SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Paorn > Aides de jeu > Peuples > Libres Forestiers de Baomwalth (Salthar)
Contribuer

Paorn

Libres Forestiers de Baomwalth (Salthar)

Races & Cultures

vendredi 1er décembre 2000, par Sigfrid

1- Histoire

Même si certains supposent que les Libres Forestiers ont des ascendances Sylmarines (elfiques), il n’en est rien. A l’exception de quelques semi-elfes vivant parmi cette communauté sylvestre. En fait, les Libres Forestiers sont des paysans qui ont fuis vers la grande forêt de Baomwalth à l’époque du chaos qui résultat de la chute des Titans. Si celle-ci n’avait pas bonne réputation, certains ont néanmoins préféré affronter ces bois plutôt que la mort certaine promise par les bandes de pillards et autres tyrans locaux. Très vite, les fuyards se sont aperçus que leur meilleur chance de survie résidait dans les hauteurs des arbres. C’est ainsi que sont nées les premières habitations aériennes des Libres Forestiers.

2- Culture

Les Libres Forestiers ont adoptés un système de caste. Il y a cinq castes bien précises, ainsi à chaque métier ses spécialistes ! Les castes ne sont pas totalement hermétiques et il est possible de passer de l’une à l’autre. Généralement, les changements de caste se passent pendant l’enfance où lors des mariages, rarement à l’âge adulte.

Chaque caste possède ses décideurs et son chef. Les cinq chefs se réunissent régulièrement pour décider des actions à entreprendre au niveau du village. De temps à autre, les différents conseils de chaque villages se réunissent tous pour régler les différentes questions qui intéressent toute la communauté des Libres Forestiers.

Détaillons un peu ces castes :

- Les Rondains tout d’abords sont ceux qui s’occupent de la terre, car il en faut... Ceux là vivent plus généralement dans les clairières ou dans le sous bois. Ils sont chargés des cultures et des recherches de plantes, notamment médicinales, ainsi qu’à leur préparation. Ils ont donc une bonne connaissance des nombreuses ressources de la forêt et se sont eux qui sont chargés d’approvisionner les Soucheux et les Faistiers en matières premières un peu spécifiques.

- Les Soucheux quant à eux, vivent plus volontiers dans les creux des gros arbres (plus dans les racines du sous-sol d’ailleurs). Leurs fonctions sont principalement artisanales. Ils fabriquent tous les objets utiles aux villages, mais également les armes ou les objets tout simplement décoratifs. La matière première est principalement le bois mais aussi le chanvre, la glaise et certaines petites pièces métalliques achetés en ville qui seront refondues (les gros ouvrages de métal sont achetés tels quels).

- Les Faistiers vivent dans les maisons sylvestres en haut des arbres, un réseau de lianes et de passerelles relient entre elles les multiples plates-formes d’habitation. Certains des plus gros villages sont reliés entres eux par la voie des airs, même si le lien entre deux arbres est parfois un peu acrobatique (un simple corde ou parfois un système de poulie avec un collet en corde pour faire la traversée). Les Faistiers sont les architectes et pratiquent plus volontiers l’art (peinture, sculpture).

- Les Feuilleux vivent de façon complètement répartis parmi les autres castes du point de vue des habitations. Ce sont les spécialistes du négoce et du commerce. Ce sont eux qui partent en ville pour traiter les affaires et qui gèrent les ressources matérielles des villages.

- Pour finir, citons les Rouquins, ainsi appelé à cause de la teinte rouge dont ils s’enduisent le corps lors des combats. Ce sont les nomades de la communauté. Ils passent seulement quelques jours par mois dans les villages et sont le plus souvent en cavale dans la forêt, mais également en dehors ! Ils connaissent les chemins et la forêt par cœur, ce sont d’excellents rangers et ils manient l’arc avec une grande précision. Ce sont le plus souvent eux qui composent les unités d’archers de l’armée du Salthar, il s’agit du prix à payer pour leur autonomie...

3- Religion et traditions

3.1- Théologie et légende

Il s’agit d’une religion animiste. Les forestiers vénèrent le Premier Chêne. Il s’agit du plus ancien arbre de la grande forêt de Baomwalth, le plus ancien de tout Paorn à en croire les chants des bardes ! Cet arbre est considéré comme étant le protecteur de toute la forêt et par extension, des forestiers, un peu à l’image des Sylmarins avec le Sanctuarbre.

Les Libres Forestiers considèrent également le Premier Chêne comme le père nourricier de Paorn. Puisqu’il a été le premier arbre, il s’agit donc de celui qui a ensemencé ces terres.

Longtemps après, une fois les terres suffisamment riches, il s’est aperçu qu’il manquait d’espace pour ces nouvelles créations et il a créa donc les animaux pour manger les herbes et les hommes pour qu’ils surveillent les animaux.

C’est bien entendu une version simplifiée de la genèse vue par les Libres Forestiers.

3.2- Traditions

Les druides se chargent de la transmission des traditions et des règles de respect à apporter aux environs du Premier Chêne. Car une légende court parmi les Libres Forestiers, elle dit que l’arbre est vivant ! Les personnes qui n’auraient pas respectés le lieu sacré de son emplacement, ou qui aurait tentés de profaner l’arbre n’en n’auraient pas réchappé. Est-ce cela les nœuds aux formes étrangement humaines dans le tronc de l’arbre ? En tout cas, les druides aiment bien entretenir cette légende.

La cérémonie la plus importante que célèbrent les forestiers est la fête du renouveau qui a lieu à partir de la première pleine lune après les premiers bourgeons. Car il faut dire que le Premier Chêne donne toujours de nouvelles poussent chaque année... Lors de la célébration des premiers bourgeons, les jeunes couples en profitent pour celer leur union sous la protection du chêne. Ceci sous le couvert d’un druide.

Les nouveaux nés sont bénis par les druides sous cet arbre. Ces derniers récupèrent un peu de sève de l’arbre (ce sont les seuls autorisés à le faire) et ils le font avaler au nouveau né avec un peu de lait maternel. Ce dernier reçoit ainsi un peu de force divine en lui. Fait étonnant, cette sève est toxique pour les adultes et peut être carrément mortelle au moment de la puberté. Généralement, la sève est donnée au cours de la première année, après il est trop tard. Un Libre Forestier qui n’a pas subit ce rite est un peu mis au ban de la société. Il échoit de tâches ingrates et vit parfois une vie de reclus. Le fait est qu’ils vivent souvent moins longtemps, subissent plus souvent les maladies et sont plus sensibles à la nourriture sauvage (certains cas d’empoisonnement).

4- Et les autres peuples ?

Les Libres Forestiers entretiennent des relations amicales, bien que légèrement distantes, envers le Salthar à qui ils ont prêté allégeance. En fait, ils protègent ce pan de frontière des Burgons en gardant la forêt.

Par extension, les contacts avec les Burgons sont bien entendu plus froids. A l’image de ce qui se passe entre le Salthar et la Burgonnie en somme.

Les quelques rares Sylmarins qui viennent dans la forêt de Baomwalth sont bien acceptés, tout comme les semi-elfes apatrides qui se mélangent souvent aux Libres Forestiers.

Les orques se font plutôt rare dans cette région déjà très fréquentée par les humains. De toutes façons, ils ne sont pas particulièrement appréciés...

Les relations avec les Nains du Salthar sont plutôt tièdes. En fait, les deux peuples s’ignorent lorsqu’ils doivent se retrouver ensemble. Ils combattent sous les ordres du même roi, mais ils n’ont vraiment rien n’en commun.

Les lutins du Salthar sont vus comme une curiosité par les Libres Forestiers lorsque ces derniers se rendent en ville. Toutefois, ils n’y attachent pas plus d’attention.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.