SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Polaris > Aides de jeu > Règles & Matos de jeu pour mj > Le Polaris et le flux
Contribuer

Polaris

Le Polaris et le flux

samedi 27 octobre 2012, par rodi

Cet article est une synthèse de tous les éléments décrivant l’effet Polaris et le Flux. Vous y trouverez donc les informations de base ainsi qu’un renvoi vers les différents suppléments les traitant. Vous pourrez l’utiliser pour un joueur voulant développer cet aspect du jeu pour son personnage ou pour présenter ce pan de l’univers à votre groupe.

Jouer un personnage maîtrisant l’effet Polaris

Pour jouer un personnage de ce type, il faut acheter l’avantage Polaris pour 5 PC. L’autorisation du meneur est essentielle car cela veut dire s’enfoncer dans un aspect du jeu particulièrement important et délicat à concevoir. La compétence spéciale « Maîtrise de la Force Polaris » permet ensuite de lancer des pouvoirs. Un prêtre débutant commence avec trois pouvoirs. Il est aussi possible, toujours avec l’accord du meneur de jeu, d’acheter l’avantage Polaris latent pour 3 PC. Cet avantage aura souvent des conséquences dramatiques…

Pour apprendre de nouveaux pouvoirs, votre joueur devra trouver un mentor, souvent un prêtre du Trident. Ce savoir n’est en effet pas livresque mais détenu par une minorité.

Pour information, un archétype de prêtre du Trident est disponible à la page 147 du LdB et les règles permettant de tirer un PJ de ce type aux pages 171 et 172.

Lancer un effet Polaris se fait en plusieurs temps (LdB pages252 et 253). Il faut tout d’abord libérer l’énergie Polaris en la contrôlant. En cas d’échec, des risques d’incidents Polaris existent. La table de ces incidents est à la page 253 du LdB. Il faut ensuite modeler l’énergie canalisée afin d’obtenir l’effet désiré. Lancer un pouvoir est très éprouvant et nécessite un test de choc.

Un pouvoir fait l’objet d’une compétence dont le niveau de base est calculé en fonction de l’Intelligence et de la Volonté. Les points de modificateurs de réussite du test permettent de contrôler les effets du pouvoir (zone, durée, dommages…). Les détails de la manœuvre sont à la page 255 du LdB.

L’effet Polaris

L’effet Polaris est une force étrange du monde sous marin, présente dans toute chose, qui a probablement permis sa sauvegarde ainsi que l’adaptation des mammifères marins en filtrant l’oxygène pollué de la surface. Le Culte du Trident est issu de cette force qui peut être utilisée par quelques êtres vivants (1 individu sur 100.000). Elle peut aussi parfois agir de façon inconsciente et être d’une puissance dévastatrice. C’est pour cette raison qu’un protocole, dont l’inhibiteur est l’élément central, a été mis en place par les premiers prêtres du Culte. Davantage d’informations sont disponibles à la page 62 du LdB.

Certaines personnes sont porteurs d’un Polaris latent ou non maîtrisé. Dans le premier cas, les individus sont conscients du phénomène mais la libération est aléatoire, tandis que dans le second cas, il est impossible de libérer le Polaris. La libération accidentelle est toujours très mystérieuse et parfois vraiment dramatique.

Contrôler cette force signifie entrer en contact avec le Flux Polaris (voir plus bas). Il a été découvert que ce n’était pas le cerveau qui permettait de lancer les pouvoirs mais bien l’organisme tout entier. Ces pouvoirs sont un fragment du potentiel, encore inconnu, de cette mystérieuse force…

Il arrive parfois que la Force Polaris soit libérée de façon involontaire sous le coup du stress, de la peur et de la douleur. Les inhibiteurs sont là pour minimiser ce risque. Une libération involontaire, ou bien mal contrôlée, est, on l’a déjà dit, souvent catastrophique. Les effets de ce genre de libération sont disponibles dans la table des libérations accidentelles (LdB pages 254 et 255). Il s’agit d’un pouvoir choisi de façon aléatoire et aux effets incontrôlés.

La liste des effets est longue et encore incomplète. Une dizaine de pages du Livre de Base (pages 255 à 265) y sont consacrées. Sans recopier cette liste, on peut distinguer différentes catégories d’effets (manipulation du temps, du flux, de la matière, de l’énergie ou de la gravité, attaques physiques ou psychiques, protections physiques et psychiques, guérison physique et psychique, contrôle mental, invocation de créatures du Flux comme les bêtes du Flux ou les Mangeurs d’esprits, altération de la réalité, prescience…).

Le Flux

Le flux pourrait être défini comme une dimension parallèle constituée d’énergie psychique recevant aussi l’écho plus ou moins puissant des choses et des créatures du monde physique, que l’on pourrait également qualifier de réalité. Ainsi, la présence psychique des mammifères marins ou du corail y est indéniable. Les scientifiques du Culte du Trident, bien qu’ils aient quelques certitudes, se posent encore de nombreuses questions et le Flux est encore une dimension bien mystérieuse. Par exemple, bien que les prêtres du Trident aient découvert un point central au Flux, dans lequel se trouve l’émanation psychique de quelque chose l’ayant créé, ils sont incapables de dire de quoi il s’agit. De même, nul ne connait encore la géographie de cette dimension bien que les voyageurs s’y étant aventurés la décrivent comme inquiétante et à la fois magnifique. Pour terminer, le flux est de plus en plus perméable et se superpose parfois à la réalité. Cela n’est pas très rassurant.

Dans le Flux, les lois physiques sont inexistantes. C’est un monde instable et chaotique, aux reliefs changeants. Il est ainsi possible de passer, en l’espace d’une seconde, d’une plaine balayée par des tempêtes d’énergie au vide le plus profond et le plus obscur. Cependant, une cartographie grossière a été réalisée. A la périphérie du Flux se trouve la bordure. C’est cette dernière qui se superpose parfois à la réalité. De plus en plus d’explorateurs de la surface témoignent de l’apparition de mirages grisâtres et inquiétants… En s’enfonçant plus profondément, les voyageurs du Flux peuvent visiter ou observer différents lieux et phénomènes (LdB page 266) : la Citadelle (montagne qui ne change jamais ni de place ni d’apparence aux formes d’un donjon titanesque protégé par une foule de créatures et emprisonnant des milliers d’âmes), le maelström (tourbillon gigantesque qui avale les voyageurs), des phares psychiques (havres de paix aux origines mystérieuses), des tempêtes psychiques aux conséquences dramatiques comme des ruptures dans le Flux ou le Gouffre psychique (puits sans fond).

Le Flux est également peuplé d’entités (LdB pages 267 et 268). Ces êtres sont soit des résidents du flux soit l’écho de créatures ou de personnes du monde réel. Les plus remarquables sont la Trinité (entité mystérieuse aux sources du Culte du Trident), l’Autre (entité omniprésente responsable de nombreuses attaques contre les voyageurs qui serait une part de l’esprit de Déméter), Conscience (sombre présence aux origines inconnues et indécelables), la végétation, le Corail et les mammifères marins dont les échos sont omniprésents, Raine (ancienne prêtresse du Trident hantant le Flux), Ombre (entité mystérieuse indépendante ou incarnation de l’Autre) ou les Léviathans dont l’écho psychique très puissant crée parfois des tempêtes. D’autres créatures sont décrites dans le supplément éponyme (Créatures, pages 196 à 202). Il s’agit du caan (une sorte de lion), de la mante, de la méduse, de la murène ou du squale. Étrangement, beaucoup se manifestent en surface, là où le flux devient perméable...

Il est possible de plonger physiquement ou psychiquement dans le Flux. Dans le premier cas, les voyageurs entrent dans le Flux grâce à des vortex physiques et n’ont qu’une perception limitée. Il ne distingue qu’une brume sombre comme s’ils étaient dans un rêve. Toute action leur est impossible et ils dérivent sans but jusqu’à ce qu’ils soient sauvés ou possédés par des Bêtes du Flux, cherchant à prendre pied dans la réalité. Dans le cas de la plongée psychique, l’individu va mentalement dans le Flux et en a une perception beaucoup plus claire et peut agir plus librement. Un esprit court cependant de grands dangers…

Le Flux est décrit longuement dans les romans du Projet Domination. A lire donc si vous désirez utiliser efficacement cette partie du background.

Le Polaris solaire / l’effet Polaris en surface

On ne sait que très peu de choses sur l’Effet Polaris en surface (Univers, page 147)) et le Trident, s’il possède très certainement des connaissances à ce sujet, freine pour lancer de vastes programmes de recherche ou pour communiquer les résultats qu’il possède. On sait cependant que la perméabilité du Flux est plus forte en surface et que le fonctionnement du Polaris solaire est identique à celui des fonds marins. Présent partout et en toute chose, il s’éveille parfois chez un individu, une créature ou un végétal.

Les recherches sont très difficiles tant les conditions en surface sont dantesques et tant le Culte du Trident semble bloquer toute avancée à ce sujet.

Les effets Polaris en surface ou Polaris solaire tirent leur origine du Flux et si les effets prennent des formes différentes de ceux du fond des mers, le fonctionnement est le même. Par conséquent, les règles, tout comme les risques, sont exactement les mêmes (Univers, page 341).

Sans faire la liste des pouvoirs (Univers, pages 342 à 347), on peut distinguer plusieurs catégories. Cependant, une grande constante semble revenir, les effets du Polaris solaire permettent de modeler les phénomènes de la surface (température, atmosphère, tremblements de terre, parasites, bactéries, végétation...). Cela est parfois transformé en pouvoirs offensifs mais pourrait-on imaginer un retour à la surface grâce aux effets du Polaris solaire ? D’autant que les relevés des missions de surface indiquent que le taux d’oxygène est en légère progression...

Le Polaris et l’Espace

A ce jour, le flux Polaris est localisé seulement sur une planète, la Terre. En effet, les pouvoirs tirés du flux Polaris sont totalement inopérants dans l’espace. Les Prêtres et personnes sensibles au flux ont vu leur pouvoir disparaitre le temps de leur voyage spatial, sur la station Europa par exemple. Leurs pouvoirs sont revenus lors du retour sur terre...

Les sources

Livre de Base : L’effet Polaris (page 62), le Flux (page 100), la Force Polaris et le Polaris latent (pages 128 et 129), archétype de prêtre du Trident (page 147), règles de création d’un prêtre du Trident (page 171), la Force Polaris et le Flux (pages 252 à 268).

Univers  : le Flux à la surface (page 147) et le Polaris solaire (pages 341 à 347).

Créature : Créature du Flux (pages 196 à 202).



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Philippe Tessier comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Philippe Tessier et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr