SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Paorn > Scénarios > Individuels > Sous une façade honorable
Contribuer

Paorn

Sous une façade honorable

[Paorn, scénario]

dimanche 4 août 2002, par Sigfrid

Bloqués dans une auberge de montagne par la neige. Quand un huis-clos vous rapproche malgré-vous des autres visiteurs. Quand vous plongez dans les histoires de familles et les secrets bien gardés. Quand Oombar n’est pas très loin.

Avant-propos

Les chapitres présentés dans ce scénario représentent le déroulement global des événements. En revanche, les sous parties ne représentent pas la suite chronologique des événements, elles ne font que décrire l’environnement du chapitre en cours.

Au vu des nombreux PNJ présents dans ce huis-clos et de leurs activités croisées pendant cette aventure, il vous faut absolument bien maitriser leurs objectifs et emplois du temps respectifs afin de pouvoir animer cette partie avec la plus grande cohérence et lui donner toute sa saveur. L’un des principaux plaisirs pour les joueurs va être de démêler et trouver qui fait quoi dans cette histoire.

Il n’est fait mention d’aucun système de jeu pour vous permettre de l’adapter à votre système favori. Les tests de compétences sont indiqués tel quel entre parenthèses avec le niveau de difficulté relative. A vous de voir ce qui est le plus adapté pour votre système de jeu.

Ce scénario publié originellement en 2002 a été réécrit en 2012 afin de le remettre en forme et surtout de corriger les nombreuses fautes d’orthographe. J’espère qu’elles seront moins nombreuses aujourd’hui pour votre plus grand plaisir (soulagement ?).

Les protagonistes

  • Euric Grandever ; noble, fiancé de la jeune Evaine et fils de Ozenot.
  • Fara Grandever ; sœur cadette de Euric, prêtresse et garante des rites.
  • Ozenot Grandever ; le père. Chevalier et seigneur de « castel-du-col », aussi appelé « l’auberge du vieux castel ».
  • Evaine ; la jeune fiancée de Euric.
  • Cathérina ; la sœur aînée de Evaine, à sa recherche.
  • Maîtres Nascien et Ganor de Burd ; notaires portants les actes demandés par Euric.
  • Capitaine Iorga Karastu ; capitaine de la garnison du col. De mèche avec les Grandever.
  • Mahaut Forsali ; d’Arbenfeld au service du baron Romaillan pour empêcher la mission des notaires.
  • Enric Talusin ; Un riche marchand d’Arbenfeld ayant échappé de peu à des brigands menés par Flèche d’Argent !
  • Ivanu ; dans les habits d’un pauvre muletier de ces montagnes se cache Flèche d’Argent.
  • Terrence de Lamarri et Dazio Ronameccha ; deux burgons de retour dans leur pays et harcelés par les soldats.
  • Valentin Verdipalana ; Sous couvert d’un melkian attendant un courrier, il s’agit d’un espion burgon.
  • Gorba le svelte ; un saltimbanque doublé d’un espion saltharite sur la piste de Valentin.
  • Ernesti ; émissaire et courrier du baron de Merivin
  • Hazel ; serveuse et domestique de l’auberge
  • Riley ; Palefrenier et domestique
  • Lucianu ; Cuisinier et domestique

Prologue

« Gloire à toi maître des terres profondes
Gloire à toi qui encercle le monde
Accepte cette vie en offrande
Accorde lui le don des Dévoué
Puisse cette bénédiction te réincarner ».

Les échos des paroles du prêtre achèvent de s’éteindre dans la haute salle voûtée.

Une procession de fidèles encapuchonnés sortent en file et en psalmodiant des paroles inintelligibles.

La femme allongée sur l’autel est toujours inconsciente alors que son ventre de femme enceinte est pris de soubresaut. Deux hommes regardent tour à tour le prêtre et le ventre de la femme, attendant quelque confirmation.

- Oui, notre seigneur nous a entendus », enchaîne le prêtre.
« L’enfant à naître disposera du don. A vous de préparer sa venue. Les descendants des descendants des descendants de cet enfant devront être prêts à accueillir notre maître à tous. Faites que sa demeure soit la plus parfaite possible. »

- Je vous ai entendu. Il en sera ainsi fait grand Shalima. »

- Un dernier conseil Ramo », susurre le prêtre à l’attention de l’aîné des Grandever.

« Ne perdez pas la pureté de la lignée ou le pouvoir se dissipera. Souvenez-vous que seul les fils pourront perpétuer le don et que n’importe quelle femme ne fera pas l’affaire pour porter l’engeance… ».

- Vos paroles seront entendues grand Shalima. »

Sur les sentiers de montagne

Les joueurs sont en route vers le col des Grandes Forêts (que ce soit pour rejoindre l’Arbenfeld ou le Linamaz). L’hiver est légèrement en avance en ce mois de novembre et la neige devient abondante avec l’altitude. Le ciel est lourd et gris et de nouvelles chutes de neige menacent.

Sur le sentier, alors qu’ils sont encore à 2 heures de marche, ils peuvent apercevoir une petite carriole en arrêt précaire sur le côté du sentier. Celle-ci est en partie sur le dévers de la pente, uniquement arrêtée par un arbre. La mule semble épuisée et incapable de remonter sa charge. Deux petits hommes visiblement rondelets et vêtus d’épais manteaux examinent de façon dubitative la situation.

L’un d’eux aborde les joueurs en ces termes :

- Bonjour messires, j’ose espérer que vous n’êtes pas des brigands venus ajouter au malheur de deux pauvres citoyens ! ». Il ne portera la main à sa dague que si ceux-ci répondent par l’affirmative. Son air apeuré situe immédiatement son niveau dans le maniement des armes.
Rassurés, ces derniers se présentent sous les noms de maîtres Nascien et Garnor, notaires de Burd.

- Nous nous rendions à l’auberge du vieux castel où nous avons été mandés par le propriétaire de ces lieux et sans ce malheureux incident nous serions déjà en train de goûter la quiétude de ce lieu, les pieds au chaud. Peut-être voudriez-vous bien nous prêter main forte et nous tenir compagnie jusqu’à l’auberge ? »

La carriole est non seulement en dévers, mais surtout coincée par des roches présentes sous le manteau neigeux après sa glissade. La sortir de là ne devrait pas poser trop de problème à nos valeureux gaillards s’ils s’y mettent tous ensembles (test de compétence, difficulté moyenne). Pendant ce temps, nos chers notaires dirigent tranquillement la manœuvre sans donner le moindre coup de main. Si quelqu’un dans le groupe peut aussi s’occuper de la mule, ce sera un acte fort charitable et leur permettra d’atteindre l’auberge avant la nuit s’ils décident d’accompagner les notaires.

Chemin faisant, ces derniers pourront leur confier que l’on a demandé leur service pour régler quelques petites questions de propriété de terrain en Arbenfeld, suite à des héritages multiples. Rien de bien extraordinaire, mais qui remontait tout de même à plus de 300 ans pour l’un d’elle !
Ce n’est pas que la route soit si fréquentée, mais il se trouve que les rencontres sur ce chemin vers le col ne sont pas terminées. Un peu moins d’une heure après leur rencontre avec les notaires et qu’un grésil commence à tomber de façon sporadique, notre groupe entend un cri de femme et quelques rires gras d’hommes. Le chemin forme un coude et il est impossible de voir la scène qui se passe de l’autre côté.

Une femme encapuchonnée et armée d’une simple dague est acculée à la paroi rocheuse. Quatre hommes l’encerclent, l’arme au poing. L’un d’eux possède une arbalète légère (chargée), tandis que les autres sont armés d’épées. Un cheval (à priori celui de la femme) est au sol en train de souffler, un carreau d’arbalète planté dans la croupe. Si les joueurs n’interviennent pas, les brigands ne s’en prendront pas qu’à l’argent de la dame… Ces derniers, ne résisteront pas bien longtemps devant un groupe armé et déterminé et préféreront rebrousser chemin (par la pente de la montagne) plutôt que de se voir massacrés jusqu’au dernier.

Après une intervention quasi certaine des joueurs, ils pourront voir la jeune femme un peu plus en détail. Cette dernière possède un visage triangulaire et fin, les yeux verts et sans maquillage. Ses cheveux sont coupés courts (détail qu’ils pourront percevoir au moment où elle ôtera son capuchon). Elle a dans les 25 ans, se prénomme Cathérina et vit dans un gros bourg près de Burd. Cela dit, avant toute présentation ou remerciement, elle se penche immédiatement sur son cheval blessé après le combat. La blessure est sérieuse et un sang épaissi par le froid se répand sur sa robe. Cela dit, ce n’est pas irrémédiable si quelqu’un s’en occupe (test de compétence, difficulté moyenne), dans le cas contraire, le cheval décèdera, le froid n’arrangeant pas les choses.

Le plus urgent étant passé, les présentations pourront se faire et elle remerciera chaleureusement ses sauveteurs. Quant à sa raison d’être sur ce chemin au début de l’hiver :

- Je me rends à l’auberge du vieux castel. Evaine, ma sœur cadette, s’y trouve en compagnie de son… (elle marque un temps d’hésitation) « fiancé ». Je viens prendre de ses nouvelles, car depuis que ce dernier est venu l’acheter avec une grosse dot, elle montre une distance que je ne lui connaissais pas. ». Ses propos sont amers et elle semble en même temps un peu inquiète. « Mais parlons plutôt de vous. Que me vaut votre heureuse intervention et la chance que votre chemin ai croisé le mien au moment où j’en avais le plus besoin ? Vous rendez-vous également à l’auberge ? », demande-t-elle cette fois-ci avec le sourire.

Au joueur de faire leur laïus, les notaires (s’ils sont présents) se présenteront également avec la même emphase que lors de la rencontre avec les joueurs. Ils parleront bien entendu de ce qu’ils vont y faire et des actes notariés qu’ils amènent au chef de ces lieux. A ce moment, Cathérina va furtivement perdre son sourire et plisser ses yeux, montrant ainsi l’intérêt qu’elle pourrait porter à ces documents (v. plus loin le passage relatant les objectifs de chacun). Ceci sera perceptible à toute personne qui guettait sur elle une réaction (Test de compétence, facile) ou alors à ceux qui l’avaient dans son champ de vision (test de compétence, difficile). Elle ne répondra bien entendu à aucune question sur ce point et niera tout changement d’expression.

Le reste du chemin se poursuit sans encombres jusqu’au col, mis à part la neige qui commence à tomber de plus en plus fortement et la nuit qui arrive.

(à suivre dans le pdf)

— 

Retrouvez l’ensemble du scénario avec les illustrations et les annexes en téléchargement.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.