SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Nightprowler > Suppléments > Atlas de Bejofa
Contribuer

Nightprowler

Atlas de Bejofa

vendredi 22 octobre 2010, par N’Qzi

Alors que la première édition se déroulait à Samarande, la seconde se déroule dans sa cité jumelle : Bejofa. Le premier opus de la série des Atlas, en première édition, décrivait donc Samarande. Ce second opus, l’Atlas de Bejofa (AdB) nous donne les clefs de la cité que les joueurs arpenteront dans le cadre de leurs aventures. Il est à noter qu’une superbe carte en couleur de grande taille vient agrémenter cet opus.

L’ouvrage débute par un courte introduction assez noire qui nous dévoile combien la vie est difficile pour les Bejofards, combien sombre est l’ambiance de la ville et à quel point la corruption la gangrène.

Une ville, ça pue la pisse, la merde, la nourriture pourrie, la charogne, le cuir du tanneur, le charbon, la sueur, le sang caillé, le fumier... (p. 3 AdB)

Chapitre 1 : Règles additionnelles

Ce premier chapitre est avant tout technique. Il offre quelques nouvelles règles qui permettront de gérer les bandes avec lesquelles les joueurs ont créé des liens. Il s’étend également sur la progression des personnages et offre quelques nouveaux avantages liés à l’apprentissage des compétences. De nouvelles techniques d’escrime viennent compléter ce chapitre. Enfin une carte de Bejofa en double page nous dévoile ses contours.

Chapitre 2 : Les jours et les nuits

 
 
Après un bref historique nous donnant quelques informations intéressantes, comme les chiffres du dernier recensement de Bejofa et l’historique détaillé de la ville, le chapitre se penche sur son organisation. Chacun des aspects évoqués est décrit côté jour et côté nuit. Ce qui est très utile dans le cadre d’un jeu où la vie nocturne a toute son importance !

Organisation des quartiers

Cette section « de proximité » nous décrit les communes et les milices communales qui assurent le maintien de l’ordre de jour. De nuit, ce sont évidemment les bandes qui tiennent le haut du pavé.

Institutions

Cette section traite d’un sujet d’importance : les prévôtés. On apprend ainsi comment sont organisées les prévôtés de police, la prévôté du commerce et la prévôté des douanes. Et encore plus intéressant, nous découvrons les tensions qui existent entre ces différents corps de police. L’éducation, la justice, les prisons et l’armée sont également traitées et terminent ce tour des institution « diurnes » de Bejofa. Le côté nuit, traite des Familles (criminelles, s’entend).

La vie des quartiers

On se penche ici sur la vie de famille et l’exercice de la religion. La nuit nous décrit les vagabonds et leur cour des miracles.

Travail

Qui dit travail, dit forcément groupements professionnels et autres organisations, toutes avec leurs règles et leur façon de traiter les contrevenants. Côté nuit, seront évoqués le travail au noir et les autres aspects de l’économie souterraine.

Se divertir à Bejofa

Cette section assez fournie nous parle des lieux où les Bejofards viennent se distraire. Nous ne parlons pas ici d’auberges mais d’endroits de promenade, d’évènements sportifs, de foires, de joutes nautiques, de la lecture des gazettes... Nous découvrons aussi comment, de nuit, les pauvres de Bejofa peuvent perdre leur maigre solde en jouant et en pariant.

Us et coutumes

Cette section traite de l’usage de la langue et de l’accent bejofard, de la mode et des habitudes culinaires.

Le monde connu économique

Cette dernière section s’attarde sur le trésor public, sur les corporations, sur les taxes et sur la ’géostratégie’ où, plus clairement, sur l’application d’une nouvelle politique visant à créer de nouveaux villages à proximité des villes pour augmenter la capacité de production de nourriture et l’exploitation des ressources naturelles comme le bois, etc.

Chapitre 3 : Les quartiers 

Ce chapitre décrit tous les quartiers de la ville. Ils sont groupés par Prévôté. Ces prévôtés son matérialisées sur la carte de Bejofa ce qui rend la recherche de la description d’un quartier assez aisée. Chaque description comprend les points suivants :

  • Morphologie
  • Commerce et ressources
  • Vie quotidienne
     

Quelques descriptions de bâtiments typiques (Hôtel de Ville, maison de maitre typique, Souks immenses, etc. ) viennent terminer ce chapitre.

Chapitre 4 : Les Scénarios 

On trouve dans ce chapitre deux scénarios qui offriront aux joueurs l’opportunité de découvrir la ville.

Le premier les entraîne dans une enquête de haut vol au cours de laquelle ils s’aventureront dans plusieurs quartiers. Les intervenants rencontrés leur permettront d’étoffer leurs connaissances sur l’organisation de Bejofa.

Le deuxième scénario se déroule dans le quartier des Douze-Vignes et met en scène la bourgeoisie nantie avec tous ses travers et sa préciosité.

En conclusion 

Ce supplément est tout simplement indispensable. Pour quelle raison se priver de ce panorama de la ville. Si les descriptions des quartiers sont moins détaillées que celle du quartier décrit dans le livre de base, cela donne l’ambiance, le mode de vie des habitants, les mode de fonctionnement et les activités que l’on peut trouver dans chaque quartier.
 
Moins encyclopédique que le traité de la ville de Samarande, il est cependant plus savoureux et tout aussi utile. Il constitue donc une belle réussite !

A noter qu’il existe un extrait de l’AdB (format zip), gracieusement mis à disposition par 2d Sans Faces



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.