SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Secrets de la septième mer > Aides de jeu > Contexte > Théah prime > Théah’ en 1681 > Montaigne
Contribuer

Secrets de la septième mer

Montaigne

lundi 31 octobre 2005, par Martin

Incontestable première puissance Théanne sous l’Empereur Léon Alexandre XIV, Montaigne le serait sans doute encore aujourd’hui si ses querelles internes n’avaient pris le pas sur ses volontés expansionnistes.

Autour du jeune Dauphin, de nombreuses forces sont à l’œuvre, et il suffirait sans doute d’une alliance de circonstance pour que Montaigne retrouve sa toute puissance.

1°/ Grands de Montaigne

Le Dauphin Charles VI de Montaigne

Fils de Monsieur et neveu de Léon Alexandre XIV, le dernier souverain en date, Charles était âgé de moins d’un an lorsque le décès de celui-ci fit de lui le nouveau Roi de Montaigne. Aujourd’hui âgé de neuf ans, c’est dit on un enfant plein de vie et d’une grande intelligence.

Le Conseil de Régence

Le Conseil de Régence fut mis en place à la mort de Léon Alexandre XIV pour gérer le pays au nom du Dauphin. Présidé par Anne de Montaigne, y siègent également Jean Marie de Tréville, le Cardinal D’Herblay, le Duc de Lorne et le Duc de Valois.

L’Impératrice Morella Caligari

Veuve de l’Empereur, Morelle a une fois son deuil terminé petit à petit repris contact avec une Cour qui ne lui avait pourtant du vivant de son mari jamais fait de cadeaux. Les années passant, l’impératrice s’est crée une place d’arbitre et de confidente pour de nombreux Grands, particulièrement la Régente Anne.

La Régente Anne de Montaigne et Jean Marie De Tréville

Héritière potentielle du trône avant la naissance de Charles, de la volonté même de l’Empereur, Anne de Montaigne s’est vu « tout naturellement » proposé la Régence. Peu expérimentée et considérée comme manquant parfois de subtilité par le reste du Conseil, elle fait néanmoins un excellent arbitre dans les nombreux débats.

Jean Marie de Tréville, son mari, outre sa place au Conseil, est toujours Lieutenant Capitaine des Mousquetaires, et surtout en tout temps un soutien humain et indéfectible du Royaume.

Le Cardinal François D’Herblay

Le Cardinal de Montaigne est à presque 55 ans un vieux routier de la politique et de l’intrigue. Principal artisan de la réconciliation de Montaigne avec l’Eglise, il en naturellement devenu le premier dignitaire ecclésiastique du pays.

Courtier parfait et doué d’une ruse politique hors du commun, le Cardinal est de plus un vieux camarade de Jean Marie de Tréville, ce qui en fait une des chevilles ouvrières du royaume.

Le Duc Armand de Valois

Jadis Grand Amiral de Montaigne, le Duc de Valois est surtout issu de la deuxième famille la plus noble du pays, juste derrière les de Montaigne, dont ils sont d’ailleurs une branche bien qu’issue « de la main gauche ». Apprécié de tous les grands de Montaigne, il a naturellement trouvé sa place dans le Conseil.

Le Duc Henri de Lorne

Avant d’être le beau père de Monsieur, et par là le grand père du Dauphin, le Duc Henri de Lorne était déjà un personnage hors du commun. Fin stratège militaire, et vainqueur de nombreuses batailles pour le Roi Léon Alexandre XIII, il fut petit à petit mis de côté pour son penchant trop public pour le mouvement Protestataire.

Avec la fin de la Guerre en Castille et le retour de Montaigne dans le giron de l’Eglise, sa position de Pair de France devint intenable, et Henri se convertit publiquement en la cathédrale de Charouse à la « Seule et unique religion de Montaigne ».

Il est depuis Maréchal des Montaigne, et à ce titre chef de toutes les armées du royaume depuis la déchéance du « Boucher de Lanval ».

La Duchesse Diane de Lorne

Veuve de Charles et mère du Dauphin, Diane de Lorne a vécu en l’espace de quelques années le meilleur et le pire. Après une longue période de retirement, elle est revenue à Charouse dans l’unique but de s’occuper de son fils, afin que celui-ci ne soit pas pris trop jeune dans les innombrables intrigues de Charouse.

Le Comte Rémi de Mérignac

Spadassin vieillissant mais toujours vert, le Comte de Mérignac est un parent éloigné du Dauphin, et le chef de sa garde personnelle, la « Garde du Soleil », comme il le fut sous Léon Alexandre XIV. Il est a ce titre l’un des rares personnages à pouvoir accéder au Dauphin en toutes circonstances, et en tout lieu, ce qui fait de lui le témoins privilégiés des diverses suppliques arrivant au Dauphin.

Le Comte entretien une très ancienne rivalité avec Jean Marie de Tréville et est en relation glaciale avec la mère du Dauphin, sur laquelle la rumeur veut qu’il ai eu des vues.

Le Général Pierre « Le Boucher de Lanval » Montegue

Ancien Haut Général et héros du petit peuple de Montaigne, le Général Pierre Montegue vit son étoile brusquement retomber lorsqu’il mata dans le sang une jacquerie à Lanval. Horrifiés par les actes pérpétrés par ses troupes à cette occasion, la plupart de ses amis et connaissances coupèrent tous les ponts avec lui. Sa propre femme, Dominique de Montaigne, fille cadette du vieil empereur, se retira dans un couvent.

Léon Alexandre XIV se garda bien de désapprouver son général, et le conserva dans ses fonctions de général où il est toujours, homme meurtri et violent mais toujours loyal.

2°/ Histoire récente

1666 : Suite à l’annonce par Léon Alexandre XIV de ses dons de sorciers, la guerre avec la Castille commence.

1669 : Charles de Montaigne, le propre frère de l’Empereur, présumé mort en mer trois an auparavant, fait un retour inopiné à la cour.

1671 : La guerre avec la Castille se termine avec le traité d’Altmira. La même année, Charles se marie peu après avec Diane de Lorne.

1674 : Charles de Montaigne s’éteint des suites d’une longue et pénible maladie. On découvre peu après que Diane de Lorne est enceinte.

1675 : Mort de Léon Alexandre. Le fils de Charles de Diane de Lorne, nommé Charles, devient Dauphin âgé seulement de quelques mois. Anne de Montaigne assume la régence.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.