SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Polaris > Inspirations > [Nouvelle en cours] Le journal de bord de Gabriel > Journal de bord de Gabriel : Avril 568 (Scénario II.1)
Contribuer

Polaris

Journal de bord de Gabriel : Avril 568 (Scénario II.1)

samedi 17 mai 2014, par Gabriel, rodi

Ce nouveau journal de bord de Gabriel est composé des évènements qui se sont déroulées dans la deuxième partie du scénario intitulé Stockholm Syndrome. Il raconte l’arrivée des personnages à Iagna, en Alliance Polaire, et la prise d’otage dont ils ont été victimes.

21 avril 568, midi

Nous allons une nouvelle fois découvrir de nouveaux fonds sous-marins… Nous faisons route vers Iagna, en Alliance Polaire, domaine du primarque Alexandre, communiquant via ses androïdes et où les mutants ont la vie dure. Autant dire que cela ne va pas être une mission simple.

Utopia nous a en effet indiqué qu’en ces contrées se trouvait Cérès, jeune femme ayant plusieurs fois dérangé l’ordre public. Ce qui intrigue l’I.A., c’est la volonté semblant guider cette personne dans son combat en faveur des mutants et des défavorisés. Cérès lui rappelle quelque chose… Elle ! Donc on y va…

Au passage, l’I.A. nous a affirmé qu’elle pouvait aussi être le jouet d’une manipulation de la part d’un individu qu’elle ne connaît pas. L’affaire Ralljik, celle du sabre et des données mémoires effacées vont vraiment dans ce sens...

3 mai 568, midi

Nous n’allons pas tarder à arriver à Iagna, et le voyage a été une nouvelle fois une longue, très longue occasion de faire le point... On avance et on approche du but, même si on a parfois l’impression de s’en éloigner.

Nous allons tenter de rencontrer Igor, un docker, à l’Espadon. C’est lui qui a fait remonter le rapport racontant les péripéties de Cérès. Il s’agit d’une femme qui, lors de ses interrogatoires, a affirmé avoir été poussée par une force irrépressible à protéger l’humanité et les faibles. Ce qui est typique du programme Utopia originel.

Vlad est assez agité : il va enfin pouvoir revoir son mentor, le professeur Markov, ainsi que Karkov, son secrétaire. Son topo, au passage, confirme nos premières données : les mutants sont extrêmement mal vus dans l’Alliance Polaire. Traqués, ils n’ont dû leur salut qu’à la fuite dans les bas-fonds. C’est le cas notamment à Iagna, où ils étaient nombreux et ont quasiment disparu du niveau 0. La station est en mauvais état par manque d’entretien.

Pour finir, Vlad a admis avoir aussi des ennemis en Alliance Polaire : Mendelieva, une ancienne meilleure élève de Markov, qu’il a remplacée. Et au final, il semblerait que Markov, vu ses échanges d’informations avec des scientifiques d’autres Nations, n’est pas en odeur de sainteté dans sa propre nation.

5 mai 568, nuit

Au-delà du manque d’entretien et du mauvais état, assez classique notamment à Dem, c’est la tristesse, la pesanteur des lieux qui est frappante à Iagna. La station est verrouillée par une grosse présence militaire, certaines galeries de circulation sont plus militarisées que passantes. Les mouvements de la soldatesque sont réglés comme des horloges, et selon Nao, leur esprit est vide, sans aucune barrière mentale, bref, des androïdes ! Même L’Espadon était quasiment vide dans l’après-midi. Il ne s’est un peu animé qu’en soirée, où nous avons pu y rencontrer le fameux Igor. Très méfiant, au milieu de la conversation anodine que nous avons tenue, il nous a parlé de Cérès. Elle s’est par deux fois opposée à des patrouilles dans les niveaux inférieurs. La seconde fois, elle a été emmenée au poste 5 du niveau 0 pour être interrogée : selon Igor, elle est morte…

Nous avons pu rencontrer le secrétaire de Markov, Karkov, un bon ami de Vlad. Une conversation au comlink avec notre frère a rassuré cet homme, plusieurs personnes s’étant présentées soi-disant au nom de Vlad, pour le faire parler. Nous avons organisé un rendez-vous entre les deux pour demain, et bidouiller une fausse commande pour leurrer les personnes surveillant le professeur.

10 mai 568, soirée

Nous allons nous remettre en route demain, direction Barrow, toujours en Alliance Polaire. Après pas mal d’émotions au passage. Mais commençons par le début.
Effectivement, les niveaux inférieurs ont été visiblement nettoyés, à partir du -2, complètement détruit il y a des années. Il est encore surveillé à l’heure actuelle par des drones.

C’est au niveau 0, dans une galerie, que nous avons été enlevés par une bande de mutants équipés de fusils d’assaut, puis menottés, cagoulés, désarmés, en compagnie de trois autres personnes, un docker, Gregor Katouline, une chimiste, Loren Elstadt et une agent de l’administratrion, Svetlana Irina.

Nous avons été séquetrés deux jours durant, où nos forces ont peu à peu décliné. Impossible d’entrer en contact avec les geôliers, des mutants apparemment désespérés. Nous avons compris que nous étions une monnaie d’échange. D’ailleurs, nos trois compagnons ont fini par être libérés. Nous aussi d’ailleurs, mais pas de la même manière : ce sont des androïdes militaires qui sont intervenus, massacrant nos geôliers. Mais c’est là qu’est apparu le plus intéressant : le père du chef geôlier, un dénommé Jacob, vieil homme à lunettes, d’une tristesse infinie, s’est présenté comme le patriarche de Gaïa, le Terre, en tant qu’entité réunissant en un tout les êtres pensants, mais aussi mouvement de de contestation espérant un retour à la surface, où la vie serait plus juste. Le patriarche a envisagé le fait que la force Polaris soit fonction de son environnement. Si en profondeur, confinée, elle est tortueuse et sournoise, en surface, à l’air libre, elle pourrait modeler de façon violente les vents, l’atmosphère, la température, et pourquoi pas rendre la surface vivable. Il nous a également appris qu’il avait vu Cérès et que cette dernière lui avait dit qu’elle était partie à Kâ. Il souhaite que nous la retrouvions. Ces mots furent ces derniers... Avant l’arrivée des impitoyables androïdes !

Idross, le fils de Jacob, qui a exécuté notre enlèvement, reproche aux élus du Culte de conserver leur savoir, cachant ainsi qu’une remontée est possible, une telle hypothèse leur ôtant la quasi-totalité de leur influence. Cette hypothèse n’est pas si incongrue que cela, puisque la « Commission Genèse », des membres du Culte étudiant l’évolution de la surface, a constaté une augmentation du niveau d’oxygène au contact du flux Polaris… Cela n’arrange en rien mon opinion sur le Culte…

Au passage, nous avons pu apprendre que l’entreprise Ozcorp de Iagna, liée au Soleil Noir et au Projet Génocide, a plié bagage il y a de cela 3 mois…



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Philippe Tessier comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Philippe Tessier et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr