SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Nightprowler > Scénarios > L’Auberge Rouge
Contribuer

Nightprowler

L’Auberge Rouge

lundi 21 mars 2011, par Pitche

Les PJ par le biais de ce court synopsis auront surtout l’occasion de découvrir un lieu, une ambiance, un personnage, Jarod, vampire « altruiste » et chirurgien à ses heures. Une excellente planque à bon marché, si ce n’est qu’il faut faire « don » de soi…

Dans un quartier de Bejofa (au choix du MJ), les PJ sont surpris par une soudaine et violente averse - satané félis qui abhorre l’eau - et vont trouver refuge dans une auberge Izgane (genre des Carpathes si ça existe) où officie entre autre une ténébreuse et magnifique danseuse qui ne devrait pas tarder à les "envoûter" et les faire rester dans ce lieu bien douillet, confortable, accueillant et animé.

Une nuit qu’ils n’oublieront pas de si tôt, coincés dans ce lieu pour un huis-clos mystérieux et fantastique. L’auberge, en outre, vend à perte (Affaires) ses boissons et mets (prix très modiques). Mais il est facile d’apprendre (Pègre) que celles-ci doivent se payer "d’une manière ou d’une autre" (contrebande ou trafic ?) mais que, comme disent les habitués, il ne faut pas s’en inquiéter...

Mais la fête est vite troublée, le bruit du tambourin endiablé de la danseuse fait place au tambourinement d’un forcené sur la porte d’entrée. Sans attendre une invitation pour entrer, un imposant personnage fait irruption, tel un ours malpoli. Jacques le prévôt de nuit, balafre immense, le teint bouffi, le visage criblé de cratères vestiges d’une mauvaise maladie de peau mal soignée fait toujours des entrées remarquées. Très vite, l’atmosphère se refroidit alors qu’il pénètre au beau milieu de la pièce, effrayant les simples et innocents clients.

Les PJ seront peut-être un peu moins effarouchés et cela aura le don d’attirer son attention sur ces opportuns qui ne le craignent pas. Il a appris à se méfier de ce type de personne. Il interroge les PJ sur leur présence. « Une soudaine averse ? » Il pense qu’ils se moquent de lui. Dorénavant, il focalisera leur attention sur eux ! Il pourrait même se détourner de son enquête en cours au profit des PJ. Espérons qu’ils sauront se montrer humbles et ne pas provoquer l’ire de cet inquiétant personnage.

Il enquête sur cette bande d’Izganes venus de très loin et restant entre-eux... Ce qui augmente d’autant la suspicion envers ces nouveaux venus.

C’est une bien faible menace tapie dans l’ombre qui plane sur cette singulière auberge. Un vampire profite de la nuit, de l’état de fatigue et d’ébriété des gens sur place pour s’abreuver aux cous des ivrognes, imbibés d’alcool et souffrant de Délirium trémens. C’est d’ailleurs un discours incohérent sur la présence d’un homme peu ordinaire qui viendrait se pencher à leur chevet, quand ils sont au plus mal, pour prendre soin d’eux ou leur susurrer quelques mots réconfortants.

En termes de règles : le PJ perd un cercle de Santé, tout du moins s’il lui en restait de manière suffisante. Jamais une personne "faible" ne sera ponctionnée. Au contraire, on pourrait lui apporter des soins, contre un modique paiement, de quoi le mettre en confiance. La perte de ce cercle de Santé pourrait être vue comme l’aggravation d’un état de blessure suite à un échec en voulant soigner la personne.

Maintenant, si la personne n’est pas blessée, la perte de cercle de Santé serait justifiée par l’utilisation d’une épice exotique, ramenée par les Izganes de leur contrée lointaine, et qui provoque parfois quelques problèmes de digestion sans gravité qui fatiguent l’organisme. Mais bon, comme disent les habitués, on finit par s’y faire et cela n’a jamais tué quelqu’un !

La tempête fait toujours rage dehors, alors qu’ici il fait bon et que les prix sont plus qu’abordables. Peut-être que les PJ finiront par apprécier l’endroit. Ils sont logés, nourris et soignés à prix plus que modiques. L’éventuel prélèvement n’est pas si douloureux, c’est comme un don… Les boissons sont droguées de soporifiques et calmants puissants mais insidieux.

Le vampire, Jarod, chef du clan vit dans le noir du cellier. La trappe d’accès est sous les pieds du barman qui n’abandonne jamais son poste. L’entrée du cellier est toujours sur surveillance.

La nuit sera émaillée de quelques péripéties qui laisseront les PJ au réveil, à l’aube quelque peu groggy (les effluves de l’alcool sûrement, une brume éthylique ?). Il y a quelques chambres à l’étage et un dortoir commun au rez-de-chaussée.

Aller dans le cellier la nuit n’apportera pas grand-chose. Jarod étant en « chasse » ou occupé à soigner l’une ou l’autre personne. On trouve peut-être trace d’une personne qui séjournerait là (tabouret, chandelle ?) et un accès à un soupirail. Les PJ penseront peut-être à un trafic de contrebande (cave, soupirail, prix « modiques », etc.) C’est d’ailleurs la piste suivie par le préfet.

Les PJ peuvent surprendre le vampire penché sur une victime. Se rapprochant, ils verront qu’il apporte des soins à la personne couchée.

Plus tard, le préfet de nuit organisera une descente surprise ce qui causera bien du raffut dans le bâtiment même si rien de probant n’y sera finalement découvert.

Un vampire « altruiste », chirurgien compétent, c’est un sacré contact et une bonne planque pour les PJ à condition d’y mettre le prix. Les Izganes sont ses loyaux serviteurs et veillent à ce que tout se passe bien. Peut-être que les PJ finiront par comprendre ce qui se trame ici mais ne s’en inquièteront pas, que du contraire.

Afin de maintenir son établissement à flot, Jarod et sa bande possèdent quelques affaires plus ou moins louches qu’ils font tourner.

Le MJ est invité à faire vivre cette nuit suivant les actions des PJ. Il laissera planer un parfum de mystère sur cet aspect fantastique et discret mais ô combien bénéfique pour des PJ s’ils savent s’y prendre. À condition de ne pas trop (se) poser de questions et de tordre le cou aux préjugés sur les "voleurs de poules" que seraient les Izganes.

Par contre, s’ils mettent en péril l’établissement, ils seront invités à quitter les lieux sans délai et à ne pas revenir car, à la moindre insistance, l’avertissement pourrait bien vite se muer en message très clair.

Peut-être ai-je pris quelques largesses sur la « notion » de vampire, lui préférant un côté moins cruel, a contrario altruiste pour jouer sur le côté Dark Fantasy propre à NP2, comme les auteurs s’en expliquent eux-mêmes dans une note portant sur l’aspect rédactionnel de textes.

Un libre ressenti sans avoir lu le Livre de base mais en y jouant actuellement.

Synopsis issu de l’OuJiDéRéPo du SDEN de mars 2011, comprenant les mots suivants :

-  Un prévôt effrayant,
-  Une vente à perte,
-  Un tambourin,
-  Une menace tapie dans l’ombre.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.