SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Rokugan 2000 > Inspirations > Fan’s fictions > Hidden Dragon, Crounching Bar - chapitre 5
Contribuer

Rokugan 2000

Hidden Dragon, Crounching Bar - chapitre 5

mercredi 6 janvier 2010, par Mirumoto Musachi

Après la mort d’Akira, Musachi emmena Kyorou à l’hopital, lieu qu’il connaissait bien. Il le laissa entre de bonnes mains puis lui et Yo purent aller se reposer.

Le lendemain, Musachi raconta toute l’histoire à Yo qui en conclut qu’il fallait prévenir leurs supérieurs. En attendant leur réponse, Musachi passa voir Kyorou qui semblait s’être bien remis de ses blessures car en sortant du coma il demanda une geisha et du saké.

Le Dragon ne put cependant rester car Yo l’appella sur son portable pour lui dire que les ordres du clan étaient clairs : il fallait retrouver Okuma et l’éliminer s’il representait une menace. Sinon il fallait trouver le ou les vrais coupables et aider Okuma si celui si était innocent.

A la fin de la journée Musachi alla à l’appartement de Yo afin de faire le point autour d’une bière.

"Alors la ninja ne t’a vraiment rien dit ?"

"Non, enfin rien en rapport avec notre affaire. Je crois que la seule chose que nous ayons à faire et d’attendre."

"Et attendre quoi ? Un nouveau meurtre ? Hors de question ! C’est moi qui ai libéré Okuma, et Hinata est morte de part ma faute..."

Yo s’appretait à lui répondre mais aucun son ne sortit de sa bouche.

"Qu’est ce que tu as Yo ? On dirait que t’as vu un fantôme."

"Et bien... Tu ferais bien de regarder derrière toi."

Musachi se retourna, non sans inquiétude, et vit Okuma.

"Okuma !"

Yo attrapa son katana mais Musachi lui fit signe de la tête que c’était inutile.

"Musachi, nous n’avons que peu de temps."

"Où était tu passé ? Et... As-tu tué Hinata ?"

"Non, mais je n’ai pu la défendre, ce qui revient à dire la même chose. C’est un homme mauvais qui l’a tué, mais le terme d’homme n’est pas très approprié."

"Un autre esprit alors ?" demanda Yo.

"Non. Un maho-bujin, un serviteur de Fu-Leng."

"Fu... Non, c’est impossible... Le Dieu Sombre est mort il y a 1000 ans."

"C’est un descendant du maho-tsukai m’ayant maudit qui a le vase. Je crois que le maho-tsukai avait prévu la défaite de Fu-Leng, et de ce fait il a enfermé un sombre pouvoir à l’interieur du vase. Mon emprisonnement n’était que la cerise sur le gateau."

"Pourquoi ne m’as tu rien dit alors ?"

"Je n’avais pas compris... J’ais été stupide. Le maho-bujin va desormais utiliser le vase afin d’invoquer un oni d’une puissance terrifiante, l’Oni no Tsume. La cérémonie d’invocation a commencée."

"Pourquoi n’est tu pas apparu avant ?"

"Le maho-bujin me retenait prisonnier. Il n’a plus rien à craindre de moi maintenant et il m’a libéré."

"Des Scorpions voulaient le vase, ils nous sont tombés dessus hier. Tu sais pourquoi ?"

"Celui qui m’a maudit s’apellait Sadayasu, Yogo Sadayasu."

"Quels imbéciles ces Scorpions. Ils voulaient certainement utiliser le vase pour faire je ne sais quel tour de vicieux."

"Et que devons nous faire pour l’éliminer ? Où se trouve t’il ?"

"Le maho-bujin n’est pas très puissant, enfin pour un maho-bujin. Du jade ou du cristal suffira. Par contre s’il invoque l’oni on aura des problèmes. Le seul moyen de le détruire sera de briser le vase."

"Mais cela ne risque-t-il pas de te détruire aussi ?"

"Oui, je sais. Mais tel est le prix à payer pour sauver Rokugan. Je suis sur qu’Osano-Wo me gardera une place à ses cotés, enfin j’espère. Le maho-bujin se trouve dans les ruines sous Otosan-Uchi, mais je ne saurais pas vous y emmener à nouveau."

Yo parut sceptique.

"Le bas quartier... Les Crabes ne voudront jamais nous laissé passer et il est hors de question de leur dire quoi que ce soit."

Un éclair traversa le ciel de Rokugan puis des nuages s’ammoncelèrent au dessus du centre d’Otosan Uchi.

"Trouver le maho-bujin sera plus facile que prévu apparement."


Yo se trouvait desormais dans le bas-quartier. Musachi et Okuma étant partit dans une des bases secrètes du Clan du Dragon. Il devait localisé le maho-bujin et, grâce à une balise, Musachi pourrait le retrouver et venir le rejoindre avec une machine suceptible de détruir l’oni.

Le jeune Dragon avait réussi à passer les patrouilles des samurai du Crabe grâce à un kimono équipé d’un camouflage thermo-optique. Celui-ci absorbait la lumière au lieu de la renvoyer, faisant devenir invisible son porteur.

Il errait desormais dans le bas-quartier au milieu de ce qu’était Otosan-Uchi avant la Grande Reconstruction. Tout n’était que ruines et désolation. Après une demi-heure de marche il finit par trouver ce qu’il cherchait.


Pendant ce temps Musachi et Okuma arrivèrent au quartier général des Dragons d’Otosan-Uchi. Une fois dans l’Usine, Musachi fonça vers le garage, des techniciens l’attendaient ainsi qu’Agasha Ryuji, le tetsukai "attitré" de Yo et Musachi et ayant inventé l’hologramme et le camouflage optique.

"Alors Ryuji, il est prêt ?"

"Pas tout à fait, ce n’est qu’un prototype et il n’a jamais était testé en situation de combat réel. En plus tu ne l’as essayé qu’une fois et le kami te connait à peine."

"Je sais, mais j’ais avec moi le meilleur des copilotes."

"Qui ça ?"

"Okuma ? Tu peux apparaître quelques secondes ?"


Yo scrutait le batiment avec des jumelles infra-rouges. Il y detecta une forme de taille humaine et une dizaine plus petites, de la taille d’un enfant.

"On dirait que notre ami est entouré de toute sa famille."

Yo prit son fusil et y ajusta un silencieux. Il s’appretait à avancer afin de bien identifier les formes lorsqu’il entendit des bruits de pas derrière lui, et ils se rapprochaient.

Yo s’allongea et regarda doucement en arrière, il vit 5 formes de petites tailles se diriger vers le batiment. Elles passèrent sans rien dire à quelques metres de lui, elles étaient armées.

Yo désactiva alors la vue infra-rouges pour passer en vue normale. Les formes étaient des gobelins, identiques à ceux que Yo avait put voir dans les photos de la Guerre des Ombres.

il activa immédiatement sa balise. Après que les gobelins soient entrés dans le batiment Yo avança et entra à son tour dans les ruines, certainement une ancienne demeure de la noblesse. Les gobelins ainsi que la grande forme se trouvaient au premier étage.

Yo avançait discrètement tout en étant invisible. Il trouva les restes d’un escaliers et monta à l’étage supérieur. Il entendait des voix, elles s’exprimaient dans un rokugani pitoyable, et l’une d’entre elles étaient plus graves et autoritaires que les autres.

"Le maho-bujin certainement..."

Yo parvint à voir la pièce où les gobelins se trouvaient. Ils étaient une quinzaine et étaient en cercle autour d’un homme portant un kimono traditionnel d’une blancheur éclatante, et qui avait entre ses mains un vase ancien. Yo fut surpris de voir que le kimono et l’homme qui le portait étaient incroyablement propre, tout l’inverse des gobelins.

"C’est la couleur de la mort."

L’homme venait de parler d’une voix grave et caverneuse. Yo ne fit aucun mouvement, il se contenta d’enlever la sécurité de son fusil.

"Je sais que tu es là humain, tes artifices ne sont rien face à la puissance de Fu-Leng."

L’homme fit un geste de la main et le regard des gobelins se portèrent vers Yo... Il n’était plus invisible. Le Dragon pointa son fusil en direction du maho-bujin mais son tir fut intercepté par un gobelin dont la tête explosa sous la violence du choc. Ses camarades se ruèrent alors vers Yo en hurlant et en brandissant diverses armes blanches.

Yo n’eut d’autres choix que de se replier dans une pièce d’où il put abattre deux gobelins supplémentaires. Ceux-ci se mirent à couvert et ouvrèrent le feu avec des armes datant de la guerre. Yo n’avait plus qu’à tirer, et à prier.

Pendant que Yo était coincé à combattre les gobelins il pouvaient entendre le maho-bujin chanter des versets impies et ce qui semblait être une invocation. Sa voix devenait de plus en plus forte et le sol se mit à trembler. Une véritable tornade enveloppa au bout de 5 minutes le maho-bujin dans un déluge de pluie et d’éclairs. Le combat cessa lorsque les gobelins s’enfuyèrent en hurlant de peur. Yo se rendit compte alors qu’il n’avait plus de munitions et soupira de soulagement.

"J’ai eu chaud."

Lorsque la tornade disparut, un énorme oni d’au moins 3 mètres de haut se trouvait à la place du maho-bujin, le vase étant toujours à la même place.

L’oni était très musclé et possédait deux longs bras terminés par des griffes d’une longeur et d’une noirceur effrayante pour l’un alors que l’autre semblait n’étre qu’une corne, très aiguisée apparement.

"Je crois que j’ai un problème là."

Le regard de la créature se tourna vers Yo, et celui-ci n’eut d’autres choix que de courir. L’oni se jetta alors à la poursuite du samurai. Yo couru le plus vite possible vers un autre batiment qu’il avait repéré et qui semblait lui offrir une meilleur protection que celle offerte par celui où il se trouvait.

L’oni était malheureusement trop rapide et il rattrappa Yo, et il le fit tomber à terre avant de le bloquer en posant son énorme main sur le samurai. Yo était complétement bloqué, il tenta de s’emparer d’un chargeur mais son fusil était tombé trop loin. L’Oni no Tsume se lécha le visage et leva sa gigantesque griffe afin de frapper. Et il frappa...


Mais son bras/épée fut bloqué par un énorme katana. Celui-ci était porté par un robot aussi gros que l’oni et ressemblant vagement à un samurai en armure dont la tête était celle d’un dragon.

"Qu’est ce que t’es moche, heureusement que je ne peux pas sentir ton haleine."

Yo reconnu la voix de Musachi, et il reconnu le prototype, le tetsuryu, le "Dragon de Fer".

Musachi était à bord du robot, assis dans un cockpit trop petit et crevant de chaud (Ryuji n’a pas eut le temps de mêtre la climatisation). Chaque mouvement qu’il faisait étaient repeté par le tetsuryu, chaque ordre mentalement donné était immédiatement executé, grâce à Okuma qui était le kami du robot.

Musachi repoussa l’oni et lui assenna plusieurs coups de sabres qui furent tous parés. L’oni répliqua à une vitesse incroyable et parvint à toucher le robot au bras droit.

"Yo va te mettre à l’abri !"

Son ami s’executa et fonça se mettre à couvert afin d’assister au combat qui allait se mener.

"Okuma, le bras est il sérieusement endommagé ?"

Une voix cybernétique répondit. "Non je ne crois pas."

"Comment ça tu ne crois pas ?"

L’oni passa à nouveau à l’attaque et effectivement le bras fonctionnait parfaitement.

"T’es marrant toi, je me retrouve enfermé dans une boite de conserve géante et je dois tout de suite savoir comment ça marche ? En plus il y a trois jours je savais même pas ce qu’était une boîte de conserve."

"C’est bon j’ais rien dit. Mets plus de puissance dans les bras."

Okuma s’executa et Musachi put entendre le réacteur du robot vibrer de plus en plus fort. Puis le samurai poussa un kiai puissant qui résonna dans tout le quartier, amplifié par les haut-parleurs du robot. L’oni fut touché à plusieurs reprises et hurla de douleur lorsque la lame incrusté de jade trancha sa chair souillée.

"Okuma, utilise les senseurs pour trouver le vase, dépêche toi, je n’aurais bientôt plus de jade sur le katana."

Comme si l’oni avait entendu il hurla de rage et se jetta sur le tetsuryu. Il le fit tomber à terre et attrappa la tête du robot d’une main et planta sa griffe dans le bras qui tenait le sabre, l’immobilisant.

"Okuma dépêche toi !"

L’Oni no Tsume augmenta la pression et la tête commença à emmettre des grincements inquiétants. Musachi tenta de dégager son bras mais c’était impossible. Il pensa alors à son pistolet chargé de munitions de jade. Il attrappa son fidèle Yakamo .44, ouvrit le cockpit et se retrouva en face du torse de la créature. L’oni ne l’avait pas vu et il vida son chargeur après avoir enlevé ses attaches. L’oni partit en arrière en hurlant de douleur et Musachi put faire se relever le tetsuryu. Un de ses bras était HS et il ne pouvait plus utiliser le katana. Musachi referma le cockpit.

"Musachi, j’ais trouvé le vase ! Il est dans ce batiment, là-bas !"

Un point rouge clignotant apparu sur l’écran de contôle du Dragon.

"Fonce !"

Le samurai s’éxecuta et se rua vers le batiment où Yo avait combattu les gobelins. L’oni se jetta sur le robot et attaqua à plusieurs reprises. Musachi en esquiva la plupart mais une parvint à le toucher. Le choc fut si violent que la tête du samurai se cogna aux bords du cockpit, il n’était plus attaché. Musachi sombra dans l’inconscience et le tetsuryu, sans l’esprit du pilote pour le commander, s’effondra.

L’oni poussa un rugissement de victoire et regarda le corps inerte du robot...

A suivre



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.