SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Polaris > Inspirations > [Nouvelle complète] Apocalypse dans les abysses > 2 - Final Apocalyptique
Contribuer

Polaris

2 - Final Apocalyptique

lundi 30 septembre 2013, par Sith

Dans cet article, découvrez le dénouement de l’aventure vécue par les personnages du groupe de personnages ayant joué la campagne Apocalypse dans les abysses. Embrasement ? Paix ? Autre chose ? Vous le saurez en lisant ces lignes. En attendant l’épilogue...

Toute guerre est fondée sur une tromperie.

Un guerrier inconnu

Un navire d’un autre âge arrive à proximité d’une immense cité fluctuante protégé par un flux quasi-impénétrable. Un homme se trouve sur la console SonsCans du navire, des écouteurs sur la tête, et est en train de régler ses derniers paramètres de visualisation. L’ambiance est lourde dans la cabine et l’attente est longue pour connaitre la situation autour d’Equinoxe. De façon automatique, les personnes dialoguent en chuchotant.

- Relevé SonsCan ? demande Derval

- Je perçois de nombreux échos. D’après moi, des navires veilleurs sont sur la face sud d’Equinoxe. La flotte Polarienne est devant eux. Et... Attends, ma console me relève de nouveaux spots. Voila... J’ai aussi une flotte du coté est de la cité et... Cela me semble être une flotte hégémonienne, heuu, non, de l’Union Méditerranéenne. Du côté ouest, ce sont des Républicains venant du Corail.

- Super. Tous les navires sont présents ! dit David.

- Une étincelle et booom, dit Javier

- Par contre, ils nous ont repéré ? demande Derval.

- D’après mes relevés, tout en tournant des commutateurs, non.

- C’est une bonne chose.

- On engage l’Iridium pour être silencieux ?

- Pas pour le moment. Réfléchissons à comment envoyer un signal, dit Derval

- Un signal ? Tu veux donner notre position ?

- De toute façon, faudra bien qu’on donne nos informations. Non ? Allons, trouvons rapidement une solution.

Après quelques instants de réflexions, Javier lance une idée.

- David, tu crois que l’on peut envoyer nos données via une sonde ou un leurre ?

- Bien sur. Il faudrait que je bricole un petit truc, pourquoi ?

- Regarde, on place toutes nos informations dans une sonde et on envoie en continue dans toutes les directions et audibles.

- Bonne idée. Même si on repère notre position, on enclenche l’Iridium et hop. On disparait comme une vierge dans le souk d’Equinoxe, dit Derval dans un demi-sourire.

Moins d’une demi heure plus tard, David a réussi à bricoler rapidement une sonde qui émet des données, data, comme il aime si bien dire, plutôt qu’un bip sonore tel une balise de détresse. Une fois le dispositif établi, Derval donne l’ordre de lancer la sonde. Dans le silence des océans, la sonde s’enfonce dans le noir et émet en continu toutes les données collectées par David, Derval et Javier sur toute cette affaire. En synthèse, la sonde propage la fausse affaire de diplomatie de Reth, qu’il était un agent du Prisme et que des agents de la République du Corail ont tous fait pour tuer Reth, eux-mêmes, et pas mal d’autres personnes sur Equinoxe. La République du Corail aurait œuvré dans l’ombre via un assassin freelance réputé. Il y a aussi les informations sur leur enquête en territoire polarien et les exactions qui ont été commises par Mazer Rackam, surnommé le docteur Macabre. Et bien sûr, le mot Conscience y est noté...

Javier scrute son SonsScan et ne révèle, pour le moment, aucun signe hostile des différentes flottes présentes autour d’Equinoxe.

- Alerte SonsCans, alerte SonsCans. Deux contacts en approche rapide ! Crie Javier devant sa console.

- Vecteur d’approche ? demande Derval

- 2-5-7. Droit sur nous. Impact dans 1 minute 30.

- Passe en actif. Manœuvre d’évasion. Nous allons savoir ce qu’il se passe. David, calcule-moi au plus vite une solution de tir.

Javier passe son SonsCans en mode actif et scanne la zone où ils a vu les deux contacts sonar.

- Ce sont des torpilles. Confirmation, torpilles, deux. Impacts ramené à 1 minute 40.

- Solution de tir ? demande Javier.

- Pas encore acquise ! répond David.

- Amenez le navire sur le vecteur 8-7-1 ! dit Javier.

- Mais cela va nous mener en face des torpilles ! s’exclame Javier.

- Justement. David, prépare-moi deux leurres. On les lancera au dernier moment. Analyse SonsCans, j’ai besoin d’information.

Javier, les yeux toujours rivés sur la console de sonar, analyse méticuleusement la zone d’où les torpilles sont parties. D’un coup, un spot sonar apparait.

- Ca y est, je l’ai. C’est un navire civil modifié à priori. Mais.. mais, je connais ce navire. C’est le même qui nous avait trouvé durant la fouille de l’épave azuréenne. Je confirme. C’est le navire de Rackham.

- Ben tiens, il nous a retrouvé celui-là. Il a du capté la balise et envoyé des torpilles. David ?

- Je l’ai, j’ai une solution, le tube T6 est rempli et paré à faire feu.

- FEU !

Une torpille part de l’Hypérion et file droit vers son objectif.

- Javier, torpilles ennemies ?

- Elles arrivent droit sur nous !

- David ! Leurres et nouvelle torpille dans la foulée.

David suit scrupuleusement les ordres et lance une nouvelle torpille. Le champ de bataille local commence à être saturé de spots sonar. Le navire ennemi vient de lancer une nouvelle torpille. L’alarme de l’Hypérion relaie l’alerte de la nouvelle torpille. Derval manœuvre le navire de sorte à faire croire au capitaine adverse qu’il veut l’éperonner.

Les deux premières torpilles du navire ennemi ratent l’Hypérion. L’une des deux touche le leurre, l’autre se perd dans les fonds océaniques. Par contre, la première torpille de l’Hypérion touch de plein fouet le navire de Mazer !

- Nous l’avons eu. On va l’achever. David, une autre torpille.

- Ma solution est valide. Le SonsCans vient de me la mettre à jour. Je l’ai en ligne de mire.

- FEUUUUU !!!

Une autre torpille sort du tube de l’Hypérion. Moins de trente secondes plus tard, des bulles de gaz se dégagent à l’endroit des coordonnées où se trouvait le navire de Rackam.

- Relevé SonsCans ! Aboie Derval.

- Le navire est toujours présent, mais il ne présente aucune activité.

- Bien, bien. Nous l’avons eu.

- On l’achève ? demande David.

- Non. Pas besoin. Il devra s’expliquer et je pense que les autres flottes doivent être en mouvement. Javier ?

- En effet, et ils arrivent droit sur nous.

- Engageons l’Iridium, et soyons silencieux.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Philippe Tessier comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Philippe Tessier et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr