi Funaki (Jap)
- 3. Andreas Widhoelzl (Aut)

K 120 Individuel

- 1.Kazuyoshi Funaki (Jap)
- 2.Jani Soininen (Fin)
- 3.Masahiko Harada (Jap)

K 120 par équipes

- 1. Japon
- 2. Allemagne
- 3. Autriche

P.-S.

Auteur : Daniel Danjean



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.