SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Secrets de la septième mer > Aides de jeu > Contexte > Théah prime > Théah’ en 1668 > Vodacce
Contribuer

Secrets de la septième mer

Vodacce

vendredi 21 octobre 2005, par Martin

1°/ Les sept princes marchands

Bernoulli
Très liés à l’Eglise Vaticine, à laquelle ils ont au cours des derniers siècles fait d’innombrables preuves de loyauté. Les seconds fils Bernoulli font toujours des carrières ecclésiastiques, avec plus ou moins de volonté ou de réussite. En 1250, après les croisades, ils reçoivent de l’Eglise le monopole des relation avec l’Empire du Croissant.

Actuellement, ce monopole est doublement contesté : commercialement, par d’autres familles Vodaccis peu soucieux de respecter un si vieil accord, d’autant que personne ne peut le faire respecter, et éthiquement, par une Eglise Vaticine en plein regain de ressentiment contre les ‘infidèles’ et ceux qui traitent avec eux.

Le patriarche est Gespucci Bernoulli, un homme dur mais vieillissant. Ses trois fils s’occupent déjà d’une grande partie des activités commerciales, et semblent mener un train de vie décadent, même pour des Vodaccis. Par égards pour Gespucci et l’honneur de la famille, les cardinaux Vodaccis ne s’en sont pas encore mêlés. Mais ils finiront par le faire.

Falisci
Les Falisci ont une très longue tradition agricole, possédant une part importante des terres fertiles de Vodacce. Donnello Falisci est, depuis la mort de son père il y a quatre ans, le patriarche le plus jeune, tout juste trente ans. Charmeur et subtil, il fait ce que son père et grand père ont fait avant lui : produire le meilleur vin de tout Théa, et organiser les fêtes les plus luxuriantes, au point qu’elle figurent parmi les obligations stricte de tout homme de bon goût et de haute naissance.

Villanova
Une des plus anciennes et des plus puissantes familles, composés des plus fins et ambitieux politiciens de Vodacce, contrôlée par la main de fer de Giovanni Villanova, qui se montre sinon un homme charmant, et surtout le plus grand mécène en matière de science du pays, via l’unique grande université de Diadonna, ce qui semble lui attirer les regards furieux de l’inquisition, mais également de certains scholars castillans, estimant les méthodes de la Diadonna peu scientifiques et par trop intéressées.

Lucani
Famille la plus récente, issue voici un peu plus d’un siècle d’une branche des Villanova. Spécialisée initialement dans le vin et les textiles, la concurrence des Faliscis les a obligés à se recentrer sur le second. En quelques années, malgré la difficultés de s’étendre face aux autres princes plus puissants, les Lucanis ont conquis une bonne part de la création et du commerce des vêtement de luxe, devenant standard à la court de Montaigne, c’est à dire partout. Mais Alberto Lucani ne connaît que trop bien le caractère très volage des dames de Montaigne, et craint pour l’avenir. Ses atouts sont peu nombreux, mais il sais en faire usage : perçu comme faible et donc peu digne d’intérêt, il parvient à garder sa famille et ses gens relativement en dehors des querelles constantes entre prince. Mais tout ceci pourrait changer si Villanova décidait de retirer la muette protection sur cette branche éloignée de la famille.

Mondavi
Seconde famille essentiellement basée sur l’agriculture, les Mondavis vivent quelque peu à part des innombrable fêtes qui émaillent la vie en Vodacce. Malgré la règle qui veut qu’un Prince ne puisse avoir sa résidence principale sur le continent, Alcide Mondavi semble y faire de très fréquent voyages, d’autant que son îles et située tout au sud. Ses relations avec les autres princes sont purement fonctionnelles : il joue quand il le doit, et ne joue pas mal...

Vestini
Grâce à l’action du précédent patriarche Vestini, cette famille contrôle une grande partie de l’artisanat Vodacce, ayant offert une somme substantielle a tout artisan venant s’installer sur ses terres. Puissante à l’époque, la famille avait pu imposer cette décision plutôt agressive face aux autres princes. Elle exporte maintenant la plupart de la marchandise et en tire de substantiels revenus. Mais les rumeurs veulent que cette richesse ai été acquis au prix du sang de ceux, nobles ou artisan, qui s’élevèrent contre cette tentative de monopole économique. Mais l’affaire est ancienne, et malheureusement assez plausible et habituelle en Vodacce.

Caligari
Vincenzo Caligari est un vieil homme (70 ans) rongé par la peur de mourir. En prévention, il fait appel a toute médecine, science ou art occulte susceptible de lui prolonger sa vie. Arnaque ou non, voici 30 ans qu’il n’a plus été même malade. Ses héritier et son fils trépignent, mais Vincenzo n’en a cure. Obsédé par l’ancienne république, il rêve de la reconstruire un jour, de son vivant qui sais ? Il peut peut-être vivre éternellement...



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.