SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Rokugan 2000 > Inspirations > Fan’s fictions > Hidden Dragon, Crounching Bar - chapitre 1
Contribuer

Rokugan 2000

Hidden Dragon, Crounching Bar - chapitre 1

mercredi 6 janvier 2010, par Mirumoto Musachi

Une histoire de l’Empire de Diamant

Musachi observait depuis sa voiture l’entrepôt depuis bientôt 3 heures. Il attendait l’arrivée d’un groupe de contrebandiers de la Licorne qui se livraient au trafic d’oeuvres d’art. Il avait pour mission de les arrêter. C’était une opération de routine pour Musachi, même si elle était plus ennuyeuse que d’habitude. De plus il était seul, Yo ayant été envoyé en mission dans un autre district. Le samurai était en train d’écouter les résultats des élections présidentielles au Lorimia, un pays quelconque gaijin. Il n’en avait rien à faire mais il fallait bien s’occuper. Musachi vérifia pour la dixième fois son arme lorsqu’une camionnette arriva. Six hommes en descendirent, des samurai de la Licorne, et avec eux plusieurs autres personnes portant des caisses. Musachi les observa avec ses jumelles entrer dans l’entrepôt. Au bout d’une dizaine de minutes les porteurs sortirent de l’entrepôt accompagné d’un samurai et montèrent dans la camionnette avant de partir. Il était temps pour le dragon de sortir de sa cachette.

Musachi ajusta son daisho, vérifia une fois de plus son pistolet et son chargeur puis prit la direction de l’entrepôt. Il voulait faire vite, afin d’être chez lui pour le dîner et le match de foot opposant les Stormbringers aux Redphoenix. Il entra dans l’entrepôt l’arme au poing sans de difficulté, les contrebandiers ayant laissés la porte ouverte. Il jeta des coups d’oeil à gauche et à droite puis monta les escaliers qui lui faisaient face. Quelques secondes plus tard Musachi se trouvait au milieu de l’entrepôt où se trouvait de nombreuses caisses, vases et assiettes d’origines diverses.

"Personne. Mais où sont ils passés ?" se demanda le samurai.

"Tiens tiens tiens, nous avons un visiteur." dit une voix inconnue.

Cinq hommes sortirent des ombres, quatre ayant un pistolet et le dernier portant un shotgun. L’un d’eux prit la parole : "Je suis Ide Juba. Je ne sais pas qui tu es, mais tu vas vite nous le dire."

"Je suis là pour vous prévenir. Vos affaires gênent mon employeur, alors un conseil, laissez tomber."

Les Licornes se mirent à rire. Le plus jeune dit : "Et que compte tu nous faire une fois qu’on t’aura cassé la..."

"Tais toi !" l’interrompit Juba. "C’est un samurai, ça ne servira à rien. Son cadavre nous en dira plus que lui même." Il se tourna vers Musachi. "Pose ton arme et ta mort sera rapide"

Musachi ne semblait pas décidé à coopérer.

Le jeune arma son shotgun. Musachi le regarda droit dans les yeux lorsqu’il appuya sur la gachette. Les Licornes s’attendaient à une gerbe de sang mais rien n’arriva, l’intrus étant apparemment indemne. Les contrebandiers vidèrent leur chargeur dans le corps de Musachi qui ne bougea pas d’un pouce, se contentant de les regarder avec un petit sourire. Puis il se mit à rire, puis disparu dans un flou artistique.

Juba s’écria : "Cho yabe, un hologr..." Il fut interrompu par une détonation. De toutes façons ça ne le gênerait pas beaucoup car sa tête se retrouva avec un trou au milieu. Il y eu 3 autres détonations, puis 3 autres morts. Le jeune contrebandier était le seul survivant. Il pris une cartouche dans sa poche et commença à recharger son arme. Un immense samurai, armé d’un non-moins impressionnant Yakamo .44, apparut.

"Laisse ça petit." lui dit Musachi en rengainant son arme. "Je te laisse une chance, vas t-en et que je ne te vois plus. Et dis à tes collègues d’oublier ce petit commerce"

Le Licorne se leva, laissant son shotgun au sol. Il s’approcha de Musachi et dégaina son sabre.

"Tu as tué Juba ! C’était mon frère ! Je vais te tuer !"

Le contrebandier attaque Musachi. Celui-ci se contenta d’esquiver le coup d’un pas de coté puis, dans un mouvement de iaijutsu, décapita son adversaire.

"Une mort honorable. Tes ancêtres seront fiers de toi, même si cette mort était inutile."

Musachi regarda le corps du jeune homme se vider de son sang avant d’aller vers la sortie.

Alors qu’il s’apprêtait à prendre l’escalier de la sortie de secours l’attention de Musachi fut attirée par une lueur. Elle venait d’une caisse à trois mètres de lui. Il s’approcha, pris un pied-de-biche et ouvrit la caisse. Il prit le vase qui y était, c’est lui qui brillait, ou plutôt ce qu’il y avait à l’interieure. Musachi se demanda si c’était prudent de l’ouvrir mais il avait le don de percevoir les énergies magiques environnantes, et le vase était hautement magique. Il l’ouvrit.

Une immense lueur l’aveugla et un cri sembla sortir du vase. Lorsque Musachi ouvrit les yeux il vit la silhouette d’un homme portant un kimono traditionnel. Le samurai ne mit pas longtemps pour se rendre compte qu’il s’agissait d’un esprit. Il pointa son sabre en direction de l’esprit.

"Qui es-tu ?!"

L’esprit l’observa. Il semblait désorienté.

"Mon nom est Okuma, Daimyo du Clan de l’Ours"

A suivre

P.-S.

Note importante :
Cette fiction a été écrite alors que l’aide de jeu sur le Clan de l’Oursn’était pas encore écrite, ce qui pourrait troubler certains lecteurs. Merci d’en tenir compte.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.