SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Polaris > Aides de jeu > Azurane 3 Project > Une créature : l’Amphisbène
Contribuer

Polaris

Une créature : l’Amphisbène

jeudi 27 janvier 2011, par rodi

L’Amphisbene est une créature qui règne en maître dans les niveaux inférieurs de la station et qui de temps à autre monte dans les niveaux supérieurs pour se repaître de quelques innocents...

La création du monstre

La mère des fourmis est une création de Flavius Sallustus, le scientifique en chef de la station, remontant 5 ans. Il souhaitait à cette époque créer son chef d’oeuvre génétique en croisant plusieurs des échantillons disponibles dans les archives de son laboratoire. Afin de rendre son chef d’oeuvre encore plus époustouflant, il a consulté d’autres archives, celles de la bibliothèque. Pour cela, il a été aidé par Cicéro. Ce dernier ne sait pas vraiment ce que cherchait Sallustus mais il s’est inquiété à l’époque de laisser consulter certaines archives à un homme dont la science et la maîtrise de la génétique pouvait amener à créer des chimères. Cependant, les années ont passé et Cicéro a oublié.

Lors de ses recherches, Sallustus est tombé sur une archive réellement très ancienne. Cicéro n’a d’ailleurs pas pu la dater. Il y a trouvé une mention au sujet d’une créature appelée Amphisbène. Le texte raconte l’histoire de soldats, d’un certain Caton, traversant les déserts d’Afrique :

« Nous allons chercher ces reptiles de Libye pour nos morts raffinées ; l’aspic est un objet de commerce ! L’hoemorrhoïs, autre serpent qui ne laisse pas aux malheureux une goutte de leur sang, déroule ses anneaux écailleux. Puis, c’est le chersydre destiné aux plaines des Syrtes perfides, et le chélydre qui laisse une trace fumante, et le cenchris qui glisse toujours tout droit et dont le ventre est tacheté comme l’ophite thébain, l’hammodyie, dont la couleur ressemble, à s’y méprendre, à celle du sable, et le céraste vagabond et tortueux, et le scytale, qui seul, durant les frimas épars, s’apprête à jeter sa dépouille, et la brûlante dipsade, et le terrible amphisboene aux deux têtes, et le natrix, fléau des ondes, et le jaculus ailé, et le paréos dont la queue marque sa route, et l’avide prester, qui ouvre sa gueule écumante et béante, et le seps venimeux, qui dissout les chairs et les os, et celui dont le sifflement fait trembler toutes ces bêtes terribles, celui qui tue avant de mordre, le basilic, terreur des autres serpents, roi des déserts poudreux. »

_ Lucain, pharsale, livre IX[4]"

Totalement subjugué par le serpent à deux têtes, le scientifique a décidé de récréer coûte que coûte l’amphisbène. Malheureusement pour lui, ses premières tentatives furent des échecs. Obstiné, il continua cependant, sombrant dans la folie, en essayant sans cesse d’améliorer sa créature. Et un jour, il y a de cela 5 ans, il parvint enfin à faire vivre son chef d’œuvre et à le faire subsister plus de quelques jours. Les mois ont passé et le monstre a grandi jusqu’à atteindre sa taille adulte, de plus de 4 mètres. Durant ses nombreuses expériences, Sallustus a remarqué que les capacités de la créature dépassaient ses rêves les plus fous... Il a en effet compris, au terme, d’une batterie de tests, que la créature était hermaphrodite et que son système de reproduction était très performant... Craignant un accident et la naissance de rejetons incontrôlables, il a décidé de faire le nécessaire et a stérilisé la créature. Il a cependant conservé les résultats de examens. Ces derniers intéresseraient plus d’un savant de l’extérieur... Il a de plus remarqué que l’amphisbène avait développé la capacité à régénérer les blessures et à soigner les troubles internes à son organisme... Pour résumer, la créature est bel et bien le chef d’oeuvre génétique dont Sallustus a toujours rêvé... Malheureusement pour lui, le rêve s’est transformé en cauchemars.

La créature

L’amphisbene est un serpent possédant une tête à chaque extrémité. Elle pèse environ 50 kilos et mesure environ quatre mètres. Ses écailles très tranchantes lui permettent de déchiqueter les proies qu’elle parvient à enserrer. Elle est très discrète et s’adapte très vite à toutes les situations. Les nombreuses expériences menées par Sallustus ont attisé sa violence et son vice. Elle se comporte donc comme un véritable assassin.

For Con Coo Ada Per Int Vol Pre
21 17 20 19 15 * 16 20

Attributs secondaires : Modificateurs de dommages au contact : +5 / Résistance aux dommages : -6 / Réaction : 19.

Compétences : Athlétisme : 18 / Furtivité : 15 / Attaque : 18 / Observation : 14.

Attaque : Constriction (voir les dommages de constriction page 83 et les multiplier par 3 à cause des écailles qui lacèrent les proies) / Morsure (dom : 2d10 au 1er tour puis 3d10 de venin au tour suivant puis 4d10...), les effets de venin sont une vive sensation de brulure.

Localisation : 1-2 : tête / 3-18 : corps / 19-20 : tête.

Régénération génétique : L’amphisbène régénère et un récupère un niveau de blessure dans le corps par tour. Sallustus ne sait pas vraiment d’où vient cette particularité qui ne touche que le corps et pas les têtes.

La créature aujourd’hui

Il y a un an de cela, la créature a réussi à fuir du laboratoire secret de Sallustus se trouvant dans les bas fonds de la station. Totalement affolé, il n’a su que faire et a préféré taire la catastrophe. Mais les mois ont passé et Sallustus, rassuré de ne pas la voir réapparaitre, l’a plus ou moins oublié. En réalité, la créature n’a pas disparu mais a pris la décision de rester discrète de nombreux mois se nourrissant de rats et de bestioles des bas fonds.

Elle est réapparue il y a trois mois dans un appartement du niveau intermédiaire de la station. Elle y est parvenue en se déplaçant dans les conduits qu’elle connaît désormais parfaitement. Sur place, elle a littéralement massacré un couple. L’affaire a été portée devant les tribunaux et un innocent dénommé Gracchus a été condamné. Il devrait prochainement être conduit à la surface.

L’amphisbène est actuellement endormie pour quelques semaines mais pourrait se réveiller et réaliser un carnage tel que des personnages découvrant la station pourrait trouver un vrai charnier...

Si vous souhaitez en savoir davantage sur cette créature mythologique, vous pouvez consulter la fiche wikipedia.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Philippe Tessier comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Philippe Tessier et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr