SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Polaris > Aides de jeu > Nations, factions & organisations > Ithak, une communauté d’adaptés de la surface
Contribuer

Polaris

Ithak, une communauté d’adaptés de la surface

dimanche 30 mars 2014, par rodi

Ithak est un village de mutants se trouvant sur le continent européen à environ 500 kilomètres au Nord de Kâ. Cependant, il pourra se trouver n’importe où la surface du globe. Il est composé de 300 habitants vivant dans des habitats troglodytes. C’est une création du généticien, à l’origine de l’Intelligence Artificielle Utopia 2.0 et de la station Azurane 3.

Les habitants du village

Les 300 habitants sont dirigés par un mutant du nom d’Ulys, le Roi d’Ithak. Âgé d’une cinquantaine d’années, il est respecté et aimé de sa communauté. Il a pris la place de son père Laërte, lorsque ce dernier est mort. On raconte que la communauté a été fondée par ce dernier. Il est d’ailleurs probable qu’à la mort d’Ulys, son fils ainé, Telemak, prenne la tête du village. Il en est ainsi. Telemak est le fruit de l’amour de Ulys et de sa compagne Penelopp. A l’image de cette famille, les habitants sont souvent en couple et certains ont des enfants. Le langage partagé par tous est le Kern, langage rauque et guttural, dérivé de grognements animaux. Cependant, les érudits maitrisent également le Terra Azuran. Cela permet de communiquer avec d’autres groupes venant des fonds marins. Un homme d’une quarantaine d’années, guide et explorateur de la surface passe notamment de temps en temps et entretient avec les habitants de très bonnes relations.

La communauté est organisée en caste réunissant les hommes d’un même métier et leur famille. La plus puissante est celle des artisans. Ces derniers sont dirigés par Eumée, un homme robuste d’une cinquantaine d’années, qui sert aussi de bras droit à Ulys. Les objets produits par la caste valent à la communauté une petite réputation. Ils sont d’ailleurs troqués à un groupe de Ferrailleurs qui, en échange, procure aux habitants des produits des fonds marins, nécessaire à la survie de la communauté.

La deuxième caste est celle des mineurs. Ils creusent les mines situées sous les habitats troglodytes. On trouve toute sorte de métaux comme le fer ou le cuivre. Métaux transformés et sculptés ensuite par les artisans. Le chef de la caste est Adès, que les habitants surnomment le chef du monde d’en dessous.

La troisième caste est celle des combattants chasseurs. Leur rôle est de protéger et nourrir la communauté. Ils sont une vingtaine. Il faut bien avouer que ce sont davantage des chasseurs que des guerriers. Malgré tout, avec les rumeurs actuelles, ils se préparent ardemment à défendre Ithak. Pour cela, ils réfléchissent à la façon de défendre le site troglodyte. A ce jour, le sentier menant à la caverne d’entrée du complexe troglodyte a été piégé de trous camouflés par des gravats et d’autres pièges ont été placés dans différentes galeries, désormais interdites. Il s’agit de mécanisme à base de pieux ou de lames… Cela ne devrait pas surprendre d’éventuels assaillants mieux armés… Le chef de la caste est Antinos. On raconte que c’est un rival d’Ulys et qu’il aimerait prendre à la fois son trône et sa couche…

Il existe dans une salle souterraine une petite rivière d’eau potable. Elle a été préservée de la pollution et des conséquences des Grands Cataclysmes. L’air y est également respirable. Cette salle, ainsi que les voisines, est le domaine de la quatrième caste, celle des agriculteurs. Elle est dirigée par un homme sage et sans histoire appelé Enok.

Le dernier groupe est celui des mystiques. Ils sont cinq sous la direction d’un mutant très mystérieux, aux pouvoirs terribles, appelés Omere. On les voit peu, car ils sont souvent dans une salle souterraine, profondément enfouie, appelée le Temple. On dit qu’ils y prient les esprits et divinités protectrices de la surface afin d’implorer Gaïa, la Terre Mère de ne plus se faire du mal. Lors de la venue des Ferrailleurs, un mystiquet est présent et fait office de traducteur. La maîtrise du Terra Azuran le permet assez facilement. Les mystiques sont aussi des érudits aux connaissances étonnantes et nombreuses… Omere est un porteur du Polaris solaire. Il manipule des effets de modification de l’environnement et peut modifier l’atmosphère et la température.

Une fois par Cycle, environ une fois par cycle lunaire, les chefs de caste se réunissent sous la direction d’Ulys et prennent les décisions pour le bien de la communauté. Actuellement, les débats entre Ulys et Antinos sont de plus en plus houleux.

Les habitats troglodytes

Le site du village se trouve sur les contreforts d’un relief donnant sur une vallée, creusée par une érosion millénaire, mais désormais asséchée. On y monte par un petit sentier, large d’un mètre environ, taillé dans la roche. Par endroit, le sentier, étrangeté de la nature, donne sur le vide. Ce sont à ses endroits que les trappes ont été placées par les combattants. Une fois en haut du sentier, après une montée en lacet de cinq cent mètres, les visiteurs arrivent dans une petite salle, sas avant l’entrée dans le complexe. On s’y présente et on y laisse ses armes.

On descend ensuite un chemin tortueux et bas de plafond menant une première grande salle commune. Elle donne sur plusieurs issues menant à d’autres salles, menant elles même à d’autres salles. Si nous ne les citerons pas toutes, il en existe de plus importantes que d’autres comme les salles communes de chaque caste, les dortoirs de plus ou moins grande importance, les ateliers, les champs de culture, les mines, les cuisines, la salle du trône et le Temple.

Cette dernière pièce mérite un paragraphe, par le secret qui l’entoure. Le temple est le lieu du culte à Gaïa, la Terre Mère, mais aussi la pièce où se trouvent la plupart du temps les érudits et Omère. Leur nombre de 5 est étonnant pour une communauté de 300 habitants. Cependant, cela ne pose pas de problème à la communauté qui se sent protégée par les activités cultuelles des mystiques. Le Temple est une pièce troglodyte de taille moyenne et aux murs nus. Au centre de la pièce, un autel, une table de pierre, a été taillée dans la roche. C’est là que les mystiques font leurs offrandes à Gaïa. C’est aussi l’entrée d’une pièce secrète. Une pièce dans laquelle les cinq érudits participent au grand œuvre du généticien…

Les secrets et les rumeurs

Différentes rumeurs courent dans le village. Certaines sont fondées d’autres sont nées de manipulation du généticien.

L’attaque des Ferrailleurs : on raconte de plus en plus que les Ferrailleurs voudraient s’en prendre aux habitants. Il s’agit en fait d’un homme de l’Enclave de Fer, au courant de l’existence du Temple, qui souhaite en savoir plus sur ce village et sur la vraie nature du Temple. Pour cela, il a promis du matériel aux Ferrailleurs, en échange d’informations. C’est pour cette raison que ces derniers commencent à fureter dans la communauté et à poser des questions… La rumeur est donc en partie infondée… Et puis le jour où l’homme de l’Enclave de fer équipera les Ferrailleurs, ce ne sont pas quelques pièges artisanaux de chasseurs qui pourront arrêter le massacre. Ce jour là, le Temple sera découvert. Sauf, si des évènements imprévus venaient à se produire…

Le monstre de la passe : à une dizaine d’heures du village, plus loin dans la passe, se trouve un monstre terré au fond du canyon. Nul ne l’a vu ici, mais on raconte qu’un jour, il y a de cela une dizaine d’années, un explorateur est revenu seul d’une expédition. Il était gravement blessé et a décrit un monstre à plusieurs têtes. Lorsque l’un de ses compagnons a réussi à en trancher une, deux sont repoussés. Cela a été un véritable carnage. Selon les rumeurs, ce monstre protège peut être un grand trésor. Ce qui est intéressant, c’est que nul n’a vu l’explorateur et qu’il est impossible de remonter à la source de la rumeur… Il s’agit en fait d’une manipulation du généticien qui souhaite par cette rumeur protéger un de ces dépôts de surface…

Le secret du Temple : le Temple n’a rien de secret. En revanche, une porte dérobée mène à une autre pièce, dont seuls les érudits connaissent l’existence. Il s’agit d’une pièce très étrange. Les murs n’y sont plus à nus mais recouverts de métal. On se croirait dans un laboratoire ou une salle des coffres plus précisément. Dans les murs métalliques ont en effet été creusés des coffres contenant des larves de connaissances (Univers page 337) dans des bocaux de verre. Certaines sont vierges mais d’autres sont pleines d’un contenu incroyable. Le généticien vient en effet parfois, sous les traits d’un guide de surface, du nom de Kurt Nadorfe, amener des livres, des livres du passé, des livres retraçant l’histoire de l’humanité… Et les érudits, tels des copistes du Moyen Âge, préservent cette connaissance rare, dans de viles sangsues… Une fois copiés, les livres sont emmenés par Nadorfe, qui en amène ensuite d’autres. Ce secret est gigantesque et ne doit tomber entre les mains de quiconque…

Les origines d’Ithak : la communauté a été créée par le Généticien, il y a de cela plusieurs dizaines d’années, pour deux raisons. La première est le Temple dans lequel sont sauvés des ouvrages d’histoire et de mythologie. La deuxième raison est sociologique. Il a recréé cette communauté, ainsi que d’autres en surface, sur le modèle des sociétés antiques de l’Iliade et de l’Odyssée. Certes la reproduction est imparfaite, mais cela lui permet des éléments de comparaison et il observe sur le temps long, comme il le fait dans ses autres sociétés expérimentales, les stations Azurane. Dans quelques temps, il va écarter Ulys de la communauté pour voir le comportement des habitants... Le généticien qui a créé Ithak est donc le même que celui qui a créé Azurane 3 et Utopia 2.0 : Faedron l’Historien !

Merci à Philippe Tessier pour sa relecture et sa validation.

Source des images : Ulys (par Darrel Bevan)



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Philippe Tessier comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Philippe Tessier et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr