SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Sden > Le Blog > Il sentait bon le sable chaud
Contribuer
Les participants

 Sden

Il sentait bon le sable chaud

vendredi 15 août 2014, par Sigfrid

Dune - Fremen. Commentaires sur la naissance de l’aide de jeu. Première partie...

Mi-août 2013, c’est l’été et il faut chaud. Ca y est ça me reprend. A peu près comme tous les étés avec le soleil (quand il est présent) mon esprit se détend et part vers les vacances, les plages et le sable. Ça doit être une forme de réflexe pavlovien, mais l’association soleil et sable font surgir chez moi le mot dune. Pardon : DUNE. L’œuvre majeure de Frank Herbert, pour ceux qui n’auraient pas suivi, là au fond.

Et là je me dis... et pourquoi pas ? Après tout c’est vrai, il n’y a pas pléthore de jeux sortis pour jouer sur Arrakis. A peine une édition US, vite épuisée et vite abandonnée suite au rachat de Last Unicorn Games par Wizards of the Coast. Quand on regarde bien, l’œuvre de référence de la fantasy qu’est le Seigneur des Anneaux a une couverture ludique bien plus riche. De qualité variable certes, mais au moins on a pu passer des années à jouer à JRTM et même maintenant à l’Anneau Unique, sans compter les variations et adaptations ayant vu le jour entre ces deux jalons. Dune reste le parent pauvre en matière d’adaptation au JDR. J’imagine qu’il y a peut-être des questions de licence derrière mais n’est-ce pas aussi le cas pour Tolkien ?

Donc hop, haut les cœurs, je m’installe sur mon balcon avec le portable et c’est parti... pour quelques heures de tâtonnement. Avant d’arrêter le portable et de sortir papier, crayons et le bouquin. C’est qu’il y a quelques petites choses à cadrer avant. Des détails uniquement... comme le contexte de jeu, quoi jouer, comment, définir les points-clé de l’ambiance propre à Dune. Des broutilles je vous dis. Finalement, après quelques jours d’intense réflexion, ce sera des Fremen sur Arrakis. Premièrement parce que c’est le truc qui m’a toujours attiré (ça compte) et second point, c’est vraiment une marque distinctive du roman, tout ce désert, ces vers géants et Fremen imprégnés d’Epice.

Pour la forme, ce sera une aide générique pour que chacun puisse reprendre cela à sa sauce. Je planifie déjà au moins une adaptation pour le système générique que je connais le mieux, et peut-être des ouvertures vers un ou deux autres. Là je ressors le portable pour travailler avec un logiciel de mind-mapping. Alors pour ceux qui ne connaissent pas, je vous encourage vivement à aller jeter un œil sur le sujet et expérimenter. Pour jeter des idées sur le papier comme elles viennent et les organiser derrière sur un plan structuré, je trouve ça simplement génial. J’ai découvert cela il y a un an et franchement je n’arrive plus à travailler un scénario ou une aide de jeu sans cela.

Quoiqu’il en soit, un bon mois et demi d’intense rédaction plus tard, le plus gros de l’aide est faite avec plus de 220 000 caractères à la clé ! Sensation géniale d’écriture à la volée où les idées se posent presque toutes seules. Je suis dedans à fond. Cela fait longtemps que cela ne m’était plus arrivé. Je savoure un bref instant... parce qu’il y a encore du boulot mine de rien.

C’est drôle, sur le coup je me suis dit que c’est allé très vite à trouver les idées, le contexte de jeu et l’angle d’approche. Mais en y regardant de plus près, peut-être pas tant que cela... je suis tombé sur la date de ma première tentative d’adaptation, déjà sur le SDEN, qui était avec Spacemaster (oui, j’étais un gros adepte de Rolemaster à l’époque). La date donc : 3 septembre... 2000. Ah oui quand même. Déjà tout ce temps ? Eh oui, le temps ça va, ça vient. Tout ça pour dire, que mes premières réflexions datent d’il y a 13 ans. Et qu’entre-temps j’ai relu plusieurs fois les romans, pris des notes manuscrites avec les références des pages et fait une autre tentative d’adaptation en 2012 (en été bien sûr !). Donc le coup du "j’écris tout ça en un mois", mon œil... Cela fait 13 ans que tu y penses mon garçon, il était temps que cela vienne.

Enfin ne boudons pas notre plaisir et là il ne faut pas laisser retomber le soufflé parce qu’il n’y a que la moitié du chemin de fait. Oui, c’est une aide générique sans référence à aucune mécanique de jeu. Il faut donc concrétiser cela par une adaptation technique, sinon, point de jeu possible. Mais ceci est une autre histoire jeune padawan de Besace. Là je n’ai plus la Force, l’Epice doit couler... Fait chaud. J’ai soif.

Seconde partie : Une tempête Coriolis sous le crâne



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2016 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.