SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Point zéro > Aides de jeu > Univers de jeu > EMPIRE KESHITE
Contribuer

Point zéro

EMPIRE KESHITE

mardi 2 juin 2009, par Twinky

L’Empire Keshite est la civilisation la plus ancienne d’Aurilla. Mélange subtil de modernisme est de traditionalisme, la vie dans l’Empire est bien loin de celle des mégalopoles surpeuplées de l’Egide. Sa situation géographique lui permet de bénéficier d’un climat chaud dans sa moitié nord et tropical dans sa partie sud. Sa population s’élève à 190 millions d’individus, dont plus de 60% vivent dans le sud-est du continent. La capitale, Ségul, dont l’architecture moderne des quartiers du centre imite les ancestraux palais Keshite, est célèbre dans le monde entier.

DEPLACEMENTS

Les Keshites de l’est civilisé utilisent des moyens de locomotion comparables à ceux des Egidéens, bien que les réseaux routiers soient considérablement moins développés. On dénombre cependant beaucoup plus de véhicules aériens à technologie MHD, particulièrement dans les anciennes cités, mais ces derniers ne sont pas utilisés en milieu désertique en raison des risques d’avaries dues aux particules de sable. Les grands nomades du centre, ainsi nommés en raison des immenses caravanes qui sillonnent le désert, utilisent très peu de véhicules motorisés, au mieux d’antiques traceurs à chenille, véhicules monoplaces robustes et très rapides conçus pour se déplacer à grande vitesse dans le désert. Les caravanes, quand à elles, sont en général constituées de "glisseurs", immenses barges que les voiles en céramique propulsent sur le sable fin du désert.

ECONOMIE

L’Empire Keshite est un continent riche et prospère : de nombreuses ressources naturelles, un climat plutôt agréable, des paysages magnifiques et une politique efficace font de cette nation l’une des destinations privilégiées du tourisme mondial, des investisseurs et des riches hommes d’affaires en général. Mais l’Empire est surtout célèbre pour son système financier : les établissements bancaires Keshites sont réputés pour leur fiabilité et leur conception paranoïaque du secret bancaire, qui font d’eux, selon certains, la plaque tournante du blanchiment d’argent mondial. La plupart des fonds des grandes corporations transitent par l’Empire, qui brasse ainsi d’énormes capitaux. La bourse Keshite, située à Jalad, est par ailleurs le premier établissement boursier d’Aurilla.

ENERGIE

L’Empire utilise principalement l’énergie nucléaire. Les plaines balayées par les vents violents issus du grand désert fournissent une énergie propre, et de grands champs d’éoliennes couvrent une bonne partie des terres arides du nord. Les grands nomades du désert, quand à eux, utilisent alternativement énergie solaire et combustible. L’énergie éolienne sert principalement à propulser leurs immenses barges.

FORCES ARMEES

Les forces armées dépendent directement de l’Empereur. En temps de paix, elles jouent un rôle de forces de maintien de l’ordre. On les trouve principalement dans l’est civilisé du continent, et particulièrement dans les anciennes cités. A l’exception du désert, entièrement sous le contrôle des grands nomades, l’Empire est un continent extrêmement milicé. Totalitaire diraient certains : des escouades patrouillent régulièrement les rues des grandes villes et le long des routes, et les arrestations et les exécutions sont sommaires en cas de crime avéré. Pire, les nombreuses "unités de répression", gigantesques monstres de métal arachnoïdes entièrement automatisés, font régner l’ordre par la terreur : omniprésents, personne n’échappe à de tels engins lorsqu’ils basculent en "mode d’alerte répressive", et le malheureux criminel fini souvent contre un mur criblé de balles. De plus, et même si c’est extrêmement rare, ces unités sont parfois sujettes aux bavures, raison pour laquelle personne n’aime rester longtemps dans leur champ d’action, innocent ou pas. Les forces armées, à l’image de l’Egide, disposent d’un matériel très performant et parfaitement entretenu : combinaison ELITE, AT-GEOD, véhicules d’intervention rapides, blindés d’assaut, Service Médical Mobile d’Assistance d’Urgence (SMMAU), et même dans certains quartiers impériaux, des véhicules aériens blindés à technologie MHD.

GEOGRAPHIE

Foisonnant. Si un mot définit le continent Keshite c’est bien celui ci. Un climat variant entre le chaud et le tropical, accompagné de précipitations printanières importantes, règne sur l’ensemble du territoire. Schématiquement, l’Empire est divisé en deux zones distinctes séparées par la chaîne verdoyante des monts d’Ikeleh : l’inhospitalier désert Keshite, territoire des grands nomades, et l’est civilisé, ou l’on trouve les anciennes cités, ancrées telles des joyaux dans leur écrin, au cœur de la savane. Le climat le plus agréable se situe au centre sud-est du continent, là ou s’est développée l’immense forêt tropicale d’Abaï.

JUSTICE

La justice est dure quand elle n’est pas directement expédiée par les unités de répression... Les peines sont lourdes, et toute atteinte à la vie privée est passible de représailles sévères. De plus, chaque individu peut choisir de se faire justice, en toute légalité, en cas de crime avéré (de nombreux Keshites sont armés, et l’armement est en vente libre. Seule son utilisation est prohibée). La peine de mort existe et puni les crimes les plus graves, comme le meurtre ou le viol. Servage, et emprisonnement à perpétuité sont monnaies courantes, et parfois pour des crimes considérés ailleurs comme mineurs (vol, trafic...).

Les unités de répression sont un cas particulier : lorsqu’elles sont témoin d’un crime (quel qu’il soit, même mineur), elles basculent immédiatement en "mode d’alerte répressive". Toute tentative de fuite à partir de ce moment signe l’arrêt de mort du criminel. Celui-ci, mis aux arrêts, sera par la suite jugé en fonction des enregistrements contenus dans la boite noire de l’unité. Pour les crimes majeurs (meurtre, viol...), le "mode d’alerte répressive" consiste souvent à cribler de balles 16 mm l’individu en question, sans passer par la case arrestation. Ces machines sont implacables, redoutables et redoutées.

Les crimes impliquant des personnalités haut placées dans le gouvernement ou des étrangers, sont directement soumis au jugement de l’Empereur. Celui-ci a, par ailleurs, toujours le dernier mot en matière de justice : il lui est possible, par exemple, de gracier un condamné à mort, même si ce genre d’intervention reste exceptionnelle (et de toutes façons jamais désintéressée).

LANGAGE ET ECRITURE

Le Keshite est la langue officielle parlée sur l’ensemble du territoire, mais il est encore possible de trouver une multitude de jargons locaux. L’Athaléen est très peu usité, et, tout comme en Egide, est la langue scientifique usuelle.

LOISIRS

L’Empire offre à l’étranger l’aspect d’une nation très respectueuse des lois et des traditions. Les distractions les plus communes en Egide se retrouvent bien entendu en terre Keshite, mais à un degré moindre. Certains loisirs, comme les univers virtuels, sont considérés comme fortement subversif, et ne rencontrent pas le même succès qu’en Egide. En revanche, les rencontres de SpinBall, et d’autres sports violents, sont de plus en plus populaires.

L’élite de l’Empire est particulièrement friande de rencontres intellectuelles dans les grands salons de Segul. L’Empire possède en effet un important patrimoine historique et culturel qui fait passer cette nation pour la " Terre Promise des Philosophes ".

En revanche, on ne compte plus les petits trafics et les salles de jeu illégales, qui malgré une politique de répression forte, sont tolérées dans la plupart des Saags.

De même, la prostitution est souvent une institution dans certaines régions, mais encore une fois, cette décision est à attribuer au Laun-Saag local.

MORPHOLOGIE

Les Keshites sont plutôt grands, la peau très mate, les cheveux le plus souvent noirs et raides, et les traits anguleux. Leurs yeux, d’un bleu ou d’un vert très clair, font un contraste saisissant avec leur visage taillé à la serpe. On dit souvent que lorsqu’un Keshite vous parle, on a l’impression qu’il vous perce l’âme. Quand aux femmes Keshites, elles comptent parmi les plus belles et les plus sophistiquées d’Aurilla.

POLITIQUE

L’Empereur, Alham Laun-Seh, est omnipotent, cumulant les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires. Il est assisté par une série de conseillers politiques, économiques et militaires. Ces conseillers n’ont aucun statut fixe, et sont choisis par l’Empereur lui-même. Le continent est divisé en régions, les "Saags", dirigés par un plénipotentiaire nommé par l’Empereur, un "Laun-Saag". Le titre de "Laun-Saag" est le plus élevé après celui d’Empereur, et donne à son titulaire, en tant que représentant impérial, les quasi-pleins pouvoirs sur son territoire. Le Laun-Saag administre ainsi sa région comme il l’entend, tant qu’il rempli les objectifs définis par l’Empereur et qu’il lui rend des comptes. C’est la raison pour laquelle il est difficile de définir une politique globale dans l’Empire, car chaque politique régionale est unique. Le Saag le plus "émancipé" de la volonté de l’Empereur reste celui du grand désert, dont les peuples nomades ont toujours eu une réputation de rebelles à l’autorité.

VIE QUOTIDIENNE

L’Empire est une nation extrêmement traditionaliste, et la vie d’un citoyen Keshite est extrêmement contraignante dans le sens ou les lois auxquelles il doit se plier non seulement aux lois éditées par le Laun-Saag, mais aussi des lois non-dites. Pour ces raisons, un citoyen quitte rarement le Saag où il est né. Pour ces mêmes raisons, les Ethnolégistes sont des hommes extrêmement respectés en Egide.

Les Keshites ont une réputation de baratineurs dans les autres nations, très certainement en raison de leur important folklore verbal et de l’origine des meilleurs diplomates d’Aurilla : les Sihns.

L’ordre des Sihns est un ordre extrêmement respecté dans l’Empire, presque religieusement. Traditionnellement, des processions sont organisées dans le grand désert jusqu’au Pilier, où sont déposées diverses offrandes.

La politique Keshite met en exergue le noyau familial, ce qui renforce d’autant un sentiment patriotique fort.

La face cachée de cette politique est l’existence d’un courant nationaliste important dans l’Empire, souvent soutenu par les Laun-Saags eux-mêmes.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.