SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Méthode du Dr Chestel > Scénarios > Xee Luang > DOSSIER DU PATIENT : Xee Luang
Contribuer
Autres articles

Méthode du Dr Chestel

DOSSIER DU PATIENT : Xee Luang

Scénario " Le jardin aux nouilles "

mercredi 26 août 2009

DOSSIER DU PATIENT :

Problème

Le patient, Xee Luang, refuse d’ouvrir son restaurant sans donner aucune raison, ceci depuis un soir où il rentrait, comme d’habitude, de son cours d’Arts Martiaux. C’est sa femme et sa fille qui l’ont conduit à l’institut Chestel.

Date d’apparition

Il y a quatre jours.

Professions, anciens emplois

Petit Restaurateur, il a repris le " Jardin aux Nouilles ", à la suite de son père.

Adresse

Paris, 13ième arrondissement. Petit appartement, situé au-dessus du restaurant. Soigneusement rangé, il comprend quelques œuvres d’art chinois, une vielle T.V.

Moyen de transport

Bicyclette, en piteux état.

Situation familiale

Marié à Yume Lee, une fille (Sing Lee) de 21 ans.

Position sociale estimée.

- Satisfait de sa position sociale,
- espère une bonne place pour sa fille (dans le journalisme).

Les ami(e)s

- Xuong, qui tient une blanchisserie dans la même rue que le " Jardin aux nouilles ", avec qui Luang partage de grandes conversations.

- Maître Lee, son professeur d’arts martiaux.

- Daniel, avec qui il aime regarder ces films d’arts martiaux chinois.

Opinions

- politiques : Les affaires politiques françaises ne me concernent pas.

- sociales : Il est difficile d’être respecté, en dehors du quartier chinois.

- religieuses : La foi déplace des montagnes. Elle est une source intarissable de sagesse.

Loisirs

Avez-vous vu "Tigres et Dragons" ? C’est presque aussi bon que les films de ma jeunesse !

Que pensez-vous ?

- De l’armée et du service national : Les jeunes devraient comprendre que servir son pays est une chose importante.

- De la police : Je les plains, leur travail et les dangers qu’ils courent sont sans cesse grandissants.

- De la justice : Elle fait de son mieux, il faut cependant savoir pardonner.

- Du journalisme : On ne les voient pas beaucoup dans l’arrondissement…

- De l’informatique : Ma fille veut à tout pris m’acheter un ordinateur !

- Des truands, du banditisme : La bêtise et la cupidité de l’homme sont sans limite.

- De la violence : Elle devrait être réservée au cinéma, c’est le seul endroit où elle peut être esthétique et donc utile.

- Des moyens anti-cambriolages : Voilà notre époque…

- Des riches : L’argent qui corrompt tout ne laisse intact que la misère.

- Des pauvres : L’indifférence donne un faux air de supériorité.

- Des jeunes : Leur éducation devrait être plus ferme.

- Des personnes âgées : Il est bon d’être ancien et mauvais d’être vieux. On ne leur manifeste jamais assez de respect.

- De la morale : justement, c’est ça qui manque de nos jours, on n’a plus aucune morale.

- De la science et des scientifiques : Ces découvertes aident-elles vraiment l’homme à vivre, où le rendent-elles vulnérable ?

- De la nature : pour moi ça se résume à tondre la pelouse tous les quinze jours.

- Du surnaturel : Dommage qu’il ne soit réservé qu’au cinéma. Quoique…

- De l’horoscope : L’horoscope chinois est un art intéressant.

A quelle époque situez-vous l’âge d’or ?

Deuxième moitié du XIXième siècle.

Remarques :

Le Patient est légèrement xénophobe et quelque peu misogyne : il serait bienvenu de remédier à cela.

SCENARIO.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.