SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Polaris > Aides de jeu > Matériel, équipement & technologie > Les poisons en République du Corail
Contribuer

Polaris

Les poisons en République du Corail

dimanche 26 septembre 2010, par Gabriel

Quelques nouveaux poisons disponibles dans les environs de la République du Corail. Ils proviennent d’espèces existant réellement et peuvent être utilisés par tout assassin qui se respecte. D’autres poisons viendront sûrement dans l’avenir.

Le milieu sous-marin fourmille d’animaux venimeux, desquels on peut retirer, pour peu qu’on les connaisse, un grand nombre de poisons dangereux pour l’homme.
Il existe deux possibilités : soit l’animal produit lui-même la toxine mortelle, auquel cas on la retrouvera dans des glandes assez faciles à localiser (elles se trouvent la plupart du temps à la base des épines ou des organes injectant le poison) ; soit il la produit en ingérant des micro-organismes toxiques, auquel cas elle sera plus diffuse, et concentrée en divers endroits de l’animal.
En terme de jeu, la connaissance d’un de ces poisons est subordonnée à la réussite d’un test de Sciences [poisons], dont la difficulté dépend de la rareté / célébrité de l’animal en question. Si la toxine est diffuse parce qu’ingérée par le poisson, un test de Sciences [chimie] sera nécessaire pour la récupérer, en plus du test de Sciences [poisons], sans compter qu’un matériel plus pointu sera nécessaire.
Pour l’ensemble de ce qui suit, on considérera qu’une dose de poison correspond au volume d’une ampoule en verre (15 ml), qui peut être contenu dans une seringue d’un cm de diamètre sur une dizaine de cm de long.

Tetrodoxine (TTX)

Cette toxine provient de micro-organismes, ingérés par les animaux sous-marin. Au fur et à mesure qu’il en consomme, certaines parties de l’animal se « chargent » en toxine, potentiellement mortelle. La dose couramment létale de ce poison est aux alentours de 0,3 mg/kg. Le poisson emblématique concentrant cette toxine est le « fugu », que l’on trouve dans les coraux de la République. Le poison est concentré dans le foie, les ovaires, la peau et les intestins. D’autres animaux fréquentant les eaux de la République sont aussi porteurs de tetrodotoxine : le poisson-perroquet (chairs), le crabe Atergatis (viscères), l’étoile de mer Astropecten polyacanthicus (viscères), le « poulpe à anneaux bleus » Hapalochlaena maculosa (morsure du bec ?)

Mode de contamination = ingestion le plus couramment, inoculation possible

Modificateur de détection = goût (-8), odeur (-8)

Délai d’action = par ingestion, environ 40 minutes, par inoculation, environ 2-3 minutes

Virulence / évolution = ingestion : 2D6 + 1D6 / heure (4 heures)
inoculation : 3D6 + 1D6 / 2 minutes (6 minutes)

Modificateur de diagnostic = +3

Modificateur de guérison = +0

Seuils / effets =

  • 5 = Nausées, vomissements (malus – 2)
  • 10 = Perte de la motricité fine, tremblements (-4, COO – 4)
  • 15 = Hypotension et hypothermie légères (-6, FOR et PER – 4)
  • 20 = Paralysie des membres inférieurs (-8, déplacement réduits à 0)
  • 25 = Dysphasie (-10, impossibilité de produire le moindre son)
  • 30 = Arrêt respiratoire, puis cardiaque

Venin des poissons-pierres

Trois toxines différentes (verrucotoxine, stonustoxine, trachynilysine) viennent des différentes espèces de ce poisson, réputé être le plus dangereux au monde pour l’homme. Sa piqûre est extrêmement douloureuse, à tel point que certaines victimes envisagent avec joie l’amputation du membre concerné. Dans la moitié des cas, les dérivés morphiniques sont insuffisants à combattre les effets de la douleur. Les toxines se trouvent à la base de chacune des 13 épines dorsales du poisson, dans des glandes placées par paires. La dose couramment létale est estimée à 0,3 mg/kg. Chacune des glandes contient environ 5 mg de venin. Ce poisson vit dans des zones rocheuses ou des épaves peu profondes. Même en cas de guérison, les douleurs initiales perdurent plusieurs heures.

Mode de contamination = inoculation (piqûre le plus couramment), ingestion

Modificateur de détection = aucun

Délai d’action = immédiat

Virulence / évolution = inoculation / piqûre = 4D6 + 1D6 / minute (3 minutes)
en cas de piqûre accidentelle, + 1D6 par épine ayant piqué la victime
ingestion = 2D6 + 1D6 / heure (4 heures)

Modificateur de diagnostic = + 7

Modificateur de guérison = 0

Seuils / effets =

  • 5 = Forte douleur irradiante, œdème local (-2, COO, PER, INT, VOL -4) + Test de CON = syncope en cas d’échec
  • 10 = Nausées, vomissements (-4)
  • 15 = Céphalée aigüe, chairs localement nécrosées (-6, COO, PER, INT -2)
  • 20 = Hypothermie, hypotension (-8, FOR -4)
  • 25 = Convulsions
  • 30 = Arrêt cardiaque

NOTE : Une personne compétente en Sciences [Chimie] et Sciences [poison] est potentiellement capable d’isoler un enzyme du venin de poisson-pierre particulièrement intéressant, la hyaluronidase. C’est un fluidificateur qui accélère la diffusion d’un produit dans un organisme : ses effets sont équivalents, en terme de jeu, à une dose de poison supplémentaire (+ 1D6).



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Philippe Tessier comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Philippe Tessier et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr