SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Pendragon > Scénarios > Enquêtes > Joute pour un mariage
Contribuer

Pendragon

Joute pour un mariage

vendredi 18 août 2006, par Sigurd Njord

Introduction

Cette aventure est destinée à de jeunes chevaliers non mariés. Elle peut permettre éventuellement à l’un d’entre eux de se marier et d’acquérir un manoir et des terres (mais cela lui apportera aussi une désagréable surprise) ou au minimum de jouter contre d’autres jeunes chevaliers.

Les joueurs apprennent que Sire Brann, un riche seigneur des environs, qui a la réputation d’être riche, bien que pas toujours très honnête (Trompeur à 16) organise un tournoi afin de marier sa fille Alice de 17 ans au vainqueur de la joute. Le tournoi a lieu dans trois semaines et de nombreux envoyés sont partis visiter les terres des chevaliers des environs afin d’avertir un maximum de jeunes chevaliers. Cela paraît assez rapide pour organiser un tournoi, mais la chose n’est pas exceptionnelle en soi.

L’intrigue

Dame Alice a fauté avec un barde de passage au château. Un mois plus tard, elle s’aperçoit qu’elle est enceinte. Ne pouvant cacher la chose plus longtemps, elle en parle à sa Dame de compagnie qui en avertit à son tour, Sire Brann. Ce dernier ne souhaite pas porter le discrédit sur sa famille. Il a donc l’idée de marier sa fille au plus vite en organisant un tournoi afin de sauver la face. La dote qui est offerte au vainqueur de la joute est loin d’être négligeable et Sire Brann espère ainsi que cela sera suffisant pour faire taire le mari.

Le tournoi

Il est organisé devant le château. Tout participant doit s’inscrire auprès du Sénéchal Jean. Tout jeune chevalier peut s’inscrire, pourvu que sa réputation ne soit pas ternie par quelque crime ou forfait notable.

Des tribunes ont été dressées à la hâte. Dame Alice est présente à côté de son père dans la tribune d’honneur. Elle est d’une beauté moyenne (11) et paraît triste. La dote est constituée d’un manoir et de terres de Pop 2 et 4 £ d’argent.

Si on demande pour quelle raison Sire Brann veut la marier de cette manière un peu originale, il sera répondu que Sire Brann apprécie la bravoure et souhaite voir sa fille se marier avec un jeune chevalier Valeureux et prometteur.

Le tournoi réunit un certain nombre de chevaliers ordinaires, pour la plupart assez jeunes, et un ou deux veufs un peu plus expérimentés. Tous sont motivés par la dote relativement élevée qui est donnée à l’heureux élu.

Sont présents tous les chevaliers au service de Sire Brann. Cela témoigne de l’importance qui est donné à l’événement. Cela est aussi l’occasion pour les joueurs de connaître ce qui sera peut-être sa belle famille :

- Arnold, le frère aîné et héritier de Sire Brann.

- Felelolie, 2eme enfant, sœur aînée de Dame Alice, et son mari Sire Nidian. Curieusement, ce dernier a été choisi par Sire Brann, et le mariage de Dame Felelolie a été organisé longtemps à l’avance.

- Elias, 3eme enfant et 2eme fils de Sire Brann

- Semond, dernier fils de Sire Brann, 15 ans, écuyer de Sire Nidian

Le mariage

Le mariage est célébré dès le lendemain avec le vainqueur de la joute. Un refus du vainqueur d’épouser Dame Alice serait considéré comme une insulte mortelle et provoquerait la colère de toute sa famille.

Un banquet est organisé, rien ne manque et des trouvères ont même été invités pour l’occasion.

Si l’un des joueurs est vainqueur de la joute, il s’apercevra vite au cours de sa nuit de noces que sa femme n’est plus vierge. Celle-ci accouchera 7 mois plus tard. Cela fera jaser.

Si le personnage fait part de ses doutes à Sire Brann, ce dernier lui répondra :

" Je crois qu’il n’est pas dans notre intérêt de porter sur la place publique des rumeurs infondées. Si ma fille était répudiée, je prendrais cela pour une offense personnelle. Voyez plutôt le bon côté de la chose : ma fille est forte et vous donnera d’autres enfants. Quant à moi, je vous saurais gré de la protection que vous lui apporterez. Soyez un bon mari pour elle et je vous apporterai toujours mon soutien, même dans les moments difficiles. "

Si l’époux se tait

Si le mari décide de garder le silence, il peut alors cocher Modeste et Miséricordieux. Il a aussi - 1 en Honneur. Dans ce cas, le joueur pourra être assuré du soutien sincère de Sire Brann, tant qu’il se comporte bien avec sa fille. Sire Brann est un fieffé coquin, mais il sait aussi être Généreux envers ceux qui lui sont fidèles.

L’enfant naîtra 7 mois plus tard. Si c’est un mâle, et donc l’héritier probable du joueur, il pourra être intéressant de voir comment celui-ci réagira. Voir les développements possibles.

Si le scandale éclate

Si la mari répudie sa femme, l’affaire fera scandale. Sire Brann se dira profondément insulté par les calomnies portées à l’encontre de sa famille et cherchera à laver cet affront dans le sang. Cela sera l’occasion d’un siège, ou au mieux, d’un duel judiciaire à mort entre son champion et le gendre récalcitrant. Le joueur peut alors cocher Fier et Cruel, mais il obtient aussi +1 en Honneur. Il se sera fait dans tout les cas un ennemi mortel de Sire Brann et cela pourra être assurément une source non négligeable d’ennemis.

Développements possibles

Si le joueur traite bien Dame Alice et son enfant, il pourra cocher Miséricordieux. Dans le cas contraire il pourra cocher Cruel.

Il serait assez intéressant que l’enfant qui va naître soit d’origine Féerique. En effet, l’enfant pourra se voir ainsi doté de pouvoirs particuliers et être, selon le choix du MJ, soit un atout pour ce joueur, soit une source d’ennuis potentielle.

Le Barde, père naturel de l’enfant, pourra éventuellement se manifester par la suite. S’il arrivait quelque chose de fâcheux à l’enfant, dont le joueur serait responsable, il est peu probable que Sire Brann en veuille au joueur, si les apparences sont sauves. Par contre, le père naturel de l’enfant pourra alors se manifester et demander réparation au joueur.

Si Dame Alice venait à décéder de façon suspecte, Sire Brann cherchera à faire toute la lumière sur cette affaire et tentera sûrement de punir son gendre.

Si Dame Alice était maltraitée, tôt ou tard, l’un de ses frères ou bien son père viendront demander des comptes au joueur.

Si Dame Alice est traitée correctement, mais pas son enfant, elle en voudra terriblement à son mari et demandera de l’aide à l’un de ses frères ou bien à un chevalier Miséricordieux mais Arbitraire qui s’indignera du traitement infligé à l’enfant. Encore une fois, le père naturel de celui-ci pourra se manifester.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.