SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Rokugan 2000 > Inspirations > Fan’s fictions > Hidden Dragon, Crounching Bar - chapitre 4
Contribuer

Rokugan 2000

Hidden Dragon, Crounching Bar - chapitre 4

mercredi 6 janvier 2010, par Mirumoto Musachi

Kyorou et Musachi étaient desormais attachés sur des chaises au millieu de l’entrepot. Leurs agresseurs étaient au nombre de 5. Musachi les observa et en tira une seule conclusion : ce sont des ninja. Ils portaient des combinaisons noires de la tête aux pieds, étaient armés de pistolets-mitrailleurs avec silencieux et visée laser (des PM Taifu de Bayushi Armor Workshop), divers outils et ils portaient leur katana dans le dos.

Kyorou, lui, tira comme conclusion de ses observations qu’un des ninja était une femme, c’était elle qui était en train de renforcer les liens de la corde qui le maintenait prisonnier.

La même personne qui les avaient sommé de se rendre était désormais en face d’eux. Il s’agissait d’un homme dont le visage était masqué (comme tous les ninja) et nos samurai ne pouvait distinguer que ses yeux, et ils n’exprimaient aucune émotion.

"Bonsoir samurai. J’espère que vous allez vous montrez coopératifs et que nous ne passerons pas la journée ici. En temps que chef de ce groupe j’ai quelques questions à vous poser."

Kyorou lui répondit : "Votre accueil laisse à désirer, j’esperais des geisha et un peu de musique. Franchement, je ne recommanderais pas cette maison de thé à mes amis."

La femme regarda Kyorou, sembla sourire derrière son masque et lui envoya un magistral coup de poing au visage digne des meilleurs films d’action Akodo.

"Waow, vous avez de drôles de façons de vous faire des amis." Deuxième coup de poing. Cette fois ci Kyorou préfera ne rien dire, laissant la parole à Musachi.

"Qu’est ce que vous voulez ?"

"Le vase que vous avez pris aux contrebandiers, il est... Dangereux. Il nous le faut, et vite."

"Les Scorpions s’interessent à l’histoire maintenant ?"

Les ninja se regardèrent avec etonnement. La femme s’apprétait à donner un coup de poing à Musachi mais son chef l’en empêcha. "Akira, calme toi !"

Kyorou se remit à parler.

"Hé c’est pas juste ! Pourquoi vous le frappez pas lui ?" Troisième coup de poing.

"Merci de ton aide Kyorou, tu crois que c’est le moment ?"

"Hey ! C’est toi qui m’a amené ici, si je t’avais pas écouté j’aurais certainement déjà trouvé le meurtrier d’Hinata à l’heure qu’il est."

"Tu serais peut être mort oui !"

"Au fait, quelle heure est-il monsieur le ninja ?"

"Vous allez vous taire oui ! Bon... Où est le vase ?"

"Nous ne l’avons pas, je l’avais laissé à Agasha Hinata, du Clan du Phénix... Mais si vous avez vu les informations à la télé vous devez savoir quelle est morte."

"Je n’en est rien à faire, où est le vase ?"

"Nous ne l’avons pas ! Le vase à disparu... Et en vous voyant j’aurais plutôt pensé que c’était vous qui l’aviez. Au fait, vous n’avez pas repondu à ma question, en quoi les Scorpions sont-"

Cette fois ci c’est Musachi qui eut droit au coup de poing.

Ah, c’est pas trop tôt ! Il y a une just... Non j’ai rien dit."

"Pour la dernière fois... OU EST LE VASE ???"

"Mais je n’en sais rien ! Je vous l’ais dit... Je pensais trouver des indices ici."

"Bon, vous ne voulez rien dire, très bien, je comprends... Akira va s’occuper de vous."

Un des ninja apporta une valise, l’ouvrit et la posa sur une chaise. Kyorou la regarda et vit à l’interieur de nombreux outils, mais il se doutait qu’ils n’étaient pas destinés à sa voiture.

Akira prit la parole pour la première fois, sa voix était douce et en totale contradiction avec ses actes. "Bientôt je saurais même le nom de votre première petite amie alors que je ne vous l’avais pas demandé."

"Elle s’appellait Doji Ryuko, voilà." Quatrième coup de poing.

"Kyorou tu ferais bien de la fermer !"

"Mais je suis un samurai, il est hors de question que je me fasse torturer sans rien dire."

Akira sourit à nouveau. "Mais justement, c’est le but recherché."

"Akira, je te laisse avec Sanzo et Mazaki, moi et les autres on va rejoindre le QG. Contacte moi une fois qu’ils auront parlé."

"A vos ordres."


Les deux ninja restant se tenaient aux cotés d’Akira, immobiles, et les mains sur leurs pistolets mitrailleurs. Kyorou était silencieux depuis le départ du chef et Musachi ne savait pas quoi dire. Il n’y avait aucun espoir.

"Bien bien bien... Alors vous vous appellez ?"

"Mirumoto Musachi, samurai du Clan du Dragon." Akira ne sembla pas apprécier la plaisanterie.

"Daidoji Kyorou, et tu ferais bien de t’en souvenir, ninja."

"Et pourquoi ?"

"Parceque lorsque tu te retrouveras en face de tes ancêtres, ils te demandront le nom de celui qui t’as tuée."

"Ah... Les Grues, toujours le mot pour rire. Vous aurez beau essayer de m’énerver, je ne vous tuerai que lorsque je saurais ce que je veux savoir. Et croyez moi, je sais être très patiente."

"Va dire ça à ma machoire..."

"Hum... Je pense commencer par le Daidoji, et je finirai par lui aussi." Akira commença à fouiller dans la valise et en sortit un baton de 40 cm de long. A son extrémité se trouvait deux fils de metal. Lorsqu’elle appuya sur un bouton un arc éléctrique apparut entre les fils.

"C’est très impressionant mais ce n’est pas ça qui vous tuera, enfin je crois. Alors, où est le vase ?"

"Dans un endroit que mon éducation m’empêche de te révéler."

La ninja utilisa alors le baton sur Kyorou. Celui-ci était habitué à la douleur mais celle-là était 100 fois pire que toutes les autres. Il ne put s’empêcher de crier.

"Alors ? Ce vase ?"

"Recommence, j’adore ça."

Akira le prit au mot et recommença, et une fois plus Kyorou cria. "Toujours pas de réponse ?"

Kyorou se mit à rire. "Je ne dirai rien, pas à un sale Scorpion ! Rends moi mon sabre et prends le tiens, et là on pourra discuter !"

La ninja se répéta à nouveau mais elle laissa le baton en contact avec la peau de Kyorou bien plus longtemps qu’avant.

"Kyorou arrête de la provoquer je t’en prie !"

"Espèce de lâche, tu vas tout lui dire n’est ce pas ? Au moins je serais mort en samurai."

"Ce n’est pas une mort de samurai qui t’attend si tu continues comme ça, et ton comportement en est indigne de toutes façons."

"Votre ami à raison Daidoji-san, parlez et vous aurez l’occasion de mourir en samurai."

Une terrible explosion retentit alors à l’arrière de l’entrepot, faisant tomber Kyorou et Musachi à terre alors que les ninja, y compris Akira, pointèrent leurs armes en direction de la nouvelle ouverture qui était parcourue par les flammes.

"Vous deux, allez voir ce qui se passe, mais faites attention !" Sanzo et Mazaki armèrent leurs armes et partirent inspecté l’ouverture. Arrivés à une dizaine de mètres (la chaleur des flammes étaient insupportable à cause de leur combinaison) une voix les avertit.

"Lachez vos armes et vous aurez la vie sauve."

Les deux ninja ouvrirent alors le feu au travers des flammes. Une fois leurs chargeurs respectifs vide ils se regardèrent en se congratulant du regard.

"Je vous avais prévenus."

Ils regardèrent les flammes lorsqu’une silhouette apparut. Elle semblait les traverser sans problème, tel un oni des contes pour enfants. C’était un samurai, mais à part son daisho il ne portait aucune arme.

Sanzo fut le premier à réagir. Il attrapa un chargeur, expulsa celui de son arme et commença à l’introduire dans le Taifu. Son camarade lacha son arme et pris le pistolet situé sur sa jambe. L’intrus porta alors sa main droite dans son dos et en sortit un pistolet. Il ouvrit le feu une seule fois et Sanzo fut touché à la tête. Mazaki mit un genou à terre et ouvrit à son tour le feu. Il ne toucha pas son attaquant qui, en tournoyant, attrapa le deuxième pistolet situé dans son dos. Il tira à plusieurs reprises et l’âme de Mazaki quitta rapidement ce monde.

Akira était sans voix, mais elle tira à plusieurs reprises sur le samurai mais sans succès, celui-ci evitant les tirs de la ninja en effectuant plusieurs roulades sur le coté. Il tira jusqu’à vider ses chargeurs mais il ne toucha pas Akira.

Elle regarda alors Kyorou. "Sayonara."

Elle pointa son Taifu en direction de Kyorou et pressa la détente. Rien, l’arme venait de s’enrayer. Akira lança son arme en poussant un juron et partit en courant vers la sortie. L’intrus l’ignora et courut vers Musachi.

"Yo, ce n’est pas trop tôt !"

Yo rengaina ses pistolets puis sortit son wakizashi afin de couper les liens de son ami.

"Que penses-tu de mon entrée et de ma technique du daisho adaptée aux pistolets ? Elle vaut bien celle des Usagi non ?"

"Un peu théatrale mais efficace, je dois le reconnaître." Musachi fut libre en quelques secondes.

"Ne t’occupe pas de moi, attrape la !"

Yo partit à la poursuite d’Akira alors que Musachi se tourna vers Kyorou, qui était dans le coma.


Une fois dehors, Yo vit Akira monter sur une moto et allumer le moteur. Il courut vers elle et lui sauta dessus. Ils tombèrent au sol en effectuant une roulade et se relevèrent en même temps avec leur katana à la main.

"Tu ne t’enfuiras pas comme ça ninja, qui êtes vous et que leur voulez vous ?"

Akira ne repondit pas et attaqua Yo avec rapidité et violence. Celui-ci parvint à esquiver et parer les coups de son adversaire mais ne put porter aucun attaque. Après ce déchainement de violence les combattants se figèrent, leur katana en position offensive.

"Je suis pas qu’une simple ninja, j’ai suivi les instructions de l’Ecole Bayushi et mon nom est Shosuro Akira."

"Je m’appelle Yo et j’ai suivi les enseignements de l’Ecole... La mienne."

Akira se mit à rire mais son rire n’avait rien d’amusant. "Encore un ronin ? Et bien... MEURT !" Elle passa à nouveau à l’attaque mais cette fois ci Yo eut le temps de tirer son daisho. La ninja eut beaucoup plus de mal à porter ses attaques que la dernière fois et elle fut blessée au bras droit et à la jambe gauche. Yo n’avait rien.

"Pourquoi avez-vous attaqué Musachi ? Parle !"

Akira ne dit rien et attaqua à nouveau en premier. Ses yeux n’exprimait que rage et colère alors que Yo semblait calme et serein. La ninja fut blessée à l’épaule.

"Tu n’as aucune chance Shosuro. Ma technique est supérieure à la tienne."

"TAIS-TOI !" Cette fois ci c’est Yo qui attaqua le premier. Ses assauts étaient méthodiques et il semblait se déplacer comme un fantôme. Akira avait le plus grand mal à parer ses attaques et elle se retrouva avec le wakizashi de Yo sous la gorge.

"Parle ninja, et je te laisserai partir."

"J’appartiens au Clan du Scorpion... Je ne trahirais pas mon clan !"

Elle se laissa tomber sur la lame de Yo.

A suivre



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.