SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Nephilim > Scénarios > Campagne > Les portes noires > Partie 5 - La Mère de tous les démons
Contribuer

Nephilim

Partie 5 - La Mère de tous les démons

mercredi 2 janvier 2013, par Ouroboros

Plusieurs figures de Mésopotamie ont disparu et les personnages partent à leur recherche. Ainsi, ils découvrent que Shemesh a pour objectif de détruire non seulement Lilith, mais aussi toute la lune noire, et si possible le ka lune. Afin de l’en empêcher, les personnages font appel à Morphée, mais le prix à payer est très élevé.

Résumé

Plusieurs figures de Babylone et de la Mésopotamie en général ont disparu. Aleph communique des textes incohérents aux personnages, par l’entremise des tablettes qu’ils lisent au cours du scénario. Plus ils approchent de l’antiterre de Lilith, plus ils sont cohérents.

Parallèlement, des sans repos s’attaquent aux ressources de l’arcane du Soleil, ce qui sous entend le début d’une guerre dévastatrice. De plus, les Frères de Sarmoung doivent gérer un afflux de bohémiens, qui semblent attendre quelque chose, et leurs méthodes ne sont pas d’une grande finesse.

Les personnages peuvent enquêter sur la disparition d’Aleph. Ils vont rencontrer 4 savants. Un de la Tempérance, qui étudie les effets de la lune noire sur les autres kas. Un de la Rota, qui a découvert Genesistrine et les effets de son eau miraculeuse sur la lune noire. Un zoroastrien, qui a étudié le foret de Sarva. Et un de la Roue de la Fortune, qui enquête sur la localisation de l’antiterre de Lilith. Mais lorsque les personnagess arrivent, il vient d’être éliminé par son employeur, Nusku.

Les personnages peuvent aussi être impliqués dans la guerre entre sélénims et adoptés du Soleil. Rien ne prouve que les personnages ne soient pas au service de Shemesh pour le Culte de Lilith, tant qu’ils n’ont pas négocié avec eux. S’ils s’intéressent à ce que cherchait Aleph, ils vont forcément enquêter sur l’antiterre de Lilith et donc attirer l’attention sur eux. Ils seront alors d’autant plus convaincus que l’antiterre de Lilith est une clef de ce désordre, et devront identifier sa localisation.

Ils peuvent la retrouver de plusieurs manières. Par un akasha associé à la ziggurat d’Ishtar. Par la mémoire de Ninlil, retenue chez les Frères de Sarmoung. Par le plus vieil arbre. Ou encore en contactant l’Arcane Sans Nom.

Enfin, les personnages vont croiser un onirim, qui leur enjoindra de contacter le dieu Sîn, qui est en réalité Morphée. Pour cela, ils vont devoir croiser le chemin des bohémiens et accomplir leur épreuve. Ils obtiendront ainsi le soutien d’un puissant onirim, seul à même d’affronter Shemesh.

Le plan de Shemesh est simple : grâce au foret, il souhaite vider le contenu de Génésistrine, une marche de Méborack, dans l’antiterre de Lilith. Il espère ainsi non seulement la tuer, mais aussi détruire la Pavane, car l’antiterre est devenue colossale, et imbriquée dans les champs magiques, mais aussi le ka lune, par sa proximité avec la lune noire. Cependant, il néglige les liens entre la lune noire et les autres champs. Son plan risque d’incendier les champs magiques de toute la Mésopotamie.

Une fois que les personnages ont découvert l’entrée de l’antiterre, ils n’ont plus qu’à y invoquer Morphée, qui va faire échouer le plan de Shemesh. Ainsi, ils pourront libérer Aleph et les autres.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.