SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Polaris > Inspirations > [Nouvelle en cours] Le journal de bord de Gabriel > Journal de Gabriel : Novembre - Décembre 567 (Scénario I.7)
Contribuer

Polaris

Journal de Gabriel : Novembre - Décembre 567 (Scénario I.7)

lundi 29 août 2011, par Gabriel, rodi

Gabriel continue son journal de bord avec cette fois le récit des évènements de Nazca. A quelques minutes de récupérer la clé, lui et ses compagnons vont voir Alexander se faire enlever. Il a été très difficile de le récupérer.

18 novembre 567

Nous arrivons bientôt à Nazca. Quelques conciliabules internes nous poussent à nous méfier d’Utopia. Nao a raison : pourquoi veut-elle collecter ces infos ? Y a-t-il d’autres actions en parallèle dont Alexander ne soupçonne pas l’existence ? Vlad a pu nous dire que le niveau technologique nécessaire aux I.A. est sacrément ancien, probablement de l’époque azuréano-généticienne. Et qu’a bien pu devenir le projet Utopia 1.0 (Note du MJ : il n’y a pas de projet Utopia 1.0. Utopia 2.0 fait référence à l’évolution de l’I.A Utopia qui se trouvait dans le navire se trouvant dans le dépôt de Dem) ? Serait-il responsable de la guerre d’il y deux siècles ? Voire de notre enfouissement sous-marin encore plus ancien ? Bref, il faut se tenir sur nos gardes.

22 novembre 567, midi

Nous sommes arrivés à Nazca, dans la zone Nord de la nouvelle ville, en plein cœur des zones commerciales. Comme d’habitude, nous guettons les nouvelles et les infos. Selon Mosley, les flottes militaires liguiennes sont en instance de départ. Le rachat d’entreprises liguiennes par Cortex semble se confirmer. Et pour rester dans le domaine scientifique, une cargaison importante, environ 180 cobayes, de marchands de chair a été récupérée. Et le plus dingue pour finir : il y aurait un croiseur généticien dans l’Atlantique ! En lien avec l’ouverture du dépôt de Fuego Liberdad ? Dans ce cas, l’ouverture de celui de Dem est urgent !!!! Les autres nouvelles sont moins sensationnelles, mais tout aussi inquiétantes. La tension continue de monter, et aurait fait des vagues jusqu’à Equinoxe, où une guerre des espions a lieu. Petit point sur les alliances au passage : traditionnellement, la République du Corail est alliée de Ligue Rouge, tandis que l’Alliance Polaire se range du côté Hégémonie. Quant à l’Union méditerranéenne, sa rivalité commerciale avec Hégémonie la pousserait plutôt du côté liguien. Mais sait-on jamais ?

22 novembre 567, soirée

C’est pas vrai, bon sang !!! On y était presque… Et nous revoilà plongé dans un imbroglio merdique d’espionnage ! Six hommes en noir suréquipés nous ont sauté dessus à notre sortie des contrôles, alors que nous nous dirigions vers une banque où se trouvait la clé. Et ce con d’Alexander qui ne nous pas dit laquelle ! On est bien avancé maintenant qu’il a été enlevé. Les policiers n’ont pu que nous amenés à l’endroit où ils avaient perdu la piste du commando. Et c’est là que ça se complique encore : nous avons trouvé un cadavre (décidément !).

On a gardé la carte mémoire greffée, ou plutôt « insérée » dans son bras. Le pantin désarticulé, percé de deux trous, était un certain Carlos Trenska, agent de renseignement pour Ligue Rouge, sous couvert de réparateur d’armures. Qui était sur une affaire mettant en cause une « Janus » du Trident, Irina Krall. Celle-ci, par l’intermédiaire de Zoé Zigic, serait en lien avec Canis, société organisant du trafic d’organes, dans la 7ème ville-paroi. Elles se sont rencontrées plusieurs fois pour échanger des organes au niveau -4 de la zone Nord. Et nous avons deux photos d’elles dans deux bars différents de Nazca.

23 novembre 567

Nous avons mis au courant les services de sécurité de Nazca en ce qui concerne la carte mémoire, contre mon avis. Mais Nao y tenait. Le reste de la journée ne fut qu’échecs (ou presque, j’y reviendrais) et contretemps.
Tout d’abord, au « Trident », un bar fréquenté par le culte et, chose extraordinaire, les « Frères du Soleil Noir ». Ils se produisent ici au grand jour. Tu m’étonnes que ce soit une victoire pour eux, vu leur situation ailleurs ! Ca donne au bar une atmosphère curieuse, avec deux « camps » assez faciles à repérer… Au niveau des infos, rien. Sauf qu’Irina n’est pas venue ici depuis quelques jours, et qu’elle est connue comme étant une « Lare », à savoir administrative du Trident. Des contacts sous couverture, donc. Irina est-elle un agent secret en mission commandée pour le culte, pour débusquer les trafiquants d’organes ? Ou bien récupère-t-elle des organes pour le culte ? Pour son propre compte ? (Note du MJ : Irina Krall a été piégée, tout comme Trenska, par deux agents de l’Hégémonie et de l’Alliance Polaire et n’y est pour rien dans cette histoire).

Ce n’est pas Zoé Zigic qui va pouvoir nous renseigner. Nous n’avons pas pu entrer dans son QG, « le Congre », un bouge gardé par un cerbère impulsif, qui a manqué de nous étriper. Le second degré n’est pas fort, ce que Nao a découvert trop tard.

La visite à l’appartement de Trenska fut elle aussi mouvementée : un homme, qui s’est ensuite présenté comme un indic des flics locaux (note du MJ : il s’agit de Mostovoi, l’agent polarien), s’est enfuit à notre approche. Rattrapé, il nous a appris qu’Irina avait visité les lieux vers 17h00. La fouille nous a révélé une 2ème carte mémoire, planquée dans néon, et une caméra espion dans l’armoire. Trois heures de bandes. Posée par le fameux indic. Rien d’autre. La carte mémoire contient un rapport du SABRE sur Hida Katsuki, Frère du Soleil Noir, qui serait en lien avec le « Poing de fer », des fascistes nazcaliens (Note du MJ : cette fois, ce rapport est véridique).

24 novembre 567, soirée

C’est assez hallucinant ! « Thundercat » est partout, c’est pas possible. On vient de la rencontrer ici, à Nazca. Un peu plus et elle nous butait… Heureusement qu’on ait mutuellement reconnus nos voix… En fait, Cat a tué l’indic que nous avions rencontré hier : celui-ci nous avait filé rancard cette nuit… On saura jamais pourquoi et si on l’apprenait, selon notre compatriote, elle devrait nous tuer nous aussi. Par contre, elle nous a filé un tuyau intéressant concernant l’affaire Alexander : un labo important de Cortex se trouve dans la 8ème ville-paroi, avec en appui un commando superéquipé… Des hommes en armure noir… Les nôtres probablement.

Ces infos concordent avec ce que nous ont appris Marcus et Caius, deux acolytes d’Alexander rencontrés plus tôt dans l’après-midi. Une rumeur folle court sur un enfant « miraculeux », né d’une femme stérile, dans la 8ème ville-paroi… Tu parles qu’il faille des gardes surentraînés pour tenir les lieux !
Pour finir, et retomber dans le méli-mélo, les flics nous ont appris que Canis était une organisation comparable à une banque des corps, dans laquelle ils ont pu faire une descente. Mais les deux potes du chauve nous ont affirmés que des douaniers et des membres de la sécurité civile avaient été payés par un homme en noir. Pour quoi faire ? Mystère, aussi devons-nous être attentifs dans nos rapports avec la sécurité nazcalienne.

(assez longue interruption, puis nouveaux crachotements)

Je n’en avais pas fini, au fait. Nous avons été reçu par Vendoris, aussitôt qu’il a été fait mention du Lorengrin. On lui a balancé Hobbes. Et il nous a montré des images de l’enlèvement d’Alexander, en nous annonçant que toutes les officines de renseignements devaient disposer des mêmes images ! Autant dire que la surveillance est constante où que l’on se trouve. Redoubler de prudence donc…

25 novembre 567, après-midi

Nous allons passer à l’action dans quelques heures… Nous venons de finir d’échafauder un plan, grâce aux quelques infos qu’a bien voulu nous lâcher Cat. En retour de notre aide sur la prise d’Endaen (Note du MJ : voir le scénario I.1), Thundercat pourra être des nôtres, ce qui nous rassure un peu. Mais le plan paraît suffisamment bien ficelé pour qu’il n’y ait pas d’accrocs.

3 décembre 567, matin

(la voix est blanche, très hésitante, passablement éraillée)

Tout est confus dans mon esprit… C’est Nao qui m’a annoncé qu’on était le 3 décembre, soit une semaine après l’exfiltration réussie d’Alexander. Je ne sais plus trop ce qui a merdé… Mon silencieux je crois… Tout est ensuite allé un peu trop vite… Nao et Kara ont pu sortir Alexander, Cat a fini par éliminer les 6 commandos, mais j’ai traîné un peu pour tenter de découvrir ce qui se tramait dans le labo, et d’autres gardes sont arrivés. Même pas la peine de se défendre…

J’ai passé un temps quasi infini enfermé et cagoulé… Puis le trou noir… Et je me suis retrouvé tout frais, rasé, lavé, habillé, dans les coursives de Nazca… J’ai un blanc dans ma mémoire d’au moins deux ou trois jours… Et s’il n’y avait pas eu mon journal audio, je ne me serais peut-être même pas souvenu de ma vie. Rien. Pas de passé. Plus de passé. Cortex ?

Si c’est le cas, il faut urgemment prévenir Dem. Mon cerveau touché pourrait indiquer une « aspiration » de mes souvenirs… Donc ils sauraient tout !!!!! Ou alors, je suis devenu une taupe malgré moi… ce que Nao ne semble pas croire…

A suivre



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Philippe Tessier comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Philippe Tessier et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr