SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Polaris > Inspirations > [Nouvelle complète] Assassinat programmé > Assassinat programmé - 2
Contribuer

Polaris

Assassinat programmé - 2

mardi 27 décembre 2011, par Sith

Voici la suite des aventures d’Alan Pencock. Dans ce chapitre 2, vous allez en apprendre davantage sur Warton qui va se révéler être est une cité pleine de dangers cachés.

Chapitre 2

Que voulez-vous, Trior est un centre d’entrainement ultra-spécialisé. Les agents qui en ressortent sont de véritables machines à tuer, mais gardant leur instinct humain. Pas comme ces agents modifiés génétiquement. Ils sont peut-être supérieurs d’un point de vue génétique, mais rien ne vaut l’instinct humain sur le terrain.

Walt Tentris : Chef d’opération de la cellule HERMES du Prisme

Warton, Cité industrielle hégémonienne, - 124 mètres.

Sur Warton, il fait assez bon vivre pour un truand. En effet, cette cité sous marine est une des principales cités industrielles hégémoniennes. Le nombre de personnes qui y travaillent est conséquent. La ville de Warton s’étend sur des kilomètres carrés et ses dômes sont relativement espacés pour éviter d’avoir cette impression qui vous prend à la gorge quand la claustrophobie vous envahit. Et puis, le Prisme et les autorités locales ont fort à faire avec les attaques des foreurs qui viennent taquiner les défenses de la ville. Et il y a aussi des forces d’insurrections de Telma Tiltane. Cette femme est tellement active dans cette cité que le Prisme ne se soucie quasiment que d’elle. Alors, oui, il fait bon vivre à Warton quand on est un truand.

-  Sébastian ?
-  Oui !
-  Nous avons pu débarquer la marchandise.
-  Bien. Des soucis ?
-  Aucun. Les douanes nous ont laissé passer et les faux papiers les ont bernés. Pour l’instant, les forces de sécurité n’ont même pas mis un pied dans l’entrepôt pour vérifier les caisses et la cargaison...
-  Ils ne le feront pas cette fois ci, ils sont bien trop occupés en ce moment. Donne les instructions pour la suite.
-  Bien Sébastian, je le fais de ce pas.

Sébastian regardait inlassablement l’extérieur de la station commerciale où il se trouvait. Y avait pas à dire, les hégémoniens savaient rendre certaines parties de leur cité agréable. Il fronça les sourcils et son regard devint plus dur encore. Ses yeux ne quittaient plus la station commerciale. Il prit une grande respiration et eut un petit rire sur son visage. En effet, il fait bon d’être un truand sur Warton, mais encore plus un agent du Caméléon. Il prit son long manteau et ses pas le déplacèrent en dehors de son quartier d’habitation.

Sébastian est un homme âgé de trente deux ans. La mâchoire carrée, les cheveux mi-longs avec une barbe de trois ou quatre jours. Cela lui faisait prendre facilement dix ans de plus mais il avait du adopter ce type de look. Il n’aurait pas pu prendre celui qui avait fait de lui un excellent soldat de surface puis un agent du Caméléon, les services secrets de la Ligue Rouge. Cheveux courts, tête haute, avec une démarche hyper droite. Il aurait été vite découvert...

Sébastian arriva dans un entrepôt de Warton. Il vit ses hommes s’affairer dans le fond en train de décharger des petits containers. A son arrivée, un de ses hommes le pria de le suivre sur le coté gauche de l’entrepôt et lui montra une des caisses qui avait été ouverte.

-  Sébastian, nous avons contrôlé, mais regarde par toi-même.

Sébastian s’appuya contre le container et vit la marchandise à l’intérieur. Des cristaux blancs étaient placés dans des petits sacs transparents qui étaient eux-mêmes empilés les uns sur les autres.

-  D’ici une semaine, nous aurons écoulé la marchandise dans les coursives de Warton. Ceux qui y goûteront y seront accrocs de suite et nos bénéfices vont s’envoler, dit l’homme de Sébastian dans un sourire satisfait.
-  Et le réseau de distribution ?
-  Nous sommes en train de l’étendre aux autres cités hégémoniennes. Par contre, nous avons un colis en trop et il t’est adressé.
-  Pas de soucis, je m’en occuperai.
-  Pas besoin, j’ai déjà mis une personne sur le coup pour le vérifier.

Sébastian, dans un geste fulgurant, renversa la personne en face d’elle et la plaqua au sol avec sa main sur sa gorge.

-  Tu ne m’as pas compris. Tu laisses cette caisse ou je te brise la nuque.

La frayeur se lisait dans les yeux de l’homme à terre. Sébastian desserra son étreinte et lui intima l’ordre de mettre ce colis dans son appartement immédiatement. L’homme partit immédiatement effectuer l’ordre de son chef. Les yeux bleu d’acier de Sébastian se perdirent à nouveau réfléchissant à la seconde phasede son opération...

Trior, Centre secret d’entrainement rattaché au Prisme.

Alan avait du prendre un petit bâtiment de guerre du Prime pour rallier Trior. Il avait à peine eu le temps de dire au revoir à sa femme et à son enfant. Il lui avait fallu quasiment une journée pour joindre Trior de la capitale hégémonienne, Keryss. Un simple dock d’arrimage et un petit dôme, c’est uniquement ce qu’il ressort d’une construction humaine a proximité d’une faille. Une fois arrivé sous la coupole de plastacier et de verre moléculaire, Alan prit un ascenseur qui descendit dans les entrailles de la terre. Arrivé à deux cents mètres sous le dôme, il vit un immense complexe paramilitaire où de nombreuses personnes s’entrainaient déjà. Il y avait des bassins où des agents en combinaison s’entrainaient au combat sous marin, d’autres combattaient en utilisant des techniques d’art martiaux, d’autres agents encore utilisaient des armes à feu contre des cibles robotisées.

Un agent de liaison amena Alan vers sa couchette et ce dernier vit sur son petit bureau un document holo. Il le consulta et vit alors que son affectation sur Trior serait la section 13, la section assassinat et tireur d’élite.

Keryss, Capitale hégémonienne.

Kyle était arrivé en retard ce matin au centre du Prisme. La veille, il était sorti dans le centre de loisirs de la capitale. Il avait bu et passé la première partie de soirée dans les combats underground de la capitale hégémonienne. Il y avait perdu une partie de sa solde dans des paris stupides. Puis, il avait continué la boisson et avait enfin fini sa nuit dans les bras d’une des prostitués d’un bar pas trop miteux. Il refit le compte mentalement de ceux qu’il avait balancé par les fenêtres durant cette nuit. Et merde, une paye et demie. Bon, il avait mis de l’argent de coté, mais là, il se dit qu’il abusait sur des plaisirs fugaces qui ne lui apportaient pas plus que ça le lendemain. Mis à part d’affreux maux de tête et encore des tours de pirouettes jusqu’à sa prochaine paye. Il allait demander à son chef de section de tenter de le placer sur une mission à haut risque. Ce type de mission est toujours bien payée, même si l’on n’est jamais assez payé quand on risque sa vie.

A peine Kyle eut mis les pieds sous son bureau, qu’un message lui ordonna d’aller voir son chef de section immédiatement. Il se leva péniblement et passa ses deux mains sur son visage pour se réveiller et tenter d’avoir un visage moins blafard. Peine perdue, cette technique ne fonctionna pas. Il se plaça en face de son chef de section. Il fit son maximum pour rester digne devant lui. Son chef de section le regarda minutieusement et scruta son visage. Il ne dit rien mais son air était sans appel. Kyle devait arrêter de se présenter dans un état lamentable. Il était agent officiel du Prisme. Pas un simple agent que l’on pouvait recruter dans un bar minable d’Equinoxe.

-  Vous allez être assigné sur Warton. Nos agents sur place ont découvert qu’un important trafic aurait lieu sur place.
-  Un trafic de quoi ? demanda Kyle
-  De drogue.
-  Et pourquoi le Prisme de Warton ne s’en charge pas ?
-  A priori, il semble que le cerveau de l’organisation connaisse les agents sur place. Donc, nous te dépêchons sur Warton pour infiltrer cette organisation et démanteler ce trafic. Tu pars cet après midi.
-  Je suppose qu’Alan est déjà sur place pour les préparatifs de la mission.
-  Non. C’est une mission solo pour toi.

En tout début d’après midi, Kyle prit un transport civil en direction de la station Warton. Malgré la fatigue, il se demanda bien pourquoi son commandement l’avait envoyé seul sur une mission.

Warton, Cité industrielle hégémonienne, -124 mètres.

Sébastian était à nouveau dans son quartier d’habitation. Il pouvait enfin profiter d’un court repos bien mérité. Depuis ces trois dernières semaines, il n’avait pas arrêté de peaufiner les détails de l’opération qui allait se dérouler. Mais avant cela, il avait encore du passer une année à planifier et monter une organisation criminelle pour écouler de la drogue dans la cité hégémonienne de Warton. Cela allait lui donner largement le temps pendant que le Prisme et les forces de sécurité allaient enquêter sur l’organisation. Il s’allongea sur son lit et but une tasse de café encore fumante. Ses lèvres touchèrent le liquide noir qui inondèrent ses papilles gustatives, sa gorge et son ventre. Cette tasse de café était comme un havre de paix dans un maelstrom de pourriture. Surtout que ce breuvage avait la faculté de réveiller les neurones et de donner un sacré coup de fouet. Surtout que c’était du vrai café, pas cette merde synthétique que l’on pouvait trouver n’importe où. Du vrai café ! Quand même, dans ce métier, il y avait des bons cotés...

Il se leva et se plaça devant la caisse que ses hommes lui avaient amenée. Il l’ouvrit etl vit qu’elle contenait une autre caisse légèrement plus petite munie d’une serrure électronique. Sébastian tapa un code et la caisse émit un bruit strident. Puis, elle s’ouvrit d’elle-même. Il vit sa nouvelle tenue mécanisée. C’est un prototype que le Caméléon lui avait envoyé. C’est une tenue ultra légère pour aller faire une petite balade. Par contre, il remarqua qu’il devait faire sans arme. Il n’aura droit qu’a ses contre-mesures pour survivre durant sa petite excursion en surface. La prochaine phase allait se mettre en place d’ici peu...



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Philippe Tessier comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Philippe Tessier et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr