SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Paorn > Aides de jeu > Guildes & organisations > Maîtres assassins du Salthar
Contribuer

Paorn

Maîtres assassins du Salthar

PAORN - Guildes et Organisations

samedi 10 septembre 2005, par Sigfrid

Histoire

C’est en 621 que l’ordre des Maîtres assassins a été créé au Salthar, sous le règne de Strash le Cruel et en pleine guerres d’Arbenfeld. Ce roi saltharite implacable décida d’entraîner des hommes à toutes les techniques de l’assassinat et du sabotage afin de contrer la supériorité technique et numéraire des burgons pendant les guerres d’Arbenfeld. L’objectif étant de s’attaquer aux points faibles de l’ennemi, en frappant les hommes importants, en supprimant les chefs de guerre et stratèges, en détruisant tout ce qui pourrait servir à l’adversaire contre les troupes saltharites.

L’histoire lui donna raison 28 ans plus tard lorsque les burgons abdiquèrent enfin. Las de cette usure permanente et de plus en plus efficace les années aidant, ils cédèrent l’Arbenfeld au Salthar. Les Maîtres assassins avaient conquis leur statut d’hommes redoutés par tous les ennemis du royaume.

Leur rôle ne s’arrêta pas là, puisque Strash ordonna également de perfectionner les troupes naissantes des Maîtres animalier afin d’adjoindre un œil au bras armé du pays. Outre leur rôle dans les conflits extérieurs, les Maîtres assassins eurent donc également un rôle supplémentaire à jouer en politique intérieure. Les Maîtres animalier sont les espions et les Maîtres assassins les « faiseurs de miracles ».
Mis à part les éliminations ponctuelles de seigneurs locaux ou de prétendants - forcément illégitimes - au trône, les Maîtres assassins s’illustrèrent particulièrement lors de l’éradication du culte d’Oombar en 901. Un grand nombre de prêtres et zélateurs importants furent éliminés par les assassins du royaume, mais un grand nombre y laissèrent également leur vie.

Aujourd’hui, les Maîtres assassins ne sont pas tous inféodés à l’empereur Drogon. Un centre de d’entraînement situé au pied des contreforts des Sinistérias se charge de former les Maîtres assassins. N’importe quel seigneur est capable d’en réclamer son contingent s’il en a les moyens, mais notons toutefois que les plus doués sont systématiquement enrôlés dans l’armée impériale.

Devenir Maître assassin

Recrutement

Toute personne un minimum douée et ce quelque soit sa race ou culture, peut faire partie de l’ordre. Cela dit, les apprentis sont plutôt recrutés jeunes par d’autres membres selon quelques critères bien spécifiques.

L’un de ces critères est le fait d’être orphelin, ainsi, aucune attache ou prise possible sur le futur agent. Notons également qu’un certain nombre de ces orphelins sont parfois provoqués par l’assassinat des parents par les Maîtres assassins, auquel cas le ou les enfants sont systématiquement enrôlés. Dans certains cas de figure, pour les enfants très prometteurs, ces derniers peuvent parfois êtres carrément enlevés, mais cela reste assez rare car cela ne provoque pas de bons résultats sur la formation de l’enfant. Parmi les autres critères de recrutement, signalons la vivacité, la curiosité, des capacités spéciales et surtout de la malice.

Les raisons pour lesquelles les membres sont recrutés jeunes et non pas adultes sont diverses. La première concerne la formation. Il est bien plus délicat de former à l’art délicat des Maîtres assassin quelqu’un qui a déjà un passé et un vécu à qui il faudra faire perdre toutes ses mauvaises habitudes. Une autre raison est que c’est un bon moyen pour les espions des autres empires et plus généralement des ennemis du Salthar, que d’infiltrer l’une des plus précieuses organisations du royaume. La dernière raison est de nature psychologique. Les espions ont remarqué qu’une plus grande proportion de Maîtres assassins recrutés adultes deviennent des renégats. Non pas que cela ne survient pas avec ceux recrutés enfants, mais cela arrive dans des proportions bien moindre.

Entraînement

La formation se fait dans le nord du Linamaz, au pied des Sinistérias, coincé entre la grande chaîne de montagne et la forêt des Mille feuilles. Ce lieu secret, dans une vallée reculée, ne doit être révélé à personne. Tout explorateur tombant par hasard sur la forteresse qui abrite ce centre emportera généralement cette dernière vision dans sa tombe.
L’essentiel de la formation consiste à développer les capacités des étudiants, pas nécessairement à ce qu’ils sortent surdoué en ayant déjà tout appris. En fait, ils n’ont souvent qu’un vernis plus important que le reste de la populace concernant les différentes techniques d’infiltration, mais ils ont surtout une chose très importante en eux. Les formateurs leurs ont appris à focaliser et travailler l’énergie magique. L’Essence comme disent le mages. Ceci fera une grosse différence par la suite, lorsqu’ils maîtriseront la plupart des sortilèges abordés au cours de leur formation.

L’enseignement terminé, ils sont relâchés avec parfois quelques missions immédiates, parfois une affectation auprès d’un seigneur quelconque, parfois juste pour qu’ils s’aguerrissent en parcourant le monde en attendant que le Salthar ai besoin d’eux.

Rite d’acceptation

Avant d’avoir le statut officiel de Maître assassin, les jeunes recrues doivent réaliser une mission avec succès. Pas n’importe qu’elle mission cela dit... Si celle-ci est rarement délicate (diplomatiquement parlant), elle n’en n’est pas moins dangereuse. Un briefing est réalisé, précisant la situation, la cible et les portes de sortie. A la future recrue de passer à l’acte. Le danger est surtout situé dans le fait qu’on lui a menti sur une partie du briefing et qu’elle va se retrouver à un moment devant une situation imprévue. Situation qui sera quasi systématiquement fatale pour sa vie si elle n’arrive pas à improviser rapidement une nouvelle porte de sortie.

Ainsi se déroule la première ou dernière mission des apprentis en fin de formation.

En cas de succès, le Maître assassin se voit donc tatouer un petit symbole sur le poignet gauche. Une rune en fait. L’encre du tatouage est en partie réalisée avec du sang de lutin du Salthar. Cela a pour effet que les lutins (en tout cas les Yeux d’Ombre) ont une facilité déconcertante pour détecter les Maîtres assassins passant dans les 100m autour d’eux. Autre effet secondaire, un Yeux d’Ombre qui détecte un Maître assassin a la possibilité de faire réagir la rune qui se met alors à picoter. Il s’agit généralement d’une méthode employée par les lutins pour interpeller un Maître assassin afin de lui demander des renseignements ou ordonner une mission au nom de l’empereur. Lorsque ce picotement survient, le Maître assassin serait bien avisé de rester sur place et d’attendre de savoir ce que ce dernier veut.

Organisation

Grades et hiérarchies

Outre les différents services (que l’on verra plus bas), la structure est hiérarchisés et chacun possède son grade. Les lutins se chargent de consigner les grades de chacun par une méthode qui leur est propre. Aucun insigne apparent au niveau vestimentaire pourtant, les Yeux d’Ombre savent toujours le statut de leur interlocuteur.

Les grades sont classé dans l’ordre d’importance. Les Vénérables ayant les plus hautes fonctions au sein de l’organisation des Maîtres assassins et les Apprentis étant généralement le stade des nouvelles recrues.

  • Vénérables
  • Cadres
  • Relayeurs
  • Elite
  • Expert
  • Artisan
  • Aspirant
  • Apprenti

Chaque grade est décomposé en sous-grades nommés dans l’ordre d’importance suivant :

  • Maître
  • Confirmé
  • Débutant

Devoir d’obéissance

Hors du contexte du centre de formation, il est très délicat de savoir qui dépend de qui au niveau de la hiérarchie des Maîtres assassins. Une structure centrale appelée Morihon (prononcez Mori-Hone ou « cœur d’ombre » en langage lutin) et dirigée par une assemblée composée de maîtres et cadres Maîtres assassins, mais également des Maîtres animaliers et de quelques Yeux d’Ombre, se charge de répartir les tâches et missions aux autres Maîtres assassins en fonction des priorités. Le Morihon à plus ou moins son autonomie, mais ils reçoivent généralement leurs ordres du palais impérial de Krönberg.

Signalons au passage que le Morihon ne gère pas les affectations impériales. Les Maîtres assassins affectés à l’Empire étant directement gérés par une cellule spéciale dirigée par le mystérieux Marquis d’O.

Service féodal

C’est le cas le plus simple. La Maître assassin a pour plus haute autorité féodale son seigneur et n’est pas soumit aux règles de vassalité entre seigneurs, sa position étant par définition secrète. Il n’a donc pas à obéir aux ordre du suzerain éventuel de son seigneur. Il peut cependant devoir obéissance à une sous-autorité de son seigneur (chambellan, régent ou fils du seigneur), en fonction de l’organisation seigneuriale choisie.

S’il n’est donc pas soumit aux règles de vassalité, il doit en revanche obéissance à tout ordre passé par le Morihon à condition que cet ordre n’attente pas la vie de son seigneur ou ne contribue pas à l’affaiblir de façon directe. En revanche, il peut très bien s’agir d’éliminer un invité de son seigneur. Même si cela peut mettre son seigneur dans l’embarras, cela ne doit pas empêcher le Maître assassin d’accomplir son devoir.
Ces cas restent plutôt rares malgré tout pour 2 raisons. Le temps passant, les Maîtres assassins ont souvent tendance à développer une certaine fidélité à leur seigneur, ce qui peut conduire à un refus de la mission. La seconde raison est que ce ou ces refus peuvent pousser à perdre définitivement un Maître assassin en le rendant renégat. Le Morihon préfère plutôt faire appel à un autre Maître assassin, quitte à ce que les 2 risquent de s’entre-tuer, plutôt que de voir une mission échouer par la faute d’un Maître assassin en place.

Service Impérial

Bien qu’il s’agisse là d’informations ultra-secrète, nous allons dévoiler ce que tous les membres du centre de formation connaissent déjà.

Hormis l’empereur, qui représente encore plus directement l’autorité suprême, se tient dans l’entourage de celui-ci un autre homme tout aussi mystérieux qui dirige les espions du Salthar. Il s’agit du marquis d’O. Peu connaissent son nom, encore moins ont aperçu sa silhouette et l’on se demande toujours si des gens ont déjà vu sont vrai visage. Quoiqu’il en soit, il a pour mission délicate de collecter et centraliser l’information pour l’empereur. Les Maîtres assassins affectés au service impérial lui devront obéissance aveugle, comme s’il s’agissait de l’empereur lui-même. A lui ou a ses représentants, tous des lutins Yeux d’Ombre qui se chargent de relayer les ordres et affecter les missions.
Le Maître assassin en mission n’a a obéir à aucun autre ordre, qu’il émane d’une haute personnalité, d’un seigneur, ou même du Morihon. Pour tous, ce sont alors des adversaires redoutables, y compris pour les autres Maîtres assassins féodaux ou réservistes. En effet, ces derniers ne sont généralement pas au courant de la mission de leur confrère affecté au service impérial, et cette mission passe parfois par leur élimination.

Service permanent

Aux ordres directs du Morihon, les permanents assurent la logistique, la présence et les relais des Maîtres assassins dans chaque ville. Les Yeux d’Ombre qui se chargent de convoquer les Maîtres assassins sont des permanents.

La hiérarchie joue pleinement sont rôle au sein des permanents et en dehors de leurs supérieurs ils ne doivent obéissance qu’au Morihon ou aux membres du service impérial (quelque soit le grade) si l’un de ces derniers requière de l’aide ou un support local.

Service de réserve

Il s’agit du cas de tous les Maîtres assassins n’étant pas affectés aux trois cas précédents. A la fin de leur formation, ils sont relâchés dans la nature (à moins d’avoir une première mission immédiatement) et attendent les ordres émanent du Morihon. Comme on vous l’a dit, les Yeux d’Ombres sont capables de détecter les Maîtres assassins, quand à savoir comment ils connaissent la personnalité de celui qu’il détecte, c’est une sorcellerie qui leur est propre...

Tout Maître assassin de réserve doit bien entendu obéissance à la hiérarchie mise en place dans chaque ville (les permanents), mais lorsqu’ils sont en mission uniquement ! Ils n’ont aucune raison de leur obéir aveuglément pour tout et n’importe quoi. Ce n’est pas l’armée... A signaler toutefois qu’ils ne doivent pas se soustraire à la convocation d’un lutin (l’activation de la rune), car dans ce cas, c’est justement pour l’affectation d’une mission...

Avancements et bannissements

Service féodal

Il ne peut gagner de promotion au delà du meilleur grade d’Expert. Pour passer au dessus, il devra impérativement rejoindre le corps de réserve. Le corps impérial lui étant à ce moment fermé.

Les grades sont convertis par années d’expérience auprès de son seigneur. Quelques missions ordonnées par le « cœur d’ombre » peuvent également contribuer à accélérer les promotions.

Les rétrogradations ne sont pas vraiment à l’ordre du jour à cause du système de progression « à l’ancienneté » de ce type de service. En revanche, un seigneur a tout à fait le droit de répudier son Maître assassin en le notifiant au bailli de sa région (qui contactera le Morihon). Il s’agit du seul cas de figure où une perte de grade peut subvenir pour les membres du service féodal.

Service impérial

Les membres du service impérial peuvent atteindre les plus hautes distinctions et rangs au sein de la hiérarchie des Maîtres assassins du service impérial. Cependant, quelque soit leur grade, ils sont toujours considérés comme les supérieurs des autres membres des autres services.
Leur avancement se fait en fonction de leur hauts faits, à la discrétion de leur supérieur. Certaines missions extrêmement délicates et particulièrement réussies faisant souvent progresser de plusieurs rangs d’un coup.

La perte de rang survient rarement. Un échec dans le type de missions qui leur incombe signifiant souvent la mort. Cela dit, ce n’est pas systématique et un échec provoque généralement une stagnation. Pour rattraper le coup, il faut généralement en faire plus la fois suivante.
Quant au bannissement, il n’existe pas. Les membres du service impérial sont fidèles à l’organisation ou bien ils sont morts. Les exécutions sont rares mais on en a déjà vu.

Service permanent

Les membre du service permanent peuvent également atteindre les plus hauts grades au sein de l’organisation. Cela dit, au delà du stade de Relayeur, ils entrent généralement de plein pied dans le Cœur d’ombre.
Les avancements se font par appréciation de la hiérarchie en fonction de leur dévotion à l’organisation concernant le fonctionnement quotidien. Seuls les plus méritants peuvent accéder aux missions plus dangereuses, et garantes d’avancées plus rapides.

Des dégradations peuvent subvenir si certains membres sont un peu trop laxistes. Cela n’est cependant que peu fréquent.

Quant aux bannissement, à l’instar du service impérial, c’est la dévotion ou la mort. Encore que... Jusqu’au stade d’Expert, les membres déchus de l’organisation sont la plupart du temps mutilés avant d’êtres relâchés et...

surveillés ! En effet, on considère alors que les ennemis éventuels pourraient tenter de les approcher pour leur soutirer des renseignements. Une bonne façon pour repérer ses adversaires avec du personnel répudié. Pour les grades supérieurs en revanche, la mort est la seule issue.

Service de réserve

Plus ou moins rendus à leur vie civile, les membres du service de réserve ne doivent leur promotion qu’au nombre de missions effectuées pour le compte du Morihon. Ces sortes de mercenaires (le terme préféré étant « forces d’appoint »), quelque soit leur talent, ne peuvent pas dépasser le grade de Elite. Pour passer au stade de Relayeur, ils devront absolument s’engager dans les forces permanentes. Il n’est cependant pas nécessaire d’attendre ce stade pour rentrer chez les permanents, mais là c’est le Morihon qui propose la promotion au membre de la réserve. N’oublions pas que les membres de réserve ont étés remis dans le civil pour s’aguerrir. Le passage dans le cadre des services permanents se fait au même grade que lors de celui de réserve, mais avec le titre supplémentaire d’Aspirant. Celui-ci sera retiré en fonction de l’appréciation des supérieurs et le nouveau membre pourra alors progresser normalement.
La rétrogradation se fait en fonction des échecs cumulés. Des échecs répétés et trop fréquents peuvent provoquer une mise à la touche par le Morihon.

Le bannissement quant à lui équivaut à considérer le membre comme renégat et dès lors, son élimination est de mise s’il se montre dans les zones d’influence des Maîtres assassins.

Fiche technique

Très simple, tout est déjà fait dans le livre de règles.

Professions : Magent, éventuellement Dabbler

TP : Spy, Diplomat font de bonnes bases. Cut purse également.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.