SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Qin > Scénarios > A l’aube d’un monde de forêts et de lacs
Contribuer

Qin

A l’aube d’un monde de forêts et de lacs

dimanche 13 mars 2011, par Pitche

Cette aventure se déroule à Nao (pages 272 à 274, LdB) et peut servir de pré-aventure au scénario du livre de base qui constitue le prologue de la campagne Tian Xia.

Il se déroule quelques semaines avant celui-ci. Les personnages auront déjà donc eu l’occasion de vivre une aventure à Nao et former un groupe entre-eux.

Origine des personnages

Les personnages sont jeunes, ils exercent souvent leur métier comme apprentis, presque confirmés, comme aspirants. Ils peuvent être de passage. Nao est une ville frontalière de commerce entre presque 3 Royaumes combattants : Zhao, Wei et Qi.

- les personnages d’archétypes "Combattants" ont appris leur maîtrise auprès de Gao Dao "Epée de bronze", l’officier vétéran du Zhao qui dirige le contingent de soldats ou auprès du shifu Main Gauche, un véritable maître d’escrime. Les deux hommes s’entendent bien.
- les personnages d’archétypes "Lettrés" servent soit le gouverneur local Sun Wong Lo ou son magistrat Ting Sen Liao.
- les personnages d’archétypes "Notables" exercent une profession commerciale ou artisane au sein d’une cité où le commerce fait loi. Les temples dédiées à Tsai Chen vouée à la Richesse ou le temple dédiée aux Voyageurs et au commerce de Song Xi reflètent cet aspect.
- les personnages d’archétypes "Sages" peuvent être attachés aux temples décrits auparavant.
- les personnages d’archétypes "Voyageurs" dans une telle ville de passage trouveront leur place.
- les personnages d’archétypes "Artistes" peuvent exercer une activité en ville.
- les personnages d’archétypes "Ombres" exercent quelques activités malhonnêtes dont certains fonctionnaires délégués se soucient guère ou peu (par fois contre quelques centaines de pièces).

Synopsis

Une cabale est organisée à l’encontre de la ville entière. Elle est orchestrée par des agents du censorat du Qi souhaitant déstabiliser cette cité frontalière. Plusieurs troubles secouent la ville. Deux-Visages ne peut en déterminer clairement les responsables. Il s’arrange avec le gouverneur Sun Wong Lo pour faire rassembler un groupe d’enquêteurs issus de la société civile et militaire (qui se plaignent en ce moment). Ceci lui permettra de surveiller en arrière plan et pouvoir voir les personnages se mouvoir et se débusquer quand elles seront "acculés" ou "approchés".

Introduction

Le magistrat Ting Sen Liao convoque des membres de la société civile et militaire. Tout à chacun envoie de ses membres et ce seront les personnages ! Ils ont été envoyés par Gao Dao, Ting Sen Lia lui-même, des guildes marchandes, de l’école d’arts martiaux de Main Gauche, etc.
Il les reçoit et fait état de la situation agitée qui secoue la ville. Il leur demande d’enquêter et si possible de démanteler les fauteurs de troubles, les responsables. Ils peuvent s’ils le veulent requérir avec son autorisation d’hommes auprès de la milice ou des soldats avec l’autorisation de l’officier Gao Dao. Ce dernier n’a pas beaucoup d’hommes à leur fournir et le magistrat a souvent besoin de ses hommes pour continuer à administrer la ville. Tout ceci oblige les personnages à agir seuls et à ne pas disposer de pouvoirs "absolus" et "plénipotentiaires".

Les personnages peuvent prendre connaissances des différents troubles. Ils ont connaissance de certaines, mais pas de tous. Il suffit d’interroger Ting Sen Lia ou les fonctionnaires qui recensent les évènements et incidents qui se déroulent dans la ville. Un test de Bureaucratie/Investigations peut s’avérer nécessaire afin de recueillir toutes les informations. Ces évènements se sont déroulés ces dernières semaines. Il faut parfois aussi recueillir ces informations dans les quartiers concernés ou dans les tavernes ou auberges. Le meneur de jeu veille à la dissémination de l’information quant au lieu où la recueillir et quant aux personnes à interroger.

- Des rixes dans des tavernes ont opposés Tong, ses amis et des élèves de l’école d’arts martiaux à d’autres clients. On parle de fermer l’école, voire la dissoudre (ce qui "affaiblirait" la ville) - magistrature/auberges
- Tong , le fils adoptif de Main Gauche traînant en ville avec ses amis, des lascars est manipulé dans les bars qu’ils fréquentent pour lui mettre dans la tête de prendre le "contrôle" de manière efficace de la ville, former sa milice. - auberges
- Yii la fille de Main Gauche est prise à partie et molestée par quelques individus peu scrupuleux qui trouvent leur compte à officier comme miliciens et n’apprécient pas le fait que Tong parle d’en prendre le contrôle avec les élèves de l’école de son père. - Main Gauche/Tong/proches
- Gao Dao est soucieux des troubles et s’en est confié à Main Gauche. Il compte sur les élèves de ce dernier pour relever la garde en ville, ou lui prêter main forte car il a fort affaires avec la surveillance des abords de la ville. - Main Gauche/Gao Dao
- Des attaques incessantes, escarmouches ou raids se font sur les caravanes qui doivent transiter par Nao. Nao constitue le caravansérail central pour bon nombres de convois. Gao Dao/commerçants
- Les trains de marchandises sont ralentis voire pillés et cela s’en ressent dans le commerce et les affaires, les artisans
et commerçants s’en plaignent au gouverneur. Il n’y a plus d’affaires à faire, plus de matériaux à travailler. - commerçants
- recrudescence de vols et d’incendies. La population est mécontente. Une colêre sourde gronde, couve en ville. Les gens sont tendus et agressifs. - magistrature/population/commerçants
- des taoistes et habitants du quartier administratif racontent que de hommes mystérieusement se rassemblent à la tombée de la nuit au temple de Song Xi sous les arcades. D’après un retour sur ce scénario, il semblerait que cet élément semble plus difficile à faire passer auprès des joueurs sans nécessairement trop attirer leur attention sur ce dernier. En effet, l’information donnée et ses conséquences sont capitales. Un juste milieu qui n’est pas des plus simples à réaliser.

Avec tous ces évènements, les personnages doivent se rapprocher de Main Gauche ce qui est propice au scénario suivant Vers un monde de forêts et de lacs

Intrigues

Chaque phase d’enquête liée à l’un ou l’autre évènement est décrite ci-dessous.

AGITATEURS ET FORCES EN PRESENCE

Les personnages peuvent alors croiser les agitateurs du Qi. Ils sont 6 au total et ont une bonne trentaine de bandits (sbires) à leurs ordres. Ils peuvent faire appel à ceux-ci, soit disposer d’un groupe de 10 personnes. Les agitateurs sont rarement ensembles au même point.
On peut les rencontrer à deux voire trois au maximum mais souvent quelques citadins, malfrats (2 à 6 individus) manipulés peuvent les aider en cas de coup dur, suivant la situation.
Le chef possède un signe de reconnaissance particulier : une excroissance à l’oreille gauche en forme de boucle d’oreille.
Ils ne résident pas ensemble, tous à des endroits différents et changent fréquemment d’auberges. Les personnages ont une chance sur dix d’arriver dans une auberge où réside l’un des agitateurs s’ils interrogent le tenancier à ce sujet.
Si les personnages en neutralisent certains, ils verront que certains évènements se poursuivent quand même, déduisant qu’ils sont plusieurs.
Si les choses se corsent le chef pourrait s’enfuir, laissant quand même ses hommes poursuivre le "travail". De même, ces derniers pourraient s’ils risquent d’être torturés, se suicider pour ne rien divulguer. Car torturé, on finit toujours par cracher le morceau !

DEUX-VISAGES, MAIN GAUCHE, GAO DAO, SUN WONG LO ET TING SEN LIAO

Deux-Visages n’interviendra jamais de prime abord. Il peut toujours faire "venir" à point nommée une patrouille. Les personnages ne sont pas en mesure de le remarquer, c’est un expert de la discrétion. Il se tient à distance pour inspecter ce qui se passerait en arrière-plan, espérant ainsi débusquer les rats qui quitteraient le navire.

Gao Dao a fort à faire dehors. On peut le trouver à la garnison en ville une fois, il y coordonne les patrouilles. La garnison abrite un corps important de cavalerie cantonnée aux patrouilles extérieures.

Main Gauche est à sa maison. Son école y est attenante. Cette dernière se trouve aux abords de la ville, sur les hauteurs proche d’une vaste bambouseraie.

Le gouverneur Sun Wong Lo est tout simplement indisponible pour les personnages. Aucune possibilité de le rencontrer. Tous jets de Bureaucratie ou Etiquette réussi permettrait juste de ne pas être rabrouhé ou jeté comme des malpropres.

Le magistrat Ting Sen Lao peut les recevoir sur audience. Il faut réussir un test de Bureaucratie (voir Etiquette) pour se faire.

RIXES

Les personnages apprennent ces évènements. Ils peuvent interroger les élèves, des clients, l’aubergiste et Tong et ses amis.
On ressent une certaine animosité entre tous ces groupes. L’aubergiste est plutôt témoin de la scène.
Mais clairement les élèves, clients et Tong (ses amis) ont été monté les uns contre les autres. Ils tiennent tous des propos venimeux envers l’autre.
Les élèves sont alléchés par l’idée de former une milice pour faire régner l’ordre. Tong agrée aussi à cela mais il voudrait prendre l’ascendant, c’est le fils de Main Gauche après tout. Cela n’a pas beaucoup plus aux élèves.
Tandis que les clients (villageois et citadins) reprochent cette soit-disant "mission" qu’ils se donnent, qu’ils vivent en dehors de problèmes et pourraient plutôt aider à lutter contre les incendies, que c’est au peuple de se prendre en main et former ces milices.
Les personnages peuvent être témoins un soir, quand les paysans revenus des champs se détendent en jouant ou en buvant, quand les artisans et commerçant finissent leur journée ou dînent avec un client. Une altercation éclate et il leur faudra "mâter" (comme ils le veulent, force ou persuasion) quelques têtes de lard leaders.
Les personnages entendent souvent parler d’hommes (que personne ne connait) avec qui ils ont discuté auparavant, dont l’homme à la "boucle" d’oreille.
D’ailleurs, le meneur de jeu peut organiser la "fuite" discrète de l’un des agitateurs qui se trouve encore sur place et qui est pointé du doigt par les personnes interrogés. Celui-ci ne devrait pas avoir trop de peine pour s’enfuir mais ça mettra les personnages sur le coup !

TONG

Il a des rêves de grandeur en tête. C’est l’un des agitateurs qui lui a semé cette graine de discorde en tête. Il s’est fâché avec Main Gauche. C’est un ivrogne notoire en ville et il se bagarre fréquemment se croyant supérieur et invincible surtout avec ses amis. Il a très mauvais caractère et n’appréciera pas les personnages. Il se rend toujours au même tripot, où l’un des agitateurs entretient sa rancœur et pousse toujours plus à s’autoproclamer comme responsable de cette milice. C’est un bon moyen d’essayer de serrer l’un des agitateurs.

YII

Elle a été molestée et se repose de ses blessures chez elle. Main Gauche est fort occupé à la soigner, sa fille chérie. Il va pour cela rencontrer l’un ou l’autre rebouteux pour se fournir en soins ou quérir l’aide d’un médecin (ça peut être l’un des personnages pratiquants ces métiers). Elle a pu reconnaître certains miliciens à la solde du magistrat. Main Gauche n’a pour le moment pas voulu "régler" cette affaire. Il a sévèrement réprimandé son fils adoptif pour ses propos.
Si Tong ne s’arrête pas (ce qu’il ne fera pas, il est encore plus en colère et remonté), d’autres miliciens monteraient jusque là pour "mieux" faire passer le message. Face à Main Gauche, ils ont peu d’espoir d’y arriver mais alors ce dernier descend en ville s’en plaindre au magistrat qui fera convoquer les personnages pour enquêter.

Au sein de la magistrature où se rassemble la milice pendant ses pauses, ils peuvent apprendre et reconnaître les hommes qui s’en étaient pris à Yii. Ils peuvent les interroger à leur manière (Investigation, Intimidation, Boxes et Armes). Là encore, ils apprennent que c’est l’oeuvre d’un agitateur.

GAO DAO

Il est fort occupé par ces pillages qui lui causent grand tracas. Il compte sur les élèves de Main Gauche. Mais il sera fort désappointé lorsqu’il apprendra l’animosité qui s’est créée à leur encontre. Il demande aux personnages de faire en sorte d’instaurer à nouveau un climat de confiance.

Si les personnages veulent en savoir plus sur les pillages, il peut leur prêter des chevaux et les envoyer vers une patrouille en opération ou les faire accompagner une patrouille qui s’en allait.

ATTAQUES ET PILLAGES DES CARAVANES

Des bandits sont payés par le chef des agitateurs pour attaquer les caravanes, ils ont été armés et équipés par ce dernier. Ils possèdent des armes de qualité supérieure et des armures de cuir ! (ce qui normalement est dévolu aux militaires). On ne dénombre pas de vol d’équipements à la garnison c’est que certains doivent les leur procurer.
Les caravanes de matières premières ou marchandises à haute valeur ajoutée à la revente sont visées principalement. Ce sont leur pillage qui occasionne le râle auprès de la classe bourgeoise. Au Zhao, les affaires, c’est sacré.
Ils peuvent patrouiller à cheval avec des soldats pour tomber sur l’un ou l’autre groupe de pilleurs (une dizaine de sbires).
Ils peuvent vu leur intérêt marqué pour certain convoi, organiser un piège en se dissimulant parmi ce dernier utilisé comme leurre. Les bandits ne se battent pas jusqu’à la mort et n’hésiteront pas à "vendre" la personne qui les a embauchés allant même à indiquer l’endroit où se dernier les rencontrent.

De là, les personnages peuvent habilement organiser un traquenard et tenter de le faire prisonnier. Il vient seul mais a de nombreux taos dont celui d’Ombre dissimulée qui lui permet de ne pas être "surpris" par une embuscade. Il est toujours sur ses gardes et très discret. Il sera dur de l’attraper. Au meneur de jeu d’organiser cela avec ses joueurs avec ces éléments.

VOLS ET INCENDIES EN VILLE

En questionnant les habitants, on peut remarquer que les quartiers populeux et pauvres sont touchés. La révolte gronde et le mécontentement est grandissant. Les gens sont suspicieux et n’hésiteront pas à attaquer les personnages de nuit les prenant pour des incendiaires, surtout si ceux-ci se comportent de manière suspecte : déplacement discret, silencieux, présence non habituelle, etc.

Des agitateurs se sont mêlés aux voleurs présents et les exhortent à faire plus. Certains mauvais garçons ont été payés pour bouter le feu à l’un ou l’autre entrepôt, réserve de foins, etc. De nuit, on peut avec une certaine surveillance en prendre sur le fait.

Pour diminuer les vols, il faudrait renforcer la présence policée au sein de la ville mais le magistrat n’est pas très chaud pour cette mesure, mais on peut le convaincre et il faut encore trouver le groupe idéal, qui soit bien accepté et disponible. Mais vu les évènements (cf. Rixes) ce n’est pas gagné. Les habitants manipulés aimeraient former leur propre milice et corps de lutte contre les incendies.

AU TEMPLE DE SONG XI

Les personnages peuvent s’y rendre. La journée il n’y a rien de notable si ce n’est les uns et les autres qui y déposent des offrandes et quelques taoistes qui y officient. Le bâtiment n’est pas éloigné de la magistrature.
A la tombée de la nuit, si les personnages font preuve de Discrétion (par rapport au score de Perception des agitateurs) ou ont mis au point une ingénieuse surveillance et stratégie, ils peuvent assister à la réunion entre le chef et un autre agitateur. Celui-ci vient lui faire un rapport. Chaque soir peut être le jeu d’un échange d’informations qui peuvent avoir des conséquences sur le lendemain. Il n’est pas impossible que deux agitateurs aidés de bandits s’en prennent aux personnages lors d’une embuscade ou décident tous de fuir de la cité, au pire des cas.

Conclusion

La cabale doit avoir été démantelée et les troubles s’arrêter. Les personnages ont pu faire connaissance et avoir dû faire face à l’adversité en se serrant les coudes. Ils ont pu tisser des liens d’amitié entre-eux. Les voilà prêts pour se lancer dans "Vers un monde de forêts et de lacs". Les personnages doivent aussi gagnés leurs premiers points de Renommée et aligner un Fait marquant ce qui pourra faire "enrager" par la suite Tong et lui renforcera sa rancœur et jalousie haineuse envers les personnages. Avec tous ces évènements et les rencontres vécues, les personnages doivent s’être rapprochés de Main Gauche ce qui est propice au scénario suivant, "Vers un monde de forêts et de lacs". Quelques semaines séparent cette aventure de ce scénario.

PNJ

BANDITS (sbires) - voir l’aide de jeu du SDEN

AGITATEURS DU QI
Agents du censorat du Qi, ils sont là pour semer le trouble. Particularité de leur chef, il porte à l’oreille gauche une excroissance de chair comparable à une boucle d’oreille.

Aspects : Métal 3, Eau 3, Terre 2, Bois 2, Feu 4
Aspects secondaires : Chi 24, Défense passive 7, Résistance 5
Don et Faiblesse : Patte de l’ours (bâton) ou Griffes du Tigre (épée) ou Force du buffle (poignard)
Alcoolique ou Ascèse ou Froideur du Serpent
Talents : Comédie 1, Discrétion 1, Éloquence 1, Arme (poignard, épée ou bâton) 2, Larcins 1, Perception 1, Empathie 1
Manœuvres : Mise à distance, Coup double, Parade totale (bâton)
Parade totale, Feinte (épée)
Deux armes, harcèlement (poignard)
Taos : Oeil Intérieur 1, Ombre dissimulée 2, Yin/Yang 1, Esprits clairs 1, Force insufflée 1, Présence sereine 1, Souffle destructeur 1, Foudre soudaine 1, Bouclier invisible 1, Dix mille mains 1, Six directions 1, Corps renforcé 2
Souffle vital : 23 OOOOOOOOOOO * OOOOO * OOOO * OO * O
Équipement : arme de qualité (+1 dégât, +1 solidité) et vêtement renforcée de qualité (3 protection), plusieurs centaine de pièces, ustensiles pour manger et ampoule de cinabre pour se suicider (quelques minutes) Virulence 13.

Rédigé en janvier 2011 pour l’Oujidérepo comprenant les mots suivants :

- cabale(s)
- maître d’escrime
- boucle d’oreille

Merci à Greg pour l’avoir fait jouer et m’avoir transmis son feedback.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.