SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Polaris > Inspirations > [Nouvelle complète] Assassinat programmé > assassinat programmé - Epilogue
Contribuer

Polaris

assassinat programmé - Epilogue

jeudi 31 mai 2012, par Sith

Cet article est l’épilogue qui clôture les débuts du plus grand assassin du monde sous-marins, Alan Pencock. Vous le retrouverez ensuite sur Equinoxe dans le cadre de la trilogie des Foudres de l’abîme de Philippe Tessier.

La pièce était baignée par une grande lumière blanche. Mais cet allumage artificiel n’était pas reposant. Il en était agressif. C’est du gaspillage d’avoir autant de lumière dans une pièce d’une station sous marine. Surtout une station comme celle-ci, perdue à la frontière hégémonienne. Une toute petite station. Mais, c’était aussi ce que recherchait Alan. Il ne fallait pas attirer l’attention sur lui. Et il avait payé le prix fort pour cette tranquillité. Alan était allongé dans un lit de chirurgien. Son conditionnement d’assassin avait fait de lui une véritable machine à tuer, sans âme, seulement animé par la vengeance qu’il devait accomplir contre Kyle.

Un homme a toujours ses limites, mais il allait les repousser encore plus. Une personne se pencha sur lui. C’était un médecin. Il avait l’air terrorisé. En fait, il n’en avait pas l’air, il l’était ! Alan avait réussi à placer une bombe de forte intensité sur l’appareil qui allait le maintenir en vie durant l’opération. Si pour une raison ou pour une autre, son cœur stoppait, la bombe vaporiserait tout ce qu’il y avait a l’intérieur de la pièce et endommagerait suffisamment la station pour la perdre définitivement. Alors, oui, le médecin était terrorisé et il ne devait faire aucune erreur. Le praticien mit des électrodes sur le crane d’Alan puis, méthodiquement, il plaça un masque dans lequel un gaz anesthésiant fit tomber Alan dans un sommeil sans rêve, un sommeil totalement noir.

Alan se réveilla trois heures plus tard. L’opération avait été un succès. Des barrières mentales avaient été placées et Alan était capable de diffuser des émotions et d’en enfermer d’autres. S’il le voulait, il pouvait cacher des informations et aucune torture ni interrogatoire aussi poussé fut-il ne pourrait briser ces barrières.

***

Trois jours plus tard, le Prisme de Keryss fut secoué par une nouvelle importante. Le chef de la cellule HERMES fut découvert mort dans ses appartements. Mais, le plus dérangeant, c’est que celui-ci avait été tué il y a deux jours au moins. Et hier, il fut aperçu dans les locaux du Prisme.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Philippe Tessier comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Philippe Tessier et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr