SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Polaris > Inspirations > [Nouvelle en cours] Le journal de bord de Gabriel > Journal de bord de Gabriel : Juin 568 (scénario II.4)
Contribuer
Les participants

Polaris

Journal de bord de Gabriel : Juin 568 (scénario II.4)

1 vote

lundi 29 décembre 2014, par Gabriel, rodi

Dans ce nouveau chapitre de son journal, Gabriel relate une bien étrange expérience. Il a en effet été plongé, avec ses compagnons Nao et Werner, au coeur de l’esprit de Cérès afin de retrouver les mémoires d’Utopia. Ce fut une expérience riche en renseignements et en révélations.

11 juin 568, soirée

Nous venons à peine de quitter Néo-Troie, et l’état de Cyriades ne s’améliore pas. Il est de plus en plus fermé, ne répond même plus à nos questions et s’en va lorsqu’on lui adresse la parole. Il semble passer son temps à nous observer attentivement, tel un scientifique scrutant des rats de labo.

Second fait marquant, mon lien empathique avec Werner semble être brouillé... Nous n’arrivons plus à communiquer comme nous le faisons depuis notre sortie des cuves de clonage de Cortex.

12 juin 568

Nous étions presque arrivés à Omeross, quand Nao a été prise d’une crise de démence. Elle se roulait au sol en criant « Je brûle ! Je brûle ! ». Après que nous ayons utilisé l’extincteur, et malgré l’absence de flammes, nous avons pu constater que Nao, inconsciente, portait des traces de brûlures sur l’avant-bras.

Et Cyriades a murmuré simplement et d’un ton qui ne mérite aucune discussion : « Autosuggestion ».

13 juin 568

Nao vient d’émerger de l’inconscience : elle avait des marques de brûlures sur tout le corps. Plus inquiétantes encore ont été ses nouvelles révélations : sa « voix intérieure » lui a gentiment soufflé de trouver le créateur d’Utopia 2.0 et de l’éliminer.

Et Cyriades a murmuré : « C’est peu probable ».

14 juin 568

Et les emmerdes vont toujours par escadres… Peu après que Nao se soit isolée avec Cérès, nous avons entendu cette dernière hurler : « Lâche-moi, lâche-moi, tu me fais mal ». A notre entrée, nous avons vu Nao transfigurée en vieille femme hideuse, sur fond de réalité distordue, de murs fluctuants, un peu comme lors de l’affaire Teresa Osniewskova. Le temps que je trouve un sédatif, j’ai vu une main gluante terminant un bras horriblement déformé surgir des murs…

Et Cyriades a murmuré : « Le flux et la réalité se sont mélangés ».

Il parle de plus en plus, ça en est presque rassurant…

16 juin 568, soirée

Nous sommes arrivés hier à Ariane, pour apprendre que le Flux ne s’était pas ouvert depuis une bonne demi-douzaine de jours. Autant dire que les radios sont saturées des communications énervées des commandants de bord bloqués ici.
Maya nous a fait parvenir une vidéo : il y a une semaine, elle voulait nous annoncer que le terme, initialement prévu pour le 28 juin, arrivait plus vite que prévu. Le cœur serré, je l’ai entendu annoncer que si elle survivait, elle nous retrouverait à Dem…

Pour Cyriades, le mystère reste entier : Mistros n’a aucune information particulière sur les analyses de notre frère. En revanche, elle nous a annoncé que les informations concernant les vers de Néo-Troie étaient bien parvenues sur Equinoxe comme nous le souhaitions.

18 juin 568, midi

Nous « profitons » de notre « repos » forcé pour faire le point, un topo chronologique des faits :

- 249 : Lothar Giglios, porteur du projet Utopia est attaqué par un commando porteur d’une bactériologique. Sa frégate, l’Emerald, est abandonnée dans un dépôt. Un seul homme survit, emportant avec lui les clés du dépôt et les routines de survie d’Utopia.

- 363 : Le « Réveil » : Le secrétaire de Falletowsky, diplomate corallien à Equinoxe, ouvre le Sanctuaire d’Utopia 2.0 réveillée de son long sommeil.

- 370 : Création d’Utopia Corp, vitrine du projet. Utopia 2.0 se lance alors dans la collecte de données à travers le monde. Les directeurs se succèdent à la tête de la société écran.

- 541 : Une des 4 clés est dérobée à Hector, l’agent d’Utopia 2.0 en République du Corail, dans un coffre d’Azuria.

- Mai 541 : Naissance de la fratrie 541 à Dem. Les données mémorielles d’Utopia sont effacées du dépôt de Dem. L’Ancien, comme on l’a appelé, remet le sabre de Guillaume Galasteno à la mère de Cyriades : celle-ci a pour consigne de lui remettre quand elle le sentira prêt.

- 563 : L’Ancien lance le projet Nexus 6, et intervient dans sa phase finale en implantant la mémoire d’Utopia dans le « cerveau » de Cérès.

- 565 : Celya découvre par accident l’entrée du dépôt de l’Emerald.

- 566 : L’Ancien joue la carte Roy, le Nexus 6, en lui annonçant sa nature véritable, dans les bas-fonds d’Equinoxe, peut-être là où nous l’avons rencontré ensuite.

- 567 : Sur ordre d’Utopia 2.0, Alexander demande à Thémistocle de lancer la rumeur pour faire sortir de sa cachette le possesseur de la 4ème clé. Et nous partons vers Ligue Rouge…

Pas sûr que cela nous aide, mais ce bilan, que nous compléterons à mesure, pose des bases de réflexion…

19 juin 568, début d’après-midi

Dans tout ce merdier, le poste d’ « ambassadeur » a quelque chose de bon : lorsque le Flux s’est enfin ouvert, nous avons grillé la politesse aux autres navires, et sommes passés prioritaires… Idem au poste des Veilleurs, qui nous ont escorté vers le Grand Conseil Généticien, où nous avons pu enfin discuter avec Mistros et Grisvald…

Mistros tout d’abord : son rapport à la radio était un faux : l’ADN de Cyriades est bel et bien différent de celui d’un humain normal, mais pour les explications… Encore plus inquiétant, mais à l’échelle mondiale cette fois ; la guerre des espions semble n’avoir été qu’un préambule à quelque chose de plus grande ampleur, mais quoi exactement…

Grisvald ensuite : Dem renaît de ses cendres, et Elja Tyrell lui a demandé de rester sur Equinoxe pour l’assister. Il est en plein dans des négociations pour un accord avec les pirates, des contrats commerciaux entre les petites stations et les pirates proches. La position de la nation Utopia semble évoluer vers « chef de file » des petites stations… En revanche, et ça c’est plutôt pour nous, Grisvald nous a dit de nous méfier : Paul Ebraer n’a toujours pas digéré le coup du banquet.

Pour finir, le Sanctuaire : le scan de Cérès n’a rien donné. Nous allons nous tourner vers Paolus, ambassadeur de l’Alliance Polaire, qui en sait probablement pas mal sur les androïdes…

19 juin 568, nuit

L’entrevue avec Paolus nous mène vers l’entreprise Oniros, service de loisirs virtuels du niveau 1 : nous allons rencontrer Anton Milvius et Calvin Swift, deux petits génies de l’informatique.

20 juin 568, soirée

Demain risque d’être un grand jour ! Les informaticiens nous ont proposé de nous faire entrer dans le cerveau de Cérès, dans ce qu’ils appellent une « zone blanche », indéchiffrable numériquement, ou alors sur des années… Nous allons enfin accéder aux données mémorielles d’Utopia 2.0 !

22 juin 568

« Vous n’êtes que des marionnettes au centre d’une quête séculaire. Quand le dépôt s’ouvrira, une nouvelle étape de cette quête débutera et vous en serez les héraults. »

Ces paroles résonnent dans ma tête. Ce sont celles qu’a prononcées l’Ancien, quand nous l’avons rencontré à « l’Oursin », au niveau – 5. Et je pense qu’une boucle va bientôt être bouclée, quand nous aurons de nouveau rencontré le vieil homme. ‘tain, si j’avais su il y a six mois l’importance de cette rencontre !!!

Cérès est morte ; on l’a retrouvée, du sang dans les yeux, lorsque nous avons pu nous extraire de la zone blanche de son cerveau. Les deux informaticiens ont confirmé son sacrifice, qui nous a permis de sortir, presque sans encombre, de ses souvenirs… Des images époustouflantes !!!!

Nous aussi, nous avons vu un ternaset ! Un monstre hideux, gigantesque, démoniaque, démesuré, cauchemardesque, impressionnant, divin… servi par des hommes-poissons, des Félorms, encapuchonnés… des tentacules innombrables, portant ses yeux…

Au passage, j’ai touché du bout des doigts la connaissance ultime ! Ou bien était-ce un songe, un symbole ? La carte de tous les dépôts azuréens et généticiens de monde sous-marin ! La tout étant censé se trouver sur Sirénéa… J’ai noté les coordonnées navdat du site de Sirénéa, mais mon esprit est troublé en ce moment, par la dernière révélation de notre plongée en Cérès…

Nous avons vécu la plus grande partie des péripéties de l’Emerald et de Giglios en 249… Rien de neuf sur les causes de la perte du navire : attaque de commandos, en combinaison noire sans insigne, avec armes bactériologiques… Mort de tous les membres d’équipage sauf un… Et avant de mourir, première révélation : Giglios n’a pas mené son projet de sa propre initiative, c’est « un vieil homme » qui lui a soufflé l’idée de contacter les dirigeants du monde entier, une base de données codées sous le bras…

Puis, nous avons assisté à une autre scène : un homme encapuchonné monte à bord de l’Emerald, branche son ordinateur à la passerelle de commandement déserte, puis ressort. Il monte dans un chasseur, un sabre à ses côtés… Il accoste à Dem, est contrôlé par Angus le Dément… Il remet le sabre à une femme, en lui disant mot pour mot : « Ton fils Cyriades a un destin hors du commun. Un jour viendra, il ne sera plus lui, il sera moi ».



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2016 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Philippe Tessier comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Philippe Tessier et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr